LiveNous sommes en train de donner nos avis sur la Komplete 14 en live !
Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
UVI Augmented Piano
Photos
1/16

Test de l’UVI Augmented Piano

Piano acoustique virtuel de la marque UVI

Écrire un avis ou Demander un avis
Prix public : 149 € TTC
test vidéo
17 réactions
On Refait Le Patch #73 : Panier de pianos
8/10
Award Qualité / Prix 2018
Partager cet article

Méconnus du grand public, les pianos préparés ne sont pas légion dans le monde des instruments virtuels. On est d’autant plus content, de ce fait, de voir UVI sortir un Augmented Piano dont le couvercle abrite une quincaillerie digne de ce nom…

Il est dans la nature même des musi­ciens de détour­ner les outils qui sont à leur dispo­si­tion pour les emme­ner vers d’autres usages et d’autres sons, pour les trans­fi­gu­rer au nom de la créa­tion. C’est vrai lorsque Jimi Hendrix joue avec le larsen de son ampli et l’hymne améri­cain à Wood­stock comme lorsqu’Ed­die Van Halen se met à faire des Dive Bombing avec le vibrato de sa guitare élec­trique, lorsque Hugh Padgham gate un micro de talk back pour enre­gis­trer la batte­rie de Phil Collins comme lorsque Daft Punk marty­rise le son jusqu’alors bien sage d’une TB-303.

UVI Augmented Piano : Henry Cowell as a young man

Mais bien avant tout cela, c’était vrai en 1922 lorsque Maurice Delage plaça un bout de carton sous la corde de si de son piano pour mimer le son d’une percu indienne ou lorsqu’­Henry Cowell se mit à grat­ter, frot­ter et pincer les cordes de son piano plutôt que d’uti­li­ser le clavier et ses marteaux pour en jouer.

UVI Augmented Piano : johncage

Toute­fois, c’est vrai­ment avec John Cage que ces expé­ri­men­ta­tions avant-gardistes se forma­lisent en 1938 dans ce qu’on appel­lera désor­mais le « piano préparé ». Écri­vant la musique d’un spec­tacle de danse de Syvilla Fort, le musi­cien compose une œuvre exclu­si­ve­ment jouée par un ensemble de percus­sions. Le problème, c’est qu’il n’y a pas la place sur scène pour un tel ensemble ; juste un piano. Qu’à cela ne tienne : c’est ce dernier et un unique pianiste qui se substi­tue­ront à l’en­semble prévu… après quelques modi­fi­ca­tions dans l’ins­tru­ment comme dans la façon d’en jouer.

Bouts de papier, gommes, pièces de monnaie, feuille d’alu­mi­nium, vis : à partir de ce jour, tout devient alors bon pour alté­rer le son origi­nal du piano qu’on jouera aux doigts, à l’ar­chet ou avec tout l’ar­se­nal du percus­sion­niste, des baguettes de bois ou de métal aux mailloches en passant par les balais. Une seule règle demeure : que tout soit amovible, de sorte que le piano préparé puisse reve­nir à son état origi­nal après usage.

C’est ce type de prépa­ra­tion qu’UVI nous propose aujour­d’hui de retrou­ver sous forme virtuelle avec Augmen­ted Piano, sachant que l’édi­teur français n’est pas débu­tant en la matière puisqu’on lui devait déjà l’IRCAM Prepa­red Piano réalisé en parte­na­riat avec le célèbre centre de recherche. 

Tout cela est à décou­vrir en vidéo, ou en texte, selon vos préfé­rences ;

 

Prépa­ra­tifs des prépa­ra­tions

micros

Comme d’ha­bi­tude avec UVI, l’ins­tal­la­tion se fait en télé­char­geant un fichier RAR conte­nant un unique fichier UFS de 14,1 Go. Une fois ce dernier décom­pressé dans votre réper­toire de samples, il vous faudra l’au­to­ri­ser via le système iLok logi­ciel ou physique. La chose faite, vous n’au­rez plus qu’à ouvrir la banque UFS depuis le free­ware UVIworks­ta­tion, ou bien Falcon si vous le possé­dez.

C’est alors qu’ap­pa­raî­tra sous vos petits yeux ébahis une sympa­thique inter­face mêlant habi­le­ment le Flat Design pour les para­mètres et une repré­sen­ta­tion photo­réa­liste du piano, un Pleyel à queue de 1909, cerné par 4 micros : 2 statiques BK situés de part et d’autre, un ruban stéréo Royer au centre et un micro PZM (à gradient de pres­sion) vrai­sem­bla­ble­ment collé sur la façade de l’ins­tru­ment, sachant que vous pouvez acti­ver/désac­ti­ver ces trois dispo­si­tifs de capta­tion et régler leur niveau à chacun.

Au sommet de de la fenêtre, en vis-à-vis de la courbe de vélo­cité, trois icônes vous permettent d’ac­cé­der aux diffé­rents onglets de l’in­ter­face. En plus du panneau que nous venons de détailler et qui concerne donc les micro­phones, on pourra ainsi affi­cher les para­mètres d’édi­tion et la section d’ef­fets du logi­ciel.

Enve­loppes et timbres

edition

L’édi­tion vous permet de jouer plus en détail sur le volume des compo­santes du son de piano : le son de relâ­che­ment, celui de la pédale et celui des réso­nances sympa­thiques, tandis qu’on vous propose aussi une enve­loppe ADSR globale dont l’at­taque peut être asso­ciée à la vélo­cité. Juste un dessous, on dispose d’un filtre réso­nant multi­mode flanqué de son enve­loppe ADSR lui-aussi et d’un étage permet­tant de jouer sur la « couleur » tonale de l’ins­tru­ment (le manuel évoque vague­ment l’usage de samples adja­cents, sachant que le réglage se comporte comme un Tilt EQ qui permet d’al­ler dras­tique­ment vers les aigus au détri­ment des graves ou l’in­verse), comme sur son pitch ou de défi­nir l’ac­tion de la molette qui pourra pilo­ter au choix un trémolo, un vibrato et le filtre. A défaut de réelle enve­loppe de pitch, les deux réglages qui nous sont propo­sés le concer­nant sont inté­res­sants dans la mesure où ils permettent d’ef­fec­tuer des fluc­tua­tions plus ou moins marquée de ce dernier, voire d’ob­te­nir un effet glide : ça ne sonne plus du tout comme un piano alors, mais comme on n’est pas là pour que ça sonne comme un piano tradi­tion­nel non plus, c’est vrai­ment bien­venu.

Effets

Préci­sons-le, ces para­mètres s’ap­plique­ront globa­le­ment au son du piano et non à chaque micro. C’est égale­ment le cas de la section d’ef­fets qui propose sept modules dont le chaî­nage est fixe : de gauche à droite sur l’in­ter­face, on dispose ainsi d’une satu­ra­tion (sans choix de l’algo), d’un proces­seur à convo­lu­tion avec une collec­tion de réponses à impul­sion pouvant tout aussi bien simu­ler des espaces que servir au Sound Design, d’un égali­seur demi-para­mé­trique 3 bandes, d’un chorus issu de Thorus, d’un flan­ger, d’un delay Ping Pong et d’une réverbe algo­rith­mique issue de Spark­verb.

convolution

Il y a donc de quoi faire côté effets même si on s’éton­nera de ne dispo­ser d’au­cun trai­te­ment de la dyna­mique ou de l’image stéréo, pas plus que de modu­la­teur en anneau, d’un bit crusher/down­sam­pler ou d’un phaser. Il n’y a rien de rédhi­bi­toire là-dedans, dans la mesure où rien ne vous empêche de faire votre tambouille vous-même dans l’UVI­works­ta­tion, Falcon ou votre STAN, mais il faut souli­gner que l’ins­tru­ment ne propose qu’une simple sortie stéréo : il sera impos­sible donc de trai­ter sépa­ré­ment les diffé­rents micros. Ultime regret concer­nant cette section d’ef­fets : on ne dispose d’au­cun gestion­naire de presets, que ce soit au niveau global ou de chaque module.

Piano du troi­sième type

Il convien­drait de ne pas l’ou­blier : avant toute prépa­ra­tion, le piano samplé par UVI est un très beau Pleyel du début du siècle dernier que l’on va confron­ter à quelques program­ma­tions barbares pour faire un rapide état des lieux.

MIDI­ve­lo­min­max
00:0000:07
  • MIDI­ve­lo­min­max 00:07
  • MIDI­ve­lo­layers 00:17
  • MIDI­roun­dro­bin 00:03
  • MIDI­sus­tain 00:20
  • MIDI­sym­pa­thiques 00:08

Ces tests tech­niques permettent de se rendre compte que les diffé­rents niveaux de vélo­cité progressent sans accroc même si les notes les plus faibles sont déjà assez sonores et qu’on ne peut pas enfon­cer une note du clavier sans que le marteau la frappe et que la corde résonne. Le Round Robin n’est pas non plus excep­tion­nel mais la longueur des samples respecte parfai­te­ment le sustain de l’ins­tru­ment et les bruits de relâ­che­ment comme les réso­nances sympa­thiques sont bien présentes. En marge de ces appré­cia­tions tech­niques, on s’ac­cor­dera en tout cas sur le charme de ce piano dont le son feutré rend parfai­te­ment justice à la célèbre Pavane de Ravel. J’en profite pour vous faire entendre les micros sépa­rés, puis le patch Una Corda reprise avec le ruban unique­ment. Éton­nam­ment, ce dernier est plus brillant que le patch normal. Qu’im­porte puisqu’on a les deux…

Pava­ne­Ra­vel­Nor­mal­Con­den­ser
00:0001:26
  • Pava­ne­Ra­vel­Nor­mal­Con­den­ser 01:26
  • Pava­ne­Ra­vel­Nor­mal­Rib­bon 01:26
  • Pava­ne­Ra­vel­Nor­malPZM 01:26
  • Pava­ne­Ra­ve­lU­na­Corda 01:26

Tant que nous sommes dans le réper­toire des pianos « normaux », on en profi­tera pour essayer quelques presets et se rendre compte que les sections d’édi­tion et d’ef­fets permettent d’ob­te­nir bien des variantes inté­res­santes.

Pava­ne­Ra­velTV­Show
00:0001:26
  • Pava­ne­Ra­velTV­Show 01:26
  • Pava­ne­Ra­ve­lU­prigh­tish 01:26

Toute­fois, si sympa­thique que soit le piano de base, c’est surtout les prépa­ra­tions qui nous inté­ressent. Et là, c’est le bonheur puisqu’UVI nous en propose une ving­taine en plus du piano normal et de l’Una Corda, dont la plupart sont bien plus origi­nales que ce qu’on a l’ha­bi­tude de voir chez les concur­rents (8dio, Soun­di­ron, Sonic­cou­ture, entre autres). Je vous annonce le menu des usten­siles et tech­niques utili­sés pour emme­ner le 88 touches dans un autre monde : archet (Bow), capsules de bouteille (Caps), pièces de monnaie (Coin), glis­se­ments ou frappe avec des balais (Brush slide / Brush tap), archet élec­tro­nique (Ebow), gomme (Rubber Eraser), jeu au doigts avec ou sans étouf­fe­ment (Finger & Finger muted), harmo­niques (Harmo­nics), feuille d’alu­mi­nium (Metal foil), baguette de Métal (Metal stick), sour­dine (Muted), média­tor avec ou sans étouf­fe­ment (Pick & Pick muted), vis (Screws), punaises avec ou sans étouf­fe­ment (Tack & Tacked muted), porte-feuille (Wallet) et baguette en bois (Wood stick).

Voici sans plus tarder un petit flori­lège de ce que tout cela permet d’ob­te­nir :

Normal
00:0000:17
  • Normal 00:17
  • UnaCorda 00:17
  • TackRib­bon 00:17
  • Default­Pick 00:17
  • Wood­Harps­ti­ckord 00:17
  • Default­Me­tal­Stick 00:17
  • Default­BrushS­lide 00:17
  • Default­Bru­sh­Tap­Bright 00:17
  • Default­Bow 00:17
  • Defaul­te­Bow 00:17
  • Default­Mu­te­Fin­ger 00:17
  • Default­Mu­te­Nor­mal­Har­mo­nics 00:17
  • Default­Mu­te­Pick 00:17
  • Default­Mu­te­Tack 00:17
  • Default­Fin­ger 00:17
  • Default­Coin 00:17
  • DefaultS­crew­sAll 00:17
  • DefaultS­crew­sHar­mo­nic 00:17
  • DefaultS­crew­sIn­Har­mo­nic 00:17
  • Default­Wal­let 00:17

Et j’en profite pour reve­nir sur le piano bastringue qui fait parfai­te­ment la blague :

00:0000:00

UVI a en outre pris la peine de sampler le piano sans cordes, et d’en­re­gis­trer quan­tité de jeux avec la struc­ture même de ce dernier, en mélan­geant diverses prépa­ra­tions :

FXKeys­Noises
00:0000:11
  • FXKeys­Noises 00:11
  • FXCapsXFX 00:11
  • FXStruc­tu­ralXFX 00:11

Enfin, à défaut de nous permettre de le faire nous même dans le logi­ciel, comme c’est le cas avec l’IRCAM Prepa­red Piano, l’édi­teur a pris soin de combi­ner plusieurs prépa­ra­tions offrant des résul­tats vrai­ment très inté­res­sants :

Mixed­Ta­cke­Bow
00:0000:17
  • Mixed­Ta­cke­Bow 00:17
  • Mixed­Scre­wIn­harm­Caps 00:17
  • Mixed­Bru­sh­TapMtl­Foil 00:17
  • Mixed­Pi­ck­Mu­te­Bow 00:17

Que dire de tout cela ? Que le spectre de sono­ri­tés est large même si l’on garde le fil conduc­teur du piano, ou du moins de la corde vibrante sur une table d’har­mo­nie. Et qu’en marge de sons vrai­ment barrés Sound Design qui se montre­ront utiles pour créer des ambiances, d’autres qui, grâce au glide et à la section d’ef­fets, fleurtent avec les sons synthé­tiques, quan­tité de ces prépa­ra­tions sauront se montrer très utiles au quoti­dien dans des compos plus clas­siques en lieu et place de clave­cins, pianos bastringues, cordes frot­tées, harpes, guitares, orgues voire synthés, piano élec­triques, cymba­lums et autres zithers, etc. De fait, on n’a pas ce senti­ment que ce piano préparé ne s’adresse qu’aux seuls aven­tu­riers du son et aux fans de John Cage, mais qu’il pour­rait bien cibler n’im­porte quel type de musi­cien cher­chant un instru­ment poly­morphe pour produire des sons de cordes frap­pées, grat­tées ou frot­tées, quels qu’ils soient.

Quant à savoir ce que vaut cet Augmen­ted Piano à 150 euros face à l’IRCAM Prepa­red Piano égale­ment dispo­nible chez l’édi­teur, disons qu’UVI a été plutôt malin sur le coup en évitant que les deux produits se retrouvent en concur­rence fron­tale. Les pianos de base sont diffé­rents d’une part (un Yamaha C7 au lieu d’un Pleyel), le nombre de prépa­ra­tions monte à 45 dans le cas du piano IRCAM, mais on a surtout la possi­bi­lité avec ce dernier de combi­ner libre­ment deux prépa­ra­tions et même de choi­sir quelle prépa­ra­tion utili­ser pour chaque corde, ce qui offre bien plus de latti­tude et de souplesse qu’avec Augmen­ted Pianos où tout cela est figé. On aurait tort toute­fois de voir ce dernier comme une version light de l’IR­CAM Prepa­red Piano puisqu’on y dispose non seule­ment d’une triple capta­tion au lieu d’une double mais que la section d’ef­fets embarquée est aussi plus déve­lop­pée et inté­res­sante (le proces­seur à convo­lu­tion notam­ment).

Bref, si avec Augmen­ted Piano, UVI rend vrai­ment le concept acces­sible au plus grand nombre, les amateurs de pianos prépa­rés pour­ront acqué­rir les deux sans avoir le senti­ment que tout cela fait forcé­ment double emploi. C’est bien vu.

Enlarge your piano

Il n’y a pas grand chose à repro­cher à cet Augmen­ted Piano au prix où il est vendu car même s’il n’offre pas les options avan­cées d’un IRCAM Prepa­red Piano, il parvient à tirer son épingle du jeu avec sa sympa­thique section d’ef­fets et consti­tue une formi­dable entrée en matière au monde passion­nant des pianos prépa­rés. Bien évidem­ment, on aurait aimé avoir plus de souplesse sur le routage des micros et plus de détail au niveau de l’échan­tillon­nage car sur le terrain du piano tout court, ce char­mant Pleyel (une marque bien sous-repré­sen­tée d’ailleurs dans le monde du virtuel) ne fera pas d’ombre aux gros Bills du secteur, qu’il s’agisse de Synthogy, Galaxy, East­West, Native Instru­ments ou encore VI Labs…

Il faut cepen­dant recon­naître que ce qu’on nous propose ici fait déjà montre d’une grande poly­va­lence et d’une indé­niable qualité audio. Avec de telles quali­tés, l’ins­tru­ment d’UVI trou­vera ainsi sa place dans les genres musi­caux les plus variés : la musique contem­po­raine façon John Cage bien sûr, mais aussi la pop, le rock, le jazz, le hip-hop, l’élec­tro­nique ou encore la musique à l’image. Bref, contrai­re­ment à ce qu’au­rait pu penser de prime abord, ce n’est certai­ne­ment pas un piano pour initiés mais bien un piano pour tout le monde dont le nom est en parfaite adéqua­tion avec le contenu : si vous cher­chez 88 touches qui vous en donnent plus, vous auriez donc tort de passer à côté de celles-ci. 

On refait le patch : les tests vidéo d'Audiofanzine Voir tous les épisodes de "On refait le patch : les tests vidéo d'Audiofanzine"
8/10
Award Qualité / Prix 2018
Points forts
  • Le son global
  • Une grosse vingtaine de préparations ouvrant de vastes horizons créatifs, du plus sage au plus barré
  • Les combis intéressants
  • Simplicité d’utilisation
  • Possibilités d’édition et de traitements
  • Le prix
Points faibles
  • Pas d’édition ou de traitement par microphone et pas de sortie indépendante des différents micros
  • La section d’effets aurait pu être plus complète (pas de traitement dynamique notamment)
  • Avec plus de Round Robin et de niveaux de vélocité, ça aurait été encore mieux
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.