Santé/Audition
Forums thématiques Santé/Audition
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
pédago

Comment s’échauffer ?

Les bons gestes avant de jouer de la basse
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail

Si l’expression de notre art reste tributaire de nos capacités mentales, elle passe aussi par un labeur évident : notre instrument se porte la plupart du temps.

C’est une guitare certes, mais bien plus lourde et encombrante que celle de nos cousins éloignés. Parce que rester debout pendant des heures, sous une rangée de spots, avec une bûche de 5 kilos sur les épaules, demande un certain niveau de préparation et parce que vos mains, vos poignets et surtout vos doigts, vont être éprouvés de leur tendons à leurs articulations, Audiofanzine et votre serviteur ont décidé de faire un peu de prévention.

Jeux de mains 

Dans les transports, en chemin vers le studio, pendant que vous discutez entre zicos avant de jouer, profitez de ces minutes pour vous occuper de vos mimines. On commence par délier les poignets, puis on s’occupe des doigts.

D’abord les poignets, à effectuer doucement, inutile de forcer sur les articulations ou à chercher à faire craquer ces dernières. Faire cet exercice, pendant quelques minutes, vous allez en ressentir les effets assez vite.

On ouvre et on ferme ses mains, pendant le trajet vers le studio ou la salle de concert. Vous n’êtes pas obligés de le faire avec les deux mains ensemble et rien ne vous empêche de faire cet exercice en marchant, avec les bras le long du corps.

Essayez de faire cet exercice le plus longtemps et souvent possible. Il permet de se dégourdir les doigts et de les « tonifier ».

Du doigté, du doigté et encore du doigté

Ces exercices permettent de vous délier les doigts sur la surface du manche. Laissez de coté vos licks, il ne sert à rien de réviser ces lignes de basse juste avant de jouer quand on a, au préalable, bien bossé ses morceaux. Par contre je conseille d’échauffer ses mains et ses doigts rigoureusement et proportionnellement à la durée de votre performance. Les exercices que je vais vous proposer visent dans un premier lieu à survoler les différents types de doigtés que l’on rencontre. Puis, nous nous échaufferons sur quelques démanchés et enfin nous apprendrons qu’il est possible de synthétiser l’ensemble en deux exercices, si on dispose de peu de temps pour se préparer.

Pour ce qui va suivre, veuillez prendre note du schéma suivant à la main gauche (ou à la droite pour mes amis gauchers) :

  • L’index sera indiqué 1
  • Le majeur 2
  • L’annulaire 3
  • L’auriculaire 4

Premier doigté de référence, un chromatisme simple, demi-ton par demi-ton, case par case.

Effectuez donc la séquence 1-2-3-4 sur chaque corde en commençant par la corde de Mi, puis celle de La, jusqu’à la corde de Sol. Puis repartez dans le sens inverse, d’abord la corde de Sol, jusqu’à celle de Mi.

Il est important de faire cet exercice, plusieurs fois, doucement et au moins sur trois positions de manche. Je vous suggère donc de le faire en première position (le doigt 1 sur la première case du manche), en cinquième position (le doigt 1 sur la cinquième case), puis à l’octave, au niveau de la douzième case.

Voici la séquence de doigtés à effectuer pour cet exercice : 1-3-2-4

Procédez de même que pour le premier exercice !

La même, mais avec ce doigté : 1-4-2-3

Nous allons maintenant travailler sur la longueur du manche, afin de préparer vos doigts à courir de haut en bas de la touche. On commence par le doigté du premier exercice, en position un sur la corde de Mi. Dès que le doigt 4 a fini de jouer, on reste sur la corde de mi et on pose le premier doigt sur la seconde case, une fois que la séquence est jouée, on fait de même en position 3 (troisième case) et on continue jusqu’à l’octave (douzième case). Un fois que vous avez atteint la dernière, procédez inversement sur la corde de La, avec cette séquence : 4-3-2-1, en partant de la douzième case. Une fois que l’index est posé, vous pouvez descendre d’une case et reprendre la séquence, jusqu’au bout du manche. Procédez de même sur la corde de ré et de sol (contrairement à ce que montre le Gif)

puis faites la même chose, avec les doigtés des échauffements 2 et 3.

je vous présente mon amie l’araignée, qui permet de travailler les intervalles entre les cordes ! On pose le 1 sur la première case de la corde de Mi, puis on dresse une diagonale avec les autres doigts : le 2 sur la seconde case de la corde de La, le 3 sur la troisième case de la corde Ré en enfin le 4 sur la quatrième case de la corde de Sol. Puis on inverse : le 1 sur la première case de la corde de Sol, le 2 sur la seconde case de la corde de Ré, etc.

À effectuer sur au moins trois positions, doucement car cet exercice est assez dur pour les doigts, mais fait des miracles pour se les chauffer !

Une excellente synthèse des deux derniers exercices, on effectue donc le doigté du dernier échauffement sur toute la surface du manche, en montant d’une case après chaque séquence de doigtés. Il suffira de descendre d’une case, dans l’autre sens pour progresser inversement.

Et la main droite dans tout ça ? 

Eh bien, ne l’oublions pas ! Et pour la satisfaire, vous ferez tous ces exercices à la noire, puis à la croche et en double si vous le pouvez. Pensez aussi à utiliser pouce et pop-in à la main droite pour faire quelques échauffements si vous slappez. Même chose pour les joueurs au médiator, qui peuvent par exemple attaquer simplement quand ils jouent des noires, pour s’entrainer à l’allez-retour sur des croches. Pensez donc à utiliser toutes vos techniques de jeu de la main droite quand vous vous échauffez !

Un jeu sain dans un corps sain

Généralement, on apprend surtout à un musicien débutant à prendre soin de ses mains avant de jouer, que ça soit en concert ou en simple répétition. La mise en condition de vos mains est certes priorité, il ne faut pourtant pas négliger le reste de votre anatomie. Je vous invite donc à effectuer quelques exercices pour préparer vos articulations (nuque, bras, bassin et genoux) et une prescription quotidienne pour vous muscler le dos !

Voilà quelques conseils qui j’espère, vous seront utiles. Comme je dis toujours, un bassiste créateur en vaut trois : n’hésitez surtout pas à créer vos propres échauffements, ça vous motivera à les faire régulièrement et permettra de trouver des exercices qui collent au mieux à votre jeu. Vous pouvez partager vos techniques de chauffe sur le forum et commenter ce tutoriel d’un nouveau genre, l’incrustation des gifs animés relevant de l’expérimentation. La vidéo plus bas est un court résumé de l’article offert en bonus, le détail de chaque exercice étant plus complet dans le texte. Je souhaite à toutes et à tous un bon coup de chaud là où il faut avant de jouer !

  • Échauffez-vous toujours, prenez soin de vos mains et de votre dos
  • Aidez votre corps à porter vos idées, bichonnez-le et votre jeu vous dira merci
  • Faites ces exercices tranquillement, échauffez vous à faible tempo pour commencer

 

Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail