Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Bacchus Tactics PLD
Photos
1/15

Test Bacchus Tactics PLD

Guitare de forme TC de la marque Bacchus

Écrire un avis ou Demander un avis
On caste une Tele
8/10
Partager cet article

Après le test de la belle BST-700B/M toujours disponible dans nos colonnes, c’est au tour de l’interprétation de la Telecaster par Bacchus de passer au crible du test sans concession.

Les instru­ments Bacchus jouissent main­te­nant d’une assez belle répu­ta­tion parmi les guita­ristes avec des propo­si­tions alter­na­tives aux canons du genre de chez Fender avec des modèles certes clai­re­ment inspi­rés, mais fort bien dotés et aux fini­tions qui laissent paraître des bois très souvent agui­cheurs. C’est le cas de cette PLD qui s’ins­crit dans la série Global Tactics, des instru­ments fabriqués aux Philip­pines avec un cahier des charges japo­nais.

20200924_122844À la prise en main, un senti­ment de qualité. La guitare est d’un poids raison­nable et offre des chan­freins absents de la légen­daire inspi­ra­trice au niveau de l’avant-bras droit et de l’ac­cès aux aigus avec un talon subti­le­ment creusé à côté de la plaque de vissage de manche en quatre points. Ce même talon est aussi chan­freiné et affiné vers le manche. Le corps est consti­tué de deux pièces d’acajou fort bien assem­blées et dont les déli­mi­ta­tions sont assez diffi­ciles à distin­guer. Le bois est vrai­ment beau, les pores sont visibles et parti­cipent au look spéci­fique des instru­ments Bacchus. Un choix malin, car en plus de propo­ser de beaux instru­ments, ceux-ci coûtent moins cher à la produc­tion (une fini­tion vernie étant plus ardue à réali­ser). Vernis en poly­uré­thane, ce corps est chaud, agréable au toucher et très réso­nant.

20200924_122651Le bois du manche en érable dur est un peu plus quel­conque. Très clair, il semble toute­fois bien séché et stable. Il accueille une touche rappor­tée du même bois sertie de 22 frettes qui auraient mérité une meilleure fini­tion et un bon polis­sage. Le radius n’est pas précisé sur la fiche tech­nique ni même sur le site inter­net de Bacchus et c’est bien regret­ta­ble… Néan­moins on peut affir­mer sans risque qu’il s’agit d’un 12 pouces, plus plat qu’une Tele­cas­ter Fender. Le réglage de truss rod s’ef­fec­tue au talon du manche par l’in­ter­mé­diaire d’une petite roue de type Music Man sans besoin de le démon­ter, ce qui explique le choix d’une touche rappor­tée pour y glis­ser ce type de rod.

20200924_122659Les méca­niques en ligne à bain d’huile sont tota­le­ment stan­dards, sans aucune bonne ni mauvaise surprise. Leur réglage est très correct (oui, des méca­niques ça se règle avec la vis laté­rale, monsieur !), elles permettent d’ins­tal­ler un tirant assez impor­tant sans risque qu’elles ne bougent. Notons au passage que les cordes d’ori­gine sont des D’Ad­da­rio 10/46, choix intel­li­gent pour bien faire sonner une guitare de type Tele. Le sillet est en os, fait assez rare pour être signalé surtout pour un instru­ment au tarif approxi­ma­tif de 750 euros. Bien taillé, il ne présente aucun accroche pour les cordes et est bien secondé par un œillet de réten­tion pour les cordes de Mi et Si destiné à plaquer correc­te­ment ces dernières contre le sillet pour une bonne into­na­tion géné­rale. La forme de la tête est plutôt belle, mais nous touchons une fois de plus à un domaine très subjec­tif que chacun appré­ciera.

20200924_122624Cette belle bête est équi­pée de deux micro­phones simple bobi­nage dont l’un des deux est un P90. Situés en posi­tion manche, les P90 proposent géné­ra­le­ment des sono­ri­tés plus épaisses et denses qu’un single coil. Il s’agit là de la petite origi­na­lité qui pour­rait vous faire craquer, la présence de P90 en grave pour un type Tele n’étant pas si fréquent. L’autre micro est un simple bobi­nage plus tradi­tion­nel entouré d’un cheva­let « cendrier » typique. Les pontets sont tradi­tion­nels dans leur fonc­tion par paire de cordes, mais pas au niveau de la matière : ils ne sont pas en laiton, mais dans le même métal chromé que le reste de l’ac­cas­tillage. Les contrôles sont au nombre de trois : un sélec­teur trois posi­tions pour les micros, un volume et une tona­lité, le tout orné d’une plaque tortoise aux reflets nacrés qui décore assez bien la guitare et éclaire un peu le corps. La prise jack est située sur le côté du corps et n’est pas celle d’une Tele clas­sique.

P90 power

Commençons avec un son saturé raison­na­ble­ment, il est évident que cette guitare n’est pas faite pour le métal ! Nous allons donc jouer avec une distor­sion pouvant s’éclair­cir aisé­ment vers le crunch épais à l’aide du potard de volume de la guitare. De suite, on remarque que le micro cheva­let single coil n’est pas aussi brillant et acide qu’une Tele. Le twang est présent tout de même, mais en des propor­tions plus « musi­cales » et exploi­tables en ce sens qu’avec une égali­sa­tion intel­li­gente il est possible de ne pas l’en­tendre (amateurs de Tele, ne me tuez pas ! Chacun ses affi­ni­tés).

Les micros sont fabriqués par Bacchus eux-mêmes et ils délivrent des pres­ta­tions satu­rées réel­le­ment satis­fai­santes, au point qu’il ne sera pas du tout néces­saire de les chan­ger. En effet, le micro P90 en manche encaisse les satu­ra­tions de fort belle manière. Dans la vidéo jointe à ce test, vous pouvez obser­ver le jeu au volume et consta­ter le crunch de départ à partir d’une grosse satu­ra­tion quand le volume est à fond ! C’est assez éton­nant, le bruit de fond étant aussi quasi­ment absent. La préci­sion est bien présente et l’épais­seur du P90 au rendez-vous. En jeu un peu plus spec­ta­cu­laire, l’ac­cès aux aigus se révèle fort bien étudié pour accé­der à la 22e case et ainsi atteindre le Mi avec un bend d’un ton. Le profil du manche s’avère lui aussi agréable, il permet tous les déman­chés et toutes les posi­tions incluant des écarts impor­tants. Pour résu­mer, les pres­ta­tions dans le domaine du son velu sont tota­le­ment vali­dées. Passons main­te­nant en son clair !

Dis-moi oui, Andy !

Allez savoir pourquoi, l’en­vie a pris votre servi­teur d’en­clen­cher compres­sion et chorus avec cette Bacchus… Et grand bien m’en a pris ! C’est très clai­re­ment un de ses points forts, le son clair étant parfai­te­ment adapté au réper­toire de The Police par exemple. En posi­tion de micros inter­mé­diaires, les accords Sus9 parfai­te­ment. Le mix des deux micros est bien équi­li­bré, le P90 ne prend pas le dessus comme on aurait nous y attendre et le rendu est natu­rel. Joué seul, le P90 en manche est plus velouté, mais ne perd pas en défi­ni­tion. Bien entendu il évoque le blues par son voicing plein et chaud, les bends s’en trouvent magni­fiés. Il est souvent de tradi­tion de consta­ter des diffé­rences de volume en clean entre des micros d’une réfé­rence diffé­rente, ce n’est pas le cas ici. Les micros sont parfai­te­ment cohé­rents l’un avec l’autre en termes de puis­sance et ne pertur­be­ront pas le volume quand on switche de l’un à l’autre même sans compres­sion et en son clair. La bonne tenue sonore se confirme avec un son clean tout simple sans chorus et avec une seule reverb. La dyna­mique est au rendez-vous, les varia­tions d’at­taque s’en­tendent sans coup férir pour une expres­si­vité mise en valeur à tout moment. La tona­lité est effi­cace, le sélec­teur de micros n’est pas cheap et le réglage d’usine très correct. Il suffit de bran­cher et de jouer en fait !

  • 20200924_122844
  • 20200924_122814
  • 20200924_122802
  • 20200924_122754
  • 20200924_122744
  • 20200924_122728
  • 20200924_122659
  • 20200924_122651
  • 20200924_122640
  • 20200924_122632
  • 20200924_122624
  • 20200924_122614
  • 20200924_122607
  • 20200924_122603

Tactique globale

À aucun moment le « made in Philip­pines » ne s’est fait ressen­tir lors de ce test. Il est simple­ment agréable de jouer avec une bonne inter­pré­ta­tion de la Tele­cas­ter, moins extrême et twangy dans ses sono­ri­tés et donc plus poly­va­lente. Les amou­reux de Teles ne seront pas les seuls à trou­ver cet instru­ment inté­res­sant, capable de passer de Status Quo à des rocks beau­coup plus éner­vés, il comblera les guita­ristes envieux d’un outil à plusieurs facettes et aux fini­tions de bon niveau. Le tarif de 750 euros fait regret­ter l’ab­sence d’une petite housse de trans­port, mais le rapport qualité/prix est suffi­sam­ment élevé pour ne pas ronchon­ner outre mesure. En l’état, cette Bacchus Tactics PLD est une bonne guitare, fiable et sans fiori­tures inutiles. Allez, soyons prompts à lui accor­der un bonus de charme supplé­men­taire grâce à ce beau bois natu­rel qui n’est pas noyé dans vernis épais comme un crêpe Bretonne. Un très bon inves­tis­se­ment sans aucune modi­fi­ca­tion à prévoir.

Un grand merci au maga­sin Hendrick Music pour le prêt de l’ins­tru­ment (page Face­book du maga­sin).

8/10
Points forts
  • Bons micros Bacchus
  • Hard rock, rock, blues, pop, rien ne lui fait peur
  • Bel acajou
  • Moins acide qu’une « vraie » Telecaster
  • Bon rapport qualité/prix
  • Réglage de truss rod aisé
Points faibles
  • Finition et polissage des frettes
  • Bois du manche moins beau que le corps
  • Les pontets auraient pu être en laiton
  • Une petite housse eût été appréciée

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.