Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Tornade MS Pickups Telecaster 55 Set
Photos
1/54

Test Tornade MS Pickups Telecaster 55 Set

A la main sous les aisselles

Tester un micro de guitare électrique se révèle être une tâche difficile. Le micro est un des plus importants composants du son de votre guitare, certes, mais d’autres paramètres tels que la qualité des bois (leur séchage), la densité de l’essence choisie, la finition du manche (touche rapportée ou pas) vont avoir une influence directe sur la résonance de l’instrument et donc a posteriori sur le rendu des micros. Aussi nous tenterons dans ce test d’être le plus neutres possible même s’il est très difficile de faire la part des choses…

Le prix public de ce kit « Tele 55 set » est de 169 euros TTC. Il est fabriqué par la société française Tornade MS pickups et a été installé sur une Tele­cas­ter de fabri­ca­tion custom. Le corps (très léger) avec une fini­tion nitro­cel­lu­lo­sique de type relique (vieillie arti­fi­ciel­le­ment) est en frêne. Le manche quant à lui est de type vintage, en érable massif sans touche rappor­tée. Le jeu de cordes monté sur la guitare est du 10–52.

Dans les entrailles

Tornade MS Telecaster 55 Set

Tout d’abord, voici quelques détails tech­niques : les micros manche et cheva­let ont six aimants étagés petit format en Alnico V, le fil utilisé pour les bobines des deux micros est de type « plain enamel » N.O.S (New Old Stock). Une plaque en cuivre est sous le micro cheva­let et le capot du micro manche est en argen­tan (Nickel-Silver).

Le son est une chaîne de compo­sants élec­tro­niques. Si l’un d’eux est défec­tueux, alors le son en bout de chaîne en sera direc­te­ment affecté. De type « old school », l’élec­tro­nique été réduite à son simple appa­rat : deux poten­tio­mètres de 250k avec des câblages « cloth­wi­ring » (isola­tion des câbles non pas en plas­tique, mais en tissu). Le conden­sa­teur de 47 nano Farad est de type Orange drop. Les cavi­tés ne sont pas blin­dées, mais un film d’alu­mi­nium collé sous la plaque de protec­tion et relié à la masse veillera à suppri­mer toutes les inter­fé­rences para­sites.

La guitare a été câblée avec un sélec­teur de type vintage (made in USA) à 3 posi­tions. Le poten­tio­mètre de tona­lité est de type « no load ». Ce dernier permet, en tour­nant la tona­lité à 100 %, de ne pas faire passer le signal de sortie de la posi­tion choi­sie par l’élec­tro­nique, mais direc­te­ment sur le jack de sortie. Le son ainsi obtenu est plus aigre, brut de décof­frage.

En posi­tion 1, nous avons un micro cheva­let seul, en posi­tion 2, micro cheva­let et manche en série et en posi­tion 3, le micro manche seul. Avec, pour chaque posi­tion, le mode « no load » ou le contrôle de la tona­lité.

Rappel de connais­sance

Le prin­cipe de tout trans­duc­teur élec­tro-acous­tique (par exemple un micro­phone de chant) est de capter une onde sonore grâce à une membrane. Ainsi, les varia­tions de pres­sion vont être trans­for­mées en un signal élec­trique qui va ensuite à son tour être retrans­formé en onde sonore via un haut-parleur. Les micros utili­sés sur les guitares élec­triques n’uti­lisent pas le même prin­cipe, mais reposent sur celui des courants induits. Ainsi, un micro guitare est consti­tué de deux plaques en « Forbon » (fibre vulca­ni­sée) qui vont soli­da­ri­ser 6 aimants (ici en Alnico V : un alliage d’alu­mi­nium, de cobalt et de nickel). L’en­semble qui va consti­tuer ces plots (un pour chaque corde) va être enroulé d’un fil de cuivre et consti­tuer ce que l’on appelle une bobine. L’éner­gie méca­nique de la corde (en acier) qui vibre au-dessus du plot va faire varier le champ magné­tique des aimants et créer un courant induit dans la bobine. La fréquence de ce signal élec­trique (induit) est iden­tique à la fréquence de la note produite par la corde. Ce signal est ensuite envoyé dans l’am­pli via les poten­tio­mètres et le jack de sortie de la guitare afin d’être ampli­fié puis enfin retrans­formé en éner­gie méca­nique (en onde sonore) grâce au haut-parleur de l’am­pli­fi­ca­teur. Diffé­rents types d’ai­mants sont utili­sés, mais l’Al­nico V (sur ce kit) va déli­vrer un champ magné­tique plus intense se tradui­sant par un niveau de sortie plus impor­tant.

Fabri­ca­tion arti­sa­nale

Ce kit de micros a une parti­cu­la­rité qui fait sa spéci­fi­cité et pas des moindres. Leur bobi­nage est fait non pas à la machine, mais bien à la main ! Cette tech­nique, aussi appe­lée en anglais « scat­ter winding », consiste à enrou­ler le fil de la bobine autour des aimants de façon plus ou moins aléa­toire. Du coup, le fil de cuivre est enroulé selon des spires plus ou moins croi­sées qui ne sont pas parfai­te­ment alignées. La tension très variable des diffé­rentes spires a égale­ment un impact direct sur la qualité du timbre des notes. Dans les produc­tions en série, une fois la machine à bobi­ner étalon­née, le nombre de tours de fil de cuivre autour de la bobine est mathé­ma­tique­ment exact, l’ali­gne­ment des spires parfait et la tension de toutes les spires de fil de cuivre uniforme. Tous les micros ainsi fabriqués en série sont iden­tiques et possèdent donc les mêmes carac­té­ris­tiques déli­vrant tous du coup un son iden­tique. L’en­semble de ces para­mètres va contri­buer à donner une signa­ture unique à chacun des micros ainsi fabriqué.

D’après la fiche tech­nique du site de Tornade MS, ce kit de micros se veut reprendre les carac­té­ris­tiques de base du micro de la Tele­cas­ter des années 50s. Let’s see !

Du son !

Tornade MS Telecaster 55 Set

En son clair, on retrouve ce fameux son claquant qui est propre à la Tele­cas­ter. Cepen­dant, le son déli­vré par ce kit est assez rond atté­nuant ce côté étriqué, piquant et trop souvent nasillard des micros cheva­let que l’on trouve installé de série sur les Tele­cas­ter. J’ai été assez bluffé par le niveau de sortie de la guitare, quelle que soit la posi­tion choi­sie. Elles ont toutes un niveau de sortie homo­gène. Peu importe la combi­nai­son rete­nue, la réponse aux attaques, aussi bien au média­tor qu’aux doigts, est franche, nette et précise. Les notes des arpèges se détachent clai­re­ment et brillent nette­ment. Il y a un très bon équi­libre de niveau entre les diffé­rentes cordes ; cela venant des plots de la corde de ré et de sol qui ont été légè­re­ment suréve­lés. Cela n’est pas sans rappe­ler le procédé qui a été mis au point par Fender vers la fin des années 50 afin de pallier aux diffé­rences de niveau de volume des cordes les unes par rapport aux autres.

Le micro cheva­let est puis­sant, dyna­mique et très riche en harmo­niques. Il capte tous les sons même lorsque l’on tape sur la guitare. Chaque subti­lité de jeu sera captée par le micro. Il faudra donc avoir un jet précis, car toutes les imper­fec­tions seront elles aussi du coup captées… Cette hyper­sen­si­bi­lité provient direc­te­ment de l’ab­sence de paraf­fi­nage ou « wax potting » des deux micros. La paraf­fine va consi­dé­ra­ble­ment réduire l’ac­croche au larsen, mais en même temps sensi­ble­ment dimi­nuer le spectre de fréquences que va pouvoir capter le micro. Cela se traduit par une très grande préci­sion dans l’at­taque et dans une resti­tu­tion du spectre beau­coup plus large. Le champ de fréquences n’est pas bridé et du coup le son est riche et ample avec des basses riches et très profondes.

Ce qui distingue le micro cheva­let de la Tele­cas­ter des autres micros guitare à simple bobi­nage est une plaque de cuivre qui est placée sous la bobine du micro. Ici encore, le Tornade MS retourne aux sources en repro­dui­sant le même prin­cipe. D’une part cela augmente la puis­sance du champ magné­tique et d’autre part agit égale­ment comme masse dissi­pant ainsi les bruits para­sites. Le revers de la médaille est d’ap­por­ter une sensi­bi­lité accrue au larsen.

Tornade MS Telecaster 55 Set

Le micro manche délivre une couleur chaude et ronde, mais il n’est pas sourd. Il béné­fi­cie égale­ment d’une hyper­sen­si­bi­lité grâce à l’ab­sence de paraf­fi­nage. Le son est profond et très riche en médiums. Il est puis­sant et tran­chant à souhait. Parfait pour les ryth­miques 70's soul de Brown à Curtis Mayfield. Bring on the funk ! Outre la diffé­rence de timbre évidente due à leur loca­li­sa­tion, je repro­che­rais cepen­dant la simi­li­tude de grain entre le micro cheva­let et manche.

En crunch, les micros vont libé­rer toute leur puis­sance expres­sive. Cepen­dant, l’ac­croche au larsen devient problé­ma­tique dès que l’on monte le gain de son ampli à un niveau un petit trop élevé, quelle que soit la posi­tion choi­sie. Avec ce kit, les musiques très char­gées en satu­ra­tion et le hard rock seront hors sujet. Il faudra donc savam­ment doser votre niveau de gain afin d’évi­ter de faire saigner vos oreilles sur scène !

Très dyna­miques, les micros sont puis­sants avec un timbre assez doux rela­ti­ve­ment éton­nant pour des simples bobi­nages. Pas besoin de compres­seur afin de rehaus­ser le niveau de sortie, les micros se suffisent à eux-mêmes. Le poten­tio­mètre de tona­lité ne crache pas et n’en­gage aucune perte de niveau lorsqu’on varie la tona­lité. La très grande sensi­bi­lité des micros permet­tra de ne pas avoir recours à des attaques puis­santes de la main droite afin d’ob­te­nir une bonne réponse. Les notes posées et longues ne sont pas brouillonnes, toujours saillantes et bien défi­nies.

Mais nobo­dy’s perfect ! En effet, la tona­lité avec la fonc­tion « no load » ne m’a pas fran­che­ment convaincu. Cette fonc­tion, qui bypasse l’élec­tro­nique, ne s’est pas révé­lée être vrai­ment indis­pen­sable. Ce n’est pas toujours évident de faire la diffé­rence, surtout en satu­ra­tion.

Les exemples audio ont été réali­sés avec un ampli Ampeg GVT52 112 et un Two Notes VB-101.

Clean no tone
00:0000:36
  • Clean no tone 00:36
  • Clean 2 no tone 00:31
  • Clean 3 tone 50% 00:48
  • Crunch no tone 00:29
  • Crunch 2 no tone 00:28
  • Tele \'55 crunch 01:22
  • Tele \'55 coun­try 00:39

Conclu­sion

Ce kit ne sera pour déplaire à tous ceux qui ont eu un jour le rêve de pouvoir s’of­frir une « vraie » Tele­cas­ter des années cinquante. Ce kit s’oriente aussi bien vers des luthiers qui cherchent à donner une signa­ture vintage à leurs créa­tions qu’en­vers les guita­ristes qui recherchent un son qui soit davan­tage emprunt d’une certaine authen­ti­cité. Dans un cas comme dans l’autre, ce kit saura donner un nouveau visage sonore à votre Tele­cas­ter !

Ce kit ne s’adapte cepen­dant pas à tous les types de musique. En effet, il sera davan­tage axé sur les musiques de type coun­try ou rock, hors de ques­tion de se lancer dans le métal ou les musiques avec des grosses satu­ra­tions. Les couleurs sonores obte­nues avec ces micros s’orientent vers les guita­ristes recher­chant un son se rappro­chant des Tele­cas­ter des années 50 : claquant, tran­chant et saillant à souhait sans pour autant être étriqué ou trop claquant. Avec un niveau de sortie impor­tant et une resti­tu­tion du spectre sonore plus éten­due, il pourra paraître au premier abord très brut. Il vous faudra donc domp­ter ce kit afin de pouvoir correc­te­ment en saisir et maîtri­ser toutes ses subti­li­tés expres­sives.

Marc Aimar, le créa­teur de ce kit Tornade MS, est un passionné qui maîtrise son domaine dans les moindres détails. Véri­table spécia­liste, il saura vous guider et vous conseiller afin de vous orien­ter vers le set qui corres­pon­dra le plus à vos exigences et même vous fabriquer un micro sur mesure. Il saura, ainsi, redon­ner une âme à votre instru­ment.

La fabri­ca­tion d’un micro de guitare ne relève pas d’une recette miracle, mais plutôt d’un savant mélange d’un certain nombre de para­mètres. On peut dire que ce set de micros Tornade MS remplit parfai­te­ment le cahier des charges d’un certain retour aux sources.

Petite note pour les puristes, le côté vintage du son ne pourra être complè­te­ment réalisé que si l’en­semble de la chaîne est revu et corrigé (notam­ment le rempla­ce­ment de la capa­cité par une Orange drop).

Points forts
  • Le prix abordable pour du fait main en France
  • Fabrication main et finition très soignée
  • Conseils très avisés du fabricant
Points faibles
  • Système "no load" pas indispensable

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.