Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
pédago

Boucles parfaites selon Craig Anderton

Tirer la quintessence des banques de batterie multipistes

Proposées par des éditeurs tels que Discrete Drums, Wizoo, East-West, Reel Drums, etc., les bibliothèques de batterie au format multipiste se multiplient. Bien qu'elles soient présentées comme étant directement utilisables pour les parties de batterie (avec l'avantage supplémentaire de pouvoir être mixées), je les considère plus comme une mine de données audio brutes utile à la création de boucles de batterie sur mesure. Le fait de pouvoir traiter les pistes individuellement est un avantage majeur pour bricoler des boucles à partir d'enregistrements multipistes et, bien sûr, pour boucler correctement afin de pouvoir utiliser ces parties avec des tempos différents.

Par exemple, je viens de faire un « remix » de la biblio­thèque de samples Discrete Drums à la demande de l’édi­teur car de nombreux musi­ciens hip-hop et dance hard­core récla­maient des versions plus « sales » et une réso­lu­tion plus faible. Les logi­ciels d’en­re­gis­tre­ment sur disque dur sont parfaits pour ce genre de remix. Outre quelques exemples s’ap­pliquant à Acid, cet article se concentre sur la mise en appli­ca­tion dans Sonar. Cepen­dant, la plupart des tech­niques utili­sées sont égale­ment valables dans les autres programmes.

 

L’er­reur est humaine

J’adore les biblio­thèques de batte­rie jouées par de vrais batteurs en raison du « facteur humain » qui fait défaut aux machines. Mais, en raison du timing impar­fait de l’homme, il faut parfois brico­ler un peu le tempo pour aligner les marqueurs de mesure sur les batte­ments.

 

 

 

 

Cette illus­tra­tion montre une boucle dont le tempo annoncé est 79 BPM.

Dans la moitié supé­rieure, le batte­ment du début de la mesure 9 (le point final de la boucle dans notre exemple) reten­tit un peu trop tôt par rapport au marqueur de mesure. Dans la moitié infé­rieure, on a réglé le tempo à 79,03 BPM pour placer le marqueur de mesure exac­te­ment au début du batte­ment joué.

 

 

 

 

 

 

 

S’il est néces­saire de chan­ger le tempo des fichiers origi­naux, vous devrez utili­ser le time stret­ching. Sonar possède une fonc­tion de time stret­ching qui ressemble beau­coup à celle d’Acid. Cubase SX dispose d’une chouette section de type ReCycle qui marche parti­cu­liè­re­ment bien avec les boucles de batte­rie. Dans les programmes sans fonc­tion de time stret­ching, vous avez trois solu­tions pour modi­fier le tempo :

  • Impor­ter le fichier dans ReCycle, modi­fier le tempo comme désiré puis expor­ter au format WAV ou AIF.
  • Impor­ter le fichier dans Acid, Sonar ou une version récente de Sound Forge, « acidi­fier » le fichier puis l’ex­por­ter.
  • Si le chan­ge­ment de tempo est léger, modi­fiez le pitch (hauteur tonale) sans compen­ser la durée. Le fait d’aug­men­ter le pitch accé­lère le tempo tandis que trans­po­ser vers le bas le ralen­tit. Pour les modi­fi­ca­tions légères, la diffé­rence de hauteur tonale ne sera pas déce­lable (bien que ce soit parfois souhai­table).

Après avoir mixé les pistes et réglé le tempo, conver­tis­sez le fichier en boucle stéréo. Impor­tez-la dans votre programme d’en­re­gis­tre­ment sur disque dur ou un éditeur audio­nu­mé­rique et lancez la lecture en boucle. Si vous perce­vez un clic au moment où le curseur de lecture repasse au début de la boucle, ajou­tez un fade out (fondu de sortie) de 4 ms pour élimi­ner le clic. En cas d’ab­so­lue néces­sité, vous pouvez aussi ajou­ter un fade in (fondu d’en­trée) de 2 à 4 ms. Dans les cas les plus déli­cats, utili­sez le plugin Click Remo­val de Sonic Foun­dry (format DirectX) pour suppri­mer les clics aux points de tran­si­tion.

 

Le slice parfait

ReCycle, Acid, Sonar et Cubase SX fonc­tionnent en décou­pant la boucle audio en « slices » (tranches) conte­nant chacun un seul son, un groupe de sons (par exemple, une grosse caisse et une caisse claire jouées simul­ta­né­ment) ou un inter­valle ryth­mique spéci­fique comme une double croche. Lorsque vous modi­fiez le tempo d’une boucle, le point de départ de chaque slice est décalé en consé­quence. Prenons l’exemple d’une boucle origi­nale à 130 BPM avec des slices toutes les doubles croches : si vous réglez le tempo sur 140 BPM, les points de départ des slices se resserrent pour conser­ver le décou­page en doubles croches.

 

L’ap­proche de ReCycle/Cubase n’est pas tout à fait la même que celle d’Acid/Sonar bien que les diffé­rences se fassent essen­tiel­le­ment « sous le capot », c’est-à-dire dans la tech­no­lo­gie utili­sée pour le décou­page en slices. Avec Acid ou Sonar, le fait d’aug­men­ter la vitesse tronque ou raccour­cit géné­ra­le­ment la phase de déclin parce que l’oreille humaine se concentre sur l’at­taque des sons. Lorsqu’on ralen­tit la vitesse, les phases de déclin sont rallon­gées pour étendre le slice en consé­quence.

 

La clé d’un time stret­ching réussi avec des boucles ryth­miques est de s’as­su­rer que les slices tombent exac­te­ment sur les tran­si­toires de l’at­taque. Avec des boucles créées à partir d’une boîte à rythme, c’est facile. Avec des parties jouées par un musi­cien, les légères varia­tions de timing néces­si­te­ront de placer les marqueurs des slices à la main. Remarquez égale­ment qu’il faut suffi­sam­ment de slices pour défi­nir le rythme, mais pas trop pour que la boucle ne soit pas tran­chée à l’ex­cès, ce qui occa­sion­ne­rait l’ap­pa­ri­tion d’ar­te­facts ou de bruits indé­si­rables pendant le proces­sus de time stret­ching.

 

Les deux clips de la fenêtre Loop Construc­tion (fabri­ca­tion de boucle) présentent un slice à chaque double croche. Le clip supé­rieur ne possède pas de swing : tous les sons de la batte­rie sont alignés sur la grille à la double croche. Le clip infé­rieur possède quant à lui un swing certain : la grosse caisse (grosses tâches de son en B1, B2, B3 et B4) ainsi et le char­ley ouvert (à mi-chemin entre chaque grosse caisse) s’alignent parfai­te­ment. En revanche, le char­ley fermé n’est pas aligné du tout.

 

Sonar peut lire des fichiers « acidi­fiés », c’est-à-dire dont les infor­ma­tions de pitch et de tempo sont conformes au format de fichier de Acid. Ils doivent être décou­pés de façon opti­male et suivre les chan­ge­ments de tempo (et de pitch) sans néces­si­ter de prépa­ra­tion. Cepen­dant, un fichier non « acidi­fié » ne possè­dera aucune de ces proprié­tés tant que vous ne l’au­rez pas converti en Groove Clip Sonar. Cela ajoute auto­ma­tique­ment des marqueurs de slice que vous pour­rez éditer ulté­rieu­re­ment pour opti­mi­ser le proces­sus de time stret­ching. Acid « acidi­fie » auto­ma­tique­ment chaque fichier importé et le traite comme une boucle (et non pas comme une partie non répé­tée ou un fichier du disque dur).

 

Lorsque vous lancez la lecture d’un Groove Clip et qu’il s’agit d’une partie d’ins­tru­ment à percus­sion stan­dard sans swing, il y a de grandes chances que Sonar estime la posi­tion des slices de façon accep­table de sorte que vous pour­rez modi­fier le tempo sans devoir mettre la main à la pâte. Mais cela ne fonc­tion­nera pas avec tous les clips, surtout lorsque vous ralen­ti­rez le tempo. Par exemple, suppo­sons que le clip possède un swing impor­tant appliqué à un pattern de char­ley à la double croche. Sonar peut placer des slices à chaque double croche, cepen­dant que les notes qui ne sont pas exac­te­ment dans le rythme ne tombe­ront pas sur cette grille ryth­mique.

 

Le fait de ralen­tir une boucle dont les slices ne sons pas aligné sur les attaques produit des erreurs en raison du déca­lage entre la posi­tion que les coups de char­ley devraient avoir et celle qu’ils ont réel­le­ment. Le fait d’ac­cé­lé­rer la boucle sonnera proba­ble­ment moins mal parce que les erreurs se rapprochent les unes des autres ; cepen­dant, la boucle sonnera toujours mieux si vous l’op­ti­mi­sez manuel­le­ment.

 

Dans Sonar, utili­sez la fenêtre de fabri­ca­tion de boucle (Loop Construc­tion) pour éditer des slices ; on y accède en double-cliquant sur un Groove Clip. Cette fenêtre possède deux curseurs prin­ci­paux : un curseur Basic Slices, qui déter­mine l’in­ter­valle ryth­mique entre les slices, et un curseur de détec­tion des tran­si­toires baptisé Tran­sient Detect. Plus le pour­cen­tage de la détec­tion des tran­si­toires est élevé, plus les tran­si­toires faibles sont iden­ti­fiés comme des attaques. Géné­ra­le­ment, on utilise la valeur ryth­mique la plus longue possible et la détec­tion des tran­si­toires la plus faible possible permet­tant d’ac­cé­lé­rer/ralen­tir la boucle correc­te­ment. Sur les boucles de batte­rie orien­tées dance, des slices à la croche ou à la double croche et un réglage de tran­si­toires entre 0 et 20% donnent de bons résul­tats.

 

Les boucles que l’on ne peut pas ralen­tir/accé­lé­rer correc­te­ment néces­sitent d’édi­ter les marqueurs de slice. Chaque marqueur possède une petite « poignée » trian­gu­laire. L’édi­tion consiste à aligner les marqueurs sur les attaques pour commu­niquer le rythme précis de la boucle à Sonar. L’idéal est que le marqueur soit aligné préci­sé­ment sur le début du tran­si­toire ; je vous recom­mande de zoomer pour travailler le plus préci­sé­ment possible.

 

Quand un marqueur a été déplacé, son triangle devient bleu pour signa­ler qu’il a été édité. Vous pouvez aussi insé­rer des marqueurs où bon vous semble en double-cliquant à la posi­tion souhai­tée du nouveau marqueur dans la ligne hori­zon­tale conte­nant déjà les autres triangles. Les marqueurs ainsi insé­rés possèdent une poignée bleue car ils n’ont pas été géné­rés auto­ma­tique­ment.

 

 

 

 

On vient de faire glis­ser un marqueur de son ancienne posi­tion (indiquée par le triangle vide) jusqu’à l’at­taque du char­ley juste avant le 7ème temps. Quand on relâche la souris après le dépla­ce­ment, la silhouette de l’an­cien marqueur dispa­raît. Remarquez la poignée bleue du marqueur modi­fié.

 

 

 

 

 

Des valeurs élevées de Slices et de Tran­sient Detec­tion peuvent occa­sion­ner la créa­tion de slices inutiles dont la posi­tion ne corres­pond à aucune attaque réelle. Ils altèrent le résul­tat en décou­pant les sons tenus. Je vous conseille donc de les suppri­mer. Cliquez sur l’ou­til gomme puis sur la poignée des marqueurs concer­nés pour suppri­mer les slices inutiles.

 

 

 

 

 

Ce Groove Clip édité manuel­le­ment comporte plusieurs marqueurs dont on a modi­fié la posi­tion d’ori­gine pour les aligner sur les notes de char­ley qui ne sont pas exac­te­ment en rythme.

 

 

 

 

 

 

Tout ce travail d’édi­tion peut paraître fasti­dieux. En fait, il est plus compliqué à expliquer qu’à réali­ser : il suffit simple­ment de dépla­cer des marqueurs pour les aligner sur les attaques. Vous serez récom­pensé de votre travail car vous béné­fi­cie­rez de clips sans erreurs ni arte­facts après un time stret­ching raison­nable.

 

Astuces avec Sonar

Chaque programme possède ses propres options pour vous assis­ter dans la créa­tion de boucles de batte­rie. Bien entendu, vous pouvez utili­ser des plugins VST ou DirectX dédiés, mais sachez que Cubase possède des plugins de synchro­ni­sa­tion du tempo qui sont très effi­caces avec une batte­rie. Cyclone, l’ins­tru­ment virtuel de Sonar, est égale­ment parfait pour les grooves de batte­rie puisqu’il permet de mixer ou de faire corres­pondre les slices des fichiers « acidi­fiés » pour créer de nouvelles boucles.

 

Voici deux autres fonc­tion­na­li­tés de Sonar qui donnent de bons résul­tats avec les boucles de batte­rie.

 

Boucles inver­sées (Retro­grade loops)

Inverse l’ordre des slices d’un Groove Clip pour créer une nouvelle variante de la boucle. Fonc­tionne plei­ne­ment avec des boucles stac­cato et des boucles aux attaques pronon­cées. Dans les autres cas, des clics pour­ront appa­raître aux points de slice lorsque des sons tenus sont scin­dés.

  1. Commen­cez avec un fichier Wav « acidi­fié » ou un clip converti en Groove Clip à l’aide de la fenêtre de fabri­ca­tion de boucle de Sonar. Sélec­tion­nez le fichier puis faites Édition > Audio > Inver­ser (Process > Audio > Reverse).
  2. Inter­di­sez le bouclage de Groove Clip pour ce fichier (cliquez sur le fichier puis faites Ctrl+L ou faites un clic droit et sélec­tion­nez « Groove Clip Looping »).
  3. Une fois que le fichier a été converti en clip audio stan­dard, retour­nez dans Édition > Audio > Inver­ser (Process > Audio > Reverse).
  4. Auto­ri­sez de nouveau le bouclage de Groove Clip (Groove Clip Looping). Cliquez sur « Play » pour écou­ter le résul­tat de votre travail.

 

Boucles en folie

La fonc­tion Groove Clip de Sonar ne sert pas unique­ment à boucler : elle peut égale­ment trai­ter des pistes ryth­miques de façon tota­le­ment bizarre. Cela fonc­tionne égale­ment avec Acid.

  1. Dans Sonar, double-cliquez sur une boucle pour ouvrir la fenêtre de fabri­ca­tion de boucle (Loop Construc­tion). Dans Acid, ouvrez la fenêtre des proprié­tés de la boucle (faites un clic droit sur le nom de la piste puis sélec­tion­nez Proprié­tés).
  2. Réglez le para­mètre de hauteur tonale (pitch) sur +24 (dans Acid, ce para­mètre appelé « Pitch Shift » est sous l’on­glet géné­ral).
  3. Dans Sonar, réglez la détec­tion des tran­si­toires (Tran­sient Detec­tion) sur 100%.
  4. Dans Sonar, utili­sez le bouton Play de la fenêtre de fabri­ca­tion de boucle pour lancer la lecture de la boucle. Dans Acid, utili­sez le bouton Play de la fenêtre des proprié­tés de la piste.
  5. Faites des essais avec le curseur « Slicing » (dans Acid, modi­fiez le para­mètre « Stretch Spacing » sous l’on­glet « Stretch »). Commen­cez avec des quadruples croches pour un effet robo­tique/métal­lique maxi­mal, puis essayez les triples croches, les doubles croches, les croches, etc. Chaque réglage de slice produit diffé­rents types d’ef­fets bizarres.
Le fait de forcer la fenêtre de fabri­ca­tion de groove à adop­ter des valeurs de para­mètre « incor­rectes » peut produire de superbes timbres robo­tiques/synthé­tiques. Il suffit de régler le pitch sur 12 ou 24 et d’op­ter pour des valeurs de slice élevées (dans notre exemple, des quadruples croches). Ces deux para­mètres sont entou­rés en jaune sur l’illus­tra­tion.

Ces boucles bizarres semblent plus effi­caces quand on les combine à la boucle origi­nale dotée de réglages « corrects ». Elles permettent égale­ment de créer des breaks inté­res­sants lorsque vous inter­rom­pez la boucle origi­nale.

 

Le réglage de pitch +24 possède quelque chose de magique et la valeur +12 produit des effets utiles. –12 et –24 donnent des effets ralen­tis au pitch bizarre qui sonnent aussi très bien en combi­nai­son avec la boucle d’ori­gine. Souvent, vous pour­rez simpli­fier le rythme de la boucle en réglant le curseur « Tran­sient Detect » sur une valeur faible, par exemple 10%.

 

Conclu­sion : vous voulez des boucles vrai­ment bizarres mais utili­sables dans un contexte musi­cal ? Le fait de tritu­rer la boucle vous ouvre des possi­bi­li­tés insoupçon­nées – il suffit juste de savoir faire les « mauvais » réglages.

 

Avant d’en termi­ner, passons en revue les astuces les plus courantes.

 

Les trucs pour groo­ver

  • Tous les programmes qui utilisent des slices pour le time stret­ching donnent les meilleurs résul­tats quand le tempo est accé­léré plutôt que ralenti. Par consé­quent, pour obte­nir une boucle qui fonc­tionne bien de 100 à 120 BPM, il vaut mieux la créer à 100 BPM puis l’ac­cé­lé­rer plutôt que de commen­cer à 120 BPM et la ralen­tir.
  • Géné­ra­le­ment, on sera obligé de modi­fier les marqueurs des boucles de batte­rie jouées par des musi­ciens pour compen­ser les varia­tions de tempo qui gênent le proces­sus de time stret­ching.
  • Avant de vous perdre en modi­fi­ca­tions complexes, commen­cez par cher­cher le réglage correct des curseurs Basic Slices et Tran­sient Detec­tion. Dans la plupart des cas, des valeurs adap­tées résou­dront les problèmes d’er­reurs et d’ar­te­facts sans vous obli­ger à éditer quoi que ce soit.
  • Utili­sez la durée de slice la plus faible possible (par exemple des croches au lieu des doubles croches) parmi celles qui donnent de bons résul­tats. Les slices super­flus peuvent couper la phase de déclin des sons. Cela est parti­cu­liè­re­ment gênant avec la grosse caisse car le son semblera moins plein et perdra en réso­nance.
  • Sonar s’ef­force de conser­ver la posi­tion des marqueurs que vous avez dépla­cés manuel­le­ment pour que vous puis­siez jouer à tout moment avec les réglages Basic Slices et Tran­sient Detect sans perdre la posi­tion des marqueurs placés avec soin.
  • Lorsque vous enre­gis­trez un morceau ou un groupe de fichiers Sonar, tous les para­mètres du Groove Clip sont conser­vés. Pour enre­gis­trer un Groove Clip au format Acid afin de l’uti­li­ser avec d’autres programmes, glis­sez simple­ment le fichier sur le bureau ; il sera copié et enre­gis­tré avec ses para­mètres de groove. Éven­tuel­le­ment, renom­mez le fichier car Sonar ne modi­fie pas son nom.

Origi­nel­le­ment écrit en anglais par Craig Ander­ton et publié sur Harmony Central.

Traduit en français avec leur aimable auto­ri­sa­tion.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.