Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
test
Réagir
It's a classic, that's for Shure !
9/10
Award Légende
Partager cet article

Tester le Shure Sm7B comme micro voix? Pour un micro si réputé, la proposition peut prêter à sourire, mais si le Sm7B a déjà maintes fois prouvé son efficacité sur du chant, qu'en est-il exactement pour les voix parlées et les podcasts ?

Test du micro Shure Sm7B : It's a classic, that's for Shure !
Accéder à un autre article de la série...

Clas­sique des clas­siques, le Shure Sm7B est devenu au fil des années, un incon­tour­nable de la prise de voix. Que cela soit en radio, en TV, ou en musique (pop, rap, métal, élec­tro et j’en passe), pour de la voix parlée, criée, chan­tée ou hurlée, bien diffi­cile de ne pas croi­ser ce micro quasi iconique. Mais s’il se défend aussi bien dans les condi­tions confor­tables d’un studio d’en­re­gis­tre­ment, est-il réel­le­ment adapté pour les podcas­ters et autres strea­mers dont l’équi­pe­ment est rare­ment aussi pointu et profes­sion­nel que dans une régie son ?

Tour d’ho­ri­zon

Shure Sm7 boite OkAutant l’avouer de suite, c’est mon vieux Sm7B, acheté il y a main­te­nant plus de dix ans, qui servit pour ce test et il fut un peu désta­bi­li­sant d’ou­vrir sa boîte en carton en essayant d’y jeter un regard neuf et surtout le plus objec­tif possible. Mais l’exer­cice est amusant !

Le Sm7b arrive donc dans une boîte en carton toute clas­sique et sans grande préten­tion. Blotti dans un moule en poly­sty­rène, le micro est livré avec une notice et une seconde bonnette assez impo­sante. Le packa­ging n’est pas des plus épous­tou­flants et l’ab­sence de housse de range­ment m’a toujours étonné, mais il faut bien l’avouer, après toutes ces années de bons et loyaux services, la boîte ne s’est toujours pas désa­gré­gée et elle protège toujours aussi effi­ca­ce­ment le micro­phone.

Le micro

Le Sm7B présente plusieurs parti­cu­la­ri­tés quasi­ment toutes maintes fois copiées, mais très rare­ment égalées. Tout d’abord, cette fameuse bonnette noire recou­vrant une grille de protec­tion à l’in­té­rieur de laquelle se cache la capsule du micro. La grille et la bonnette permettent toutes deux d’at­té­nuer l’ef­fet de proxi­mité et l’en­vie de se coller au micro, quasi instinc­tive, ne portera que très rare­ment préju­dice à vos enre­gis­tre­ments. L’une des raisons pour laquelle vous rencon­tre­rez souvent des chan­teurs en train de « manger » ce micro­phone.

Shure Sm7 Studio 3:4 droiteLa seconde parti­cu­la­rité typique du micro est la suspen­sion incor­po­rée direc­te­ment à son corps. Avec ses deux bras en métal, la suspen­sion permet une flui­dité de mouve­ment très large et le posi­tion­ne­ment du micro se fait sans à-coup, de manière vrai­ment très natu­relle. Grâce à elle, quasi­ment toutes les confi­gu­ra­tions deviennent possibles ; le Sm7B reste aussi bien à l’aise sur un pied de micro clas­sique que la tête en bas, sur un bras arti­culé.

Troi­sième parti­cu­la­rité : les filtres posi­tion­nés sur l’ar­rière du micro­phone incluant un coupe-bas et un « boost » de présence. Nous y revien­drons plus tard.

Quatrième parti­cu­la­rité : la connec­tique xlr, habi­le­ment située dans le corps de la suspen­sion. De la sorte, le câble ne vient jamais pertur­ber les mouve­ments du micro­phone et/ou de la suspen­sion. L’es­thé­tisme d’un tel choix est en outre un grand plus visuel­le­ment, aucun câble disgra­cieux ne polluera alors votre cadre.

Cinquième et dernière parti­cu­la­rité (et pas des moindres) : le Sm7B est construit comme un tank. Hyper solide, compact, et protégé par cette fameuse grille, le micro est quasi incas­sable (toutes propor­tions gardées bien sûr). Un tel micro est fait pour durer et une fois en votre posses­sion, il risque de deve­nir un ami fidèle pour de nombreuses années.

« LE » son

Shure Sm7 red back FiltresA l’ins­tant même où vous enten­dez le Sm7B, vous retrou­vez d’em­blée « LE » son entendu depuis tant d’an­nées sur vos disques (ou stations de radio) préfé­rés. Concis, compact, précis sont les premiers adjec­tifs qui viennent à l’es­prit. Les médiums sont bien présents et chaleu­reux à souhait. On comprend bien pourquoi ce dyna­mique a tant de fois été utilisé en musique, la voix se plaçant si faci­le­ment, si rapi­de­ment dans un mix.

L’ef­fet de proxi­mité induit par le micro­phone est indé­niable et en devient presque un jeu. On se surprend à se rappro­cher ou non de la bonnette pour gros­sir, arron­dir ou désépais­sir sa voix. Pour les fans de rap, vous retrou­ve­rez ce son si typique des émis­sions de Skyrock avec des « peuh » et autres plosives bien présents mais jamais étouf­fants. Pouvoir modu­ler le rendu aussi rapi­de­ment en jouant avec la distance du micro est un bel atout et le résul­tat en sera toujours de très bonne qualité.

Shure Sm7 brique Filtres 2Si au contraire vous recher­chez un effet de proxi­mité moindre, le switch coupe-bas devien­dra un sérieux allié. Le choix de la fréquence de coupure est idéal : votre voix restera corpu­lente, son intel­li­gi­bi­lité n’en sera que meilleure et vous pour­rez à nouveau jouer avec la distance du micro et vous rappro­cher de la capsule sans crainte de mouve­ments d’air intem­pes­tifs.

Si jamais vos plosives restaient trop présentes, une deuxième solu­tion se présente à vous : la seconde bonnette. Plus large et plus consé­quente, cette bonnette possède deux avan­tages. Premiè­re­ment, elle vous permet­tra effec­ti­ve­ment d’amoin­drir encore un peu plus l’ef­fet de proxi­mité tout en vous lais­sant l’op­por­tu­nité de rester collé au micro­phone. Ensuite, elle adou­cira légè­re­ment les médiums du micro­phone. Si vous trou­vez donc que certaines fréquences de votre voix sont un peu trop agres­sives ou trop dures, ne négli­gez surtout pas cet acces­soire, il vous faci­li­tera de nombreuses fois la vie !

Vous trou­ve­rez une autre façon de chan­ger la couleur de votre son via le switch de présence. Un léger « boost » des hauts médiums est alors appliqué. Si votre voix vous paraît trop terne ou trop grasse, ce petit switch éclair­cira direc­te­ment votre prise. Comme pour le coupe-bas, le choix des fréquences ampli­fiées est très bien effec­tué et une fois activé, vous ne devriez pas souf­frir de sifflantes ou du suraigu inva­sifs.

Seul bémol relevé lors du test : le micro perd de sa superbe dès lors que vous vous en éloi­gnez trop. Le son de pièce devient prédo­mi­nant et votre rendu sonore s’en verra malheu­reu­se­ment appau­vri. Pas de discus­sions possibles : le Sm7B est un micro fait pour être utilisé en proxi­mité !

Sm7 Proxi
00:0000:29
  • Sm7 Proxi00:29
  • Sm7 Collé00:29
  • Sm7 Collé + Anti­pop00:28
  • Sm7 Grosse Bonnette00:29
  • Sm7 20cm00:29
  • Sm7 Coupe-bas00:30
  • Sm7 Presence00:28
  • Sm7 Coupe-bas + Presence00:29

La sensi­bi­lité

Shure Sm7 brique 3:4 droiteVient le moment déli­cat du défaut du Sm7B. Car oui, ce micro à un défaut : sa sensi­bi­lité. En effet, il est préco­nisé d’uti­li­ser un préam­pli de très bonne qualité pour tirer tous les profits du Shure. Et si possible, que votre préam­pli puisse déli­vrer au mini­mum 60 dB de gain (je dis bien au mini­mum !). Si en studio, ce genre de préam­pli­fi­ca­teur est courant, faites bien atten­tion que votre inter­face audio soit aussi puis­sante. Sinon, votre rapport signal/bruit ne sera pas des plus opti­maux et le résul­tat final risque de vous déce­voir forte­ment.

Un petit acces­soire peut toute­fois vous sauver la mise : l’achat d’un petit préam­pli­fi­ca­teur pour boos­ter votre signal. Plusieurs marques proposent ce genre de produits et je vous conseille de vous tour­ner vers les cloud­lif­ter, dboos­ter, fethead etc., tous de très bonne qualité. Une fois alimenté en 48 v, ces petits boîtiers ampli­fie­ront votre signal d’en­vi­ron 25 ou 30 dB (en fonc­tion du construc­teur). Votre préam­pli retrou­vera alors toute sa verve, votre signal/bruit sera parfait et votre rendu sonore n’en devien­dra que plus quali­ta­tif ! Notez que la notice de Shure conseille elle-même l’uti­li­sa­tion d’un tel acces­soire (si bien sûr, vous sentez une faiblesse au niveau de votre préam­pli­fi­ca­teur).

Conclu­sion

Entre les diffé­rents switches, le jeu d’ef­fet de proxi­mité et les diffé­rentes bonnettes, la poly­va­lence du micro est totale et modu­ler la couleur sonore de votre voix un vrai jeu d’en­fant. Avec un tel rendu, aucun doute possible, le Sm7B est un micro clas­sique. Point.

Si vos finances le permettent et si vous recher­chez LE son de voix que tout le monde connait et appré­cie, ruez vous sur ce micro, il ne vous déce­vra pas. Mais prenez bien garde à la puis­sance de votre préam­pli­fi­ca­teur !

← Article précédent dans la série :
Re20/20
Article suivant dans la série :
On the RØDE again ! →
9/10
Award Légende
Fabrication (?) : États-Unis
Points forts
  • le son, connu et reconnu
  • filtres très efficaces (coupe-bas et présence)
  • grosse bonnette très utile
  • microphone quasi indestructible
Points faibles
  • nécessite un très bon préamplificateur (60dB de gain conseillé)
  • ... ou l'achat d'un petit boitier de préamplification (Cloud, Triton ou autre)
  • rendu moins impressionnant en prise lointaine
  • pas de housse de rangement

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.