Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Tech 21 VT Bass Deluxe
Photos
1/210

Test de la Characters Series VT Bass Deluxe de Tech 21

Simulateur d'ampli basse de la marque Tech 21 appartenant à la série Character Series

test
22 réactions
Au pied et à l’oreille…

Après la Red Ripper, on s’attaque à la nouvelle version proposée par Tech 21 de la VT Bass. Un préampli sous forme de pédale, simulant le son des légendaires amplis SVT, d’une marque que je ne citerai pas tellement vous êtes cultivés. De nombreux AFiens chantent les louanges du système sur les forums et se demandent ce que vaut la version “Deluxe”. Je me permettrai donc d’en juger, pour ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion de tester ce matériel.

Suite logique

 

À l’ori­gine fut la SansAmp. Boîtier très pratique pour les guita­ristes, permet­tant de rentrer direc­te­ment dans la console tout en s’em­ployant à simu­ler les grands clas­siques de l’am­pli­fi­ca­tion. Ce concept ne trou­vant pas d’ac­qué­reurs chez les fabri­cants exis­tants, son inven­teur B. Andrew BARTA fut contraint de créer sa propre compa­gnie pour le mettre sur le marché. Et dès 1989, cette tenta­tive basée sur une certi­tude commer­ciale appuyée par un concept nova­teur rencon­tra le succès escompté. Dès son origine, la SansAmp présen­tait des réglages prévus pour la basse, repro­dui­sant les tona­li­tés du Bass­man de Fender.

 

Décli­née depuis pour nous en plusieurs versions sous l’ap­pel­la­tion Bass Driver DI, ce préam­pli/boîte DI connaît d’abord les avan­tages de la mémo­ri­sa­tion embarquée (Bass Driver Program­mable), avant de deve­nir Bass Driver Deluxe et propo­ser le double de mémoires (six canaux au lieu de trois) et une boucle d’ef­fet inté­grée aux utili­sa­teurs.

 

En 2008, Tech 21 sort la VT Bass qui offre aux aficio­na­dos de la marque légen­daire la possi­bi­lité de retrou­ver le grain de leur deux corps préféré dans une pédale. Fleu­ron en clé de Fa des “Charac­ter Series”, la VT Bass se propose désor­mais en version “Deluxe”. Il est donc possible de mémo­ri­ser ses réglages favo­ris, de se débar­ras­ser des boucles de masse via une sortie symé­trique et d’y bran­cher sa guir­lande d’ef­fets en paral­lèle. Une évolu­tion pratique, qui rime toujours avec analo­gique.

 

Treize contrôles, cinq témoins et sept connec­tiques

 

Tech 21 Characters Series VT Bass Deluxe

En somme, il y a du monde au balcon ! Passez-moi l’ex­pres­sion, ici plus plan­taire que mammaire. Pour­tant la lecture du tableau de bord reste intel­li­gible pour qui maîtrise un peu le sujet. Il y a six potards qui trônent sur la façade : un égali­seur en trois bandes, le niveau de sortie, un gain d’en­trée qui pousse la satu­ra­tion et enfin le “charac­ter”. Là je vais m’at­tar­der un peu sur le sujet, pour tenter d’ex­pliquer la fonc­tion de ce réglage : Affec­tant à la fois la tona­lité et le gain, le contrôle du charac­ter permet en une rota­tion, de passer à une touche sonore tout en rondeur, façon “c’était le bon temps” (réglage proche du zéro), à une défi­ni­tion plus moderne et creu­sée dans les médiums quand en le tourne vers midi. En dépas­sant le zénith, on obtient un rendu plus brillant et de plus en plus sale. Pous­sez enfin la chose à fond et c’est la distor­sion qui pren­dra le pas sur le signal.

 

Voilà le topo, tout ça sur un seul potard. Les exemples audio plus bas vous éclai­re­ront un peu plus sur le sujet. Pour­sui­vons donc sur la descrip­tion des inter­rup­teurs : trois des plus gros (contrô­lables au pied) corres­pondent aux trois mémoires program­mables, le quatrième permet­tant de passer d’une banque de son à l’autre et de commu­ter la boucle d’ef­fet (en appuyant deux fois dessus). Au sujet de ce dernier, il y a une astuce vrai­ment intel­li­gente, glis­sée dans tous les boîtiers Deluxe, à mettre abso­lu­ment en lumière : il est possible de connec­ter deux instru­ments simul­ta­né­ment sur la pédale, mais indé­pen­dam­ment sur chacune des banques. En gros, quand vous avez  deux basses bran­chées, chacune dispose de trois mémoires et le dernier foots­witch permet alors de passer d’une arme à l’autre. Au rayon des idées fran­che­ment futées, celle-là est à placer en tête de gondole !

