test Maousse Costaud

Test des FOCAL SM9

  • Réagir
  • 93 réactions
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

Attention les yeux! La marque française bien connue pour ses enceintes de monitoring mid-field a présenté l'année dernière un nouveau système d'écoute destiné aux utilisateurs les plus exigeants. Disponibles depuis quelques mois maintenant, il nous était impossible de passer à côté de ces nouvelles enceintes Focal SM9 et de voir (enfin, écouter !) ce qu'elles ont à nous raconter.

Cela fait près de 30 ans que la marque Focal-JM Lab officie dans le monde des enceintes, aussi bien d'un point de vue professionnel (monitoring de studio, home-studio mais aussi systèmes d'écoute pour l'automobile) que d'un point de vue domestique, avec des enceintes haute-fidélité reconnues dans le monde entier. Mais ça n'est que depuis quelques années que la marque française a établi sa notoriété dans le monde des studios professionnels, faisant d'elle une des valeurs sûres d'aujourd'hui. Alors forcément, quand elle décide de proposer une nouvelle paire d'enceintes clairement destinées aux professionnels, celles-ci ne passent pas inaperçues... Connaissant quelque peu les deux autres modèles de la marque, que l'on retrouve dans bon nombre de studios (notamment les Solo6 Be et les Twin6 Be), on ne pouvait qu'attendre de pied ferme un nouveau système 3 voies, avec cette fois-ci la volonté d'offrir un système à cheval entre le mid-field et le main system (système d'écoute principal).

Focal SM9

Et cette volonté se confirme rapidement à l'ouverture du carton ! Chaque enceinte affiche des dimensions plutôt imposantes : 320 x 490 x 390 mm. Mais c'est surtout dans le poids que se situe le nerf de la guerre : chacune des enceintes pèse tout de même dans les 35kg ! Autant vous dire qu'avant de les sortir au grand jour, mieux vaut s'assurer d'avoir bien fait ses exercices musculaires auparavant... ou d'être aidé d'un ami !

À ce sujet - et le manuel va dans mon sens - le choix du support pour ces enceintes est important et mieux vaut prévoir d'emblée des supports de bonne qualité. Pour ma part - dans ma cabine - j'ai utilisé des stands de monitoring Zaor qui remplissent parfaitement leur fonction. Mais, pour ceux qui auraient l'audace de vouloir les placer sur le speaker-shelf (le support d'enceintes) de leur console favorite, je leur déconseillerais fortement cette dernière option, aussi bien pour des raisons liées aux dimensions de l'enceinte qu'au niveau de son poids. Je dis cela, surtout si vous tenez à votre console ! Une fois installée, on découvre un bien bel objet très élégant qui donne envie d'être écouté.

En effet, bien que la finition noire soit d'une sobriété finalement rare chez notre constructeur français, le flanc supérieur laisse apparaître un bois légèrement nervuré du plus bel effet. À la vue comme au toucher, l'enceinte est vraiment agréable. La finition est impeccable à tout point de vue. En termes de fabrication, on peut le dire : la qualité est vraiment au rendez-vous.

front side

Le tweeter dôme inversé en béryllium

Le tweeter à dôme inversé en béryllium est une technologie adoptée par Focal - que l'on retrouve également sur les modèles Solo6 et Twin 6 Be - du fait de l'extrême rigidité de ce matériau. Ce système repose sur le fait que c'est toute la membrane qui est mise en mouvement par une bobine fixée à la moitié de sa hauteur, censée reproduire la dynamique avec une plus grande précision et ayant des propriétés de diffusion peu directives. Le béryllium est également un matériau pouvant comporter des propriétés toxiques pour l'être humain s’il y est exposé à grande échelle. Si les dangers liés à l'utilisation de ce matériau dans la fabrication de tweeters ne semble que très relatifs, Focal, conscient de la problématique, assure un parfait suivi vis-à-vis de ses clients, aussi bien via les précautions d'utilisation des enceintes (expliquées dans le manuel) qu'à travers une "mail hotline" qu'ils ont prévu à cet effet (beryllium@focal.com)

Après avoir ôté les protections prévues à cet effet, on retrouve la technologie chère à Focal : un tweeter à dôme inversé en béryllium de 1" et deux boomers à membrane composite sandwich "W", le premier de 6,5" et le second de 8,5". Mais la grosse différence sur ce nouveau modèle est la présence d'un radiateur passif, dont la membrane de 11" (également en composite sandwich "W") se situe sur la joue supérieure de l'enceinte. (voir encart)

Théoriquement, la présence du radiateur passif étend la réponse en fréquence de l'enceinte jusqu'à 30Hz (en mode 3 voies) dans le registre grave, et jusqu'à 40 kHz dans le registre aigu grâce au tweeter en béryllium, censé offrir des réponses transitoires et des harmoniques aiguës avec beaucoup plus de précision. La SM9 délivre un niveau maximum de 116 db SPL (toujours en mode 3 voies). L'enceinte comporte 3 amplificateurs de classe AB, d'une puissance de 400W pour le subwoofer et 100W pour le tweeter et le midrange.

