Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google

Le Top des réverbs logicielles payantes

Les meilleures réverbs algorithmiques logicielles payantes
Partager cet article

Souvent sous-estimée par les home-studistes amateurs, la qualité d’un plug-in de réverb peut faire une énorme différence à l’heure de la production d’un titre. D’où ce petit passage en revue des plug-ins les plus incontournables du genre.

Quelle est votre réverb logicielle payante favorite ?

  • 1 Lexicon PCM/LXP (188 - 20%)
  • 2 Celle de mon séquenceur (109 - 11%)
  • 3 Autre (précisez) (89 - 9%)
  • 4 Valhalla (63 - 7%)
  • 5 Waves TrueVerb (57 - 6%)
  • 6 Universal Audio Lexicon 224 (54 - 6%)
  • 7 Sonnox Oxford Reverb (46 - 5%)
  • 8 Flux:: Ircam Verb/Session (45 - 5%)
  • 9 Universal Audio EMT 250 (41 - 4%)
  • 10 2CAudio Aether/Breez/B2 (36 - 4%)
  • 11 Overloud Breverb 2 (34 - 4%)
  • 12 Softube TSAR-1/TSAR-1R (29 - 3%)
  • 13 IK Multimedia Classik Studio Reverb (29 - 3%)
  • 14 Waves Renaissance Reverberator (21 - 2%)
  • 15 Native Instruments Reverb Classics (18 - 2%)
  • 16 Lexicon MPX (17 - 2%)
  • 17 Wave Arts MasterVerb (12 - 1%)
  • 18 Universal Audio DreamVerb (11 - 1%)
  • 19 eaReckon EAReverb (10 - 1%)
  • 20 112dB Redline Reverb (9 - 1%)
  • 21 Audio damage Eos (9 - 1%)
  • 22 ArtsAcoustic Reverb (8 - 1%)
  • 23 PSP Audioware PSP EasyVerb (6 - 1%)
  • 24 Eventide Reverb 2016 (6 - 1%)
  • 25 Exponential Audio LLC R2 / Phoenix Reverb (4 - 0%)
  • 26 Nomad Factory BlueVerb DRV-2080 (3 - 0%)
  • 27 Rob Papen RP-Verb (2 - 0%)
  • 28 Sknote Rev250 (2 - 0%)
  • 29 Stillwell Audio Verbiage (1 - 0%)
  • 30 Minimal System Instruments Dreamscape (1 - 0%)
Sondage réalisé du 07/09/2013 au 07/10/2013 - 958 participants - 1 réponse par participant

Après avoir subi la mode des proces­seurs à convo­lu­tion, le petit monde de l’au­dio s’est vite aperçu de certaines limites liées à cette tech­no­lo­gie : si réalistes qu’elles soient, les réverbs produites ainsi ont un côté figé et manquent même, fina­le­ment, de la musi­ca­lité des bonnes vieilles réverbs algo­rith­miques qu’on entend sur la plupart des disques de légende. De fait, sans pour autant remettre en cause les réverbs à convo­lu­tion qui ont leur inté­rêt pour certaines appli­ca­tions, quan­tité de déve­lop­peurs se sont remis à faire des réverbs algo­rith­miques pour le plus grand bonheur de nos oreilles, de nos prods… et de nos porte­feuilles, l’offre étant main­te­nant vaste et couvrant tous les budgets.

On s’in­té­res­sera d’au­tant plus à ces plug-ins que la plupart des grands séquen­ceurs du marché proposent, en vis-à-vis du proces­seur à convo­lu­tion de rigueur, des réverbs algo­rith­miques de qualité parfois très discu­table. Or, s’il y a bien un plug-in d’ef­fet qui mérite un inves­tis­se­ment, c’est sans doute celui-là (plus que les EQ, compres­seurs, delay ou effets à modu­la­tion de base qui font la blague la plupart du temps). Vous êtes satis­fait de la petite réverb algo­rith­mique four­nie avec votre Live, votre Logic, votre Studio One, votre Cubase ou votre Fruity Loops (la liste est longue…) ? Prenez donc le temps d’es­sayer les plug-ins suivants qui pour­raient bien révo­lu­tion­ner la qualité de vos produc­tions.

Mais trêve de bavar­dages, passons à la liste.

Lexi­con LXP / PCM Bundle

200 / 600 $
Protec­tion : pas d’iLok, pas de choco­lat

Avec TC Elec­tro­nic, Lexi­con est sans aucun doute le construc­teur qui aura le plus impacté le monde de la musique avec ses réverbs de très haute volée : rares sont en effet les studios ne dispo­sant pas d’une 480L ou d’un module de la série PCM. Or, si le prix de ces machines les réser­vait aux pros, la sortie de ce bundle a révo­lu­tionné pas mal de choses en rendant cette qualité acces­sible au home studiste moyen. S’ils ne sont pas des émula­tions au sens strict du terme, ces 7 plug-ins utilisent en effet les mêmes algo­rithmes que les unités hard­ware PCM et offrent en outre tout le confort de l’in­for­ma­tique : présets, auto­ma­tion et surtout nombre illi­mité d’ins­tances utili­sables. Le son? Que dire si ce n’est qu’il est dur de doser le para­mètre Dry/Wet tant tout cela sonne merveilleu­se­ment. Qu’il s’agisse de Plates, de Rooms, de Halls ou de Cham­bers, les algos sont toujours d’une excep­tion­nelle musi­ca­lité, de sorte qu’un ingé son pourra sans problème  se conten­ter de ce bundle pour couvrir tous ses besoins en matière de réver­bé­ra­tion, que ce soit pour une appli­ca­tion musi­cale ou broad­cast. Préci­sons toute­fois que sous ses faux airs de simpli­cité, l’in­ter­face à onglets cache de très nombreux para­mètres réser­vés aux connais­seurs… Un plug-in pro dans tous les sens du terme donc, mais que Lexi­con a heureu­se­ment démo­cra­tisé avec son bundle LXP. Repre­nant 4 des somp­tueux algos utili­sés pour le bundle PCM, les plug-ins de la suite LXP offrent des versions à peine moins para­mé­trables de ces derniers, pour le tiers du prix. Cela en fait une parfaite porte d’en­trée pour les budgets serrés qui joui­ront de réverbs de qualité sans avoir à se fâcher avec leur banquier. Et gageons qu’avec une Room, une plate, une Hall et une Cham­ber de cette qualité, ils devraient ne pas se sentir trop limi­tés pour un usage musi­cal. Un excellent compro­mis donc.

Valhal­laDSP Valhal­la­Shim­mer, Valhal­la­Room & Valhal­la­Vin­ta­ge­Verb

50 $ chacune

Trois plugs pour trois proces­seurs de réverbs diffé­rents mais qui partagent le rapport qualité/prix le plus hallu­ci­nant du marché : après les avoir essayés, on peine à croire que chacun de ces plugs n’est vendu que 50 $ et on en vien­drait presque à s’inquié­ter pour la concur­rence, si pro soit-elle. Sans surprise, leur auteur n’est pas un débu­tant et après avoir bossé un temps pour Analog Devices, il a notam­ment codé les algo­rithmes d’Eos pour Audio Damage, que Valhal­la­Shim­mer n’est pas sans rappe­ler dans sa prédi­lec­tion pour les réverbs énormes façon hall. En vis-à-vis de ce plug, ceux qui recherchent un outil poly­va­lent pour­ront se tour­ner vers Valhal­la­Room et ses 11 algos de réverb Room ou Cham­ber, cepen­dant que Valhal­la­Vin­ta­ge­Verb, inspi­rée des réverbs de légende des années 70 et 80, leur propo­sera avec ses 9 algos (Concert Hall, Bright Hall, Plate, Room, Cham­ber, Random Space, Chorus Space, Ambience et Sanc­tuary) décli­nables en 3 couleurs (70’s, 80’s ou NOW) des réverbs plus typées… S’il n’en fallait qu’une, ce serait donc plutôt celle-là… pour commen­cer ! D’au­tant que comme les deux autres, elle est rela­ti­ve­ment simple à utili­ser et dispose d’une inter­face redi­men­sion­nable extrê­me­ment claire. Bargain ? Bargain !

Waves Renais­sance Reverb et True Verb

150 $ chaque plug-in

Propo­sées dans la plupart des bundles de l’édi­teur, la Renais­sance Reverb et la True Verb gardent, en dépit de leur âge, la faveur de quan­tité d’uti­li­sa­teurs qui appré­cient leur poly­va­lence (12 algos de réverb pour la Renais­sance, la True Verb abor­dant la simu­la­tion de pièce de manière plus globale), les faibles ressources qu’elles consomment et leurs inter­faces rela­ti­ve­ment simples à comprendre et prendre en main. Au vu des réverbs concur­rentes récentes, on ne pourra toute­fois s’em­pê­cher de les trou­ver un peu chères à 150 $ chacune. Heureu­se­ment, Waves fait souvent des promos ce qui permet de les acqué­rir à des prix bien infé­rieurs.

Univer­sal Audio Lexi­con 224

350 $
Protec­tion : pas d’UAD-2, pas de choco­lat

Comme Lexi­con n’a pas souhaité propo­ser lui-même d’ému­la­tion stricte de ses machines hard­ware, Univer­sal Audio dont c’est la spécia­lité s’est collé à la tâche et a persuadé le célèbre concep­teur de réverb de lui licen­cier les algos de la machine origi­nale : 8 programmes de réverb et un chorus de toute beauté, et ce d’au­tant plus qu’UA s’est échiné à modé­li­ser les compo­sants analo­giques de la machine pour obte­nir l’ému­la­tion la plus parfaite qui soit. Repro­dui­sant le design de la télé­com­mande et proposé avec de nombreux présets d’ar­tiste, le plug ne présente ainsi que des avan­tages par rapport à son illustre ancêtre, et notam­ment le fait de se dépar­tir d’un rack dont la venti­la­tion était bruyante. A 350 $ en plus du prix de la carte UAD-2, l’ad­di­tion peut paraître salée mais le souve­nir du Remain In Light de Talking Heads, du The Message de Grand­mas­ter Flash, du Blade Runner de Vange­lis, de l’Un­for­get­table Fire de U2 et du So de Peter Gabriel est là pour nous rappe­ler qu’à moins de 10 fois le prix de la machine origi­nale, la somme récla­mée n’est pas si déli­rante pour acqué­rir une telle légende.

Flux:: Ircam Verb/Session/SPAT

149 / 599 / 1029 €
Protec­tion : pas d’iLok, pas de choco­lat

Quand les français de l’IR­CAM parlent aux français de Flux ::, qu’est-ce qu’ils se racontent ? Des histoires de réverbs, entre autres. Et quelles histoires puisque l’al­liance du pres­ti­gieux insti­tut de recherche et la maes­tria de Flux :: abou­tit à l’une des plus impres­sion­nantes réverbs du marché décli­née en 3 produits : Verb Session à 149 €, ciblant ceux qui cherchent un outil de simu­la­tion de pièce stéréo simple à prendre en main, Verb à 599 €, qui propose un accès à tous les para­mètres de l’algo et propose la gestion du Surround, et enfin SPAT, à 1029 €, qui en plus de la réverb gère la loca­li­sa­tion de sources, soit un outil taillé sur mesure pour le son à l’image et le broad­cast, entre autres utili­sa­tions. Basé sur des années de recherches, ces plugs sont basé sur une struc­ture modu­laire qui, pour Verb ou Spat, pour­raient bien perdre un peu le débu­tant. Mais la qualité des résul­tats obte­nus et le natu­rel des réver­bé­ra­tions produites sont d’une telle facture qu’on n’hé­si­tera pas à parler, pour chacun des trois plug-ins, d’un excellent rapport qualité/prix. A essayer, vrai­ment. A essayer. Comment ça je l’ai déjà dit ? Alors essayez-la. ;-)

Over­loud BReverb2

200 €

La répu­ta­tion d’Over­loud n’est plus à faire en matière d’al­go­rithmes et c’est sans surprise que leur Breverb2 se posi­tionne dans le haut du panier en matière de réverb, que ce soit au niveau de la qualité audio, de la poly­va­lence ou encore de la consom­ma­tion des ressources. En vis-à-vis d’al­gos clas­siques de très belle facture (Plate, Room, Hall et Inverse) s’ins­pi­rant des réverbs Lexi­con, la BReverb2 se distingue en effet de ses concur­rentes par ses moteurs Spaces et Sources lorgnant pour leur part du côté de TC Elec­tro­nic. Résul­tat : des myriades de possi­bi­li­tés en termes de place­ment dans l’es­pace au prix, toute­fois, d’un para­mé­trage plus complexe qui pourra dérou­ter les débu­tants. L’avan­tage, c’est qu’au-delà de la musique, cette réverb se révè­lera un véri­table couteau suisse pour la post-prod ou n’im­porte quel autre usage. Le tout pour un prix très agres­sif en regard de la qualité propo­sée.

Univer­sal Audio EMT 250

249 $
Protec­tion : pas d’UAD-2, pas de choco­lat

La réverb de Purple Rain de Prince ? C’est elle : l’EMT 250, une des premières réverbs numé­riques au monde. Une machine aussi rare que légen­daire émulée avec une incroyable fidé­lité par les sorciers d’Uni­ver­sal Audio aidés, pour le coup, par le concep­teur origi­nal de la machine : le Docteur Barry Bles­ser. D’une grande simpli­cité d’em­ploi, le plug reprend l’in­ter­face de la machine origi­nale et permet d’ac­cé­der à bien d’autres choses en plus de la réverb : Delay, phaser, Chorus, etc. A 249 $, encore une autre légende réser­vée aux heureux posses­seurs d’une UAD-2.

Sonnox Oxford Reverb

370 à 625$
Protec­tion : pas d’iLok, pas de choco­lat

Après avoir travaillé à la concep­tion de la célèbre console d’en­re­gis­tre­ment Oxford OXF-R3, les talen­tueux gens de Sonox ont proposé avec la série Oxford des plug-ins deve­nus des stan­dards dans le monde profes­sion­nel, dont cette réverb qui – c’est une chance – sait conci­lier qualité et rela­tive simpli­cité et dispose d’un excellent moteur de rendu des réflexions précoces (le nerf de la guerre, diront certains). A 370 $ en natif, et plus de 625 au format AAX, gageons toute­fois que le prix d’ac­cès à ce profes­sion­na­lisme manque un peu d’agres­si­vité sur un marché qui a singu­liè­re­ment évolué au cours des dernières années.

2Cau­dio Aether / Breeze / B2

100 / 200 $ / 250 $ 

Comme semble le signi­fier les rondeurs de son inter­face New Age, Aether n’est pas là pour émuler quelque légende du passé que ce soit. Ce plug-in n’en fut pas moins un événe­ment à sa sortie en 2009 tant il s’est placé en nouveau mètre étalon grâce à la beauté, la musi­ca­lité et  la qualité globale des réverbs qu’il était capable de produire. Son inter­face est certes un peu touf­fue et dérou­tante pour le débu­tant mais 2Cau­dio propose fort heureu­se­ment avec Breeze une version allé­gée de son soft basée sur les mêmes algo­rithmes tout en livrant ses plug-ins avec de très nombreux présets. Capable de sortir toutes sortes de réverbs, l’Ae­ther n’a pas son pareil pour repro­duire des espaces énormes avec des queues de réverbs qui n’en finissent plus, le tout étant agité par des modu­la­tions complexes. Et c’est beau à en pleu­rer, quoi qu’on passe dedans… Du très haut niveau ! Mais moins que B2, la grande sœur d’Ae­ther. Un plug autre­ment plus barré et fasci­nant dans la mesure où il s’agit d’un double proces­seur de réverb à l’ar­chi­tec­ture modu­laire (usage des deux moteurs en série, en paral­lèle ou via un chaî­nage hybride avec le mode Cascade), incor­po­rant des modules de trai­te­ment dyna­mique et même de distor­sion ! Capable de produire les mêmes réverbs que l’Ae­ther, la B2 va du coup beau­coup plus loin et s’aven­ture allé­gre­ment du côté du sound design avec des résul­tats toujours très perti­nents. La contre­par­tie évidente de tout ce poten­tiel tient dans une certaine complexité mais en dehors de cette réserve, force est d’ad­mettre qu’avec cette B2, 2Cau­dio est rentré dans la cours des grands.

IK Multi­me­dia Clas­sik Studio Reverb

80 € 

Evéne­ment à sa sortie il y a plus de 8 ans, le pack Clas­sik Studio Reverb d’IK demeure une réfé­rence avec ses 4 plug-ins prenant chacun en charge un algo : Plate, Room, Hall et le plus anec­do­tique Inverse.  Parmi les bonnes choses, outre le son, on citera la présence d’un mode Easy ne propo­sant pour chaque plug que les réglages prin­ci­paux en vis-à-vis d’un mode Advan­ced qui permet d’in­ter­agir avec plus de 100 para­mètres. La bonne nouvelle tient enfin dans le prix du pack, large­ment revu à la baisse depuis quelques mois, puisqu’on le trouve à 80 € en télé­char­ge­ment sur le site de l’édi­teur. Une valeur sûre et acces­sible donc.

Softube Tsar-1 / Tsar-1R

99 / 249 €
Protec­tion : pas d’iLok, pas de choco­lat

Sans cher­cher à émuler à propre­ment parler un modèle parti­cu­lier de réverb, la Tsar-1 permet de retrou­ver une multi­tude de programmes inspi­rés des plus grandes légendes du genre (EMT, Lexi­con 224, etc.) aux côtés de créa­tions origi­nales. De la Room au Hall en passant les plates, du vintage au moderne, l’éven­tail d’am­biances propo­sées s’avère extrê­me­ment large cepen­dant que les réglages se réduisent au strict mini­mum avec 5 faders, quelques switchs et potards. Et c’est tout l’avan­tage de cette réverb qui sonne incroya­ble­ment bien et s’avère incroya­ble­ment simple à utili­ser là où nombre de produits concur­rents tombent dans la suren­chère de para­mètres et de contrôles que seule la lecture d’un manuel de 300 pages permet d’ap­pri­voi­ser. À noter qu’une version allé­gée basée sur les mêmes algos mais avec encore moins de para­mètres est dispo­nible sous le nom de Tsar-1R, pour moins de la moitié du prix. A mon sens, l’une des réverbs les plus sous-esti­mées du marché alors que son rapport qualité/simpli­cité/prix la rend attrac­tive pour le débu­tant aussi bien que pour le profes­sion­nel.

SSL X-Verb

280 €

Initia­le­ment reser­vée à la plate­forme  Duende, la SSL X-Verb est désor­mais propo­sée en version Native depuis que SSL est convenu que les solu­tions à base de DSP peinaient à faire valoir des avan­tages face aux proces­seurs géné­ra­listes. Et c’est tant mieux car la qualité des plug-ins conçus par le célèbre fabri­cant de console est tout simple­ment excel­lente. La preuve avec cette réverb basée sur les algo­rithmes HiD maison et qui propose des fonc­tions origi­nales comme le morphing entre deux simu­la­tions d’es­paces diffé­rents tout en assu­rant une remarquable qualité et des simu­la­tions très natu­relles quels que soient la taille de l’es­pace ou le type de programme. Sûr que les nombreux contrôles pour­ront effrayer les amateurs d’in­ter­face mini­ma­liste, cepen­dant que son prix ne la met pas à portée de toutes les bourses. Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit là d’un outil dont les posses­seurs ne regrettent jamais l’achat.

Native Instru­ments Reverb Clas­sics

150 € chaque plug-in ou 200 € les deux

S’ap­puyant sur l’ex­per­tise de Softube en matière de réverb (voir la TSAR), Native Instru­ments propose avec la RC 24 et la RC 48 deux belles évoca­tions des célèbres Lexi­con 224 et 480 (on ne parlera pas d’ému­la­tion stricte) vendues à 149 € l’une, à 199 les deux, ou dispo­nibles au sein du bundle Komplete Ulti­mate à 999 €. Au-delà de leur excellent son et de leur inter­face très simple à prendre en main, c’est peut-être là leur plus fort argu­ment car le gros bundle de Native Instru­ments propose un tel rapport qualité/quan­tité/prix que ces plugs (qu’on retrou­vera proba­ble­ment un jour dans la Komplete à 499 €) devraient ainsi se retrou­ver dans plus d’un réper­toire VST/AU/AAX en cadeau bonux de luxe. Et pour le reste, c’est du Softube, soit du solide et du bon, même si la TSAR du déve­lop­peur demeure plus poly­va­lente encore.

EaRe­ckon EARe­verb

130 €

Fidèle à sa poli­tique, EaRe­ckon propose une réver­bé­ra­tion ‘réglée à l’oreille’ pour s’as­su­rer, quoi qu’en disent les équa­tions de modé­li­sa­tion, que le résul­tat s’avère toujours musi­cal. Et c’est le cas ! Que ce soit pour simu­ler de petits ou de grands espaces, la EARe­verb s’en sort en effet toujours très bien, sans s’avé­rer trop complexe à régler (20 para­mètres tout de même, bien que l’es­sen­tiel puisse se gérer avec 5 réglages).

112 dB Redline Reverb

149 € 

Issue de la fameuse R66 de Sonic Flavours qui était elle-même conçue autour des excel­lents modules  codés par Martijn Zwartjes  pour le Reak­tor de Native Instru­ments (Rev-6 et Space Master), cette Redline Reverb en reprend la person­na­lité (elle lit d’ailleurs les présets de la R66) dans une inter­face tota­le­ment refon­due. Deux choses la carac­té­risent : son unique algo­rithme pour produire toutes sortes de réver­bé­ra­tion (pas de distinc­tion au niveau de l’algo donc, entre plate, room, hall, etc.) et sa grande musi­ca­lité. Quant à son para­mé­trage, il demeure rela­ti­ve­ment simple, grâce à une inter­face intel­li­gem­ment hiérar­chi­sée et qui ne cache pas sa complexité dans des sous-onglets de sous onglets : les contrôles les plus impor­tants sont les plus gros et les plus petits sont là pour gérer les détails. Voilà qui devrait séduire plus d’un débu­tant.

Audio Damage Eos

49 $

Comme toutes les produc­tions Audio Damage, Eos propose un rapport qualité/prix extrê­me­ment agres­sif. Basée sur 3 algos (deux plates et un Super­hall), ce plug n’a pas son pareil pour simu­ler des espaces énormes et gorger d’am­biance la plus fade des prises. Pour ne rien gâcher, l’in­ter­face du plug s’avère limpide et se résume à suffi­sam­ment peu de para­mètres pour ne pas perdre les débu­tants. Une valeur sûre à ce prix, même si le plug-in subit la concur­rence des réali­sa­tions ulté­rieures de son auteur qui a fondé Valhal­laDSP.

d16 Group Tora­verb

39 €

Plutôt que de cher­cher à émuler une réverb hard­ware ou à propo­ser une version de plus d’un programme de type Plate, Hall ou Room, Tora­verb entend se baser sur un unique algo pour couvrir tous les besoins en matière de simu­la­tion d’es­pace. Force est d’ad­mettre que l’ef­fet ne manque ni de charme ni d’à-propos, avec une prédi­lec­tion tout de même pour les grandes pièces. Et comme le prix est très raison­na­ble…

 

 

 

Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.