Devenir membre
Devenir Membre
Continuer avec Google

ou
Connexion
Se connecter
Se connecter avec Google

ou
test
Take Five

Test du sE Electronics sE5

7/10
  • 43
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Photos
1/13
sE Electronics sE5
Avis
Comparateur de prix
Petites annonces

En février dernier, la firme sino-britannique sE Electronics a mis en vente son tout dernier microphone à condensateur petite membrane, le sE5, vendu seul ou par paire.

Son constructeur le définit comme idéal pour les percussions et les instruments acoustiques, avec une excellente réponse aux transitoires, une belle définition du son dans l’axe et une très bonne réjection hors axe. Il est lancé à 250 € pièce avec une suspension de qualité.

Nous avons pu le tester au studio d’enregistrement à Paris MontmartreRecording, sur une batterie (placé par paire en overheads), une guitare acoustique jouée de différentes manières (arpèges et rythmique), ainsi qu’une flûte traversière et un tambourin. 

Premières impressions

Nous avons été surpris par la taille des micros, qui sont d’un calibre bien supérieur aux micros petites membranes courants ! Par ailleurs, les suspensions semblent au premier abord très solides. L’ensemble paraît de bonne facture et inspire confiance.

sE Electronics sE5

SE Electronics fournit également une barre de couple avec la mallette (il faut pour cela les acheter par paire), un détail très appréciable pour la prise de son stéréo. 

Pour finir, notons la présence d’un pad atténuateur de -10 et -20 dB et d’un coupe-bas (100Hz) sur chaque micro. 

À l’instar des micros dernière génération, le niveau sonore délivré par le sE5 est assez élevé par rapport aux micros petite membrane plus anciens. Il possède donc un rapport signal/bruit confortable, ce qui arrangera les home-studistes qui ne sont pas idéalement équipés niveau préamplis.

Tests

sE Electronics sE5

Les tests ont été réalisés avec une partie du matériel du studio d’enregistrement MontmartreRecording, avec les micros à condensateurs petites membranes cardioïdes suivants :

  • sE 5 (environ 500 € la paire)
  • T-Bone SC140 (environ 100 € la paire)

... sur une/deux tranches de notre préampli Neve 1073 DPD, impédance réglée sur High (1.2kΩ). Le signal audio a été converti par notre Aurora 16 de Lynx Technology.

Batterie (overheads) :

DrumsSE5
00:0000:12
  • DrumsSE5 00:12
  • DrumsTBone SC140 00:12
  • DrumsKM184 00:12
  • DrumsC414 00:12
  • C414 : Le bas est précis, on constate un très bon équilibre entre les fréquences, les aigus sont présents, mais pas criards, et on a une bonne dynamique. En comparaison des autres micros, c’est le seul qui fait vraiment "boom" dans le bas et c’est très plaisant.
  • KM184 : On remarque tout de suite un peu plus d’aigus et une couleur plus froide qu’avec les C414, la batterie parait moins grave et moins lourde (en particulier la caisse claire, dont les harmoniques ressortent davantage), mais la dynamique et l’équilibre restent bons.
  • SC140 : Plus timide que les KM184 dans le grave, du coup la grosse caisse s’assèche (n’essayez pas de le dire vite plusieurs fois) car on en perd toute la résonance, tandis que la caisse claire a encore moins de profondeur à cause de cette petite perte dans le bas. Un son qui devient donc relativement peu punchy comparé aux C414.
  • SE5 : On retrouve un peu de bas par rapport aux micros précédents, mais également un boost dans les aigus, qui deviennent alors plus présents que ceux des C414 et des KM184. En avait-on réellement besoin ? Cela est un peu dérangeant sur le Hi-Hat, mais plutôt joli sur les toms par exemple, qui paraissent très précis avec une excellente attaque bien définie. Malheureusement le défaut lié au Hi-Hat est plus important que le petit kiff des toms... Dommage.

Guitare (arpèges) :

Gtr Arpèges sE5
00:0000:19
  • Gtr Arpèges sE5 00:19
  • Gtr Arpèges T Bone SC140 00:19
  • Gtr Arpèges KM184 00:19
  • Gtr Arpèges C414 00:19
  • sE Electronics sE5
    C414 : On ressent tout de suite beaucoup de bas médium et de grave, et l’ensemble paraît un peu sourd du coup... Malgré la petite brillance caractéristique de ce micro dans les extrêmes aigus (il faut comparer avec les autres micros puis revenir dessus pour la percevoir), qui ne se situe pas dans les fréquences de précision de la guitare.
  • KM184 : Le bas du spectre est plus épuré, ce qui rend tout de suite l’ensemble plus homogène, la réponse semble naturelle et respecte la sonorité de la guitare. Les aigus sont doux, mais bien définis - les attaques sont précises et douces à la fois. La finesse du son rappelle celle que le U87 procure sur la voix.
  • SC140 : Le T-Bone réagit bien, voire même très bien pour un micro de cette gamme de prix ! Sa réponse est très proche de celle du KM184, avec des aigus un peu plus durs, mais une bonne définition générale et un bas médium épuré qui permet de bien profiter du timbre de la guitare sans résonance exagérée.
  • SE5 : On sent un petit boost dans les aigus, qui du coup sonnent encore un peu plus durs que ceux du SC140, le rendu est moins fin et naturel qu’avec le KM184, mais cela n’est pas désagréable sur les arpèges. 

Guitare (rythmique) :

Gtr Rythmique sE5
00:0000:18
  • Gtr Rythmique sE5 00:18
  • Gtr Rythmique T Bone SC140 00:18
  • Gtr Rythmique KM184 00:18
  • Gtr Rythmique C414 00:18
  • C414 : Toujours ce bas médium prédominant, qui gâche un peu le timbre de l’instrument.
  • KM184 : Même constat qu’en arpèges, le son est beau et équilibré. Ce micro rend vraiment un résultat harmonieux sur tout le spectre de la guitare.
  • SC140 : Le creux dans les bas médiums est tout à son honneur sur ce micro, car très bien placé, l’atténuation de la résonance de la guitare est encore plus appréciable quand la guitare joue en rythmique.
  • SE5 : Même constat qu’en arpèges, sauf que dans le cas présent les aigus plus importants accentuent un peu trop le grattement de corde. 

Flûte traversière : 

Flute sE5
00:0000:22
  • Flute sE5 00:22
  • Flute T Bone SC140 00:22
  • Flute KM184 00:23
  • Flute C414 00:23
  • C414 : Les fréquences fondamentales de la flûte sont très présentes (médiums), ce qui donne un son rond et plutôt épais en comparaison aux autres micros, avec tout de même de la précision dans les extrêmes aigus (le son est chaud, mais pas « fermé » dans l’aigu). On retrouve bien ces caractéristiques propres au C414 sur les autres instruments.
  • KM184 : Le son est plus fin et métallique, sans être agressif, les fondamentales de la flûte sont plus épurées et lisses, et l’air de l’instrument se fait davantage sentir.
  • SC140 : Les médiums sont encore plus fins, les aigus un chouia plus doux qu’avec les KM184, et les fréquences des premières harmoniques de la flûte (situées dans le haut médium) ont tendance à ressortir un peu plus. Mais le son reste doux et équilibré.
  • SE5 : Ici encore le boost d’aigu se fait sentir... en mal. Ce boost se situe dans les fréquences métalliques de la flûte (entre 2 et 3k ainsi que dans les extrêmes aigus à 10k), des fréquences pas vraiment flatteuses, sauf pour ceux qui, dans la flûte, aiment l’air et le métal (mais pas le Hair Metal). Un son pas inintéressant, mais encore une fois très dur dans les aigus, et pas aussi musical que ses confrères (y compris le T-Bone). 

Tambourin :

Tambourin SE5
00:0000:07
  • Tambourin SE5 00:07
  • Tambourin T Bone SC140 00:07
  • Tambourin KM184 00:07
  • Tambourin C414 00:07
  • sE Electronics sE5
    C414 : Le tambourin a du corps et est équilibré, c’est très appréciable. En comparaison aux autres micros, l’efficacité de la grille du micro est un paramètre très intéressant : sans mettre de coupe-bas, le déplacement d’air de l’accent du tambourin ne vient pas engendrer de parasites au niveau de la membrane du micro, ce qui permet d’obtenir un son propre et clair même à une courte distance comme dans ce cas (40 cm).
  • KM184 : Un peu plus d’extrêmes aigus, et plus de basses sur le temps fort du rythme du tambourin, ce qui dans ce cas n’est pas très esthétique. Pour l’enregistrement de proximité de petites percussions, prévoir un anti-pop ou garder une certaine distance selon les instruments (ce qui augmente forcément les réflexions de la pièce).
  • SC140 : Un peu moins sensible à l’air (on a vu précédemment qu’il était plus creux dans le bas que son idole le KM184) il est très proche de ce dernier en termes de couleur sur le tambourin, de par sa réponse à peu près similaire dans le haut du spectre (le tambourin se situe essentiellement dans ces fréquences).
  • SE5 : On s’y attendait, beaucoup de précision et du coup beaucoup d’extrêmes aigus, ce qui rend le tambourin plus charnu, comme s’il avait un peu plus de cymbalettes qu’avec les autres micros. Mais les extrêmes aigus proéminents donnent l’impression qu’elles sont plus fines, un peu plus synthétiques... Question de goût, sans parler des gammes supérieures (C414 et KM184) nous préférons le rendu du T-Bone, plus naturel. 

Conclusion 

Comme d’autres microphones du même constructeur, les aigus très prononcés du sE5 en font un produit particulier, à utiliser en connaissance de cause sur des sources peu définies ou nécessitant volontairement un boost d’aigu. En effet, dans la plupart des cas on préfèrera des micros avec une couleur moins dure et plus naturelle, mais son utilité ponctuelle, sa bonne fabrication et son prix relativement abordable peuvent justifier sa place dans un studio ou ailleurs. 

 Téléchargez les fichiers sonores (format FLAC)

  • sE Electronics sE5
  • sE Electronics sE5
  • sE Electronics sE5
  • sE Electronics sE5
  • sE Electronics sE5
  • sE Electronics sE5

 

7/10
Points forts
  • Son précis et clair
  • Prix abordable
  • Pad -10/-20dB et coupe-bas
  • Suspension de qualité
Points faibles
  • Aigus un peu trop durs sur les sources déjà claires
  • Rendu difficile sur les instruments métalliques
  • sardonicus
    sardonicus
    Nouvel AFfilié
    1 post au compteur
    Ton bégaiement a au moins fait tomber le sordo :-) spero che non sia volontario!
  • jeff 7 adore.
    jeff 7 adore.
    Squatteur d'AF
    2711 posts au compteur
    ...ouais ...surtout sur une prise de charley ,perdue dans un mix tout ça rattrappé avec des plug-ins....
  • jeff 7 adore.
    jeff 7 adore.
    Squatteur d'AF
    2711 posts au compteur
    ...ouais sordo...surtout sur une prise de charley ,perdue dans un mix tout ça rattrappé avec des plug-ins....
  • sardonicus
    sardonicus
    Nouvel AFfilié
    1 post au compteur
    Valvalion: C'est dans l'écoute qu'on entend si le micro nous convient, pas en regardant la courbe ou une liste de chiffres. On peut se douter du comportement avec les chiffres, mais avec un test d'écoute, ça va quand même plus vite, et surtout ça évite d'avoir un choix à double casquette à faire ("il est cool sur une source typée mais est-il polyvalent?" et autre question impossible à résoudre). Quant à la Vérité, comme toujours, c'est une donnée à géométrie variable. Il y a la Vérité Objective du Monde Inhumain qui n'intéresse aucun humain par définition, et puis il y a la mienne, qui aime les petites bosses à 200-400, la tienne qui peut-être adore le son un poil mou d'un micro fatigué par exemple, ou bien de ton voisin de palier qui lui raffole des sifflantes... Il n'y a aucune vérité subjective dans des chiffres et des mesures, dans une écoute oui (et comme MES micros ne concernent que MOI, c'est MA vérité qui compte, pas les chiffres). "C'est peut-être faux mais c'est ce que je pense" Louis Scutenaire.
  • chouwap
    chouwap
    Posteur AFfiné
    217 posts au compteur
    (Je précise: à AF grâce a qui j'ai toujours eu de bons conseils, et que je remercie au passage) :)
  • chouwap
    chouwap
    Posteur AFfiné
    217 posts au compteur
    Ces tests sont très intéressants. Mais le 1073 va trop gommer les défauts des petits micros et ajouter sa couleur aux gros. J'utilise régulièrement le 1073, le 184 et le 414. Les t-bone sont très sympas et musicaux (eu le Sc 400 et Sct 700) mais à l'usage on peut en voir les limites. La différence de prix est justifiée (qualité de fabrication, durée de vie, réaction à l'égalisation et à la compression...) un conseil pour les tests à AF: investissez dans un preamp Earthworks, il n'y aura plus de polémique possible ...
  • trazom
    trazom
    AFicionado
    1623 posts au compteur
    Quel que soit le protocole de test, il y aura toujours des gens pour râler. Moi, je dis merci Audiofanzine, ce test - avec ses imprécisions inhérentes à tout test - éclaire ma lanterne et me satisfait pleinement.:bravo:
  • Valvali0n
    Valvali0n
    Nouvel AFfilié
    49 posts au compteur
    Citation de dam75 :
    plus intéressant et crédible qu'une batterie de tests scientifiques avec des courbes truquées et des préamps les plus neutres du monde... Tout ca c'est du bidon.


