Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
test
Du 9 avec du vieux

Test d’Izotope RX 9 Advanced

Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
iZotope RX 9 Advanced
Photos
1/5
iZotope RX 9 Advanced

Logiciel de restauration audio de la marque iZotope appartenant à la série RX.

Écrire un avis

Devenu un incontournable en studio comme en home studio, RX nous revient dans sa neuvième version et on frémit d’avance à l’idée des nouveaux algos que les dingos d’Izotope ont pu nous pondre…

Ne nous le cachons pas : rares sont les constructeurs s’évertuant à innover dans le domaine de la musique ou de l’audio. Face à un public relativement conservateur qui ne jure que par la bonne vieille Stratocaster, le bon vieux Minimoog, le bon vieux LA2A ou le bon vieux SM58, la plupart des acteurs du marché concentrent moins leurs efforts sur la R&D que sur les ficelles marketing pour réchauffer la bonne vieille soupe qui plaît à la plupart. Tel n’est pas le cas toutefois de quelques trublions dont Izotope qui, en l’espace de vingt ans, a mis au point des traitements audio repoussant toujours plus loin les limites de ce que l’on croyait possible, au point de modifier en profondeur la façon dont les professionnels du son travail. Si Ozone est clairement bien installé dans le secteur du mastering, c’est plus encore avec RX que l’éditeur est devenu un incontournable de la production audio, bien au-delà de la restauration audio qui était son seul propos à l’origine. Accompagnant l’émergence du home studio avec lesquels les studios pros sont désormais obligés de composer, RX est en effet cet outil qu’on dégaine dès qu’il s’agit de rattraper une captation réalisée dans de mauvaises conditions ou par un amateur. Un micro ou un préamp a saturé ? RX désature. La VMC dans la pièce de prise était trop bruyante tandis qu’un téléphone s’est déclenché ? RX nettoie tout ça ! Le chanteur respirait trop fort et on entend sur l’enregistrement la repisse de son casque ? RX fait le ménage. De fait, au travers d’algos toujours plus impressionnants, le logiciel d’IZotope est devenu un must have à avoir pour se sortir parfois de situation complexes, que ce soit avant d’attaquer un mixage, ou bien après un mastering douteux réalisé sur un mix qui ne l’est pas moins : on peut même en effet retravailler l’équilibre des instruments via des algos de démixage.

Bref, RX est une tuerie incontournable, en même temps qu’un logiciel qui nous réjouit à chaque mise à jour lorsqu’on découvre les incroyables nouveaux algos mis au point par Izotope. Inutile de dire, dans ce contexte, qu’on a hâte de voir ce qu’il en est de cette neuvième version…

Le même en même mais un peu mieux

undoNi l’icône du logiciel ni son interface ne nous dépayseront cette fois, Izotope ayant repris à l’identique le look noir, bleu et doré des versions précédentes, et la même organisation globale. Dans la colonne de droite, on dispose des différents modules de traitements, tandis que l’essentiel de logiciel affiche une représentation en forme d’onde et stéréogramme du fichier en cours d’édition. Rien de bien neuf sous le soleil, du moins en apparence, même si l’interface a toutefois subi quelques changements qui pourront avoir leur importance à l’usage. En effet, l’historique du logiciel permet désormais de visualiser les 50 dernières opérations réalisées et non plus les 5 dernières comme auparavant, tandis qu’il est possible de revenir à un état antérieur sur une sélection seulement. Imaginez par exemple que vous fassiez un traitement global de denoising sur tout un fichier et que vous soyez satisfait du résultat à part sur une toute petite portion qui produit un artefact : vous pouvez désormais juste sélectionner cette portion et n’annuler que pour elle le traitement… Voilà qui promet un bon gain de temps et d’efficacité au quotidien…

Tout comme d’ailleurs l’intégration dans Logic via la plateforme ARA 2 de Celemony. Pour bénéficier de toute la puissance d’édition de RX, plus besoin en effet d’exporter un fichier audio depuis la STAN pour l’ouvrir, l’éditer et l’exporter ensuite sous RX avant de le réimporter dans Logic. Désormais, tout se fait sans quitter le logiciel d’Apple et c’est un bonheur… pour ses utilisateurs. Car, vous l’aurez compris, bien qu’ARA 2 soit supporté par la plupart des STAN du marché et depuis longtemps pour certain (en plus d’Apple Logic Pro X, on citera Steinberg Cubase et Nuendo, Presonus Studio One, Bandlab Cakewalk, Magix Samplitude Pro, Sequoia et Sound Forge, Cockos Reaper, Acoustica Mixcraft et Tracktion Waveform… et non, Pro Tools n’a toujours pas le professionnalisme de proposer cela !), seul la STAN d’Apple a pour l’heure fait l’objet d’une intégration. C’est ainsi incompréhensible de prime abord mais si cela s’explique en partie comme nous le verrons ensuite.

Reste que le plus important dans RX, ce qui nous émerveille à chaque fois, ce sont les modules de traitements plus que l’interface, et notamment les fameux algos dont Izotope a le secret. C’est donc de ce côté qu’il s’agit de scruter ce RX 9 à présent.

Hummmm…

dehumC’est le module De-Hum qui ouvre le bal avec un nouveau mode dynamique qui n’est pas sans rappeler le fonctionnement du Denoiser. Via un traitement qui peut utiliser jusqu’à 1024 bandes, il s’agit en effet de faire écouter au logiciel le bruit à retirer, de façon à qu’il puisse effectuer un profil de ce dernier, et le retirer ensuite. De la sorte, fini les bruits de ventilation ou les ronflettes intempestives. Le résultat est nickel en quelques clics et comme vous pouvez l'entendre sur les exemples suivants, le mode dynamique s'avère plus efficace que le mode statique où une partie de la ronflette demeurait...

dehumoriginal
00:0000:09
  • dehumoriginal00:09
  • staticdehum00:09
  • dynamicdehum00:09

ISOLATEDe-hum n’est pas le seul à avoir été amélioré puisqu’on se voit également doté d’un nouvel algo ô combien plus performant que l’ancien qui demeure toujours utilisable malgré tout. En effet, il semble que désormais le logiciel soit bien plus en mesure de reconnaître la voix parlée et de ne garder qu’elle seule comme est censé le faire le module qui, autrefois, était plus tolérant. Dans les exemple qui suivent issus d'un JT, on entend que le papier froissé pose problème à l'ancien algo quand il est mieux pris en compte par le nouveau, même s'il reste des artefacts. Encore une fois, bravo pour cela !

original
00:0000:28
  • original00:28
  • isolatelegacy00:28
  • newisolate00:28

ambiancematchToujours au rayon des outils améliorés, on mentionnera un nouveau mode Complexe dans le module Ambience Match, prévu pour faire des raccords d’ambiance sonore sur des prises hétérogènes. Là encore, l’isolation du bruit de fond est bien plus performante qu'autrefois, avec la prise en compte de fonds sonores complexes (chant d'oiseau, bruits de vagues ou de vent), de sorte qu’il est ensuite possible de générer des kilomètres de ce dernier pour placer des dialogues dessus. Les preneurs de son apprécieront.

Les améliorations d’algo, c’est bien beau me direz-vous, mais qu’en est-il des nouveaux modules, des vraies nouveautés ? Eh bien…

Au risque de nous décevoir…

Nous avons fini là le tour des nouveautés de RX9 ! Non, non, ce n’est pas une blague ! Si Izotope n’a mis qu’un an à sortir cette version alors que RX8 s’était fait attendre pendant deux ans, c’est au prix de la mise à jour la plus pauvre en nouveautés de toute l’histoire du logiciel, d’autant que l’intégration à Logic via ARA n’est pas complètement une nouveauté de cette version, vu qu’elle était disponible depuis quelque temps déjà pour les gens ayant souscrit à l’offre d’abonnement de l’éditeur sur la version RX for Music Pro…

C’est en effet un problème récemment pointé par nombre d’utilisateurs : l’achat de la version complète du logiciel (1200 $ hors promos tout de même pour la version Advanced, et 400 $ hors promo pour la version standard qui ne comprend pas les nouveautés pour Ambiance Match et Dialogue Isolate) ne vous donnera accès qu’aux bugfixes jusqu’à la prochaine mise à jour majeure payante, et non aux nouveautés dont disposent en avant-première les membres sur la version RX for Music Pro, une version allégée de RX se concentrant sur les fonctions pour musiciens. Autant le dire du coup : Izotope semble vouloir pousser les gens à investir mensuellement 16,66 $ pour disposer des dernières nouveautés (ce qui n’est pas forcément du vol si l’on considère qu’on accède à ce prix à la plupart des logiciels phare de l’éditeur en plus de ressources pédagogiques et de fonctionnalités « Premium »), sans pour autant proposer un abonnement pour la version Advanced de RX, produit le plus cher de l’éditeur, le plus pro, mais qui du coup, ne bénéficie pas du même service que sa version allégée. Difficile de comprendre la logique de tout cela…

Sans remettre en question le statut de référence de RX et le fait que cette neuvième version soit encore meilleure que la 8, on observera qu’il n’y a pas grand-chose dans cette mise à jour qui puisse intéresser les musiciens : Dialogue Isolate et Ambiance Match sont en effet très tournés vers le monde du broadcast et du cinéma. Est-ce que le nouveau mode De-Hum et la fonction d’annulation valent à eux seuls la mise à jour ? C’est à vous de trouver la réponse à cette question à l’aune de vos besoins…

