Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Audio-Technica ATH-ANC9
Photos
1/21

Test de l'Audio-Technica ATH-ANC9

Casque hi-fi/audiophile de la marque Audio-Technica appartenant à la série ATH

test
36 réactions
Tout est calme

10 heures de réacteur d'avion, 1 heure quotidienne de rame de métro, 8 heures de climatisation et autant de raisons de s'intéresser au marché du casque à annulation de bruit. Audio-Technica fait partie des marques qui ont cru assez tôt au concept et a commercialisé, il y a quelques années de cela, une série de casques antibruit. La marque japonaise présente ce mois-ci le nouveau fleuron de sa gamme, l'ATH-ANC9.

L’ATH-ANC9 ne vient pas rempla­cer l’ATH-ANC7b, mais se place dans une gamme supé­rieure. Avec un prix avoi­si­nant les 270 € en maga­sin, il est envi­ron 100 € plus cher que son petit frère. La diffé­rence de prix est-elle justi­fiée ? C’est ce que nous allons voir, l’ANC7b étant le compa­gnon de votre servi­teur depuis quelques années déjà.

Balade silen­cieuse

Audio-Technica ATH-ANC9

Le casque que nous testons aujour­d’hui appar­tient à la caté­go­rie des nomades. Il vous suivra dans les trans­ports, dans la rue, en vacan­ces… Il n’est donc pas ques­tion ici de mixage ou de prise de son. Cepen­dant, ce n’est pas parce qu’un casque n’est pas destiné à la créa­tion musi­cale que ses quali­tés sonores doivent être oubliées. Quand on écoute de la musique, même pour le plai­sir, on appré­cie le fait d’en­tendre tous les détails et l’en­semble du spectre, le tout sans être agressé et dans un silence paisible.

Mais avant de passer au son, débal­lons l’ANC9.

Dans la sacoche

Audio-Technica ATH-ANC9

Pas de surprise ici quand on est habi­tué aux casques Audio-Tech­nica : c’est parfait. L’étui dur est rela­ti­ve­ment compact et renferme le précieux ainsi que tous ses acces­soires. On retrouve ainsi l’adap­ta­teur minijack vers jack, l’adap­ta­teur avion, les deux câbles dont un muni d’une petite télé­com­mande à bouton unique et la pile LR3 (AAA) néces­saire au fonc­tion­ne­ment du mode « réduc­tion de bruit ». Cette dernière se logera dans le compar­ti­ment idoine, un système qui se veut un peu plus rassu­rant que celui de l’ANC7b. On note aussi la présence d’un mousque­ton, qui peut suppor­ter un poids de 7 kg, mais qu’il ne faudra pas utili­ser pour faire de l’es­ca­lade (c’est marqué dans la notice) !

Côté look, c’est vrai­ment sobre, avec la fini­tion noire mate et les quelques lise­rés gris foncé. Cela peut être un atout ou un incon­vé­nient, tout dépend de votre person­na­lité ! Nous sommes en tout cas à mille lieues des casques estam­pillés Dr Dre : pas de bling-bling chez Audio-Tech­nica ! L’ar­ceau est en plas­tique, et donc pas incas­sable : il est en tout point iden­tique à celui des ANC7 et ANC7b. Pour la petite histoire, votre servi­teur a cassé son ANC7 en le lais­sant tomber par terre au Musik­messe. Étant grand, le casque a fait une belle chute et s’est brisé au niveau de la jonc­tion arceau/oreillettes qui semble être le point faible de cette série. Heureu­se­ment, j’ai pu le recol­ler et il fonc­tionne toujours, même après trois ans d’uti­li­sa­tion…

La télé­com­mande

Un des deux câbles livrés a une télé­com­mande. Cette dernière est pour le moins spar­tiate, car elle ne contient qu’un seul et unique bouton. Ce dernier vous permet­tra de répondre à un appel (pour cela, il faut avoir des amis et un smart­phone), lancer la lecture, mettre sur pause, passer au morceau suivant ou précé­dent (deux ou trois clics). En revanche, il n’y a pas de boutons de volume, c’est vrai­ment dommage !

La véri­table amélio­ra­tion du ANC9 vient des cous­si­nets qui sont à mémoire de forme et plus épais que ceux équi­pant les ANC7 et ANC7b. Cepen­dant mes casques ont vécu et il est possible que les cous­si­nets se soient affais­sés avec le temps. Au cas où, le construc­teur propose des cous­si­nets en pièces déta­chées, ce qui est une très bonne chose quand on dépense presque 300 € dans un casque et qu’on désire le garder plusieurs années. 

À l’in­té­rieur du casque, on retrouve des haut-parleurs de 40 mm. L’ANC9 a une impé­dance de 100 ohms, pèse 200 grammes sans la pile qui lui permet d’ac­ti­ver le mode anti­bruit pendant 35 heures envi­ron (avec une pile au lithium, 25 heures avec une alca­line et 20 heures avec une batte­rie rechar­geable). Notons que le casque conti­nuera de fonc­tion­ner sans pile, même si le système actif anti­bruit sera évidem­ment désac­tivé.  

Chuuuut

Audio-Technica ATH-ANC9

Mais la véri­table nouveauté de ce casque provient juste­ment de son système actif anti­bruit. En effet, ce dernier dispose désor­mais de trois modes lui permet­tant de s’adap­ter aux diffé­rentes situa­tions. Ainsi, le premier mode, dit mode « avion », atté­nuera jusqu’à 30 dB (95 % à 200 Hz) du bruit ambiant. Le deuxième mode, dit mode « bureau », atté­nuera jusqu’à 30 dB aussi, mais en se foca­li­sant plus sur la fréquence 300 Hz. Le dernier mode, dit « études », est un peu moins effi­cace (85 % à 200 Hz), mais permet­tra de dimi­nuer le souffle généré par ce genre de système actif : à utili­ser dans un milieu déjà calme.

Car le gros défaut de ce genre de système, c’est de géné­rer un souffle perma­nent pouvant être gênant lorsque l’on écoute de la musique à faible puis­sance dans un envi­ron­ne­ment déjà calme. Pourquoi ne pas désac­ti­ver le système anti­bruit me diriez-vous ? En règle géné­rale, la courbe de réponse des casques anti­bruit actifs est très diffé­rente selon que le système est activé ou non (pas mal d’ai­gus passent à la trappe). Audio-Tech­nica apporte donc une solu­tion à ce problème (tout rela­tif) avec ce mode « études » (rapport à la biblio­thèque) qui est certes moins effi­cace d’un point de vue de l’at­té­nua­tion, mais aussi beau­coup plus discret quant au bruit généré. 

Audio-Technica ATH-ANC9

La diffé­rence entre les deux premiers modes est moins évidente à l’écoute, mais il faut avouer que l’ANC9 est d’une redou­table effi­ca­cité quand l’un de ces modes est enclen­ché ! Le construc­teur a clai­re­ment fran­chi un cap par rapport aux ANC7 et ANC7b : dans le bas du spectre, c’est impres­sion­nant et seuls quelques bruits situés dans le haut du spectre arrivent parfois à passer à travers les mailles du système. Même en écou­tant de la musique à niveau modéré, il m’est impos­sible d’en­tendre mes collègues ou les voitures qui passent dans la rue à quelques mètres. Impres­sion­nant.

Mais qu’en est-il de la qualité audio ?

Main­te­nant, faites du bruit !

Les ANC7 et ANC7b sont des casques sympa­thiques pour écou­ter de la musique : les basses sont présentes sans être excep­tion­nelles et les aigus restent en retrait, ce qui exclut toute agres­si­vité. Ce n’est donc pas parfait, mais tout à fait agréable. On aurait pu craindre que le construc­teur ne se penche pas du tout sur cet aspect du casque et ne se repose que sur le nouveau système anti­bruit, mais il n’en est rien.

Audio-Technica ATH-ANC9

En effet, l’ANC9 est bien meilleur que ses petits frères, avec un bas du spectre plus étendu (il descend très bas, jusqu’à envi­ron 30 Hz alors que les autres peinent en dessous de 60 Hz) et surtout une bosse un peu en-dessous des 10 kHz apporte de l’air et du détail sans pour autant agres­ser l’au­di­teur. Évidem­ment, le casque n’est pas linéaire, mais ce n’est pas forcé­ment le but recher­ché. Les moyennes fréquences sont légè­re­ment en retrait par rapport aux bosses des aigus et des graves, mais rien de drama­tique pour un casque nomade. Cela a au moins le mérite de flat­ter un peu l’oreille. L’ANC9 est donc un bon cran au-dessus des ANC7 et ANC7b, reste à compa­rer avec un cador, l’Ultra­sone PRO900.

Johnny Cash – Hurt

Sur cette chan­son, l’Ul­tra­sone a un haut du spectre un peu plus déve­loppé, ce qui donne un peu plus d’air, mais aussi un peu plus d’agres­si­vité sur les sibi­lantes. On a un plus grand senti­ment de proxi­mité sur l’Au­dio-Tech­nica et le son semble un peu plus ramassé. Quoi qu’il en soit, les deux s’en sortent très bien et la voix de Cash est respec­tée.

Michael Jack­son – Libe­rian Girl

Dans le bas du spectre, l’Au­dio-Tech­nica riva­lise avec l’Ul­tra­sone, ce qui est plutôt à son honneur, car nous connais­sons les quali­tés de ce dernier dans les basses. Le PRO900 reste tout de même un poil supé­rieur dans ce domaine, car très légè­re­ment moins flou. L’ANC9 veut sans doute en faire un peu trop… L’autre grosse diffé­rence se situe dans le haut médium, où l’Ul­tra­sone est un peu plus agres­sif, mais il est par consé­quent un peu plus précis. On écou­tera plus volon­tiers l’Au­dio-Tech­nica pendant des heures sans fati­guer, mais en situa­tion de mixage, l’Utra­sone garde un avan­tage certain. 

Audio-Technica ATH-ANC9

Metal­lica – Enter Sand­man

L’Au­dio-Techina s’en sort bien sur cette chan­son, car il n’est pas trop agres­sif sur les sibi­lantes et la caisse claire. Le seul petit reproche qu’on pour­rait lui faire, c’est de mettre les palm mute un peu trop en avant. Il est vrai que les basses restent un peu exagé­rées, ce qui n’est pas toujours déplai­sant pour une écoute ludique. De plus, elles n’ont pas tendance à masquer le reste du spectre. D’ailleurs nous enten­dons plutôt bien le timbre de la basse, une fois n’est pas coutume.

Massive Attack – Angel

Le crash test pour le bas du spectre. Le kick se détache bien même s’il reste un peu plus mou que sur l’Ul­tra­sone et on garde une plus grande sensa­tion d’en­fer­me­ment. Cela est dû aux hauts médiums et aigus moins déve­lop­pés, mais aussi au bas du spectre qui essaie un peu trop de faire les gros bras.

Miles Davis – So near, so far

Ce morceau ne nous apprend pas grand-chose de plus sur le casque. La trom­pette est un peu moins agres­sive que l’Utra­sone, et les autres instru­ments sont bien retrans­crits. Le son reste plus compact et moins aérien que sur le Pro900, globa­le­ment les instru­ments se détachent moins faci­le­ment.

Conclu­sion

L’ATH-ANC9 est une réus­site, car il surpasse l’ANC7b dans tous les domaines. Son système anti­bruit actif est beau­coup plus perfor­mant, les cous­si­nets sont plus confor­tables et les acces­soires sont nombreux. Nous saluons l’ar­ri­vée de la télé­com­mande filaire, même si elle n’est pas parfaite (de quoi contrô­ler le volume, s’il vous plait !). Côté son, le casque s’en sort très bien, avec un bas certai­ne­ment un peu trop en avant, mais qui descend très bas sans être baveux. Côté aigus, on constate une petite bosse entre 8 et 10 kHz, qui manquait à l’ANC7b et qui donne du détail sans être trop agres­sif. Les médiums sont alors un peu en retrait, mais rappe­lons que c’est un casque nomade qui ne se destine pas au mixage. Seules ombres au tableau : le plas­tique qui peut paraître un peu fragile et un prix coquet : 280 € envi­ron en maga­sin. Ceux qui prennent souvent les trans­ports et qui cherchent à s’iso­ler en musique ont peut-être trouvé un casque à la hauteur de leurs espé­rances.

Points forts
  • Spectre large
  • Système antibruit très efficace
  • Confortable
  • Étui rigide
  • Deux câbles, des adaptateurs
  • Télécommande
Points faibles
  • Pas de volume sur la télécommande
  • Pas donné
  • Entièrement en plastique
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.