Line 6 Spider Valve MkII 112
+
Line 6 Spider Valve MkII 112

Spider Valve MkII 112, Ampli combo à modélisation pour guitare de la marque Line 6 appartenant à la série Spider Valve.

  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Test du Spider Valve mkII 112 de Line 6

Test Le retour de l'araignée
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

Line 6 avait surpris son monde il y a deux ans en sortant un ampli à lampes en collaboration avec Bogner, maître très respecté dans le milieu. Voici une version estampillée mkII du fameux Spider Valve, gommant la plupart des défauts, et accompagnée d’un nouveau firmware apportant des nouvelles modélisations et fonctions intéressantes. Tour d’horizon.

Prenez un ampli Line 6 de type Spider, ajoutez-lui une préamplification et une amplification à lampes signée Bogner, et vous obtiendrez un Spider Valve, tentant de réunir le meilleur des deux mondes : une tonne de modélisations d’amplis et d’effets et un son chaleureux typique des amplis à lampes. Dans les faits, le premier Spider Valve sorti il y a deux ans et dont le test est disponible ici, s’est révélé être une bonne surprise avec un prix assez attractif. En effet, la construction sans faille, le nombre de modélisations disponibles et la qualité générale du son ont pesé dans la balance et pas mal de guitaristes ont franchi le cap, désireux de posséder un ampli complet et polyvalent.

 

Évidemment, la première version du Spider Valve avait aussi ses défauts, comme son petit écran, ses écarts de volume d’un preset à un autre, et des effets manquants ou un peu faiblards. Qu’à cela ne tienne, Line 6 met à jour son ampli au niveau matériel, avec une version mkII ajoutant pas mal de fonctionnalités intéressantes, mais aussi de manière logicielle, avec un nouveau firmware 1.5, disponible pour tous ses amplis Spider (Valve ou IV).

 

Mais étudions en premier lieu les changements matériels de la version mkII...

 

Spider Valve, le retour de la vengeance

 

 

Line 6 Spider Valve mkII
Commençons par la face avant, regorgeant de potards et de switchs. Tout d’abord, le potard permettant de sélectionner les modélisations d’amplis possède deux nouvelles entrées : Class A et Hi Gain, passant le nombre de modélisations de 12 à 16.

 

La modélisation Class A Amber est inspirée par un Vox AC30 Top Boost, et promet un son bien british, une très bonne chose, donc. La modélisation Class A Blue fait quant à elle référence au JRT 9/15 de Divided by Thirteen, une marque d’amplis «boutique».

 

La position Hi Gain Amber simule un ampli Marshall Plexi de 68 et la Hi Gain Blue tente de reproduire le son d’un Diezel Herbert. On voit aussi apparaître d’autres modélisations, dont le Crunch Blue simulant un Orange AD30 et le Blues Blue un ampli Gretsch 6156 très typé Rockabilly.

 

Ces nouvelles modélisations sont donc les bienvenues, complétant la palette déjà bien touffue du Spider Valve, comprenant des amplis Fender, Hiwatt, Marshall ou encore Mesa/Boogie.

 

 

Line 6 Spider Valve mkII
À droite de ce potard, nous apercevons un bouton «manual», permettant à l’utilisateur de s’affranchir des presets et rendant l’utilisation du Spider Valve plus conventionnelle. Dans la pratique, ce mode est très intéressant et a pour principal avantage de ne pas changer l’égalisation, le channel volume et les effets lorsque l’on change la modélisation d’ampli. En effet, beaucoup d’utilisateurs se plaignaient des changements de volume conséquents et soudains, pouvant être très désagréables avec un ampli de cette puissance.

 

Nous voyons aussi apparaître un potard d’effet supplémentaire, passant le nombre d’effets de 7 à 20 et simultanés de 3 à 4 (réverbe incluse). La liste des effets est disponible sur cette page. Un gros plus donc pour les guitaristes avides d’effets en tout genre. Mais une des plus grosses nouveautés se situe dans l’édition et le réglage des effets, via un encodeur cranté dénommé «preset», permettant de naviguer parmi les presets, mais aussi et surtout d’éditer les paramètres (jusqu’à 7) des effets intégrés à l’aide du nouvel écran de deux lignes, pouvant afficher plus d’informations que celui équipant le premier Spider Valve. Ainsi, avec la croix située à gauche de l’écran et le potard cranté situé en dessous, on arrive à éditer facilement et rapidement les paramètres des effets enclenchés, pour notre plus grand plaisir. Assurément un gros plus pour cette version mkII.

 

Pour le reste, c’est identique à l’ancienne version, avec des potards de gain, d’égalisation, de volume, de présence, les 4 switches de presets et le bouton de tap tempo permettant d’activer l’accordeur.

 

Passons maintenant au dos de l’appareil...

 

Je te prends, je te retourne

 

 

Line 6 Spider Valve mkII
En retournant l’appareil, on voit apparaître deux nouvelles prises MIDI 5 broches In et Out/through permettant de connecter n’importe quel contrôleur, ce qui était auparavant impossible. On devait en effet obligatoirement s’acquitter d’un pédalier Line 6, ce qui pouvait être contraignant, voire être assimilé à de la vente forcée. On pourra ainsi brancher notre bon vieux pédalier et contrôler le changement de presets, activer l’accordeur, mais aussi utiliser le tout nouveau looper intégré !

 

Car le Spider Valve mkII propose désormais un looper permettant d’enregistrer et de superposer plusieurs couches de sons afin de jammer, s’entrainer, ou composer. Malheureusement, le looper ne peut enregistrer que 14 secondes de sons, ce qui semble assez faiblard quand on regarde ce que peuvent faire les loopers dédiés. Alors évidemment, cette fonction est sympathique et inédite pour un ampli de guitare, mais elle ne remplacera pas votre Jamman de Digitech ou votre RC de Boss.

 

On retrouve aussi un Noise Gate ajustable (Mode, seuil et decay) et un boost allant jusqu’à +8 dB (pre ou post).

 

Au tour de la fameuse mise à jour logicielle gratuite répondant au doux nom de FX infusion...

 

Infusion d’effets

 

Line 6 Spider Valve mkII
Line 6 a mis en ligne il y a peu une mise à jour gratuite (version 1.5) pour sa gamme d’amplis Spider, proposant pas moins de 28 (!) effets supplémentaires. On retrouve parmi la liste les modélisations des effets suivants : le compresseur Boss CS-1, la Tube Screamer d’Ibanez, la Metal Zone de Boss, la Bass Sans Amp de Tech21, le chorus CE-1 de Boss, les Wah Vox V847 et Arbiter Cry Baby, ou encore la Tycobrahe Octavia. De gros changements parmi les réverbes, décriées dans la première version, avec pas moins de 7 nouveaux algorithmes : King Spring, Large Plate, Small Room, Tiled Room, Chamber, Medium Hall et Large Hall. Line 6 ne s’est donc pas moqué de nous, et on apprécie cette mise à jour gratuite et conséquente. Mais comment procède-t-on pour effectuer cette update ?

 

C’est là que le bât blesse, car il vous faudra soit un pédalier FBV mkII Express ou Shortboard équipé d’une prise USB, ou un convertisseur USB-MIDI. Si vous optez pour le FBV mkII Express ou Shortboard, la mise à jour est très simple grâce au logiciel Line 6 Monkey que connaissent bien les clients Line 6. La mise à jour s’est d’ailleurs passée sans accrocs, et en quelques minutes. Sachez que le pédalier ou la prise MIDI serviront aussi à utiliser un nouveau programme très pratique qui a fait son apparition avec le firmware 1.5 : le Spider Valve Edit.

 

Spider Valve Edit ? Késako ?

 

Spider Valve Edit et FBV Control Software

 

Line 6 Spider Valve mkII
Spider Valve Edit n’est rien d’autre qu’un logiciel gratuit et compatible Windows et Mac OSX permettant à l’utilisateur de gérer, importer, exporter et éditer les presets de son ampli Spider. Les avantages sont multiples : on pourra ainsi partager ses presets via Customtone (https://line6.com/customtone/), mais aussi les éditer via une interface plus agréable que le petit écran de l’ampli et permettant d’avoir une vue d’ensemble des paramètres des modélisations utilisées. Les changements faits à partir de l’interface de programme sont directement répercutés sur l’ampli, ce qui permet d’entendre les changements effectués sur le champ. Le logiciel est un vrai plus au Spider Valve mkII qui, même s’il a une meilleure ergonomie que le premier du nom, reste moins pratique qu’un écran et un duo clavier/souris.

 

Pour les heureux possesseurs de pédalier FBV mkII, Line 6 a sorti un autre logiciel gratuit, dénommé FBV Control Software, permettant de changer les commandes MIDI envoyées par votre pédalier. Via une interface simple, il vous sera possible de détourner votre pédalier pour faire en sorte qu’il contrôle votre séquenceur, ou n’importe quel logiciel acceptant les commandes MIDI. On pourra donc finalement contrôler le looper avec le FBV Express mkII. C’est un véritable plus qui fera peut-être craquer certains utilisateurs qui hésitaient encore à acheter un pédalier Line 6.

 

Passons maintenant aux nouveaux sons du Spider Valve mkII.

 

Des modélisations et des sons

 

 

Line 6 Spider Valve mkII
Pour tester le Spider Valve mkII, nous avons utilisé trois guitares : une Gibson Les Paul Studio, une Gretsch G5129 montée avec des micros TV Jones Magna’tron et une Squier Telecaster Classic Vibe Custom. Pour faire les prises de son, nous avons utilisé notre fidèle Two Notes Torpedo avec différentes configurations d’enceintes et de micros.

 

Mis à part les nouvelles modélisations, il faut savoir que le son général a quelque peu évolué depuis la version 1.5 du firmware. En effet, les petits gars de chez Line 6 ont fait en sorte que le son des amplis s’ouvre un peu plus lorsque l’on pousse le volume. Dans les faits, nous avons remarqué une hausse générale du gain et plus de headroom dans les modélisations clean et crunch. Cela a pour effet de les faire cruncher beaucoup plus rapidement. On aime ou pas, mais cela aura pour effet de changer le son de vos presets et il faudra donc les rééditer afin de retrouver vos sons originaux. Cela en fera râler plus d’un, mais chacun est libre de ne pas franchir le pas de la version 1.5, quitte à se fermer les portes des nouvelles modélisations.

 

 

Line 6 Spider Valve mkII

Dans l’ensemble, nous apprécions toujours les sons clean et crunch tels que les modélisations Twang Amber, Clean Amber et Clean Blue qui sonnent très bien avec la Gretsch. Toujours avec cette guitare, les sons Class A nous ont fait forte impression, avec un rendu assez naturel et bien rock. Avec la Les Paul, nous avons pu nous rendre compte que la modélisation Crunch sature très rapidement, mais d’une jolie façon. Nous avons été moins impressionnés par les modélisations Blues Amber et Blue et Hi Gain qui restent cependant très exploitables. Les modélisations Metal et Insane résonnent pas mal en palm mute et il sera utile d’égaliser tout ça au mixage, sous peine d’avoir une guitare beaucoup trop envahissante. En tout cas, les modélisations sont très complémentaires et chacun trouvera son bonheur. Avec le recul, il faut bien admettre que le Spider Valve mkII possède un éventail de sons assez impressionnant, allant du clair cristallin à la distorsion dévastatrice en passant par tous les intermédiaires. C’est un véritable ampli à tout faire.

 

Côté effet, on est pas en reste, avec des réverbes revues nettement à la hausse tant sur la qualité que la quantité, et des distos relativement fidèles aux modèles originaux. Ainsi, la modélisation de la Metal Zone est aussi mauvaise que la pédale Boss ! Mais que voulez-vous, tous les goûts sont dans la nature, même les mauvais. On apprécie le fait de pouvoir tweaker les effets grâce à leurs multiples paramètres, ce qui les rend beaucoup plus exploitables : ce ne sont plus de vulgaires gadgets, mais des effets utilisables tant sur scène qu’en studio.

 

Mais trêve de bla-bla, voici les exemples sonores :

Avec la Les Paul :

 

Les Paul - Micro chevalet
00:0000:11
  • Les Paul - Micro chevalet00:11
  • Les Paul - Micro chevalet00:12
  • Les Paul - Micro manche00:18
  • Les Paul - Micro manche00:13
  • Les Paul - Micro chevalet00:15
  • Les Paul - Micro chevalet00:10
  • Les Paul - Micro chevalet00:18
  • Les Paul - Micro chevalet00:19
  • Les Paul - Micro manche00:27
  • Les Paul - Micro chevalet00:13
  • Les Paul - Micro chevalet00:10
  • Les Paul - Micro chevalet00:11

 

La Gretsch :

 

Gretsch - Micro manche
00:0000:27
  • Gretsch - Micro manche00:27
  • Gretsch - Micro chevalet00:15
  • Gretsch - Micro manche00:25
  • Gretsch - Micro chevalet00:13
  • Gretsch - Micro manche00:14
  • Gretsch - Micro manche00:25
  • Gretsch - Micro manche00:26

 

La Telecaster :

 

00:0000:00

 

Les réverbes :

 

Med Hall
00:0000:13
  • Med Hall00:13
  • Vint Plate00:12
  • Small Room00:11
  • Large Plate00:15
  • Tiled Room00:11
  • Chamber00:12
  • Large Hall00:15
  • King Spring00:13
  • Lux Spring00:13

 

Les effets :

 

Tube Screamer
00:0000:16
  • Tube Screamer00:16
  • Clean Sweep00:12
  • Bubble Echo00:16
  • OctaveFuzz00:09
  • Lumpy Phase00:14
  • Warble Matic00:15
  • Killer Z00:10
  • Chorus Boss00:13
  • Wah Vox00:11

Conclusion

 

 

Line 6 Spider Valve mkII
Line 6 revoit sa copie concernant le Spider Valve et corrige la plupart des défauts du modèle original. Ainsi, il ne reste plus grand-chose à reprocher à l’ampli qui possède désormais encore plus d’effets, encore plus d’amplis, une meilleure ergonomie, un looper, un éditeur logiciel, des prises MIDI, un mode manuel et donne la possibilité de chainer 4 effets simultanément sans saler l’addition qui reste très raisonnable (moins de 700€ prix généralement constaté). Au vu des possibilités, de la puissance (40 watts à lampes) et du son globalement très bon, c’est assurément une très bonne affaire.

 

Comme le dit l'adage, c’est en forgeant que l’on devient forgeron et Line 6 l’a compris.

 

Points forts Points faibles
  • Toujours plus de modélisations
  • Prises MIDI
  • Prix
  • Qualité sonore globale
  • Écran plus grand
  • Looper
  • 4 effets simultanés
  • Mode manuel
  • Éditeur logiciel
  • Meilleure édition des paramètres
  • Tous les atouts du précédent Spider Valve
  • Quelques modélisations en deçà
À propos de nos tests
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail