Techniques du Son
Forums thématiques Techniques du Son
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
pédago

Bien régler ses enceintes

Comment régler ses enceintes de monitoring ?
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail

Vos enceintes sont posées, il ne vous reste plus qu'à les brancher et effectuer quelques réglages. Voici quelques astuces pour vous aider.

Quelle entrée utiliser ?

Les enceintes proposent souvent plusieurs types de connecteurs en entrée. Il est conseillé d'utiliser les entrées symétriques, au format XLR ou Jack TRS, surtout si votre console ou interface audio possède des sorties de ce type. N'utilisez les entrées asymétriques (connecteurs RCA, le plus souvent), que si votre interface ne possède pas de sorties symétriques. Les risques d’interférences et de pertes de signal sont plus importants avec des liaisons asymétriques, surtout sur de grandes longueurs de câbles.

Comment régler le volume des enceintes ?

Si votre console ou interface audio-numérique possède une sortie avec un contrôle de volume analogique, il est préférable de l’utiliser plutôt que de faire ça numériquement dans votre logiciel, via le bus master de votre séquenceur, par exemple. Si votre interface audio ne possède pas de volume analogique, il existe des contrôleurs de monitoring.

Certaines enceintes possèdent un réglage de sensibilité en entrée ou un bouton de volume, vous règlerez celui-ci en fonction de vos besoins : laissez la sortie de votre carte son au maximum et montez progressivement le volume de l’enceinte jusqu’au niveau maximum que vous jugerez suffisant en situation de mix. Vous pourrez ensuite baisser le volume via votre console ou interface audio-numérique suivant les situations. Rappelez-vous qu’il n’est pas conseillé de mixer avec un volume sonore élevé, pour des raisons évidentes de santé mais aussi pour une meilleure perception de la dynamique et de l’équilibre spectral. 

Comment régler les filtres et corrections ?

Votre enceinte dispose peut-être de réglages à l'arrière. Ces derniers permettent de corriger d'éventuels défauts de votre pièce et/ou de votre configuration. Nous vous conseillons de laisser ces réglages sur la position neutre les premiers temps, afin que vous vous habituiez à vos nouvelles enceintes et/ou votre pièce. Vous pouvez détecter certaines fréquences gênantes (trop fortes, ou pas assez) avec un générateur de fréquences qui balayera de 20Hz à 20kHz et en vous plaçant au point d'écoute. Si le bas vous semble hypertrophié, vous pourrez l'atténuer, de même pour les médiums ou aigus. Si votre pièce est petite et non traitée acoustiquement, il est généralement préférable de baisser les basses fréquences.

Même s'il est toujours mieux de traiter acoustiquement sa pièce, il existe des solutions logicielles afin de corriger la réponse en fréquence de son système au point d'écoute. À l'aide d'un micro de mesure, la solution analyse la réponse en fréquence des enceintes et de la pièce, corrige le tout avec un égaliseur afin d'avoir une réponse en fréquence plus neutre. Nous pouvons citer l'ARC 2 d'IK Multimedia, le KRK Ergo ou encore le JBL MSC1.

Et le caisson de basse ?

Enceintes de monitoring

Si vous êtes débutant et que votre pièce n'est pas traitée, nous vous déconseillons d'acheter un caisson de basse. Il ne fera qu'accentuer les problèmes acoustiques dans votre pièce, de plus, trouver un placement correct sera compliqué (problèmes de phase). Pour gérer les basses fréquences, la solution la moins pire est d’utiliser un casque qui descend assez bas.

Les enceintes de monitoring intègrent des éléments mécaniques pour reproduire les vibrations sonores. Ces éléments ont parfois besoin d'un rodage pour exprimer leur plein potentiel : référez-vous à la notice du constructeur. Une dernière chose : n'oubliez pas d'éteindre vos enceintes à chaque fin de session, les amplis intégrés consomment de l'énergie et peuvent chauffer. Vous préserverez votre matériel et l'environnement.

Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail