Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
UVI Shade
Photos
1/13

Test UVI Shade

Filtre logiciel de la marque UVI

Écrire un avis ou Demander un avis
Prix public : 129 € TTC
Fifty shades of Q
9/10
Award Innovation 2020
Partager cet article

UVI continue de développer sa gamme d'effets avec un EQ comme on en a encore jamais vu ou entendu...

Pas évident d’ame­ner du neuf sur le marché des égali­seurs logi­ciels car on trouve non seule­ment dans les STAN ou le monde du free­ware des choses tout à fait convain­cantes, mais il faut en outre faire face à l’ex­haus­ti­vité des poids lourds du marché, qu’ils émanent de Fabfil­ter ou DMG Audio pour n’en citer que deux. Et pour­tant, UVI ose se lancer à son tour en propo­sant Shade, un EQ qui n’a pas son pareil sur le marché à l’heure où sont écrites ces lignes, parce qu’il ramène l’ou­til sur un terrain délaissé par la plupart des concur­rents : celui de l’ef­fet créa­tif.

Vous connais­sez le prin­cipe : on vous fait décou­vrir tout cela en vidéo, ce qui n’em­pêche pas ceux qui préfèrent le texte de lire ce qui qui suit…

Encore un EQ ?

stereomsShade se présente en premier lieu comme un « bête » EQ para­mé­trique à repré­sen­ta­tion graphique, avec tout ce que l’on est en droit d’at­tendre d’un tel outil en 2020. On a ainsi droit aux clas­siques filtres (cloche, passe-bande, coupe-haut, coupe-bas, en plateau, etc.), à la possi­bi­lité de travailler sépa­ré­ment sur les canaux droite et gauche ou Mid et Side, le tout dans une inter­face extrê­me­ment claire et intui­tive : double clic pour ajou­ter une bande ou l’en­le­ver, molette pour régler le facteur Q. Bref, tout cela est très bien réalisé même si tout est aussi très convenu. 

2000dboctaveQuelques détails viennent toute­fois révé­ler que Shade n’est pas un EQ comme les autres : non seule­ment, les pentes de ses filtres clas­siques peuvent atteindre pour certaines un verti­gi­neux 6000 dB par octave (ce qui, vous vous en doutez, va poser bien des problèmes de phase), mais on trouve en outre parmi les 35 types de filtres propo­sés des choses pour le moins inha­bi­tuelles : des filtres à réson­nances multiples, des filtres en peigne, etc. Bref, on sent déjà qu’on n’est pas face à un égali­seur pensé pour le maste­ring mais quelque chose de nette­ment plus barré. Préci­sons-le d’ailleurs, il n’existe pas de mode à phase linéaire, et l’on comprend bien pourquoi en décou­vrant la suite du logi­ciel…

La suite, c’est une zone en bas de l’in­ter­face dédiée à la modu­la­tion de n’im­porte quel para­mètre de l’éga­li­seur. Et c’est là que Shade nous fait rentrer dans une toute autre dimen­sion, quit­tant le domaine de la sage égali­sa­tion pour rentrer dans celui du sound design barré.

Mo, mo, module !

modulationNeuf modu­la­teurs vous attendent ainsi, du clas­sique LFO à l’en­ve­loppe ADSR en passant par un géné­ra­teur de valeurs aléa­toires, un système de macro, un pad XY, un géné­ra­teur d’en­ve­loppe multi­seg­ment ou encore un suiveur d’en­ve­loppe. À la faveur de ces derniers, vous pour­rez animer n’im­porte quel para­mètre de n’im­porte quelle bande, qu’il s’agisse de la fréquence centrale, de la largeur de bande, de la pente du filtre ou encore du gain. Et ça n’a l’air de rien dit comme cela, mais cela permet à Shade de deve­nir bien d’autre chose qu’un EQ. Via le suiveur d’en­ve­loppe de volume, il pourra ainsi deve­nir compres­seur ou compres­seur multi­bande ou égali­seur dyna­mique par exemple. Mais on pourra aussi l’uti­li­ser pour travailler l’image stéréo en modu­lant diffé­re­ment les canaux droite et gauche ou Mid et Side. Enfin, il recou­vrira le spectre assez large des effets à modu­la­tion : flan­ger, phaser, etc. 

Et on ira vers des choses d’au­tant plus complexes que les modu­la­teurs sont suscep­tibles de modu­ler leurs para­mètres entre eux. À la faveur des nombreux filtres propo­sés et de ces possi­bi­lité d’ani­ma­tion, il n’est pas bien dur ensuite d’ob­te­nir des textures sonores extrê­me­ment sophis­tiquées, avec des sons tirant parfois sur le granu­laire, et l’on comprend vite pourquoi le logi­ciel est équipé d’un limi­teur et d’un bouton Dry/Wet en sortiie.

Voyez ces quelques exemples pour vous faire une idée de ce qu’il est possible d’ob­te­nir, sachant que le logi­ciel est livré avec de nombreux presets de qualité :

guitar­dry
00:0000:16
  • guitar­dry00:16
  • guitar­SHADE00:16
  • String­sDRY00:16
  • String­sSHADE00:16
  • bass­DRY00:16
  • bass­SHADE00:16
  • hihat­DRY00:16
  • hihat­SHADE00:16
  • drum­sDRY00:16
  • drum­sSHADE00:16
  • mixDRY00:32
  • mixSHADE(2)00:32

Avouez qu’on atten­dait pas ça d’un égali­seur !

Mais la réus­site de Shade tient autant dans sa puis­sance créa­tive que dans la simpli­cité de mise en oeuvre de tout cela. Les modu­la­tions se font par simple cliquer/glis­ser ou par menu contex­tuel, et comme on est dans l’in­ter­face fami­lière d’un égali­seur, on ne se sent jamais perdu comme on peut l’être dans d’autres multief­fets. Bref, le dernier joujou d’UVI s’avère extrê­me­ment jouis­sif à l’usage, et l’on comprend bien qu’on est face à un « égali­seur instru­ment » plus qu’un égali­seur stan­dard, d’où l’ab­sence fort compré­hen­sible du mode à phase linéaire : d’une certaine façon, le but de Shade, c’est juste­ment de mettre le bazar dans la phase pour qu’il en resorte des choses inté­res­santes sur le plan sonore.

Conclu­sion

Shade est une tuerie ! Une tuerie parce qu’il permet de faire énor­mé­ment de choses, des plus sages aux plus extra­va­gantes, mais surtout parce qu’il permet de les faire simple­ment, et à part quelques fonc­tions avan­cées sur la partie égali­seur tradi­tion­nel, on voit mal ce qui pour­rait lui être repro­ché. On rêve­rait d’ailleurs de voir sa section de modu­la­tion faire l’objet d’un plug-in de modu­la­tion MIDI qui rendrait bien des services pour modu­ler bien d’autres chose qu’un EQ dans nos STAN. 130 balles pour ça ? C’est ample­ment mérité car si Shade ne devien­dra peut-être pas votre Go to EQ pour le mixage et la maste­ring, il vous ouvrira bien des portes créa­tives de la plus belle des manières. Bref, chapeau bas à UVI, qui vient ni plus ni moins de nous sortir l’un des plug-ins de l’an­née !

On refait le patch : les tests vidéo d'Audiofanzine Voir tous les épisodes de "On refait le patch : les tests vidéo d'Audiofanzine"
9/10
Award Innovation 2020
Points forts
  • Une idée brillante...
  • ...parfaitement réalisée !
  • Un EQ plutôt complet
  • Des pentes de malade pour les filtres !
  • Les modulateurs, vraiment excellents
  • Interface claire et bien pensée
  • Ergonomie globale
  • Une foule d'excellents presets
Points faibles
  • Pas de mode à phase linéaire (même si on comprend bien pourquoi) ni de Match EQ
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.