LiveAujourd'hui à 12h30, on étudie les différentes offres de la Komplete 14 et on tire des conclusions
Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
sE Electronics sE5
Photos
1/14

Test du sE Electronics sE5

Micro statique à transistors à petite membrane de la marque sE Electronics

Écrire un avis ou Demander un avis
Prix public US : $299 incl. VAT
test
43 réactions
Take Five
7/10
Partager cet article

En février dernier, la firme sino-britannique sE Electronics a mis en vente son tout dernier microphone à condensateur petite membrane, le sE5, vendu seul ou par paire.

Son construc­teur le défi­nit comme idéal pour les percus­sions et les instru­ments acous­tiques, avec une excel­lente réponse aux tran­si­toires, une belle défi­ni­tion du son dans l’axe et une très bonne réjec­tion hors axe. Il est lancé à 250 € pièce avec une suspen­sion de qualité.

Nous avons pu le tester au studio d’en­re­gis­tre­ment à Paris Mont­mar­tre­Re­cor­ding, sur une batte­rie (placé par paire en overheads), une guitare acous­tique jouée de diffé­rentes manières (arpèges et ryth­mique), ainsi qu’une flûte traver­sière et un tambou­rin. 

Premières impres­sions

Nous avons été surpris par la taille des micros, qui sont d’un calibre bien supé­rieur aux micros petites membranes courants ! Par ailleurs, les suspen­sions semblent au premier abord très solides. L’en­semble paraît de bonne facture et inspire confiance.

sE Electronics sE5

SE Elec­tro­nics four­nit égale­ment une barre de couple avec la mallette (il faut pour cela les ache­ter par paire), un détail très appré­ciable pour la prise de son stéréo. 

Pour finir, notons la présence d’un pad atté­nua­teur de –10 et –20 dB et d’un coupe-bas (100Hz) sur chaque micro. 

À l’ins­tar des micros dernière géné­ra­tion, le niveau sonore déli­vré par le sE5 est assez élevé par rapport aux micros petite membrane plus anciens. Il possède donc un rapport signal/bruit confor­table, ce qui arran­gera les home-studistes qui ne sont pas idéa­le­ment équi­pés niveau préam­plis.

Tests

sE Electronics sE5

Les tests ont été réali­sés avec une partie du maté­riel du studio d’en­re­gis­tre­ment Mont­mar­tre­Re­cor­ding, avec les micros à conden­sa­teurs petites membranes cardioïdes suivants :

  • sE 5 (envi­ron 500 € la paire)
  • T-Bone SC140 (envi­ron 100 € la paire)

… sur une/deux tranches de notre préam­pli Neve 1073 DPD, impé­dance réglée sur High (1.2kΩ). Le signal audio a été converti par notre Aurora 16 de Lynx Tech­no­logy.

Batte­rie (overheads) :

Drum­sSE5
00:0000:12
  • Drum­sSE5 00:12
  • Drum­sT­Bone SC140 00:12
  • DrumsKM184 00:12
  • Drum­sC414 00:12
  • C414 : Le bas est précis, on constate un très bon équi­libre entre les fréquences, les aigus sont présents, mais pas criards, et on a une bonne dyna­mique. En compa­rai­son des autres micros, c’est le seul qui fait vrai­ment « boom » dans le bas et c’est très plai­sant.
  • KM184 : On remarque tout de suite un peu plus d’ai­gus et une couleur plus froide qu’avec les C414, la batte­rie parait moins grave et moins lourde (en parti­cu­lier la caisse claire, dont les harmo­niques ressortent davan­tage), mais la dyna­mique et l’équi­libre restent bons.
  • SC140 : Plus timide que les KM184 dans le grave, du coup la grosse caisse s’as­sèche (n’es­sayez pas de le dire vite plusieurs fois) car on en perd toute la réso­nance, tandis que la caisse claire a encore moins de profon­deur à cause de cette petite perte dans le bas. Un son qui devient donc rela­ti­ve­ment peu punchy comparé aux C414.
  • SE5 : On retrouve un peu de bas par rapport aux micros précé­dents, mais égale­ment un boost dans les aigus, qui deviennent alors plus présents que ceux des C414 et des KM184. En avait-on réel­le­ment besoin ? Cela est un peu déran­geant sur le Hi-Hat, mais plutôt joli sur les toms par exemple, qui paraissent très précis avec une excel­lente attaque bien défi­nie. Malheu­reu­se­ment le défaut lié au Hi-Hat est plus impor­tant que le petit kiff des toms… Dommage.

