IK Multimedia Sampletank XL
+
IK Multimedia Sampletank XL

Sampletank XL, Sampler et lecteur d'échantillons virtuel de la marque IK Multimedia appartenant à la série Sampletank.

Comparateur de prix
Petites annonces
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
test Test IK Multimedia Sampletank L

Le test

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

SampleTank porte bien son nom : c'est un réservoir à échantillons sonores... Ou bien un expandeur évolué, si vous préférez, puisque la quantité de sons disponibles n'est limitée que par la place de votre disque dur.



La société italienne IK Multimédia a décidé de répartir son logiciel en plusieurs offres :
  • SampleTank XL dispose de 4 CD-ROM de samples, propose l'importation Akai et peut lire n'importe quel fichier au format SampleTank. Les 4 CD comprennent les CD propres à SampleTank XL, plus ceux de la version L
  • SampleTank L contient moins de CD de samples mais peut également importer les échantillons Akai
  • SampleTank LE qui est fourni avec tous les CD d'échantillons sonores édités par IK Multimedia
  • enfin, il ne faut pas oublier SampleTank Free, version gratuite et fonctionnelle, qui ne peut lire que les sons dédiés à cette version (moins nombreux que ceux des versions supérieures) et qui est limité dans l'étendue sonore (en nombre d'octaves).

Notez que vous pouvez mettre à jour facilement votre SampleTank vers les versions supérieures en passant par le site de l'éditeur.

SampleTank existe en tant qu'instrument [def]VST[/def], à utiliser, donc, dans les logiciels compatibles VST (Cubase, Logic, ou même Sonar avec le module DirectiXer), mais aussi en [def]RTAS[/def] (pour Protools) et [def]MAS[/def] (Pour MOTU Digital Performer).

NB : pour ceux qui connaissaient les "anciennes versions" de SampleTank, la version DJ n'existe plus.


Installation

La 'face avant' de l'expandeur virtuel SampleTank de IK MultimediaLe manuel papier de SampleTank est en anglais, mais vous disposez sur le CD-ROM d'installation de la version française du manuel, au format PDF.

En tout état de cause, le logiciel est tellement simple à utiliser qu'on se passe facilement de manuel.


Petite contrainte lors de l'installation : pour débrider le logiciel (qui par défaut est limité à 3 voix de polyphonie au lieu de 128), il vous faudra récupérer un numéro d'activation soit sur le site Internet de IK Multimedia, soit par la poste via le distributeur du logiciel. Cette opération ayant pour but d'éviter le piratage du logiciel, rend l'installation un peu fastidieuse pour qui ne dispose pas d'Internet.

La " face avant " de l'instrument est sobre, peu chargée. Bref, on peut se fier rapidement à son intuition pour utiliser cet expandeur virtuel.


Fonctionnalités

Comme je vous le disais tout à l'heure, SampleTank est extrêmement simple à utiliser. Il ressemble à un petit expandeur hardware (à la différence qu'il possède plusieurs centaines de mégaoctets d'échantillons sonores).

L'accès aux échantillons sonores est intuitif et surtout très rapide, tous les programmes de sons étant classés par catégories et sous catégories. Un exemple que les constructeurs d'expandeurs feraient bien de suivre ! Idéal pour retrouver ses instruments préférés. L'accès aux échantillons sonores est intuitif et surtout très rapide, tous les programmes de sons étant classés par catégories et sous catégories

 

Moteur de recherche interne à SampleTank SampleTank étant un " réservoir à samples ", vous pourriez rapidement vous perdre dans la quantité d'échantillons utilisés. Heureusement, outre le classement intelligent par répertoire / catégorie, vous disposez d'un mini " moteur de recherche ".

Tous les sons fournis avec SampleTank (ainsi que les sons Akai importés) contiennent des mots clefs, qui vous permettent de trouver les sons selon certains mots en un clic. Vous pouvez même ajouter ces mots clefs dans une liste de " favoris " pour y accéder plus vite la fois suivante.

Vous pouvez choisir que le son soit joué en [def]monophonique[/def] (bien pour les leads) ou en [def]polyphonique[/def]. La plupart des instruments possèdent des paramètres de modulation (jusqu'à 5) en fonction de leur nature : brillance, enveloppe, hauteur du son… Ce qui est pratique, c'est que les paramètres affichés sont ceux qui seront le plus probablement utilisés pour moduler le son. Encore une fois, c'est le côté rapide et pratique et non la complexité qui est privilégié. Certains trouveront peut-être que l'on ne peut pas assez modifier de paramètres pour " bidouiller " le son, mais la vocation de SampleTank est surtout d'être un grand expandeur plutôt qu'un synthétiseur. Il reste néanmoins la possibilité de modifier de nombreux paramètres sur les effets (chaque effet dispose lui aussi de 5 paramètres modifiables via des contrôleurs MIDI). Les paramètres de modulations utilisés (control change) sont visibles en cliquant simplement sous les boutons.

A gauche, les 4 paramètres permanents de chaque instrument. A droite, les 5 paramètres propres à chaque effet :

Seules les valeurs sont affichées Seules les valeurs des paramètres sont affichées
 
Les numéros de contrôleurs MIDI ainsi que leur valeur sont affichés Les numéros de contrôleurs MIDI ainsi que leur valeur sont affichés

La multitimbralité de SampleTank, de 16 voix, permet de l'utiliser comme expandeur complet (et à la rigueur de se cantonner à son utilisation exclusive si l'on ne dispose pas de beaucoup de matériel).

Enfin, sauvegarder votre morceau (que ce soit dans Cubase ou Logic) enregistre également tous les paramètres modifiés sur SampleTank. Vous pouvez néanmoins sauvegarder ces paramètres indépendamment du morceau, afin par exemple de les réutiliser ultérieurement dans un autre morceau.


Sons

Tous les instruments sont répertoriés dans un petit fascicule, ce qui s'avère pratique, même si de toutes manières les sons étant classés par répertoires, on y trouve facilement le son que l'on recherche. La plupart des échantillons proviennent de la propre production de IK, mis à part certains échantillons signés Masterbits.

Le mieux pour vous convaincre (ou non) de la qualité des instruments, c'est d'écouter les démonstrations en MP3 sur le site. Ce que l'on peut dire en tous cas assez rapidement, c'est que certains instruments sont d'excellente facture, là où une minorité de sons demeurent par contre vraiment moyens.

Un bon point pour les instruments suivants :

  • les sons de batterie, qui sont précis et nombreux. Les DJ apprécieront également les nombreuses boucles de batterie disponibles,
  • certaines basses sympathiques (en jouant fort, on entend le freeze sur le manche),
  • les flûtes (la flûte traversière comme la flûte indienne) dont l'attaque est très pure, et qui dans un ensemble " orchestral " sont très réalistes
  • les instruments à cordes, qui ont un grain très agréable (on entend le frottement de l'[def]archet[/def]), et malgré une certaine difficulté à disposer d'une grande richesse d'expression (éternel problème avec les cordes frottées !), vous risquez d'être bluffés par la qualité et le grain de ces instruments.

En revanche, les sons de piano sont de qualité très moyenne, peut-être parce qu'ils sont monocouches (c'est à dire qu'un seul son est attribué à une touche, quelque soit le niveau sonore). Les notes aiguës sur le "piano grand" restent honorables mais dans les basses et les médiums, je n'ai pas du tout été convaincu. Sur certaines voix, on entend les artefacts des boucles. La clarinette a un grain parfait, mais demeure un peu statique, ce qui nuit au réalisme du jeu…

Malgré ces quelques instruments un peu " ratés ", ne jetons pas la pierre à IK tout de même. Sur une aussi grande quantité de sons (2 Go de samples pour la version XL !), il est normal que tous les sons ne soient pas parfaits (pas de chance, je suis pianiste, alors j'écoute le piano !). Il est juste étonnant de voir se côtoyer certains sons médiocres avec des sons d'excellente qualité. A vrai dire, on s'en rend aussi compte parce que l'on peut écouter les deux " extrêmes " en un clic de souris. Ce qui est rassurant, c'est que, dans tout expandeur, on utilise pleinement les instruments qui nous plaisent et oublions bien vite ceux qui ne nous disent rien.

Dans l'ensemble, les aiguës sont souvent très précises, mais les sons manquent parfois de chaleur, de présence dans les basses fréquences. Chaleur qu'il faudra parfois corriger avec certains effets.

Pour finir, sachez qu'il est possible d'importer les échantillons Akaï (versions XL et L), chose très appréciable car agrandissant particulièrement la quantité de sons disponibles, et que de nouveaux instruments gratuits sont régulièrement mis à disposition via Internet sur le site de l'éditeur.


Effets

La partie effets de SampleTank est suffisamment importante pour que nous lui réservions un chapitre entier.

Jusqu'à 4 effets... Par instrumentCe que j'ai trouvé puissant dans SampleTank, c'est la possibilité de cumuler jusqu'à 4 effets par instrument. En effet, dans la plupart des expandeurs matériels, on dispose généralement de 2 effets… pour l'ensemble des 16 instruments. Ce qui fait que, bien souvent, les programmes joués seuls sonnent d'enfer, alors qu'en mode multitimbral, tout à coup, ils sonnent " cheap ", car le gros son était en bonne partie généré par les effets.

Avec SampleTank, chaque son dispose de ses propres effets. Ainsi, le problème ne se pose plus ! Les ressources [def]CPU[/def] consommées restent raisonnables dans la mesure où les instruments n'ont pas tous besoin d'effets complexes. Surveillez tout de même la jauge de consommation CPU dans Cubase si vous avez envie d'abuser des effets tout en utilisant beaucoup de polyphonie !

Si vous préférez utiliser le même effet sur plusieurs instruments, il est préférable de router la sortie des instruments de SampleTank vers une même sortie parmi les 4 sorties stéréo, et d'utiliser un effet externe.

La panoplie d'effets de SampleTank !Vingt types d'effets sont disponibles sur SampleTank :

  • Compresseur : très simple mais aussi un peu limité au niveau des paramètres, puisque l'on ne peut modifier que le taux de compression
  • Egaliseur : 3 égaliseurs, dont un semi-paramétrique
  • Réverbération & " ambiance " : des effets classiques. A vous de juger si vous aimez le grain ou pas
  • Reverb delay : comme son nom l'indique, cet effet cumule une réverbération calquée sur un délai
  • Filtres : cette partie est assez intéressante. En effet, d'une part vous disposez de plusieurs types de filtres : [def]passe bas[/def], [def]passe haut[/def] et [def]passe bande[/def]. D'autre part, les filtres ont de 1 à 4 pôles. La fréquence de coupure ainsi que la résonance sont paramétrables. Plusieurs modes sont possibles :
    • Filtre avec LFO
    • Filtre suivant une enveloppe [def]AR[/def]
  • Wah-wah, contrôlables via un contrôleur externe (par exemple via une pédale d'expression, utilisée comme pédale wah-wah), ou bien de manière automatique à partir de l'enveloppe
  • Deux chorus, l'un étant plus riche (et plus gourmand en CPU) que l'autre
  • Un flanger
  • Deux [def]modulation[/def]s : en amplitude (AM) et en fréquence (FM)
  • Un " autopan " qui fait osciller le son d'une enceinte vers l'autre
  • Un classique tremolo
  • Un rotary speaker
  • Un effet salissant " lo-fi "
  • Une distorsion, ou plutôt 5 types de distorstion, dont 1 de type "solid state", une saturation bête et méchante, et deux modèles d'amplis à tube pour guitare
  • Un effet " phonogram " (bruit des craquements d'un vinyle) fort à la mode
  • Un slicer. Quelques remarques sur ce dernier effet : le slicer est une [def]enveloppe[/def] synchronisée sur le [def]tempo[/def] de votre [def]séquenceur[/def]. Ceci permet de hacher le son de différentes manières (vous disposez à cet effet de plusieurs motifs prédéfinis). A utiliser surtout en musique électronique, par exemple à mettre sur des voix.

Notez en outre que vous pouvez synchroniser les effets suivants sur le tempo de votre séquenceur : le délai (Delay BPM), le filtre (Filter BPM), le flanger (Flanger BPM), la panoramique automatique (AutoPan BPM) et enfin le tremolo (Tremolo BPM).


Performances

A condition de ne pas abuser des effets, SampleTank se montre raisonnable en ce qui concerne la consommation du [def]CPU[/def]. Le seul moment où toute la puissance de l'ordinateur est utilisée, c'est lors du chargement des échantillons en mémoire [def]RAM[/def].

Concernant la consommation de [def]mémoire vive[/def], IK Multimedia a développé une méthode de compression dynamique appelée " 2 pack " et qui permet de réduire de moitié la place prise par les samples chargés en [def]RAM[/def]. Bien utile quand on utilise en parallèle d'autres instruments ou effets qui prennent beaucoup de place en [def]RAM[/def].

La polyphonie de SampleTank peut monter jusqu'à 128 voix. Cependant, pour limiter la consommation en CPU, vous pouvez la réduire. En tant que référence, IK indique qu'un PIII 500 peut avoir une polyphonie de plus de 100 notes, un Power Mac G3 350 ne supportant qu'un maximum de 32 voix. En ce qui me concerne, sur mon PIII 933, utiliser les 128 voix de polyphonie simultanément* n'a consommé que 55% des ressources CPU sur un instrument comportant 2 effets.

* La méthode consiste à appuyer sur la pédale de sustain et de jouer, sur un instrument à relâchement long, les notes d'un clavier 88 notes deux fois de suite.

Vu la capacité des disques durs actuels, je vous conseille, pour des questions de confort évidents, de copier l'ensemble des CD-ROM sur votre disque dur. Pour ma part, j'ai une partition " stockage " qui contient tous les CD que j'utilise, et cela s'avère bien plus pratique que d'insérer les CD-ROM nécessaires à chaque chargement d'instrument.


Conclusion et avis personnel

En pratique, je ne me lasse pas d'utiliser SampleTank. Il est vrai que j'ai critiqué certains instruments (le piano par exemple). Autant je fuis les instruments que je n'aprécie pas, autant j'use (et j'abuse) des sons qui me plaisent !

SampleTank se veut être un instrument " prêt à l'emploi ", efficace, donc, et riche en sonorités. Il est appréciable de pouvoir l'utiliser dans sa simplicité, sans se poser de questions sur les sons, et de se consacrer à la partie purement musicale. Utiliser SampleTank tel quel peut convenir pour certains styles musicaux qui ne requièrent pas trop d'originalité dans les instruments mais plutôt un certain réalisme.

En revanche, s'il s'agit de faire de la musique plus créative au niveau des sonorités (musique électronique par exemple), un synthétiseur virtuel du type "analogique" peut être un bon complément. Pour ma part, je dispose de synthés analogiques qui me permettent d'avoir ma dose de bidouille sonore.

Enfin, n'oublions pas qu'une version gratuite (SampleTank Free) du logiciel existe et peut être téléchargée sur le site de l'éditeur. Il ne s'agit pas d'une version de démonstration mais réellement d'une version complète, simplement bridée dans ses possibilités. Ceci permet notamment de profiter de ce logiciel, et de voir ce qu'il en est avant de se décider éventuellement pour une version supérieure.


Points forts Points faibles
  • Jusqu'à 4 effets par instrument
  • Simplicité d'utilisation, rapidité d'accès aux fonctionnalités
  • Certains instruments sont très réalistes
  • Importation AKAI possible (sur la version XL uniquement)
  • Sons gratuits à télécharger régulièrement sur le site de l'éditeur
  • Certains instruments qui ne sont vraiment pas à la hauteur de l'ensemble
À propos de nos tests
Soyez le premier à réagir à cet article
Soyez le premier à réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail