Devenir membre
Devenir Membre
Continuer avec Google

ou
Connexion
Se connecter
Se connecter avec Google

ou
test
Kaputt

Test de la Palmer Kaputt

Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Palmer Kaputt
Photos
1/22
Palmer Kaputt

Octaver/Harmonizer/Whammy de la marque Palmer appartenant à la série Root Effect.

Comparateur de prix
Petites annonces
Forums

Avec l’essai cette semaine de la distorsion à lampe Mutterstolz, benjamine de la série de pédales analogiques Root Effects de la marque allemande Palmer, la rédaction d’Audiofanzine met en lumière d’autres modèles un peu moins récents de la collection comme la Timepressor, l’Automat ainsi qu’une pédale des plus étranges, sortie en novembre 2011 et doyenne de ces tests, que nous allons examiner ici : la Kaputt.

Nicht Kaputt 

Avant toute chose, revenons sur le choix marketing très insolite du nom de notre appareil. Même les moins germanophones l’associeront automatiquement à l’idée d’une pédale complètement fichue. Mais rassurez-vous, il n’en est rien, notre pédale est en bonne santé, en très bonne santé même. Comme ses sœurs, elle est bâtie comme un panzer.

Palmer Kaputt

Son socle en acier plus large qu’elle, en la dépassant sur le haut et les côtés, protège les embouts de nos câbles. Nous pourrons aussi la visser à notre pedalboard pour plus de stabilité grâce à deux petits trous dans la base prévus à cet effet. Enfin, vissée ou non, rien ne peut l’ébranler avec son gros patin antidérapant collé dessous qui nous laisse quand même accéder à la pile (9V).

Les différents composants extérieurs confirment l’impression de fiabilité : le footswitch a été visiblement conçu pour souffrir sans rompre, les potentiomètres et les entrées jack sont en métal. À côté du commutateur, une LED rouge témoigne de la mise en marche de l’effet et nous signale l’état d’usure de la pile. Sur la face haute, les indispensables Input/Output, un mystérieux bouton « MOD » (dont nous dévoilerons l’utilité dans la partie suivante) et une entrée pour alimentation 9V.

Tout cela ressemble à un sans faute dans la conception sauf que la solidité à ses contreparties : le poids et la taille d’une part (762 grammes pour 120 x 60 x 120mm) et les branchements d’autre part. On a parfois envie de faire un remake de 89 et d’abattre le mur, enfin, le socle protecteur. S’il ne nous interdit pas totalement de brancher les mini câbles patchs coudés fréquemment utilisés dans les pedalboards, dès qu’ils sont un peu plus longs, ça devient franchement compliqué, surtout si le câble flex de notre alimentation est lui aussi coudé (c’est le cas en général).

Palmer Kaputt

Et pour pinailler un peu, même si le logo décrit visuellement très bien le concept général de l’effet (il arrive, il arrive, je vois bien que vous vous impatientez), le choix de la typographie argentée sur le bleu turquoise du boîtier (pour ne pas la confondre avec le bleu d’une autre Root Effects, la Compressor) est malheureux. Il est très difficile de lire les fonctions des potards, il faudra les apprendre par cœur. Il n’y en a certes que trois, ça ne devrait pas être trop ardu, mais bon quand même. Le noir ça jure un peu, mais au moins sur scène, ça se démarque de la couleur de fond. Vous serez sans doute d’accord avec moi, l’efficacité doit toujours primer sur l’esthétique.

La firme allemande se rattrape cependant en nous offrant deux médiators que nous trouverons dans la boîte en carton aux côtés de la notice (avec sa partie en français).

Alors, si cette pédale parait increvable, pourquoi donc s’appelle-t-elle « Kaputt » ?

Ganz Kaputt

Palmer Kaputt

Elle n’est pas abîmée, bien au contraire, c’est elle qui amoche, qui sabote, qui dégrade, qui souille, qui démolit, qui détruit, qui bousille, qui massa… hm… enfin bref, ce qu’elle ruine, c’est notre son. En gros, nous pourrons salir notre signal, lui faire perdre de sa définition, comme le ferait un bitcrusher ou une pédale LoFi, mais d’une manière inédite, grâce à l’action d’un octaver basique, tout ce qu’il y a de plus traditionnel.

Pour cela nous disposons d’un trio de potards :

  • High, tout à fait à gauche, qui contrôle le taux et la qualité sonore des harmoniques aigües
  • Blend, le bouton du milieu, correspondant au mix ou dry/wet si vous préférez, permet de doser le rapport signal d’origine/signal traité (au milieu, ils seront à égalité, complètement à droite, nous n’aurons que le signal traité)
  • Low, à droite, qui gère le taux et la qualité sonore des harmoniques graves

Attention à ne pas confondre gestion des harmoniques et octaves. Le potentiomètre High ne vous donnera pas une octave supérieure, comme le Low, une octave inférieure (de toute façon, l’octave inférieure, c’est de base dirons nous).

Enfin, le bouton MOD sur la face haute de l’appareil, quand il est appuyé, désactive complètement le paramètre Low.

Voici la chaîne utilisée pour le test : guitares Fender Telecaster Deluxe > Ampli Mesa Boogie Triaxis + 2:90 > Simulateur de H.P Two Notes Torpedo Live > Carte son Apogee Duet.

Palmer Kaputt

J’ai choisi pour le premier exemple de vous faire écouter le son brut de l’octaver, les High et Low sont à 0, le Blend est aux 2/3. Le premier accord plaqué correspond au signal saturé original. En gardant les mêmes réglages, mais en augmentant le Blend au maximum, nous obtiendrons des basses très graves comme démontré dans le deuxième exemple. Nous pourrons ainsi voler le boulot du bassiste dans ses groupes de reggae/dub. 

1 octaver high0 low0 blenddeuxtiers
00:0000:22
  • 1 octaver high0 low0 blenddeuxtiers 00:22
  • 2 sub bass high0 low0 blendfull 00:11

Mouais… en fait… non. On fera comme pour l’exemple 3 et on bypassera plutôt le Low (bouton MOD appuyé) tout en mettant le reste à fond. En ne jouant pas trop fort les notes graves (il semblerait que la pédale réagisse aussi à la hauteur des notes et à la dynamique), on pourra imiter un vieux synthé et piquer le boulot du claviériste dans son tribute band en hommage à Kraftwerk. 

00:0000:00
Palmer Kaputt

Oui, mais… non. En fait, nous avons toujours rêvé de composer des musiques pour jeux vidéo. Et notre pédale sait aussi imiter (un peu) le son 8 bits. Pour cela, et comme appliqué dans l’exemple 4, on gardera les réglages précédents en tournant le potard High d’abord au 1/4, au 1/3, à la moitié, aux 2/3 et au maximum (chaque arrêt dans la musique correspond à un nouveau réglage). Vous aurez facilement reconnu une mélodie qui illustre un jeu vidéo très célèbre, mais dans l’exemple 5, en gardant le High à fond, saurez-vous deviner de quel jeu l’extrait est tiré ? (petit kif perso, j’attends la réponse dans les forums. Celui qui trouve gagnera tout mon respect et toute mon estime éternels).

4 highquart tiers midi deuxtiers full blendfull mod on
00:0000:36
  • 4 highquart tiers midi deuxtiers full blendfull mod on 00:36
  • 5 highfull blendfull mod on 00:30

Dans le 6e exemple, nous lui donnerons une application beaucoup plus musicale en mettant enfin en action les trois potards ensemble : les buzz et autres saletés du potard High (aux 2/3) se mélangeront aux basses du Low (à fond) et le Blend sera aux 2/3 sur un riff bluesy/stoner (d’abord l’effet bypassé et ensuite activé). Pour finir, nous les mettrons tous à fond les ballons dans l’exemple 7 pour un son Über Kaputt (exemples audio 6 et 7).

6 riff highdeuxtiers blenddeuxtiers lowfull
00:0000:20
  • 6 riff highdeuxtiers blenddeuxtiers lowfull 00:20
  • 7 fullkaputt 00:42

Kaputt, oder was ?

Certes, son utilisation est restreinte, un balochard pourra difficilement la placer dans « La Salsa du Démon » (quoique, dans un contexte plus electro…). Mais personne ne pourra lui reprocher son originalité. C’est un effet au sens noble du terme et nous pouvons nous réjouir que Palmer, avec ses Root Effects, ne se contente pas de proposer seulement des pédales conventionnelles, mais suit aussi la voie de l’innovation (tracée par d’autres marques avec des pédales aux boîtiers au moins aussi volumineux). D’autant qu’au prix annoncé de 78 €, mais environ 60 € généralement constaté, il serait vraiment dommage de ne pas lui laisser sa chance. Quand Jimi Hendrix s’est résolu à utiliser une Fuzz Face, elle était loin de faire l’unanimité. C’est aujourd’hui un classique. À vous d’exploiter votre génie et ses capacités afin de promettre à la Kaputt un sort aussi heureux, elle en est capable.

 Téléchargez les fichiers audio (format FLAC)

 

Points forts
  • Originale
  • Solide
  • Simple d’utilisation
  • Jolie
Points faibles
  • Design du boîtier (couleur de la typographie, taille, poids, branchements…)

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies

Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives. Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus). Pour personnaliser vos cookies, merci de cliquer ici.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies

Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies

Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.