Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
pédago

Introduction

Les projecteurs traditionnels

S'il y a un sujet inévitable dans le domaine de l’éclairage, c’est bien le projecteur. Sans lui, point de lumière possible. La scène reste sans vie et un nuage lugubre surplombe la salle en expectative d’une illumination.

S’il y a un sujet inévi­table dans le domaine de l’éclai­rage, c’est bien le projec­teur. Sans lui, point de lumière possible. La scène reste sans vie et un nuage lugubre surplombe la salle en expec­ta­tive d’une illu­mi­na­tion.

 

Projecteur

 

Façon­nant la vie tel le dieu créa­teur au troi­sième jour, il enso­leille le bout du tunnel de l’at­tente pré repré­sen­ta­tion­nelle. Aussi primor­dial que l’en­ceinte en sono­ri­sa­tion ou que le balais au curling, le projec­teur mérite une mise au point. Après une rapide recherche, le diction­naire nous informe que c’est un lumi­naire dans lequel la lumière est concen­trée dans un angle solide déter­miné par un système optique afin d’ob­te­nir une inten­sité lumi­neuse élevée. A défaut d’avoir une inten­sité musi­cale, diront les mauvaises langues détrac­teurs de Jean-Michel Jarre.

 

Reste que cette défi­ni­tion obscure mérite d’être à son tour éclai­rée. Dans le milieu profes­sion­nel, il existe ainsi quatre types de projec­teurs, les bons et les mauvais bien sûr, mais surtout les tradi­tion­nels et les auto­ma­tiques. Et c’est sur ces premiers que Clowny va à présent nous appor­ter ses lumières.

 

Red Led

 

Les Projec­teurs PC et Fres­nel

Il existe trois types de projec­teurs de théâtre :

  • Projec­teur de Théâtre à lentille Plan Convexe claire (PC clair)
  • Projec­teur de Théâtre à lentille Plan Convexe marte­lée (PC anti­halo)
  • Projec­teur de Théâtre à lentille de Fres­nel (Fres­nel)

Ces projec­teurs sont les grands « clas­siques » de la scène, avec les PAR-64. Leur utili­sa­tion est multiple mais leurs diffé­rentes lentilles les destinent à des usages bien spéci­fiques. Ils existent dans des puis­sances allant de 300 watts à 2000 watts (pour les PC) et jusqu’à 12 000 watts (pour les Fres­nel).

 

Projecteur PC
Faisceau PC
Fais­ceau d’un projec­teur de type PC

Les projec­teurs PC sont les projec­teurs prin­ci­paux pour faire une Face. Ils permettent de proje­ter un fais­ceau dont l’ou­ver­ture est réglable et dont le « spot », présente une lumière unifor­mé­ment répar­tie.

 

Le projec­teur à lentille marte­lée va donner un spot au bord de fais­ceau légè­re­ment flou, alors que le projec­teur à lentille claire va donner un bord net. Essen­tiel­le­ment utili­sés en France, les projec­teurs à lentilles claires présentent deux inté­rêts. Le premier est qu’ils sont plus facile à « raccor­der » entre eux en réglage. Le deuxième est qu’uti­lisé à contre-jour, il peut agir en effet de fais­ceau un peu à la manière d’une découpe.


Projecteur Fresnel
Faisceau FresnelFais­ceau d’un projec­teur de type Fres­nel

 


Les projec­teurs Fres­nel sont tout à fait diffé­rents. S’ils ont les mêmes carac­té­ris­tiques de fonc­tion­ne­ment, ils présentent un fais­ceau plus lumi­neux au centre que sur les bords. L’uti­li­sa­tion des Fres­nel n’est donc pas du tout adap­tée à un usage à la Face, mais plutôt pour des nappages d’am­biances, des laté­raux ou des effets de contre-jour.

 

Les projec­teurs de découpes

Projecteur decoupe


Ces projec­teurs sont initia­le­ment utili­sés en théâtre pour isoler un élément de décor, un person­nage, un objet, … C’est une source d’éclai­rage ponc­tuelle dont le fais­ceau est « mode­lable » à souhait. Le système optique de la découpe est un ensemble de lentilles claires qui lui permettent de faire varier sa taille en réglant les dispo­si­tions de celles-ci. La découpe est un projec­teur optique­ment foca­li­sable qui permet la projec­tion des gobos.

La prin­ci­pale carac­té­ris­tique de la découpe, ce sont ses couteaux (d’où son nom !). Il s’agit d’un ensemble de 4 « lames » de métal qui viennent se foca­li­ser dans le fais­ceau pour « décou­per » la lumière et mode­ler le fais­ceau. Ce système permet de tailler le spot d’une forme quadri­la­té­rale afin de défi­nir préci­sé­ment une zone à éclai­rer (une fenêtre, une table, un objet…).
La découpe est aussi très utili­sée en Music-hall, rock ou variété comme fais­ceau à effet de contre-jour.

Modèles les plus courants : découpes 1 kW et 2 kW.

Fasiceau decoupeFaisceaudecoupeFais­ceau d’une découpe avec ouver­ture à 10° puis à 25°

 

Faisceau decoupe avec un goboFaisceau decoupe avec goboFais­ceau d’une découpe avec un gobo, puis avec l’uti­li­sa­tion des couteaux

 

Les projec­teurs de type PAR

Voici 5 types de projec­teurs PAR:

  • PAR64 500W Raylight
  • PAR64 1Kw CP60
  • PAR64 1Kw CP61
  • PAR64 1Kw CP62
  • PAR64 ACL
Projecteur PAR64

Ces projec­teurs sont très courants dans le domaine du spec­tacle. Ce sont les « projec­teurs à tout faire ». Aussi sympa et effi­cace à utili­ser en contre qu’à la face ou qu’en laté­ral, le PAR64 a su s’im­po­ser là où il faut une source de lumière puis­sante et rela­ti­ve­ment maîtri­sée.

Le PAR est un projec­teur consti­tué d’un simple cylindre d’alu­mi­nium équipé d’une lampe. La partie optique est réduite à sa plus simple expres­sion puisqu’il ne s’agit que de la lampe elle même, dont les prin­ci­pales carac­té­ris­tiques tiennent dans la présence d’un réflec­teur para­bo­lique aluminé inté­gré à l’am­poule (d’où son nom !) et d’un verre devant le fila­ment qui fait office de « lentille ».

Le fais­ceau du PAR se carac­té­rise par un spot de forme ellip­soï­dale (dite « banane ») dans une projec­tion assez irré­gu­lière mais toute­fois forte­ment concen­trée. Le seul réglage du fais­ceau consiste à orien­ter cette « banane » selon la couver­ture et l’angle voulu, en tour­nant la lampe par l’ar­rière du projec­teur.

Les réfé­rences (CP60, CP61, CP62) sont des décli­nai­sons corres­pon­dant aux ouver­tures possibles (CP60 : fais­ceau serré, CP61 : fais­ceau moyen, CP62 : fais­ceau large.).

La lampe Raylight 500 Watts est une version écono­mique (tant au niveau du prix qu’au niveau de la puis­sance, durée de vie misé­rable et 500 watts au lieu de 1000…) qui est diffé­rente des autres puisque il s’agit d’une lampe « studio » qui se monte sur une douille qui équipe un réflec­teur indé­pen­dant. Le fais­ceau Raylight est égale­ment très serré et peu utilisé en spec­tacle.

Les PAR-64 peuvent être utili­sés « en solo », c’est à dire en projec­teurs indé­pen­dants, mais le plus souvent, ils sont montés par barres de 6 avec un câblage par multi­paire (harting ou soca­pex) qui permet d’ali­men­ter chacun des 6 circuits indé­pen­dam­ment. Ques­tion couleur, le PAR-64 possède un porte filtre sur le devant du projec­teur permet­tant d’y placer une géla­tine. Il peut aussi être équipé d’un chan­geur de couleur asservi (aussi appelé « scrol­ler »).

Faisceau PAR64PAR64 CP60Fais­ceau d’un projec­teur PAR64 avec lampe Raylight, puis avec une CP60

 

Faisceau PAR64PAR64 CP60Fais­ceau d’un projec­teur PAR64 avec lampe CP61, puis avec une lampe CP62

 

Jeux d'ACLJeux d’ACL (2 fois 2 rampes de 4 projec­teurs, soit 2 jeux)


Les PAR64 ACL ressemblent au premier abord aux projec­teurs type PAR64 tout simple. En réalité, il n’en est rien !. Ce sont des projec­teurs très puis­sants aux effets parfois spec­ta­cu­laires.

Ces projec­teurs sont montés en série, vu que leurs lampes requièrent une tension d’en­vi­ron 28 volts pour leur fonc­tion­ne­ment. La plupart du temps, il s’agit de deux barres de 4 projec­teurs, équi­pées de bretelles pour la mise en série des lampes.

Les plus courants sont les ACL au format PAR-64, en lampes de 250 watts. Ces projec­teurs sont utili­sés pour créer des effets dans le volume d’une scène. (effets « éven­tails », « herses », etc…). Ils existent aussi au format PAR-36.

Les lampes des ACL ayant des durées de vie très courtes (25 heures !), leurs effets dans un spec­tacle sont souvent assez brefs et très ponc­tuels.


Faisceaux des jeux d'ACLFais­ceaux des jeux d’ACL

 

Les Blin­ders (ou Mole­fays)

Molefays FL 2600Projec­teur de type Mole­fays FL 2600
  • Blin­der 1 lampe (FL-650)
  • Blin­der 2 lampes (FL-1300)
  • Blin­der 4 lampes (FL-2600)

Blin­der 8 lampes (FL-5000) :

Ces projec­teurs sont utili­sés pour de violents effets d’éclai­rage vers le public, ou pour inon­der de lumière une très grande zone.

Les lampes sont au format PAR36 et d’une puis­sance de 650 Watts unitaire.

Effets des MolefaysEffets des Mole­fays

Les projec­teurs de type Mini-brutes, T8 et T10 :

Projecteur Mini-brutes rampes de T8Projec­teur de type Mini-brutes rampes de T8

 

Ces projec­teurs sont égale­ment utili­sés pour des effets « arro­sant » ou pour créer des illu­mi­na­tions déco­ra­tives ponc­tuelles. Il en existe de nombreuses formes et confi­gu­ra­tions pour des utili­sa­tions multiples. Ces projec­teurs sont équi­pés de lampes dichroïques en quartz (type ENH 120V/250W ou 12V/75W en séries).



Projecteur de type Mini-brutes rampes de T8Projecteur de type Mini-brutes rampes de T8Projec­teur de type Mini-brutes rampes de T8

 

 

 

Les cyclo­rama et les pour­suites

Projecteur pour CycloramaProjec­teur pour Cyclo­rama


Ces projec­teurs diffusent une lumière pour éclai­rer de face ou par trans­pa­rence des toiles type cyclo­ra­mas. Un parfait aligne­ment d’un certain nombre de ce type de projec­teur permet d’éclai­rer unifor­mé­ment toute une toile.

Il en existe de diffé­rentes sortes, corres­pon­dant essen­tiel­le­ment à diffé­rentes symé­tri­sa­tions de la répar­ti­tion du flux de lumière, pour une meilleure homo­gé­néité de la zone éclai­rée.

Rendu de projecteur pour Cyclorama sur une toileRendu de projecteur pour Cyclorama sur une toileRendu de projec­teur pour Cyclo­rama sur une toile

Les projec­teurs de pour­suites :

Projecteur de poursuiteProjec­teur de pour­suite
Faisceau d’un projecteur de poursuiteFais­ceau d’un projec­teur de pour­suite

 

Ces projec­teurs sont utili­sés pour suivre les mouve­ments d’un artiste sur scène. Pour cela, ils sont diri­gés par un tech­ni­cien spécia­lisé, appelé « pour­sui­teur ».


Soyez le premier à réagir à cet article

    Vous souhaitez réagir à cet article ?

    Se connecter
    Devenir membre
    cookies
    Nous utilisons les cookies !

    Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
    Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement
    Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
    Google Analytics
    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
    Publicités
    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement

    Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

    Google Analytics

    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

    Publicités

    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


    Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
    Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.