Guitare (arpèges) :

Gtr Arpèges sE5
00:0000:19
  • Gtr Arpèges sE5 00:19
  • Gtr Arpèges T Bone SC140 00:19
  • Gtr Arpèges KM184 00:19
  • Gtr Arpèges C414 00:19
  • sE Electronics sE5
    C414 : On ressent tout de suite beau­coup de bas médium et de grave, et l’en­semble paraît un peu sourd du coup… Malgré la petite brillance carac­té­ris­tique de ce micro dans les extrêmes aigus (il faut compa­rer avec les autres micros puis reve­nir dessus pour la perce­voir), qui ne se situe pas dans les fréquences de préci­sion de la guitare.
  • KM184 : Le bas du spectre est plus épuré, ce qui rend tout de suite l’en­semble plus homo­gène, la réponse semble natu­relle et respecte la sono­rité de la guitare. Les aigus sont doux, mais bien défi­nis – les attaques sont précises et douces à la fois. La finesse du son rappelle celle que le U87 procure sur la voix.
  • SC140 : Le T-Bone réagit bien, voire même très bien pour un micro de cette gamme de prix ! Sa réponse est très proche de celle du KM184, avec des aigus un peu plus durs, mais une bonne défi­ni­tion géné­rale et un bas médium épuré qui permet de bien profi­ter du timbre de la guitare sans réso­nance exagé­rée.
  • SE5 : On sent un petit boost dans les aigus, qui du coup sonnent encore un peu plus durs que ceux du SC140, le rendu est moins fin et natu­rel qu’avec le KM184, mais cela n’est pas désa­gréable sur les arpèges. 

Guitare (ryth­mique) :

Gtr Ryth­mique sE5
00:0000:18
  • Gtr Ryth­mique sE5 00:18
  • Gtr Ryth­mique T Bone SC140 00:18
  • Gtr Ryth­mique KM184 00:18
  • Gtr Ryth­mique C414 00:18
  • C414 : Toujours ce bas médium prédo­mi­nant, qui gâche un peu le timbre de l’ins­tru­ment.
  • KM184 : Même constat qu’en arpèges, le son est beau et équi­li­bré. Ce micro rend vrai­ment un résul­tat harmo­nieux sur tout le spectre de la guitare.
  • SC140 : Le creux dans les bas médiums est tout à son honneur sur ce micro, car très bien placé, l’at­té­nua­tion de la réso­nance de la guitare est encore plus appré­ciable quand la guitare joue en ryth­mique.
  • SE5 : Même constat qu’en arpèges, sauf que dans le cas présent les aigus plus impor­tants accen­tuent un peu trop le grat­te­ment de corde. 

Flûte traver­sière : 

Flute sE5
00:0000:22
  • Flute sE5 00:22
  • Flute T Bone SC140 00:22
  • Flute KM184 00:23
  • Flute C414 00:23
  • C414 : Les fréquences fonda­men­tales de la flûte sont très présentes (médiums), ce qui donne un son rond et plutôt épais en compa­rai­son aux autres micros, avec tout de même de la préci­sion dans les extrêmes aigus (le son est chaud, mais pas « fermé » dans l’aigu). On retrouve bien ces carac­té­ris­tiques propres au C414 sur les autres instru­ments.
  • KM184 : Le son est plus fin et métal­lique, sans être agres­sif, les fonda­men­tales de la flûte sont plus épurées et lisses, et l’air de l’ins­tru­ment se fait davan­tage sentir.
  • SC140 : Les médiums sont encore plus fins, les aigus un chouia plus doux qu’avec les KM184, et les fréquences des premières harmo­niques de la flûte (situées dans le haut médium) ont tendance à ressor­tir un peu plus. Mais le son reste doux et équi­li­bré.
  • SE5 : Ici encore le boost d’aigu se fait sentir… en mal. Ce boost se situe dans les fréquences métal­liques de la flûte (entre 2 et 3k ainsi que dans les extrêmes aigus à 10k), des fréquences pas vrai­ment flat­teuses, sauf pour ceux qui, dans la flûte, aiment l’air et le métal (mais pas le Hair Metal). Un son pas inin­té­res­sant, mais encore une fois très dur dans les aigus, et pas aussi musi­cal que ses confrères (y compris le T-Bone). 

Tambou­rin :

Tambou­rin SE5
00:0000:07
  • Tambou­rin SE5 00:07
  • Tambou­rin T Bone SC140 00:07
  • Tambou­rin KM184 00:07
  • Tambou­rin C414 00:07
  • sE Electronics sE5
    C414 : Le tambou­rin a du corps et est équi­li­bré, c’est très appré­ciable. En compa­rai­son aux autres micros, l’ef­fi­ca­cité de la grille du micro est un para­mètre très inté­res­sant : sans mettre de coupe-bas, le dépla­ce­ment d’air de l’ac­cent du tambou­rin ne vient pas engen­drer de para­sites au niveau de la membrane du micro, ce qui permet d’ob­te­nir un son propre et clair même à une courte distance comme dans ce cas (40 cm).
  • KM184 : Un peu plus d’ex­trêmes aigus, et plus de basses sur le temps fort du rythme du tambou­rin, ce qui dans ce cas n’est pas très esthé­tique. Pour l’en­re­gis­tre­ment de proxi­mité de petites percus­sions, prévoir un anti-pop ou garder une certaine distance selon les instru­ments (ce qui augmente forcé­ment les réflexions de la pièce).
  • SC140 : Un peu moins sensible à l’air (on a vu précé­dem­ment qu’il était plus creux dans le bas que son idole le KM184) il est très proche de ce dernier en termes de couleur sur le tambou­rin, de par sa réponse à peu près simi­laire dans le haut du spectre (le tambou­rin se situe essen­tiel­le­ment dans ces fréquences).
  • SE5 : On s’y atten­dait, beau­coup de préci­sion et du coup beau­coup d’ex­trêmes aigus, ce qui rend le tambou­rin plus charnu, comme s’il avait un peu plus de cymba­lettes qu’avec les autres micros. Mais les extrêmes aigus proémi­nents donnent l’im­pres­sion qu’elles sont plus fines, un peu plus synthé­tiques… Ques­tion de goût, sans parler des gammes supé­rieures (C414 et KM184) nous préfé­rons le rendu du T-Bone, plus natu­rel. 

Conclu­sion 

Comme d’autres micro­phones du même construc­teur, les aigus très pronon­cés du sE5 en font un produit parti­cu­lier, à utili­ser en connais­sance de cause sur des sources peu défi­nies ou néces­si­tant volon­tai­re­ment un boost d’aigu. En effet, dans la plupart des cas on préfè­rera des micros avec une couleur moins dure et plus natu­relle, mais son utilité ponc­tuelle, sa bonne fabri­ca­tion et son prix rela­ti­ve­ment abor­dable peuvent justi­fier sa place dans un studio ou ailleurs. 

 Télé­char­gez les fichiers sonores (format FLAC)

  • sE Electronics sE5
  • sE Electronics sE5
  • sE Electronics sE5
  • sE Electronics sE5
  • sE Electronics sE5
  • sE Electronics sE5

 

7/10
Points forts
  • Son précis et clair
  • Prix abordable
  • Pad -10/-20dB et coupe-bas
  • Suspension de qualité
Points faibles
  • Aigus un peu trop durs sur les sources déjà claires
  • Rendu difficile sur les instruments métalliques

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.