La membrane composite sandwich W

La membrane en sandwich W (pour "Verre sur Verre") est en réalité une membrane composée de feuilles de fibre de verre posées entourant un corps central en mousse structurale, assurant à la fois une certaine légèreté au système (apparemment inférieure aux autres matériaux type Kevlar) et la rigidité nécessaire à une transmission du signal homogène et fidèle.

 

Back side

Du point de vue des réglages, Focal a fait fort. En effet, outre un filtre coupe-bas (40, 60 et 90 Hz avec une pente de -12 dB/octave), on retrouve à l'arrière de l'enceinte deux filtres shelf, un premier pour le registre grave (de 30 à 250 Hz) et un second pour l'aigu (de 4,5 à 40 kHz). Chaque filtre offre la possibilité d'augmenter ou atténuer le gain de + ou - 3 dB (par pas de 0,5 dB).

Focal SM9

Mais on a également la possibilité d'ajuster le gain de la même manière sur 3 bandes de fréquences différentes : à 50, 140 et 1000 Hz. Plus serait insupportable !

Si ce nouveau système d'écoute est implicitement destiné aux professionnels, Focal a quand même pensé aux autres utilisateurs en leur offrant la possibilité de sélectionner un niveau d'entrée entre + 4dBu et -10 dBu par le biais d'un sélecteur 2 positions...

Outre l'interrupteur de mise sous tension, on retrouve enfin la prise d'alimentation, alimentation qui peut être choisie entre 110 et 230V.

Stay Focus

Focal SM9

Mais ce qui attire l'oeil à première vue (humour toujours), c'est la petite plaque métallique située sur le côté de l'enceinte qui regroupe 3 sélecteurs, chacun doté d'une petite LED. Le premier active le mode Standby/On qui suit la mise sous tension de l'enceinte active. Le troisième sélecteur - Direct - permet de désactiver l'égaliseur filtrant la réponse de l'enceinte. Mais c'est surtout le sélecteur Focus qui interpelle. En effet, celui-ci permet de faire basculer l'enceinte en mode "2 voies", s'affranchissant ainsi du subwoofer et, par conséquent, du radiateur passif ! La SM9 délivre une réponse en fréquence moins étendue - de 90 à 20 kHz - pour un niveau maximum admissible de 106 dB SPL.

À l'écoute

Avant de commencer l'écoute de ces enceintes, nous avons décidé avec Red Led du Comité d'Intervention Rédactionnel d'AF de placer un microphone de mesure (Beyerdynamic MM1) au milieu du point d'écoute de ma cabine (dont l'acoustique a été réalisée par Michel Deluc) afin d'avoir une idée - toute relative, bien entendu - de la courbe de réponse de l'enceinte dans ma cabine, à 1m de distance et à hauteur d'écoute.

Focal SM9

La courbe rouge représente l'enceinte en mode normal et en orange le mode Focus. En théorie, la documentation technique ne ment pas : le tweeter en béryllium offre une réponse quasi linéaire et transparente. Le creux dans le registre grave, vers 100 Hz, est normal dans ma pièce : j’ai déjà pu l’observer avec d'autres enceintes.

Mais rien de mieux qu'une bonne séance d'écoute pour se faire un avis, et j'ai choisi des titres bien différents pour cela.

Réponse en fréquence avec le filtre en bleu et sans en rouge  Réponse en fréquence des Focal SM9 (en rouge) et des Eve SC307 (en violet)

 

Beck - Paper Tiger

Le radiateur passif

La radiateur passif est un procédé quelque peu différent du système bass-reflex, puisqu'il utilise un système haut-parleur passif (c'est-à-dire dépourvu de système bobine+aimant) pour les basses fréquences en lieu et place d'un évent. L'avantage de ce système est qu'une fréquence de résonance plus basse peut se réaliser sans problème indépendamment des dimensions de l'enceinte (là où une enceinte bass-reflex nécessiterait des dimensions en fonction de la fréquence de résonance et par conséquent la taille de l'évent).

La présence de la voix est restituée en toute fidélité. Le souffle lié au support d'enregistrement ressort de manière assez flagrante mais les détails de reverb (notamment sur les cordes) aussi ; on perçoit bien les dimensions de la pièce, ainsi que le "frotté" des cordes. Les basses sont profondes mais ont assez peu de "punch" dans le bas (mais pas le sub). Chaque élément est bien placé dans l'espace stéréophonique, le titre gagne en "présence".

Miles Davis - Seven Steps to Heaven

Idem que précédemment. La trompette de Miles ressort bien, le son est précis. La batterie à gauche laisse ressortir la ride un peu + que les fûts. Le piano offre un son un peu "medium". Le son général est plutôt clair et encore une fois, précis.

Green Day - American Idiot

Le côté "rentre-dedans" du titre est vraiment bien retranscrit mais les attaques de la caisse claire et des toms rendent les transitoires légèrement agressives. Les guitares sont tranchantes et l'on ne retrouve pas forcément le "moelleux" de la basse ni le "rebond" dans le bas de la grosse caisse. Le titre est précis mais la rythmique s'est endurcie.

Gorillaz - Feel Good Inc.

Bonne précision dans le couple grosse caisse/caisse claire. Les samples ressortent avec beaucoup de caractère. Les voix gardent leur détail malgré une basse bien rutilante pour le coup ! Le titre "claque" bien.

Focal SM9

J'ai également écouté de nombreux autres titres et projets sur lesquels j'étais en train de travailler et ai utilisé ces enceintes en séance. À chaque fois, j'ai commencé à écouter les SM9 en mode Direct, pour écouter l'enceinte elle-même, puis en jouant sur l'égalisation et le mode (2 ou 3 voies).

Quel que soit le style musical, on constate une réponse en fréquence précise, particulièrement dans le médium aigu, une "signature sonore" que je retrouve dans les Solo6 et Twin6... à différente échelle bien sûr. La présence du radiateur passif offre une précision accrue dans le registre extrême grave, a priori un peu trop prononcée dans ma (petite ?) cabine. Pour être à mon aise, j'ai donc eu recours à l'utilisation du filtre coupe-bas; à 40 Hz, cela change déjà pas mal de choses, et un petit boost à 140 Hz pour gagner un peu de confort dans le registre grave. Le Sub m'a semblé un peu trop présent - au détriment du grave - et ces petits réglages ont pu corriger ce ressenti. Néanmoins, tout ceci n'engage que moi... et les propriétés acoustiques de ma pièce !

L'image stéréophonique est très bonne, les différentes sources sonores se placent là encore avec précision dans l'espace. Les transitoires sont elles aussi restituées avec précision... Le tweeter à dôme inversé béryllium n'y est certainement pas pour rien.

Focal SM9

D'un point de vue général, les SM9 révèlent une très grande qualité de fabrication et de conception. Comme je l'ai dit plus haut, la finition - aussi sobre soit-elle - est très bien réalisée, sans fioritures mais élégante. La qualité des éléments composant l'enceinte est également élevée ; des potentiomètres aux haut-parleurs, rien n'a été laissé au hasard.

D'un point de vue de l'utilisation, Focal a conçu une enceinte facile à apprivoiser malgré ses nombreux réglages possibles. J'ai trouvé que le mode Focus était particulièrement utile pour contrôler le rendu des mixages sur des systèmes bien moins lotis et permettrait presque - de manière relative - de retrouver le son des Solo6 par exemple (dimensions de l'enceinte mises à part). Une fonction qui devrait rapidement être reprise par d'autres constructeurs de main monitors...

Focal SM9

D'un point de vue sonore, j'aurais aimé obtenir par défaut (en mode Direct) une réponse dans le grave un peu plus "confortable", réponse que j'ai déjà obtenue avec d'autres systèmes mais que j'ai rapidement pu retrouver grâce au filtrage et à l'égalisation. Il faut dire que sur ces SM9, rien ne "bave" ! J'ai écouté ces enceintes dans d'autres régies et mon ressenti n'était pas aussi radical que dans ma cabine; il faudra donc un peu de temps peut-être pour accommoder ces enceintes avec son espace (plutôt large, si possible, si vous voulez en profiter pleinement !). Via ses choix technologiques, les SM9 sont d'une précision redoutable, qui peut à certains égards sembler un tantinet agressif ou "sec" selon les musiques (et la façon dont elles ont été mixées). Mais ceci reste une affaire de goût. On ne va tout de même pas reprocher à une enceinte de bien faire son travail !

Conclusion

Focal fait un retour en force avec une paire d'enceintes destinée aux utilisateurs exigeants dont les besoins impliquent un système d'écoute fiable, précis et bien conçu. Les SM9 répondent en tout point à ces critères et séduiront les habitués de la marque comme les autres, qui au travers des nombreux réglages possibles, trouveront forcément leurs marques. Même si le tarif affiché reste très élevé pour une paire d'enceintes (5400 € TTC la paire, prix public généralement constaté), il faut reconnaître que c'est le prix à payer pour un système de cette qualité-là.

Merci à Red Led pour ses mesures d'une précision alsacienne.

Photos par Fabien Napoli - the Rock n'Roll Eye.

Notre avis :
Points forts Points faibles
  • La qualité générale
  • La précision dans le médium aigu
  • L’image stéréophonique
  • L'égaliseur
  • Le radiateur passif et par conséquent, le registre extrême grave
  • Les modes Focus et Direct
  • Manque de "punch" naturel dans le bas en mode Direct, comparé aux autres registres fréquentiels
  • Le poids !
  • Le prix... mais c'est justifié !
À propos de nos tests
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail