Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Orange Tree Samples Passion Flute
Photos
1/8

Test Orange Tree Samples Passion Flute

Flûtes virtuelles de la marque Orange Tree Samples

Écrire un avis ou Demander un avis
La passion du flûtiste

Après une série d’instruments à cordes remarquée, l’éditeur Orange Tree Samples se diversifie, avec notamment sa version virtuelle d’une flûte traversière.

On connait les éditeurs masto­dontes d’ins­tru­ments virtuels et de biblio­thèques d’échan­tillons notam­ment par leur puis­sance de commu­ni­ca­tion, dont toutes les sorties sont relayées par la presse maga­zine et inter­net. Ce même inter­net, et notam­ment AF, permet aussi de faire connaître des éditeurs plus discrets, mais pas forcé­ment moins compé­tents. Certains dament même le pion aux instal­lés, grâce à une démarche ayant préci­sé­ment ciblé les manques ou le désin­té­rêt envers tel instru­ment, tel genre, telle tech­nique, etc.

Machine de test

MacPro Xeon 3,2 GHz
OS 10.6.8
Logic Pro 9.1.6
Kontakt 5.0.2
Orange Tree Samples Passion Flute

Parmi ces éditeurs, Orange Tree Samples, qui s’est au départ consa­cré aux banques d’échan­tillons de guitare, puis a attaqué le domaine des basses avec notam­ment la (superbe) Iconic Bass. Il s’est aussi orienté vers des instru­ments plus exotiques dans sa série World Instru­ments. Son dernier produit en date est une banque d’échan­tillons de flûte traver­sière, hors du son clas­sique que l’on peut trou­ver chez les éditeurs de banques orches­trales, et dont le nom conti­nue à montrer le goût de l’édi­teur pour les fruits, Passion Flute.

Intro­du­cing Orange Tree Samples Passion Flute

Orange Tree Samples Passion Flute

La biblio­thèque sera ache­tée direc­te­ment sur le site de l’édi­teur (92,39 euros), est compa­tible Kontakt, à partir de la version 4, et exclu­si­ve­ment pour la version complète. Dès l’achat, l’édi­teur envoie un mail conte­nant les liens permet­tant de télé­char­ger les fichiers rela­tifs à l’ins­tru­ment (Core Engine Files), ainsi que les trois fichiers conte­nant les échan­tillons, le tout pesant un peu moins de 800 Mo (1,15 Go de samples).

L’ins­tal­la­tion est très simple, la docu­men­ta­tion, les programmes spéci­fiques à Kontakt ainsi que le dossier des échan­tillons (en 24 bits, 48 kHz) prennent leur place auto­ma­tique­ment. On ne dispose que d’un seul préset, Passion Flute.nki, char­geons-le.

Recettes du souf­flé

L’ins­tru­ment offre une inter­face dotée de trois fenêtres Perform, Mixing et Settings. La première, très simpli­fiée, présente une symbo­li­sa­tion des clés de l’ins­tru­ment, en surim­po­si­tion sur un quasi-cercle, qui nous informe sur la durée de souffle de l’ins­tru­men­tiste (en simu­lant la dispa­ri­tion de la couleur brune dans le sens inverse des aiguilles d’une montre), afin de ne pas jouer des notes ou phrases trop longues. Dans la réalité, la tech­nique de respi­ra­tion circu­laire permet de s’af­fran­chir de ces limites, mais on appré­cie l’in­for­ma­tion. Tout comme on appré­cie la visua­li­sa­tion en temps réel des doig­tés suivant les notes, ce qui peut aider à comprendre quand un enchaî­ne­ment de notes peut être trop acro­ba­tique.

Orange Tree Samples Passion Flute

La seconde, Mixing, nous révèle les quatre prises de son diffé­rentes, les trois premières, mono, assu­rées par un Rode NT2-A, un RCA77 et un Earth­works QTC1, la dernière, stéréo, confiée à une paire d’Au­dix SCX25. Chaque source est dotée d’un Fader de volume, d’un Mute, d’un Solo et d’un Pan. Les deux premières sont effec­tuées en proxi­mité, la troi­sième à distance moyenne et la dernière prend le son du studio hôte.

On charge/vide les échan­tillons en cliquant en deux fois sur l’icône du micro. L’im­pos­si­bi­lité dans un premier temps de char­ger ceux de la voix RCA a laissé croire à un bug. Mais après réins­tal­la­tion des fichiers Core Engine Files, mise à la poubelle des préfé­rences Kontakt, tout est rentré dans l’ordre.

Voici une petite phrase faisant entendre les diffé­rentes prises de son dans l’ordre spéci­fié ci-dessus.

00:0000:00

On reprend la même phrase avec diffé­rents présets acces­sibles via l’in­ter­face, mémo­ri­sant tous les réglages, une bonne idée plutôt que de se retrou­ver avec de multiples .nki dans le dossier maître.

00:0000:00
Orange Tree Samples Passion Flute

La fenêtre présente encore pour chaque prise des réglages de sortie (dépen­dants de celles confi­gu­rées dans Kontakt), et de deux slots d’ef­fets (avec Bypass), effets à choi­sir entre Inserts (EQ, compres­sion, satu­ra­tion, distor­sion) et Sends (Flan­ger, Delay et Reverb). Les Inserts sont communs, mais les réglages (y compris Bypass) se font micro par micro. Les Sends sont eux globaux. Les effets étant les clas­siques inté­grés à Kontakt (3-band EQ, Skrea­mer, etc.), on ne détaillera pas leur compor­te­ment.

Dernière page, très impor­tante, Settings, permet de sélec­tion­ner les réac­tions de l’ins­tru­ment. Expres­sion pourra être pilo­tée par une pédale ou un fader sur Midi CC 11, mais aussi via un breath control­ler (CC2), l’édi­teur ayant pris soin de rendre compa­tible sa banque avec ce type de contrô­leur. Quatre curseurs disposent de possi­bi­li­tés d’as­ser­vis­se­ment auto­ma­tique, Dyna­mics, Vib Speed, Vib Depth et Vib Delay. Ce vibrato est modé­lisé, et est assez éton­nant grâce à de bonnes détec­tion et inter­pré­ta­tion du jeu en temps réel.

Le dernier curseur, Harmo­nics, permet­tra d’ajou­ter les… harmo­niques. 

Le son du souf­flé

Orange Tree Samples Passion Flute

Un coup d’œil dans les menus d’édi­tion montre un mapping touffu. On peut visua­li­ser les dix groupes, cinq Mains regrou­pant les diffé­rentes prises et cinq Effects four­nis­sant les effets et phrases inté­grés par l’édi­teur. Ces derniers éléments ont été ajou­tés à la banque, certains phra­sés étant diffi­ciles à repro­duire (pour le moment ?) avec du virtuel. On y accède via KeyS­witch (sur trois notes, diffé­rents effets et phrases). Ces KeyS­witches, ainsi que celui permet­tant d’ap­pe­ler un son de respi­ra­tion (C-2) sont les seuls de l’ins­tru­ment, tout le reste se faisant en direct, par analyse du jeu et par un scrip­ting inten­sif (on appré­cie le fait que l’édi­teur ait laissé l’ac­cès libre aux scripts, cela peut donner des idées, aider à comprendre, etc.). 

00:0000:00

On dispose, par prise de son, de cinq layers de vélo­cité avec morphing de l’un à l’autre, et de quatre échan­tillons de Round Robin par layer. Legato, doig­tés et doig­tés alter­na­tifs sont modé­li­sés plutôt que faisant appel à des échan­tillons dédiés. Voici d’abord quelques notes faisant entendre les passages d’un layer à l’autre.

00:0000:00

L’exemple suivant fait entendre une note tenue et montée dyna­mique­ment via l’Ex­pres­sion, avec le léger effet de pitch produit par la dimi­nu­tion du souffle, bien vu. On peut aussi entendre le bruit de respi­ra­tion placé par le script.

00:0000:00

Puis quelques exemples de Round Robin.

00:0000:00

On voit que l’on pourra faci­le­ment réus­sir les notes répé­tées, typiques de certains flûtistes. Enfin, voici une petite séquence (large­ment inspi­rée par…) faisant appel à plusieurs des ressources de l’ins­tru­ment.

00:0000:00
Orange Tree Samples Passion Flute

On appré­cie les notes en « over­blo­wing » et la sono­rité globale de l’ins­tru­ment, un peu moins sauvages que celles de R.R. Kirk, plutôt rémi­nis­centes des flûtistes jazz et fusion comme Jeremy Steig, Herbie Mann ou James Moody, d’un inclas­sable comme Hermeto Pascoal et bien sûr, dans un tout autre genre, de Ian Ander­son de Jethro Tull. Seul petit défaut, quelques très rares notes ont un bouclage un peu trop audible au niveau de la modu­la­tion de la note seule­ment, car il n’y a pas de clics (en même temps, je ne suis pas sûr d’avoir entendu les plus de 4600 échan­tillons, mais rien d’im­mé­dia­te­ment notable comme dans d’autres produits).

 Télé­char­gez les sons ici : flac.zip

Bilan

Le prin­ci­pal atout de la biblio­thèque est sa très grande et immé­diate musi­ca­lité. Au lieu de conce­voir un instru­ment faisant appel à une foul­ti­tude de KeyS­witches, de contrôles via molettes, curseurs et autres éléments à mani­pu­ler pendant le jeu, l’édi­teur a déve­loppé un instru­ment direct, avec une utili­sa­tion parti­cu­liè­re­ment bien pensée des scripts (notam­ment pour le vibrato, et ce même si on peut souhai­ter prendre la main), son utili­sa­tion étant un réel plai­sir avec un breath control­ler ou une simple pédale d’ex­pres­sion. Et le son est exac­te­ment celui que reven­dique la biblio­thèque, à savoir une flûte parfaite pour les contextes jazz et moderne, ce dernier terme allant du progres­sif des 70’s aux contextes plus formel­le­ment libres actuels, la prise de son multiple permet­tant de sculp­ter le son désiré. Une belle réus­site.

Points forts
  • Son
  • Conception et scripting
  • Prise de son multiple
  • Réalisme de l’overblowing
  • Ergonomie
  • Superbe musicalité
  • Compatibilité breath controller
  • Phrasés
Points faibles
  • Quelques rares bouclages à parfaire

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.