 

Tech 21 Characters Series VT Bass Deluxe

En plus des quatre contrôles au pied, il y a trois inter­rup­teurs qui inter­viennent sur le signal des deux sorties (une XLR et une Jack 6,35mm) : le premier pour que la pédale puisse être alimen­tée par du 48 Volts via la prise XLR ou pour acti­ver le Ground Lift afin d’évi­ter les boucles de masse. Le second active un pad de –20dB sur la sortie XLR pour éviter la satu­ra­tion et le dernier, quant à lui, relève le niveau de sortie Jack de dix déci­bels.

 

On peut donc déduire le rôle de six connec­tiques : deux entrées instru­ment, une sortie Jack, une sortie XLR et une boucle d’ef­fets. Manque la septième : une sortie supplé­men­taire non corri­gée par le préam­pli au format Jack 6,35mm, qu’on appelle plus commu­né­ment une sortie « through », à bran­cher à un accor­deur ou à un ampli supplé­men­taire. On peut donc s’ima­gi­ner sur scène, avec un signal corrigé pour la sono­ri­sa­tion de la salle (ou un enre­gis­tre­ment Live) et un signal neutre supplé­men­taire à balan­cer dans un ampli servant de retour. On peut aussi utili­ser deux amplis : un pour le son clair (bran­ché à la sortie paral­lèle) et un second profi­tant des correc­tions du VT et de tout le panel de satu­ra­tions qu’il four­nit. Je ne compte pas l’ali­men­ta­tion qui est de 9 Volts et qui n’est pas four­nie : ni transfo, ni pile. Déci­dé­ment, l’ava­rice alca­line est une marque de fabrique. Imagi­nez-vous avec votre basse, votre ampli et votre péda­lier fraî­che­ment acquis et sorti préci­pi­tam­ment de son embal­lage. Vous allez pouvoir utili­ser pour la première fois votre nouveau joujou et là c’est la crise. Vous voilà contraints de passer en mode Honde­latte : Vous vous levez, un peu résolu et l’air grave, pour saisir votre manteau que vous passez. Vous rabat­tez son col sur votre nuque et vous prenez la porte. Direc­tion l’épi­cier du coin, pour trou­ver cette sata­née pile carrée. Heureu­se­ment, votre commerçant qui est un chic type, ou du moins un vendeur préve­nant vous évitera cette quête fortuite au moment de l’achat du maté­riel. Et dans le cas contraire, vous serez au moins avisé par la lecture de ce banc.

 

Pour finir ce petit descrip­tif, trois LEDs témoignent de l’ac­ti­va­tion des mémoires et de leur program­ma­tion. Quand le preset est actif, la lumière s’al­lume et quand il est mis en banque, elle clignote. Il y a un témoin par entrée, qui sert aussi à savoir sur quel canal on est. Un dernier figure l’ac­ti­va­tion de la boucle d’ef­fet. L’en­semble de la fabri­ca­tion affiche des compo­sants de bonne qualité : les foots­witchs, les potards ont l’air fiables et le boîtier fait d’un alliage épais semble assez robuste pour assom­mer une grou­pie hysté­rique. On ne sait jamais de quoi l’ave­nir est fait.

 

Monsieur et Madame EN ont une fille…

 

Tech 21 Characters Series VT Bass Deluxe

Il est main­te­nant temps de bran­cher quelques câbles pour passer aux choses sérieuses. Pour ce test, j’ai banché direc­te­ment la VT Deluxe à mon inter­face Nova­tion, via un câble XLR. Pour éviter les problèmes de masse, le fabri­cant préco­nise l’em­ploi constant d’une pile. Pour mettre à l’épreuve l’ef­fi­ca­cité des correc­tions, j’ai recours aux services de la basse la plus élémen­taire du monde : une Fender Preci­sion stan­dard bien passive, dont la tona­lité du micro unique sera presque à moitié ouverte. Le grain de ce clas­sique est bien connu de tous et sa simpli­cité sera parfaite pour aujour­d’hui.

 

J’uti­lise donc la VT comme un préam­pli de studio, en profi­tant de la simu­la­tion d’en­ceinte de dix pouces qui est censée appor­ter du galbe au signal de sortie. Je rappelle qu’il est possible de raccor­der cette pédale à un ampli­fi­ca­teur pour basse. Au mieux, en passant direc­te­ment par une boucle ou l’en­trée de l’am­pli de puis­sance. On peut aussi passer par l’en­trée instru­ment d’un combo ou d’un deux corps, au risque d’user de deux préam­plis et de voir le son de la VT coloré de manière indé­si­rable. Si vous dési­rez utili­ser votre VT Deluxe comme complé­ment d’un ampli de scène, je vous conseille donc de véri­fier les possi­bi­li­tés de raccor­de­ment de ce dernier.

 

Comme promis quelques lignes plus haut, je voudrais illus­trer le rôle du “Charac­ter” par quatre extraits sonores. Le premier sera exécuté en mode Bypass, pour servir de réfé­rent neutre. Pour le second, j’ac­tive le préam­pli et laisse le potard du “Charac­ter” à zéro. Pour le troi­sième et le dernier enre­gis­tre­ment, j’ouvre succes­si­ve­ment ce contrôle à moitié puis à fond. L’éga­li­sa­teur est réglé de manière neutre pour ces quatre enre­gis­tre­ments et le gain d’en­trée est réglé suffi­sam­ment bas pour ne pas distordre le signal.

