Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Ruppert Musical Instruments Basswitch Sonic Spark
Photos
1/9

Test Ruppert Musical Instruments Basswitch Sonic Spark

La troisième est offerte ?
8/10
Partager cet article

Complétons le tiercé RMI de la semaine par la Sonic Spark, un préampli Enhancer qui fait la différence...

« Bonjour Monsieur le commerçant !

— Bonjour madame, vous allez bien ?

— Oh oui, il fait un vilain temps, mais on fera avec !

— Ah ça, on nous a volé notre été ! Et il vous fallait quoi ?

— Mon fils vient cet après-midi, je vais vous prendre une bonne basse et une tête d’am­pli avec, qu’avez vous de frais ? Il adore groo­ver mais de temps en temps, mais il n’a rien contre un bon vieux growl.

— Vu la tendance, je vous mettrais bien une petite japo­naise légère et dyna­mique et pour compen­ser, il y a du tout-lampes qui vient d’ar­ri­ver. Ça lui donnera le change et du carac­tère, il sera content !

— Eh bien je vous fais confiance, la série L de Pâques lui a fait bien plai­sir. Samedi, je reçois ma petite nièce, vous savez celle qui slape comme une furie, je passe­rai vous voir.

— N’hé­si­tez pas, j’ai un excellent jeu de cordes à lui conseiller et puis j’au­rai peut-être les nouvelles Lakland. Avec un bon préamp derrière, toutes les petites filles de son âge en raffolent !

— Ah mais que seraient nos enfants sans la guitare basse ?

— De la guitare peut-être. De la batte­rie ou pire… du piano !

— Hihihi, comme vous êtes taquin !

— Et avec ça ?

— Je ne sais pas trop, je me risque­rais bien sur une pédale, mais on a déjà tout.

— Impos­sible que vous ayez ceci ! Tenez, c’est la petite dernière de chez RMI, qui débarque fraî­che­ment du Luxem­bourg. Elle est toute chaude, il m’en dira des nouvelles.

— C’est parfait, je la prends.

— Je vous mets ça sur la note ?

— Oui et n’ou­bliez pas quelques média­tors, c’est pour ma vieille Preci­sion !

— Les plus vieilles sont les meilleures, comme en amour Mada­me…

— Hihihi ! Bonne jour­née Monsieur !

— Merci pour votre visite et à demain ! 

Elle ne fera pas d’étin­celles

RMI Basswitch Sonic Spark

Le terme Spark est pour­tant la traduc­tion de ce qui précède la flamme ou du moins la lumière. Alors une “étin­celle sonore”, moi je dis pourquoi pas. Les musi­ciens que nous sommes sont aussi sensibles à l’al­lé­go­rie mercan­tile. Mais en somme, de quoi s’agit-il ? Eh bien, nous testons aujour­d’hui un Enhan­cer et cela n’est pas rien, puisque c’est une première dans mes colonnes. 

J’en profi­te­rai pour parler de l’objet, de sa forme et même de son inci­dence sur votre grain. 

Mais avant cela, un peu d’his­toi­re…

Qui l’Aphex ?

Vous l’avez lu précé­dem­ment, l’éga­li­seur consiste à pous­ser une part du spectre sonore du signal, en ajus­tant le gain des fréquences qui le compose. Mais ce proces­sus a ses limites, puisqu’il se résume à exploi­ter des fréquences déjà exis­tantes : un égali­seur ne pourra pas sauver les murs si le signal manque trop d’ai­gus et si on s’amuse à trop pous­ser les bandes extrêmes, on finit par géné­rer du souffle. Cette impasse perdura jusqu’au jour où un ampli défec­tueux produi­sit un miracle tout à fait commer­cial. On est en 1975, dans un atelier quelque part dans le Massa­chu­setts : Curt Knop­pel est en train de monter un ampli­fi­ca­teur. En le mettant en route, il se rend compte que l’am­pli fonc­tionne mal en stéréo, l’un des canaux ne donnant qu’un signal faible et distordu. Mais c’est en passant ce même ampli en Mono, que le futur inven­teur fit une décou­verte qui allait boule­ver­ser sa carrière d’in­gé­nieur : une fois bridgé, l’am­pli produi­sit un signal mieux défi­nit que l’ori­gi­nal. Ce résul­tat éton­nant incita l’in­gé­nieur à démon­ter l’am­pli­fi­ca­teur, pour trou­ver la cause du phéno­mène. Une fois éclairé sur ce point, il moti­vera Marvin Caesar à le joindre dans la concep­tion d’un système basé sur l’in­ci­dent tech­nique. Et l’Aural Exci­ter naquit dans la foulée, ainsi que la marque Aphex. Voilà pour la légende.

