Se connecter
Se connecter
Créer un compte

ou
Test écrit
6 réactions
Un casque qui prend le maquis ?
8/10
Partager cet article

Voici un "outsider", un casque sorti il y a trois ans, qui a reçu des critiques plutôt élogieuses sur d'autres plateformes, et qui n'a eu que peu de résonance dans les pages d'AF. Il était temps de combler ce manque.

Test du casque MC450 de Mackie : Un casque qui prend le maquis ?

Mackie MC-450 : MC450 COVEROn connais­sait son exis­tence, mais la marque n’étant pas un « magnat » du casque, on était un peu passé à côté de ce casque ouvert, au prix assez « médian » pour un casque de (home —) studio correct, et à la construc­tion solide.

Il nous paraît donc aujour­d’hui être le candi­dat parfait pour un test, même s’il ne relève pas d’une actua­lité quel­conque.


Voici donc, sans plus attendre, le MC450 de Mackie… 

Spéci­­fi­­ca­­tions

Mackie MC-450 : IMG 20230907 133427Le MC450 est un casque de type circu­mau­ri­cu­laire, ouvert, avec un trans­­duc­­teur dyna­­mique. La taille du trans­­duc­­teur est de 42 mm.

Les spéci­­fi­­ca­­tions annon­­cées par le construc­­teur sont les suivantes :

impé­­dance : 54 ohms

réponse en fréquence : 20 Hz — 20 kHz (c’est rare de voir un construc­teur ne pas inclure des fréquences inau­di­bles…)


Les câbles qui accom­pagnent le casque sont au nombre de trois : un droit, de 3 mètres avec un revê­te­ment de tissu assez élégant, un droit de 1,2 mètre, plus fin, avec des contrôles et un micro, pour passer des appels (le seul terminé par un jack TRRS 3,5 mm) et un torsadé de 1,2 mètre. 

Leurs termi­nai­sons sont simi­laires (sauf le câble dédié aux appels, voir ci-dessus) : jack TRS 3,5 mm (avec adap­ta­teur 6,35 mm), et du côté du casque, jack 3,5 mm avec une baïon­nette.

Mackie MC-450 : IMG 20230907 133453Le design est inté­res­sant, plutôt sobre, avec un seul accent de couleur (vert) pour signa­ler le HP de droite. La construc­tion est majo­ri­tai­re­ment en plas­tique, mais épais et solide, majo­ri­tai­re­ment main­te­nue ensemble par des vis (donc démon­table). On est en confiance, encore plus lorsqu’on découvre la doublure métal (sous une struc­ture prin­ci­pale en plas­tique) parti­cu­liè­re­ment épaisse le long de l’ar­ceau. C’est construit sérieu­se­ment.


Seul point à signa­ler : l’adap­ta­tion de la taille de l’ar­ceau à la tête est assez raide, il faut tirer forte­ment dessus pour réus­sir à passer les crans du réglage. Le casque est neuf… On imagine que cela s’as­sou­plira avec le temps.

Démon­­table ?

Oui et non

On commence par reti­rer les mousses, comme toujours : 

IMG 20230907 133632

Cela nous permet ensuite d’ac­cé­der à quatre vis située sous la mousse de protec­tion (sur la photo ci-dessous, on distingue bien l’une d’entre elles, en haut). Pas impos­sible de les dévis­ser pour autant, avec un tour­ne­vis fin à travers la mousse, et même sans trop déchi­rer celle-ci en prenant bien son temps, et en faisant des quarts de tour : 

IMG 20230907 134025

Et là, c’est la décep­tion : 

IMG 20230907 134127

On accède à un trans­duc­teur complè­te­ment collé contre son support. Les câbles sont corrects, les soudures bien propres… dans le pire des cas, on pourra au moins répa­rer une soudure cassée, ou chan­ger le câble si besoin.

Confort

Correct.

L’ar­ceau ne se fait pas oublier, le casque sert assez fort sur le crâne, mais les mousses sont très agréables (juste souple ce qu’il faut, et dans une matière qui « respire » suffi­sam­ment pour ne pas surchauf­fer l’oreille).

Isola­­tion

Inexis­tante, c’est un casque ouvert.

Trans­­port

IMG 20230907 133357On appré­cie beau­coup la mallette four­nie par Mackie, robuste et pas trop grosse. C’est un vrai point posi­tif, surtout sur un casque dans cette tranche de prix. On se pose juste la ques­tion de la peti­tesse de la trousse à câble, si exigüe qu’on doit vrai­ment y « four­rer » en forcer les trois câbles four­nis avec le casque : est-ce que ceux-ci ne risquent pas de pâtir de cette tension appliquée lors de chaque trans­port (à moins de sélec­tion­ner un câble, et de ne trans­por­ter que celui-là).

Bench­­mark

Voici donc le nouveau proto­­­­cole de mesures objec­­­­tives, mené par nos soins afin de complé­­­­ter l’écoute subjec­­­­tive. Avec l’aide précieuse de notre testeur EARS de MiniDSP, nous avons le plai­­­­sir de pouvoir vous four­­­­nir des courbes de réponse en fréquence et distor­­­­sion, réali­­­­sées dans notre atelier.

Réponse en fréquence : 

MACKIE MC450 FR

On remarque :

  • Peu de graves avant 100 Hz
  • Un plateau de 100 Hz à 4 kHz (très linéaire !)
  • Un double creux impor­tant à 5 kHz et 7 kHz
  • une accen­tua­tion forte à 8 kHz
  • Un creux à 10,2 kHz
  • Pas grand chose au dessus de 18 kHz

Les trans­duc­teurs sont très très bien appa­riés, rien à redire à ce niveau.

Distor­­sion :

MACKIE MC450 DIST 

La distor­­sion mesu­­rée est infé­rieure à 0,2 % de 100 Hz à 20 kHz. À 20 Hz elle est de 5 % envi­ron. À noter : elle est consti­tuée, à presque égalité, d’har­mo­niques paires et impaires sur tout le spectre, sauf entre 30 Hz et 200 Hz, et au-dessus de 3 kHz, où les harmo­niques impaires reculent.

Écoute

Richard Hawley — Don’t Get Hung Up In Your Soul (sur True­­lo­­ve’s Gutter)

Une ballade acous­­tique, avec beau­­coup de réverbe et une diffé­­rence de dyna­­mique impor­­tante entre la voix et la guitare. La première impres­sion est très agréable. On sent bien un léger manque dans le haut médium, mais cela ne nous semble pas si marquant : ques­tion d’équi­libre, étant donné que 5 et 7 kHz sont au même niveau que 100 Hz. Résul­tat, bien sûr, les médiums sont bien présents, mais l’ac­cen­tua­tion des aigus, par-dessus cela, ajoute de la préci­sion et donne une impres­sion qui ne tombe jamais dans le brouillon. La basse est en retrait, c’est indé­niable, plutôt un bon point sur ce morceau, mais ce sera proba­ble­ment un défaut sur d’au­tres…

Sun Kil Moon – Butch Lulla­­bye (sur Common As Light And Love…)

Sur l’in­­tro, on doit entendre à la fois les notes graves, les harmo­­niques médiums ajou­­tées par la distor­­sion, l’at­­taque légè­­re­­ment piquée des notes, tout en sépa­­rant bien la grosse caisse qui sonne assez sèche et médium. Ça marche très bien : le clavier-basse n’a pas un max d’as­sise vers le sub, mais il est très égal note à note, et la caisse claire a une attaque bien médium, tout en ayant un peu de réso­nance grave profonde très bien rendue. La voix n’est pas trop nasale et la batte­rie ne manque pas de puis­sance, avec une caisse claire au médium bien souli­gné, et avec une attaque qui claque.

