Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
pédago
76 réactions

Les accords stables et les accords instables

Les bases de l’harmonie - 9e partie

Dans les articles précédents, nous avons entamé la réflexion sur l’utilisation la plus pertinente des accords pour harmoniser une mélodie.

Accéder à un autre article de la série...

Nous avons donc commencé à étudier le rôle des diffé­rents degrés de la gamme, leur utili­sa­tion au sein notam­ment de cadences, ainsi que la nature et le rôle de ces dernières. Nous nous sommes égale­ment penchés sur la ques­tion des notes réelles et des notes étran­gères, ceci afin de nous aider à défi­nir, d’une part, quelles notes d’une mélo­die peuvent être harmo­ni­sées, et, d’autre part, quels accords utili­ser à cette fin. Mais dans cette quête de la juste harmo­ni­sa­tion, il est deux outils supplé­men­taires que je vous propose de décou­vrir dans les deux prochains articles, à savoir la notion de stabi­lité (ou d’in­sta­bi­lité) d’un accord, et celle de rythme harmo­nique.

Les accords stables

On parle d’ac­cords stables quand, à leur écoute, l’on n’éprouve pas de besoin parti­cu­lier de les entendre évoluer vers un autre accord. En géné­ral, les accords stables ont en commun le fait qu’ils ne contiennent pas le degré 4 de la gamme. Dans la gamme majeure, ce sont les accords I, I6, IM7, III-, III-7, VI-, VI-7.
Les trois premiers sont des accords de tonique, car leur fonda­men­tale est la tonique, ouaouh ! Les autres sont dits accords de substi­tu­tion. Nous explique­rons de quoi il s’agit dans un futur article, pour l’ins­tant vous n’avez besoin que de savoir que… ce sont des accords stables.

Les accords instables

À l’in­verse, nous avons les accords instables. Ceux-ci sont souvent des accords de domi­nante. L’une de leurs carac­té­ris­tiques est de conte­nir le « triton ». Kézako ? Rien à voir avec un quel­conque amphi­bien, d’ailleurs nous l’avons déjà briè­ve­ment évoqué dans le tout premier article de cette série. Comment, vous ne vous en rappe­lez pas ? Le triton est l’in­ter­valle entre deux notes compo­sées de trois tons entiers, d’où son nom, égale­ment appelé quarte augmen­tée.

On retrouve cet inter­valle dans les accords de septième de domi­nante au niveau de l’écart entre la tierce majeure de l’ac­cord et la septième mineure. Par exemple, l’ac­cord de Sol domi­nante 7 (géné­ra­le­ment noté G7, accord de domi­nante de la gamme de Do majeur) est composé des notes suivantes : Sol, Si, Ré et Fa. L’écart entre Si (tierce majeure de l’ac­cord en partant de la fonda­men­tale) et Fa (septième mineure de l’ac­cord en partant de la fonda­men­tale) est exac­te­ment de trois tons… C’est le triton.

Les accords dans l'harmonie musicale

Allez, un autre exemple pour ceux qui en auraient assez de la gamme de Do majeur. Mib domi­nante 7 (Eb7, accord de domi­nante de la gamme de La bémol majeur), est composé des notes Mib, Sol, Sib et Réb. Le triton se situe, dans cet accord, entre Sol et Réb.

Les accords dans l'harmonie musicale

Si nous l’ex­tra­yons et que nous le jouons seul, nous remarquons qu’il réclame abso­lu­ment une réso­lu­tion, comme nous pouvons l’en­tendre dans l’exemple suivant :

00:0000:00

C’est prin­ci­pa­le­ment cette tension qui accen­tue encore le besoin de réso­lu­tion vers la tonique des accords de domi­nante.

Nous verrons dans un prochain article d’autres règles qui régissent les « atti­rances » de certains degrés et accords vers d’autres. Juste un petit « spoi­ler » : le degré IV d’une tona­lité donnée est égale­ment facteur d’in­sta­bi­lité, car il tend vers le degré III, qui est quant à lui toujours contenu dans les accords de tonique. Or, la septième de l’ac­cord de domi­nante 7 est le degré IV de la tona­lité géné­rale du morceau.

Les accords dans l'harmonie musicale
← Article précédent dans la série :
Les notes réelles et les notes étrangères
Article suivant dans la série :
Les accords intermédiaires et le rythme harmonique →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.