Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
test
Echo, cho, o, o...

Test du PSP Audioware PSP Echo

Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
PSP Audioware Echo
Photos
1/8
PSP Audioware Echo

Nouveau plug-in chez PSP Audioware, le PSP Echo. Y retrouve-t-on ce qui fait la réputation de l’éditeur ? Réponses.

La sortie du PSP Echo est l’oc­ca­sion de rattra­per une forme d’injus­tice, puisqu’au­cun des plug-ins de l’édi­teur n’a été testé sur AF… Ce n’est pas faute de suivre leurs produits (dès le début des années 2000, avec les Mix Pack et Stereo Pack, puis celui qui a lancé la répu­ta­tion de l’édi­teur, le Vintage Warmer), mais voilà, entre les déca­lages tempo­rels et l’im­pos­si­bi­lité de tester un produit (pour cause de beta ou sound design), ils ont échappé au radar (du moins sur Audio­fan­zine).

Machine de test

MacPro Xeon 3,2 GHz
OS 10.6.8
Logic Pro 9.1.7
PSP Echo 1.0.1

Si l’édi­teur est réputé pour ses compres­seurs-limi­teurs, mono ou multi­bande, parfai­te­ment neutres ou au contraire dotés d’un circuit de satu­ra­tion à la sono­rité immé­dia­te­ment iden­ti­fiable, ainsi que ses égali­seurs (dispo­sant souvent de ces algo­rithmes de satu­ra­tion), il a aussi produit de nombreux effets comme la Lexi­con PSP42 (et ses déri­vés, PSP84, PSP85), ou l’ex­cellent Nitro (et son succes­seur, N2O). Sans tout détailler, rappe­lons qu’après le délai modulé (PSP42), PSP a sorti en 2005 (si je ne me buse) le PSP608MD, un multi­dé­lai extrê­me­ment puis­sant, offrant toutes les possi­bi­li­tés de son prédé­ces­seur et plus encore, et récem­ment mis à jour (appor­tant notam­ment la compa­ti­bi­lité AAX et 64 bits), mais dont l’in­ter­face et la profu­sion de réglages ont pu rebu­ter quelques poten­tiels utili­sa­teurs. Peut-être conscient de cela, l’édi­teur nous offre aujour­d’hui un plug-in beau­coup plus simple, comme son nom l’in­dique, le PSP Echo.

Intro­du­cing PSP Audio­ware PSP Echo

PSP Audioware PSP Echo

On pourra obte­nir le plug direc­te­ment chez l’édi­teur, qui à ma connais­sance n’a jamais proposé de produits sur DVD et en boîte. Télé­char­ge­ment, donc, après avoir réglé les 99 dollars (soit à peu près 90 euros avec la TVA), pour dispo­ser d’un plug compa­tible Mac et PC, en version 32 et 64 bits et propo­sant les prin­ci­paux formats actuels (VST, RTAS, AAX et AudioU­nit).

L’édi­teur a laissé tomber ses deux précé­dents systèmes de protec­tion, le premier étant le numéro de série et le nom de l’uti­li­sa­teur, le deuxième l’uti­li­sa­tion d’une iLok, et propose main­te­nant son propre système, via une petite appli­ca­tion, dispo­nible pour chacun des plugs ache­tés, ou pour une auto­ri­sa­tion globale (batch license). Et c’est tant mieux, puisqu’il suffit de la télé­char­ger après chaque nouvel achat pour être à jour, de la sauve­gar­der sur un DD externe, ce qui protè­gera contre tout arrêt d’ac­ti­vité et donnera la possi­bi­lité de réau­to­ri­ser les plugs sur une autre bécane. Deman­dez aux posses­seurs de Peak, par exemple, ce qu’ils en pensent. « Ah ben oui, si j’avais pu avoir ce système pour Peak [rempla­cer Peak par n’im­porte quel nom de plug ou logi­ciel dont l’édi­teur a mis la clé sous la porte], ça aurait été l’idéal. ». Vous voyez ? Je vous l’avais dit. 

Descrip­tion, tion, tion

PSP Audioware PSP Echo

Le plug offre une GUI assez impo­sante (non redi­men­sion­nable), l’avan­tage étant que les réglages ne sont pas entas­sés ou réduits à des faders et légendes minus­cules. Atten­tion néan­moins aux petits écrans de portable, le plug ne laisse pas beau­coup de place au reste. En même temps, pour du live, c’est impec­cable. Alors, trop gros, ou pas ?

On distingue quatre sections plus une (on y revient) ; tout en bas, le bouton d’ac­ti­va­tion, les réglages Wet et Dry, le switch permet­tant de réper­cu­ter ou non les réglages d’un canal sur l’autre (Link), une Balance et un Spread pour chacun des signaux (nu et traité). Spread intrigue au début, car si l’on comprend bien qu’il s’agit de la largeur stéréo du signal, S+ et M comme Stéréo et Mono, qu’est donc S-, plus mono que mono ? Il s’agit bien sûr de l’in­ver­sion des canaux.

Au-dessus pour chaque canal, L et R, on dispose d’un Level, d’un réglage de Feed­back, de la posi­tion de ce Feed­back dans la stéréo (FB-Pan) et d’un Drive.

