Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou

L’enregistrement de la batterie - Les outils du Layering

Le grand guide de l’enregistrement — 42e partie

À présent que nous savons à quoi sert la technique du « layering », je vous propose aujourd’hui de voir quelles sont les solutions qui permettent de la mettre en œuvre.

Accéder à un autre article de la série...

Ghost note in the shell

Partons du prin­cipe que votre prise de batte­rie est déjà réali­sée et commençons par les solu­tions logi­cielles. Il existe de nombreux plug-ins dédiés au « Drum Repla­ce­ment ». Ces derniers sont capables de rempla­cer complè­te­ment un élément du kit de batte­rie, et comme qui peut le plus peut souvent le moins, ils peuvent bien entendu servir à sous-mixer un sample afin d’amé­lio­rer l’or­di­naire d’une prise moyenne d’un point de vue stric­te­ment sonore. Voici une petite liste non exhaus­tive des outils du genre :

SPL DrumXchanger : Editor

Ces plug-ins fonc­tionnent tous plus ou moins de la même façon. En prin­cipe, il vous suffit d’en placer une instance en insert de la piste d’un élément du kit, par exemple une prise en « close miking » de la caisse claire, puis d’ajus­ter les diffé­rents réglages dispo­nibles afin que l’en­gin ne détecte que les frappes dudit élément. La diffi­culté vient bien sûr de la repisse des autres éléments de la batte­rie qui peut entrai­ner des déclen­che­ments para­sites du trai­te­ment. Plus la prise trai­tée sera « propre », c’est-à-dire avec une repisse mini­mum, et meilleur sera le résul­tat. Aussi sophis­tiqués soient-ils, ces plug-ins ne feront tout de même pas de miracle sur des enre­gis­tre­ments médiocres.

En sortie, certains de ces outils logi­ciels proposent direc­te­ment des samples (caisses claires, grosses caisses, etc.) de substi­tu­tion et/ou offrent la possi­bi­lité d’uti­li­ser vos propres sons ; d’autres se contentent de géné­rer des notes MIDI afin de pilo­ter un plug-in de batte­rie virtuelle ou un sampler virtuel alimenté par vos propres samples ; les plus évolués d’entre eux intègrent toutes ces options.

Wavemachine Labs Drumagog 5 : Wavemachine Labs Drumagog 5 (82594)

Si vous n’avez pas le budget pour inves­tir dans ce genre de plug-ins, tout n’est pas pour autant perdu. La plupart des STAN modernes disposent de fonc­tions de conver­sion audio vers MIDI plus ou moins effi­caces. Moyen­nant une prépa­ra­tion du fichier audio source à l’aide d’une combi­nai­son de Gate, Tran­sient Desi­gner, EQ et/ou édition audio de façon à faire ressor­tir les frappes utiles, il est tout à fait possible d’ob­te­nir des fichiers MIDI probants qui pour­ront vous servir à pilo­ter une batte­rie virtuelle ou un sampler dans une optique de « laye­ring » ou de rempla­ce­ment pur et dur de l’élé­ment de batte­rie concerné.

Comme vous vous en êtes sans doute rendu compte à la lecture de ces quelques lignes, la qualité du rendu et la simpli­cité de mise en œuvre dépendent avant tout de la qualité de la source audio trai­tée. Or, il se trouve qu’il existe des outils « hard­ware » aptes à produire dès la prise des signaux parti­cu­liè­re­ment adap­tés à la tâche qui nous occupe, j’ai nommé les « trig­gers »…

Happy trig­ger friends

Un « trig­ger » est un dispo­si­tif somme toute simple : un capteur piezo logé dans un système permet­tant de l’ac­cro­cher direc­te­ment sur un fût. Le signal récu­péré par votre inter­face audio via un câble au format jack ou XLR n’est pas vrai­ment des plus musi­cal, mais il a pour avan­tage d’être dépourvu de repisse, ce qui en fait un must pour les solu­tions de « laye­ring » logi­cielles évoquées précé­dem­ment. Notez qu’il existe des « trig­gers » plus évolués possé­dant deux capteurs piezo de façon à pouvoir discer­ner les frappes sur la peau des frappes sur le cerclage, ce qui est parti­cu­liè­re­ment bien venu pour la caisse claire.

Roland RT-10S - Acoustic Drum Trigger : Roland RT-10S - Acoustic Drum Trigger (64020)

Une batte­rie pour­vue de « trig­gers » sur chacun de ses fûts pourra donc être enre­gis­trée de façon tradi­tion­nelle via les diffé­rentes méthodes abor­dées ces dernières semaines et pourra égale­ment béné­fi­cier d’un trai­te­ment de « laye­ring » en toute simpli­cité lors de la phase de mixage grâce aux signaux issus des « trig­gers »…

Enfin, cela ne fonc­tion­nera bien entendu qu’avec les éléments dispo­sant d’un fût, à savoir caisse claire, grosse caisse et toms ; d’où la néces­sité de porter une atten­tion toute parti­cu­lière à votre prise « overhead » puisqu’il n’existe pas à ma connais­sance de système équi­valent aux « trig­gers » pour tout ce qui est cymbales.

Ceci étant, si vous dispo­sez d’une inter­face audio avec suffi­sam­ment d’en­trées, voici une petite astuce qui peut s’avé­rer payante lorsque l’on souhaite faire du « laye­ring » sur les cymbales. Il suffit de placer un micro pour chaque cymbale en faisant bien atten­tion à ce qu’il ne perturbe pas les mouve­ments/vibra­tions de ladite cymbale. Le micro utilisé n’a pas à être d’une qualité excep­tion­nelle, car le son capté ne sera pas utilisé dans le rendu final de votre batte­rie. Le but ici se résume à captu­rer au mieux l’at­taque de chaque frappe. Avec un peu d’huile de coude, le signal ainsi obtenu pourra alors être édité « à la main » afin d’iso­ler préci­sé­ment les frappes utiles, ce qui permet­tra de s’en servir comme déclen­cheur pour le « laye­ring ».

Voilà, c’est tout pour aujour­d’hui ! La semaine prochaine, nous verrons quelques appli­ca­tions concrètes de cette tech­nique de « laye­ring ».

← Article précédent dans la série :
L’enregistrement de la batterie - Le layering
Article suivant dans la série :
L’enregistrement de la batterie - Le layering en pratique →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.