    Aïe ... aïe ... mon cœur saigne. Et pourquoi qu'elles seraient truquées les courbes d'abord ?
    La Vérité est dans la Mesure !

    Certes non, c'est pas dans les graphes qu'on va voir les approximation de design, production ou que ne sais-je d'un SC-140, mais soyons sérieux 5 minutes ... ;)
  • Valvali0n
    Valvali0n
    Nouvel AFfilié
    49 posts au compteur
    Los Teignos, merci d'avoir pris la peine de répondre d'une manière aussi argumentée, ça apporte plein de choses intéressantes.

    Citation de Los Teignos :
    Si nos testeurs utilisaient un préampli d'entrée de gamme, on ne verrait en effet aucune différence entre un AKG à 2000 € et un micro de chez sE à 100 €. Du coup, tout le monde se sentirait le droit de répandre des fausses vérités comme quoi un sE, c'est la même chose qu'un AKG pour 20 fois moins cher. Et ce n'est pas vrai. Tu me diras qu'au nom du réalisme, on pourrait comparer le sE à un autre micro à 100 balles sur un préamp à 100 balles. Mais là encore, je ne suis pas sûr qu'on entendrait une quelconque différence, à plus forte raison si on écoute ça dans une chambre de bonne sur des enceintes Behringer à 100 balles.

    Je n'avais pas du tout vu les choses sous cet angle. C'est effectivement une approche.
    Mais du coup, n'est-ce pas non plus une limite que de tester ces micros dans le contexte le plus favorable possible ? En effet, le risque de voir écrit qu'au final les AKG à 2000€ c'est pas plus moche que les sE5 dans du Presonus (je n'ai rien contre Presonus ...) est écarté.
    Mais le danger ne devient-il pas alors de trouver un feedback utilisateur très négatif dans le cas d'une utilisation (très probable) dans un préamp à 100€ ?

    Citation :
    C'est assez contradictoire de réclamer des mesures et un test 'réaliste', parce que justement, pour faire des mesures avec des micros, on serait obligé de taper dans du matos encore plus haut de gamme que celui du test et d'investir dans la fabrication d'une salle anéchoïque, ce qui n'a rien d'un 'contexte utilisateur'. On parle de plusieurs dizaines de milliers d'euros de budget, là.

    Encore faut-il avoir à l'esprit que test en situation =/= de mesure. Le test réaliste refléterai une réalité d'utilisation, emprunt d'une certaine représentativité (d’où ma réflexion précédente).
    Une mesure est en marge de ça. Elle est sensée rendre une certaine vérité, indépendamment, justement de la chaîne de traitement du son.
    Au technicien ou au preneur de son de la prendre (ou pas) en compte lors de son setup.

    Citation :
    Mais je suis d'accord qu'on adorerait le faire (et on le fera dans un futur plus ou moins proche : on a déjà le rack de mesure qui nous a coûté 6000 €

    Oui, une chaîne de mesure, c'est cher ... C'est pour ça que c'est cool quand c'est AF qui paye ;)

    Citation :
    A vos bonnes oeuvres! ;) )

    Vais pas donner des sous, mais veux bien participer bénévolement à un groupe de travail.


    Pour conclure, disons que j'avais du mal (et toujours encore un peu) à répondre à la question : mais qu'est-ce qu'il veut montrer avec ce test ?
  • riton tonflingueur
    riton tonflingueur
    Posteur AFfranchi
    51 posts au compteur
    Citation de Los Teignos :
    x
    Hors sujet :
    Citation :
    Et moi je suis las du markting " si c'est plus cher, y a bien une raison". le top ce sont les test en aveugle. en aveugle je vois pas qui justifie le prix des km184 avec assurance.


    Je suis d'accord que l'écoute prévaut, et la raison du plus cher n'est pas forcément qualitative, je te l'accorde aussi.

    Au delà du marketing, ce qui peut toutefois justifier un prix qui te semble excessif, sans parler même de qualité, c'est d'une part l'éthique de fabrication (le coût de fabrication est relatif aux conditions des travailleurs qui ne jouissent pas du même confort en occident et en Chine), la politique de recherche (une entreprise qui conduit de la R&D doit amortir ses frais de recherche dans les coûts de ses produits. Précisons qu'aucune marque audio bon marché ne fait de R&D, et que certaines violent les brevets des autres pour faire leur business) et enfin le contrôle qualité. Tu le vois dans le matos d'entrée de gamme, comme dans les instruments, ou même les fringues : c'est au petit bonheur la chance. Une fois tu vas tomber sur quelque chose de bien, une autre fois sur quelque chose de pourri. Chez H&M, tu ne trouves pas deux pantalons qui soient coupés et cousus de la même manière pour deux modèles de taille identique. Simplement parce que c'est fabriqué à la va-vite et que tout ce qui sort de l'usine est mis à la vente, pourvu que le pantalon ait deux jambes.

    Pour revenir sur l'audio, une marque sérieuse comme Dynaudio va effectuer 3 tests de qualité au cours de la fabrication de ses enceintes, tandis qu'un constructeur d'enceintes cheap n'en fera qu'un seul sur des critères moins stricts. Moins de rejets dans la construction = moins de perte dans les coûts, au risque de faire du consommateur le dindon de la farce car il devra jouer les beta testeurs ou se fader un produit bien plus moyen que ce qu'en disent certains. Parce qu'évidemment, les exemplaires envoyés à la presse sont choisis avec soin par le constructeur. Il y a quelques années, on s'est fait avoir par Fender avec le Champion 600, un petit Tout Lampe qu'on avait trouvé épatant au point que l'un de nous s'en est acheté un en magasin, pour se rendre compte qu'en fait, c'était loin d'être aussi bien... La différence entre les deux exemplaires ? Le contrôle qualité. C'est comme ça, et avec l'aide des chinois, qu'on vent un Tout Lampe à 200 €...

    Bref, je ne dis pas que le KM184 n'est pas trop cher. Mais je suis à peut près certains que quand tu en achète un, tu n'as jamais de surprise. Et ce détail a une valeur.

    Et en t'écrivant ça, je suis mal à l'aise parce qu'à Castorama, il n'y a pas plus de deux semaine de ça, ma compagne a acheté pour 10 € un lot de 10 lanternes d'extérieur solaires à LED. Le prix de la cellule solaire, celui de la LED, de la lanterne et de l'assemblage, la marge de l'usine, de l'importateur, de Castorama : j'ai beau recompter, je me dis qu'elle a filé 10 balles à des mecs qui exploitent la misère des gens de l'autre côté de la planète... Et évidemment, c'est de la merde...

    J'y pense d'ailleurs aussi, vu que 3 des lanternes ne fonctionnent déjà plus : un des facteur qui peut justifier un prix, c'est aussi la durée de vie... Quand tu en as marre d'acheter du No Name que tu changes tous les 6 mois, tu finis par investir dans du matos qui dure plus longtemps, ce qui à la fin, s'avère plus économique. Au rayon pull marin, Celio ou Saint James ? Saint James, donc.


    Je dis bravo !...et en plus je découvre son blog ... ce Los Tegnos est un mec bien ;-))
  • offenbach
    offenbach
    Je poste, donc je suis
    7178 posts au compteur
    Citation :
    à moins de truquer les accords d’impédances etc.


    Dès qu'on transfère un signal sur une liaison, on est obligé de trouver des compromis.. 1k2 sur un 1073 ça peut être limite pour certains micros… Pas pour d'autres… Il faudrait idéalement une impédance de sortie du micro à 120 ohms maximum. La plupart sont à 150/200 ohms. Il suffit justement sur le 1073 de basculer l'entrée à 300 ohms pour entendre comment un micro va sonner complètement différemment, juste en changeant un ratio sur le transfo d'entrée...
  • damien514
    damien514
    Posteur AFfamé
    324 posts au compteur
    je vous trouve super dur sur vos commentaires.
    J'ai trouvé le test orienté "musicalité" 1000 fois plus intéressant et crédible qu'une batterie de tests scientifiques avec des courbes truquées et des préamps les plus neutres du monde... Tout ca c'est du bidon.

    1073 c'est une belle reference, un preamp classique qui a assez de coffre et de finesse pour permettre de sentir la différence entre les capteurs et c'est tout ce que je demande dans ce genre de test.

    Et cette histoire de : 2 micros, 1 "terne" et un brillant qui sont branchés sur 2 préamps et que ca inverse leur caractéristiques j'ai jamais entendu ca de ma vie.
    un micro plus brillant qu'un autre sur un preamp différent sonnera différemment mais toujours avec la même propension à accentuer certaines fréquences (dans des conditions d’impédances accordés). Un micro plus brillant qu'un autre reste toujours plus brillant que l'autre sur un autre préamp à moins de truquer les accords d’impédances etc.

    Par contre d'accord avec tout le monde pour dire que le T-Bone est surement le meilleur rapport qualité prix.
    J'ai eu aussi une paire de SC-140 qui avait des problèmes de sensibilité aux bruits de masse, et ca, c'est pas dans les courbes de fréquences ou les diagrammes de directivités qu'on peut le voir :)
    C'est pas cher mais la fiabilité etc ne sont pas pris en compte.
Voir les réactions précédentes

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.