Celui-ci, malgré sa compres­sion assez pronon­cée, reste doux, en gardant le type de son habi­tuel chez PSP, et sans offrir de satu­ra­tion très pronon­cée. L’exemple suivant fait entendre un pattern de batte­rie nu, puis les répé­ti­tions trai­tées avec Drive unique­ment (selon plusieurs réglages, et Dry tota­le­ment coupé). 

00:0000:00
PSP Audioware PSP Echo

À cela s’ajoutent deux filtres passe-haut (20 à 2000 Hz) et passe-bas (200 Hz à 20 kHz) permet­tant de filtrer (ben oui) les répé­ti­tions dans une plage donnée. Dommage que chacun de deux filtres ne couvre pas le spectre en entier, on y gagne­rait en préci­sion, notam­ment lors d’usage du Ducker inclus.

On accède à ce dernier via le bouton prévu, la partie supé­rieure affi­chant alors le switch d’ac­ti­va­tion, les réglages de seuil, d’at­té­nua­tion (de ce qui dépasse le seuil), et d’en­ve­loppe (Open et Close, de 10 ms à 3 secondes). Une fonc­tion assez rare sur un délai, et plutôt bien­ve­nue ici, qui permet d’at­té­nuer le signal retardé en fonc­tion de la dyna­mique du signal entrant. En repre­nant l’exemple précé­dent, voici un trai­te­ment des aigus de la boucle unique­ment.

00:0000:00

Même prin­cipe, avec un clavier doté d’une certaine dyna­mique, avec le Ducker réglé pour que les signaux faibles soient dotés d’un écho, et inver­se­ment pour les signaux forts, jusqu’à réou­ver­ture via le temps d’en­ve­loppe.

00:0000:00
 

À noter que le plug se débrouille très bien de la réverbe incluse dans le fichier d’ori­gine.

PSP Audioware PSP Echo

Lorsqu’on rappuie sur le bouton Ducker, on retourne à l’in­ter­face par défaut, qui offre un réglage d’en­trée, deux réglages pour simu­ler un effet Wow (varia­tion de la hauteur), avec multi­pli­ca­tion ou divi­sion de la hauteur et profon­deur de l’ef­fet (Freq et Depth). À droite, un réglage de vitesse de défi­le­ment de la « bande » servant à produire les échos, de 7,5” à 30” (la vitesse la plus élevée booste progres­si­ve­ment les aigus à partir de 1 kHz, mais les coupe plus tôt, autour de 13, 14 kHz). Enfin, le rota­tif Ping Pong règle auto­ma­tique­ment l’un des deux canaux afin de créer l’ef­fet du même nom.

On finit avec la section centrale, ses deux faders pour le réglage des délais, son affi­chage à l’an­cienne, et ses deux switches, l’un pour passer de Manual à Sync (en fonc­tion de l’hôte), l’autre pour choi­sir le mode d’af­fi­chage, en durée ou en BPM.

Comme tout écho qui se respecte, la modi­fi­ca­tion de l’un ou de l’autre para­mètre génère des effets de pitch, très convain­cants et avec lesquels on peut s’amu­ser, soit manuel­le­ment avec un contrô­leur Midi, soit avec l’au­to­ma­tion pour des effets synchrones (pas simple, mais on y arrive). Voici quelques exemples de trai­te­ments possibles avec PSP Echo, des fluc­tua­tions les plus douces aux échos extrêmes, en passant par les chorus (rappe­lons que le délai est à la base de la quasi-tota­lité des effets et proces­seurs…).

00:0000:00

Bilan, lan, lan

Plus simple ne veut pas dire, ici en tout cas, au rabais. En effet, les possi­bi­li­tés sonores sont assez nombreuses, et si l’on excepte l’ab­sence de modu­la­tion qui fait le bonheur des posses­seurs de PSP42 ou 608MD (on peut se débrouiller pour celle du pitch via auto­ma­tion, et puis c’est un choix assumé de l’édi­teur), le PSP Echo est un délai extrê­me­ment effi­cace, dont les réglages sont très bien pensés, tota­le­ment auto­ma­ti­sables (sans aucun clic), ce qui permet à la fois de peau­fi­ner au poil d’au­dio près le son dans une séquence, comme de créer toutes sortes d’ef­fets live avec un contrô­leur Midi dispo­sant d’as­sez de rota­tifs.

Rien de bien révo­lu­tion­naire, non, pas de fonc­tion­na­li­tés inédites, mais le son, les fonc­tions, l’er­go­no­mie, l’ef­fi­ca­cité, et la finesse, bref tout ce que l’on appré­cie géné­ra­le­ment dans les produits de l’édi­teur. Que deman­der de plus ? Si vous êtes à la recherche d’un bon delay, avant tout achat, essayez la démo dispo chez l’édi­teur.

Télé­char­gez les fichiers sonores : Flac article PSP Echo

9/10
Points forts
  • Son
  • Fonctionnalités
  • Ergonomie
  • Automation totale
  • Intégration d’un Ducker
  • Wow et vitesse de défilement
Points faibles
  • Pas grand-chose
  • Attention quand même à la taille de la GUI sur petits portables

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.