Et pourtant, il y a tant de choses qu’on attendrait d’Izotope au-delà de ce qui nous est donné ici : des outils sophistiqués de gestion de la phase comme on en voit chez Sound Radix, des outils de suppression des fréquences qui tournent comme le fait Soothe, un équivalent du Unfilter de Zynaptiq, voire un correcteur de tonalité/placement façon Melodyne… Sur les modules déjà présents, on voudrait également que Spectral Recovery soit à la hauteur du Zynaptiq Unchirp, que le Wow and Flutter rivalise avec le Celemony Capstan, et que le traitement par lot soit capable de rogner automatiquement le début ou la fin d'un fichier en fonction d'un seuil déterminé... À ce sujet, on aimerait d'ailleurs que RX assume plus clairement son positionnement : soit il devient un véritable éditeur audio proposant toutes les fonctions d’un Wavelab ou d’un Soundforge, soit il se débrouille via ARA2 pour intégrer à la manière d’un super plug-in le plus d’éditeurs ou de STAN possible, parce qu’il est réellement fastidieux à l’usage de devoir faire des allers-retours entre sa STAN ou son éditeur audio et RX pour corriger une broutille. Gageons toutefois que cela sera résolu pour RX10 ou dans quelques mois pour les abonnés…

Conclusion

Ce RX 9 est il meilleur que RX 8 ? Oui, forcément, avec sa fonction d’annulation partielle et ses trois nouveaux algos pour le De-hum, le Dialogue Isolate et l’Ambiance Match. RX 9 est-il globalement un bon logiciel ? Il est mieux que ça : bien qu’une concurrence se mette peu à peu en place au travers de différents éditeurs (Outre ce que propose Steinberg avec Spectralayers et Wavelab, on renverra aux productions d’Acon Digital, Accentize, Accusonus, Waves, etc.), il demeure LA référence absolue du marché en matière de restauration/réparation audio, qu’on utilisera tant dans le milieu du son à l’image que dans celui de la musique. Pour cela, il mérite donc toujours son Award Qualité et sa bonne note de 8/10, tandis qu’il demeure un must have pour les home studistes comme les ingé sons, quelle que soit la version que leurs moyens leur permettent en regard de leur niveau de professionnalisme. Le découpage de la gamme entre RX Element, Standard et Advanced n'a rien perdu de sa pertinence sur ce point, d'autant que les promos sont nombreuses chez l'éditeur et qu'il n'est pas rare de pouvoir mettre la main sur l'une ou l'autre avec des rabais spectaculaires.

Évoquons à présent le cas épineux des possesseurs de RX 8 qui se demandent s’ils doivent ou non se payer la mise à jour… Nul doute que ceux qui bossent dans l’industrie du film et du broadcast valoriseront les quelques nouveautés proposées ici, même s’il serait nettement plus pertinent de parler d’une version 8.5 que d’une réelle version 9 au vu du peu de nouveautés proposées. Pour les musiciens d’ailleurs, l’intérêt de la mise à jour est clairement moins évident, surtout s’ils ne sont pas utilisateurs de Logic : cela reviendra à se demander ce que vaut pour eux un meilleur De-hum et la fonction d’annulation partielle… À l'heure où sont écrites ces lignes, une promo permet de faire la mise à jour d'Advanced 8 vers 9 pour 150 euros au lieu de 400 euros normalement, ce qui n'est pas donné pour ce qui est proposé...

Mais au-delà de ces cas particuliers, on s’interrogera sur le curieux arbitrage réalisé par Izotope entre son offre d’abonnement sur une version allégée de RX et cette version Advanced qui ne bénéficiera vraisemblablement pas de nouvelles fonctionnalités avant la version 10. Gageons que dans les prochains mois, RX Pro for music sera sans doute intégré via ARA2 dans de nombreux autres logiciels, mais que les acheteurs de la version la plus avancée n’en profiteront pas… On défavoriserait les plus pros, ceux qui payent le plus cher ? Voilà qui n’aide pas à se décider à l’heure de sortir la carte bleue, d’autant que même si Izotope accouchait d’un abonnement pro pour être plus cohérent dans son offre, ce modèle vers lequel nombre d’acteurs convergent n’est pas du goût de tout le monde. Et il conviendra de voir à quel prix il proposera cela. Affaire à suivre donc !

8/10
Award Valeur sûre 2021
Points forts
  • RX demeure LA référence dans son domaine
  • L’annulation partielle qui va faire gagner bien du temps
  • Un meilleur De-hum
  • Un meilleur Dialogue Isolate
  • Un meilleur Ambiance Match
  • Intégration ARA à Logic…
Points faibles
  • …mais à Logic seulement !
  • Des améliorations de modules existants mais pas de vraie nouveauté évoquant plus une V8.5 qu'une V9…
  • …et encore moins que ça pour ce qui est de la production musicale…
  • …alors que bien des choses sont attendues depuis bien longtemps
  • Il faut choisir entre disposer des mises à jour fonctionnelles sur une version allégée via abonnement, ou disposer d’une version complète mais sans les mises à jour : c’est parfaitement incohérent…
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives. Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus). Pour personnaliser vos cookies, merci de cliquer ici.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.
Préférences du site
Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).
Connexion
C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.
Analytics
Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.