Massive Attack — Tear­­drop (sur Mezza­­nine)

Un titre avec beau­­coup d’ex­­trême grave, mais qui ne doit jamais masquer les nombreux détails dans le haut médium et l’aigu. Là, bien sûr, si la basse est présente, on ne profite pas du tout de l’ex­trême grave, norma­le­ment présent au moins par touches tout au long de ce morceau. La voix est très agréable, en revanche, précise, mais sans sibi­lance, et l’on n’est frappé du fait qu’au­cune fatigue audi­tive ne pointe son nez à l’ho­ri­zon (mais de la fatigue physique, un peu, en parti­cu­lier sur le dessus du crâne).

Char­­lie Mingus — Solo Dancer (sur The Black Saint And The Sinner Lady)

Voilà un morceau avec beau­­coup de souf­­flants jouant dans des tessi­­tures simi­­laires : c’est très touffu et le but est d’es­­sayer de discer­­ner les timbres. Typique­ment, c’est le genre de casque qui corres­pond bien à ce genre d’en­semble d’ins­tru­ments : juste ce qu’il faut de préci­sion dans le médium, mais sans trop de « gras », sans trop de basses gonflées par exemple, qui vien­drait masquer en partie les timbres des instru­ments bas-médiums. Le MC450 ne nous déçoit pas sur ce terrain, en offrant un rendu précis, où l’éta­ge­ment des tessi­tures est assez « lisible », les instru­ments se déta­chant bien les uns des autres lors d’une écoute analy­tique.

Edgar Varèse — Ioni­­sa­­tion (New York Phil­­har­­mo­­nic, dir. Pierre Boulez)

Ici on cherche à juger de l’image stéréo et du suivi de la réver­­bé­­ra­­tion natu­­relle de la salle, qui joue sur l’im­­pres­­sion d’es­­pace. L’écoute se fait entre 0:30 et 1:15 min. Le casque s’en sort bien, tout en restant rela­ti­ve­ment « neutre » : on perçoit bien l’acous­tique de la salle, le place­ment des instru­ments dans le pano­ra­mique, et la place qu’ils prennent dans le mix selon les nuances de jeux. Certains casques plus riches en aigus, plus « aérés » rendent parfois cette pièce avec un sens du détail plus aiguisé, plus impres­sion­nant, mais l’on n’est pas pour autant déçu d’une présen­ta­tion plus sobre comme celle du MC450. On notera que les instru­ments médiums sont très bien rendus, encore une fois, et que l’ab­sence d’ex­trême grave n’est pas un manque pour la lisi­bi­lité de l’en­semble, au contraire même.

Conclu­­sion

On est vrai­ment agréa­ble­ment surpris par ce casque. Robuste, aisé­ment trans­por­table, trois câbles four­nis, une mallette : on sent que Mackie n’a pas lésiné, sans pour autant gonfler le prix. Les résul­tats sonores sont convain­cants, sans être épous­tou­flants, mais c’est aussi ça la qualité de ce casque : les « manques » (le grave en retrait, par exemple) lui donnent un certain « profil sonore », dans lequel c’est surtout les médiums et un aigu bien détaillé qui prennent le dessus, pour un résul­tat à la fois précis et assez neutre, qui n’est jamais indu­ment flat­teur. On aime­rait parfois un grave plus char­penté, et surtout on regrette l’ab­sence totale d’ex­trême grave, mais l’on peut très bien imagi­ner travailler régu­liè­re­ment avec ce casque qui, par ailleurs, se prêtera aussi aux écoutes récréa­tives. Bref, il propose un résul­tat convain­cant, bien repré­sen­ta­tif de sa gamme de prix, sans pour autant oublier de four­nir des acces­soires utiles et bien conçus qui sont parfois oubliés sur des casques nette­ment plus luxueux. Une bonne pioche !

8/10
Fabrication (?) : Chine
Points forts
  • Mallette fournie
  • Robuste
  • Trois câbles différents
  • Ne chauffe pas trop les oreilles
  • Bonne linéarité
  • Aigus précis
  • Basse légèrement en retrait
Points faibles
  • Extrême grave absent
  • Trousse trop petite pour ranger trois câbles
  • Serrage un peu fort
  • Difficile à réparer soi-même
Auteur de l'article Pr. Soudure de La Feuille

Venu à la musique par le bruit, j'y retournerai un jour. J'aime les beaux circuits bien propres, les musiques sales et moches. Technicien de jour, la nuit je dors.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Pr. Soudure de La Feuille

Venu à la musique par le bruit, j'y retournerai un jour. J'aime les beaux circuits bien propres, les musiques sales et moches. Technicien de jour, la nuit je dors.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Analyse de l’audience (Google Analytics)
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités (Google Ads)
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.
Marketing (Meta Pixel)

Sur nos sites web, nous utilisons le Meta Pixel. Le Meta Pixel est un pixel de remarketing mis en œuvre sur nos sites web qui nous permet de vous cibler directement via le Meta Network en diffusant des publicités aux visiteurs de nos sites web lorsqu’ils visitent les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Les métapixels sont des extraits de code capables d’identifier votre type de navigateur via l’ID du navigateur - l’empreinte digitale individuelle de votre navigateur - et de reconnaître que vous avez visité nos sites web et ce que vous avez regardé exactement sur nos sites web. Lorsque vous visitez nos sites web, le pixel établit une connexion directe avec les serveurs de Meta. Meta est en mesure de vous identifier grâce à l’identifiant de votre navigateur, car celui-ci est lié à d’autres données vous concernant stockées par Meta sur votre compte d’utilisateur Facebook ou Instagram. Meta diffuse ensuite des publicités individualisées de notre part sur Facebook ou sur Instagram qui sont adaptées à vos besoins.

Nous ne sommes nous-mêmes pas en mesure de vous identifier personnellement via le pixel meta, car à part l’ID de votre navigateur, aucune autre donnée n’est stockée chez nous via le pixel.

Pour plus d’informations sur le Meta Pixel, les détails du traitement des données via ce service et la politique de confidentialité de Meta, veuillez consulter le site suivant Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Facebook et Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Instagram.

Meta Platforms Ireland Ltd. est une filiale de Meta Platforms, Inc. basée aux États-Unis. Il n’est pas exclu que vos données collectées par Facebook soient également transmises aux États-Unis.


Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Analyse de l’audience (Google Analytics)

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités (Google Ads)

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Marketing (Meta Pixel)

Sur nos sites web, nous utilisons le Meta Pixel. Le Meta Pixel est un pixel de remarketing mis en œuvre sur nos sites web qui nous permet de vous cibler directement via le Meta Network en diffusant des publicités aux visiteurs de nos sites web lorsqu’ils visitent les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Les métapixels sont des extraits de code capables d’identifier votre type de navigateur via l’ID du navigateur - l’empreinte digitale individuelle de votre navigateur - et de reconnaître que vous avez visité nos sites web et ce que vous avez regardé exactement sur nos sites web. Lorsque vous visitez nos sites web, le pixel établit une connexion directe avec les serveurs de Meta. Meta est en mesure de vous identifier grâce à l’identifiant de votre navigateur, car celui-ci est lié à d’autres données vous concernant stockées par Meta sur votre compte d’utilisateur Facebook ou Instagram. Meta diffuse ensuite des publicités individualisées de notre part sur Facebook ou sur Instagram qui sont adaptées à vos besoins.

Nous ne sommes nous-mêmes pas en mesure de vous identifier personnellement via le pixel meta, car à part l’ID de votre navigateur, aucune autre donnée n’est stockée chez nous via le pixel.

Pour plus d’informations sur le Meta Pixel, les détails du traitement des données via ce service et la politique de confidentialité de Meta, veuillez consulter le site suivant Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Facebook et Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Instagram

Meta Platforms Ireland Ltd. est une filiale de Meta Platforms, Inc. basée aux États-Unis. Il n’est pas exclu que vos données collectées par Facebook soient également transmises aux États-Unis.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.