Je termi­ne­rai par le côté marrant de cette petite anec­dote : si l’ori­gine du produit phare de la marque est assez invrai­sem­blable, il en va de même pour sa commer­cia­li­sa­tion. Pour garder le secret de leur décou­verte, les deux fonda­teurs d’Aphex System décident d’abord de ne pas vendre l’Au­ral Exci­ter, mais de le louer aux studios, à 30 dollars la minute d’en­re­gis­tre­ment ! Si vous avez des disques d’époque, enre­gis­trés à Los Angeles, cher­chez bien au dos des pochettes. Vous y trou­ve­rez peut-être la mention : “Mixed with the oral exci­ter”. 

Ainsi naquit l’En­han­cer, dont la première appel­la­tion ainsi que le concept, furent l’objet d’un brevet. Par la suite d’autres marques se mirent sur ce marché en élabo­rant de nouvelles approches pour abou­tir au même résul­tat.  

Comment cela fonc­tionne ?

Vulga­ri­sons les amis, pour essayer de comprendre comment cet outil fait le travail. 

Vous l’avez compris, un enhan­cer va appor­ter quelque chose de plus à votre signal et pour le faire, chacune des marques qui s’y risquent a sa recette. Pour faire court et passer vite au concret, les enhan­cers se concentrent pour la plupart sur le prin­cipe de distor­sion harmo­nique. On épure une partie du signal, en le débar­ras­sant des fréquences qui dérangent (filtre passe-haut) et on l’en­voie dans un proces­seur dyna­mique qui va géné­rer des harmo­niques. Il suffit ensuite de réinjec­ter une petite partie du signal obtenu à celui d’ori­gine et le tour est joué. Un peu comme un spor­tif à qui on réinjec­te­rait son propre sang après l’avoir entre­posé au free­zer, votre son est dopé.

RMI Basswitch Sonic Spark

Les harmo­niques viennent galber votre grain, en haut, mais aussi en bas de son spectre, en fonc­tion de ses besoins. Et ce qui est bien dans tout cela, c’est que cela affecte à peine votre gain.

La Sonic Spark s’aven­ture sur des terres presque vierges, jusque là, peu de marques ont mis sur le marché des Enhan­cers spéci­fiques à la basse. On notera la parti­ci­pa­tion notoire d’Aphex sur ce segment étriqué avec le Bass Exci­ter, aujour­d’hui discon­ti­nué et remplacé par un produit hybride.

RMI a donc les coudées franches, voyons si son bébé sait ramer… 

Viens là que je te bran­che…

Même boîtier, même nombre de contrôles que ses sœurs précé­dem­ment lues, la Sonic Spark est pour­tant diffé­rente dans son contenu. Le foots­witch sert bien évidem­ment de bypass, quant aux potards, leur fonc­tion est parti­cu­lière. D’abord il faut consi­dé­rer ces réglages comme deux panneaux indé­pen­dants en soi. Car en plus d’être un enhan­cer, la Sonic Spark est aussi un préam­pli qui embarque un égali­seur, qui pour être plus précis, se résume à un contrôle de contour. Les potards “Gain” “Bright/Deep” et “Inten­sity” servent à mani­pu­ler la section préam­pli : 

— “GAIN” permet d’ajus­ter le niveau de sortie du préam­pli.

— “Bright/Deep” ajuste la posi­tion du contour sur la courbe de votre son, vous pouvez ainsi placer le creux plus près des graves ou des aigus ou vous déci­der à le lais­ser au milieu. En fonc­tion du déca­lage opéré, vous pour­rez creu­ser les médiums ou révé­ler une partie de leurs fréquences à l’aide d’un simple potard. 

— Et enfin “Inten­sity”, va vous permettre d’af­fec­ter le niveau du contour, de creu­ser plus ou moins.

RMI Basswitch Sonic Spark

De son côté, le potard Enhance gérera seul le niveau des harmo­niques ajou­tées.

Tech­nique­ment, cette pédale demande de la pratique pour être maîtri­sée, car si en soi il est facile de gérer les deux étages indi­vi­duel­le­ment, il est plus déli­cat d’user des deux simul­ta­né­ment, car les deux sections agissent un peu comme des vases commu­ni­cants. Et c’est bien logique : puisque le géné­ra­teur d’har­mo­nique se place en aval du circuit de contour, il en sera forcé­ment tribu­taire. 

Mais en usant d’un peu de patience, on abou­tit à une méthode qui marchera à peu près sur toutes les basses, tant que l’on dispose d’une oreille atten­tive. Car tout se jauge à la feuille sur la Sonic Spark. Lais­sez-moi vous l’ex­pliquer en musique, si vous le voulez bien.  

Comment poser un enduit musi­cal

Pour ces prises, je n’ai pas pu utili­ser ma propre basse, mais celle de la rédac­tion : une Jazz Bass mexi­caine, bran­chée direc­te­ment dans la pédale. L’in­ter­face utili­sée est une Stein­berg UR22.

D’abord, il faut bais­ser tous les potards de niveau à zéro pour régler le gain. On tourne donc l’In­ten­sity et l’en­han­cer à fond à gauche. Puis on règle le gain, en fonc­tion de celui de sa basse. 

Il faut ensuite régler le potard “Bright Deep” pour ajus­ter la posi­tion du creux ainsi que sa profon­deur avec le potard inten­sity. Je vous laisse écou­ter l’ac­tion de ce réglage, sur une progres­sion allant du plus grave à l’aigu, l’in­ten­sité étant réglée à mi-course. 

00:0000:00

Le potard Inten­sity est capi­tal, car il vous permet de réduire la profon­deur du creux et ainsi d’aug­men­ter la tranche des médiums. En fonc­tion de la posi­tion du creux, vous pour­rez ainsi choi­sir le type de médiums qui vous inté­resse, les hauts comme les bas. Il suffit ensuite d’ajus­ter le niveau de l’en­han­cer en fonc­tion de ce qui manque. Sachant que plus on le pousse, plus on ajoute d’har­mo­niques dans les aigus et les médiums, sans rien enle­ver aux graves. Écou­tez ce qui suit, j’ai mis tous les réglages de l’étage infé­rieur à mi-course et j’ai simple­ment enre­gis­tré une incré­men­ta­tion de ce potard. La première ligne de cette piste est prise avec le niveau à zéro, pour que vous puis­siez entendre l’ef­fet produit. 

00:0000:00

Si le Clas­sic Boost comme le Clean Boost proposent tous les deux un égali­seur plus évident à gérer (trois bandes élémen­taires), la Sonic Spark donne plus le change sur l’ajus­te­ment de la tranche des médiums. Reste main­te­nant à vous faire entendre quelques mises en appli­ca­tion. Les lignes de basses étant les mêmes que dans les tests précé­dents, d’abord une ligne en bypass, puis la même avec l’ef­fet activé :

3 Groove
00:0000:22
  • 3 Groove 00:22
  • 4 Oldie 00:22
  • 5 Slap 00:22
RMI Basswitch Sonic Spark

Je n’ai pas réussi à peau­fi­ner le rendu de slap comme je l’au­rai souhaité. Sur cette prise, mes ajus­te­ments poussent un peu trop, ça sature presque et ça n’était pas mon inten­tion première. Il m’au­rait fallu un peu plus de temps en studio pour mieux faire et pour être franc, les cordes de cette basse qui n’est pas mienne, sont assez rincées. J’au­rais pu, je pense, ajus­ter un peu mieux le gain après en avoir réglé l’En­han­cer. Par contre, sur toutes les autres prises, je suis assez satis­fait de ce que j’en­tends et me dis que cette pédale, bien maîtri­sée, peut propo­ser bien des services à un bassiste qui souhai­te­rait ajou­ter juste ce qui manque au ramage de sa belle. 

Ecou­tez parti­cu­liè­re­ment l’ex­trait au média­tor, comme le grain des deux micros simples prend du punch pour subli­mer le growl, une fois que l’on active la pédale. Je trouve aussi que l’ex­trait joué au pouce, à l’an­cienne sur le micro grave, est très évoca­teur…

00:0000:00
 

Bien joué

Avec cette nouvelle trilo­gie propo­sée par RMI, la marque complète savam­ment son cata­logue de préam­plis pour basse, avec des pédales à la fois plus acces­sibles et orien­tées, sans jamais faire l’im­passe sur la qualité des compo­sants employés. La Sonic Spark (257€) conserve les attri­buts de ses sœurs : un foots­witch silen­cieux, un bypass avec buffer, une alimen­ta­tion externe mixte et une qualité sonore qui est à la hauteur de sa trans­pa­rence. C’est un produit origi­nal qui pour­rait s’im­po­ser sur ce marché de niche, on peut l’uti­li­ser seul ou en complé­ment d’un autre préam­pli, pour étof­fer effi­ca­ce­ment le signal d’un instru­ment. Reste à savoir si les bassistes sauront lui tendre la main. On espère en tous cas que si ce circuit ne rencontre pas le succès escompté en tant que pédale, la marque pensera à l’ajou­ter à toutes les futures éditions de ses préam­plis !

 

  • RMI Basswitch Sonic Spark
  • RMI Basswitch Sonic Spark
  • RMI Basswitch Sonic Spark
  • RMI Basswitch Sonic Spark

 

8/10
Points forts
  • La gestion des réglages sur 4 potards
  • Le Bypass avec buffer
  • La solidité
  • La qualité sonore
  • La conception du footswitch silencieux
Points faibles
  • L’absence de sortie supplémentaire
  • Alimentation sous secteur uniquement

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.