 

1 bypass
00:0000:53
  • 1 bypass00:53
  • 2 Charac­ter mini00:53
  • 3 Charac­ter moitie00:53
  • 4 Charac­ter Full00:53

 

 

Tech 21 Characters Series VT Bass Deluxe

Vous pouvez consta­ter des varia­tions tonales infli­gées au gré de la course de ce potard. À zéro, il donne une grosse rondeur au grain, du corps et une tona­lité d’an­tan. Plus on le pousse, plus le grain se cris­tal­lise en distor­dant les aigus. Quand on le tourne à fond, le grain devient alors tout à fait sale. Il y en a qui aiment… Notez bien que ce réglage n’a pas de point mort ou d’em­brayage, les modu­la­tions qu’il offre sont donc constantes, qu’il soit au début ou à la fin de sa rota­tion. On ne peut donc pas passer outre ce réglage et à chaque fois que l’on touche aux trois bandes ou au gain d’en­trée, il faut réajus­ter ce poten­tio­mètre incon­tour­nable pour obte­nir le son voulu. On peut donc résu­mer ce para­graphe en affir­mant que la VT Bass ne se règle pas comme n’im­porte quel ampli.

 

Pour les trois extraits suivants, j’ai modi­fié la courbe de l’éga­li­seur. Sur le premier, j’ai simple­ment poussé les graves (aux deux tiers) tout en rabais­sant le niveau des aigus (au tiers) et des médiums (au tiers). J’ai inversé la donne sur le second en souli­gnant le creux des médiums tout en pous­sant graves et aigus. Et pour le dernier j’ai forcé un peu sur les médiums (aux trois quarts) et les graves, en lais­sant les aigus tranquilles.

 

5 60s Rond de base
00:0000:39
  • 5 60s Rond de base00:39
  • 6 60s Creux mediums00:31
  • 7 60s Bosse mediums00:19

 

Un petit aperçu de ce que la VT bass deluxe peut propo­ser en matière de sons élémen­taires. On a donc trois grains diffé­rents en banque ; de jolis sons clairs pour se la jouer groovy.

 

Nous allons combler les trois mémoires restantes en jetant une oreille sur le panel de distor­sions que propose le péda­lier. Pour cela, je ne me suis pas spéci­fique­ment compliqué la vie. J’ai donc eu recours aux presets suggé­rés par la notice. En premier, le Flip Top-Style : une légère satu­ra­tion qui pousse sur les médiums. Vient ensuite le SVT Style, qui sature légè­re­ment en compres­sant à mort les graves. Le mode Rage assure un over­drive qui creuse légè­re­ment la courbe et pour finir, une petite Fuzz (Fuzzed out) qui fait les choses en grand. Telle­ment qu’elle en devien­drait presque ingé­rable ! De quoi s’amu­ser à en faire trem­bler les murs et friser les oreilles de l’ingé son.

 

 

8 Flip Top
00:0000:34
  • 8 Flip Top00:34
  • 9 SVT Style00:28
  • 10 Rage00:44
  • 11 Fuzzed Out00:36

 

Conclu­sion

 

Testé sur un instru­ment rudi­men­taire, les quali­tés du VT Bass Deluxe en tant que préam­pli de studio sont pour moi évidentes. Le grain est bien iden­ti­fiable et fait illu­sion, les connec­tiques propo­sées sont complètes et l’er­go­no­mie géné­rale est fran­che­ment bien pensée. Le système de mémo­ri­sa­tion reste simple et ne s’en­combre pas d’un affi­chage numé­rique. Le boîtier est solide, la fini­tion et la qualité des foots­witch satis­fai­santes. Le label analo­gique est une réso­lu­tion de la marque qui demeure un pari réussi : on peut réduire l’en­com­bre­ment d’un ampli aux dimen­sions d’un péda­lier, sans faire appel à un proces­seur numé­rique pour autant. C’est de bon goût et fran­che­ment rassu­rant pour le futur, qui se profile de plus en plus en série de 0 et de 1. Si vous avez 300 € en poche et que vous cher­chez une solu­tion pour vos multiples sessions de studio, ce péda­lier est à consi­dé­rer tant que vous appré­ciez les clas­siques, ce qui est mon cas. Les amateurs de sons satu­rés peuvent aussi se pencher sur ce bel objet qui propose son lot de distor­sions aux plus éner­vés. Il y en a donc presque pour tout le monde et pour tous les âges.

 

Points forts
  • Son analogique bien référencé
  • Boîtier solide
  • Footswitch de qualité
  • Buffered Bypass
  • Mémorisation instinctive
  • Connexions exhaustives
  • Excellente ergonomie
  • Grain analogique de belle facture
Points faibles
  • Piles non incluses
  • Simulation de HP non débrayable

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.