Lexicon MPX-500
+
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Test Lexicon MPX-500

Test

Test Lexicon MPX-500

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

Avec le succès des solutions tout PC/Mac, les constructeurs hardwares ont révisé leur politique de prix. Ne pouvant plus baisser le prix des modules actuels pour des raisons de marketing, nous voyons sortir depuis un an des modules "pros" à des prix semi-professionnels. La lexicon mpx500 rentre dans ce groupe après la sortie de la fameuse Mone de TC Electronic.

Ne cachons donc pas qu'avec cette nouvelle gamme de prix, nous sommes très proches des grosses machines à 5 chiffres de ces dernières années. Enfin, sachez que le produit immédiatement supérieur de Lexicon - MPX 1 - sortie il y a quelques années, se facture le double de la MPX500 !

Les produits Lexicon ont toujours la même présentation : le fond noir et la ligne bleue, standard de la marque. Comme toujours, la qualité de fabrication est sans reproche et la profondeur de l'effet très réduite. On constate que ce module comporte beaucoup de potentiomètres mais que nos 3 potentiomètres habituels (entrée/mix/sortie) ne sont pas "visibles". Ensuite, que la fenêtre d'information est petite mais très complète avec en particulier un petit potentiomètre bien pratique en face arrière pour régler le retro-éclairage. Enfin, je remercie les ingénieurs d'avoir mis la mise en marche sur la face avant.

La MPX500 possède 2 entrées/sorties jacks symétriques et XLR (s'il vous plaît). Ajoutons à cette débauche de connections analogiques, des entrées/sorties S/PDIF. Cet effet est totalement contrôlable par le MIDI. Il comporte une entrée et une sortie/thru MIDI. Bien entendu, dans cette gamme de prix, l'alimentation est incorporée. Enfin, nous avons des prises pour les pédales de bypass et saisie du tempo. On remarque la présence de 240 presets et seulement 30 programmes utilisateurs.

Test

Pour effectuer le test, nous sommes partis d'un master de voix et saxo sans effets. Nous avons ensuite testé les différents programmes. Les enregistrements ont été effectués par un Da7 et un DtD PC. Etant donné la catégorie de l'effet, nous avons utilisé pour les masters un micro Neumann TLM 103 branché à un symetrix et un compresseur DBX.

La grosse difficulté que nous avons rencontré pour effectuer ce test concerne l'absence de potentiomètre de Mix. Je rappelle qu'il doit toujours être mis à fond lorsqu'on utilise un départ d'effet d'une table de mixage. La documentation, très pauvre sur ce sujet, ne nous a pas été de grande aide et nous avons du changer nos micros d'épaule pour éviter des phénomènes de phase bien connues.

Une fois en marche, c'est la signature Lexicon : Une brillance inégalable qui ravira les voix et ceux qui aiment ce type de son. Lexicon possède, aussi, une solide réputation pour les guitares, ne l'oublions pas. Les synthés seront également à la fête avec ce module. Par contre, cette brillance peut être jugée excessive pour les cuivres ( saxophones, trompettes, etc...). Mis à part les effets de reverb, on retrouve l'efficacité exemplaire des autres effets avec, en particulier, ce fameux pitch/detune déjà repéré dans l'entrée de gamme MPX100 et qui donne ici toute son ampleur. Les delays, chorus, flange, écho sont vraiment très bons.

L'édition des réglages est d'une simplicité exemplaire avec les 4 potentiomètres dédiés. La documentation sera inutile pour les habitués même si l'on veut "bidouiller" les combinaisons d'effets. Les amplitudes de réglage sont de niveaux professionnels. Il faudra de nombreuses heures pour en faire le tour. C'est sans doute pour cette raison que Lexicon offre autant de presets. Malheureusement, les noms de ceux-ci ne sont pas toujours très explicites. Ils sont adaptés aux voix et guitares. Quelques presets semblent également efficaces pour les percussions.

Avis personnel

C'est un bon module qui comblera les chanteurs et guitaristes. Nous sommes presque à un niveau professionnel. Cela étant, l'absence d'un réglage de Mix par un potentiomètre est incompréhensible compte tenu du public destinataire.

A mon avis, le son est cependant trop brillant. Cela se vérifie surtout avec les cuivres (saxo alto par exemple) où la MPX500 s'est révélée très agressive. La MPX 1 lui reste bien supérieure pour cet office et dans l'ensemble sonne beaucoup moins métallique.

La gamme de "reverb" de Lexicon se présente aujourd'hui de la manière suivante:


  • MPX 100 : 2 000 Francs.
  • MPX 500 : 4 000 Francs.
  • MPX 1 : 8 000 Francs.
  • PCM91 : 23 000 Francs.



On aura compris que mis à part le PCM91, on double chaque fois que l'on monte de catégorie. Chacun de ces modules s'adresse à un public. Vu la qualité des modules MPX (surtout le 1), je trouve que le prix de la PCM91 est hors d'époque. Fort est à parier que TCelectronic y travaille.

La MPX 500, bien que plus chère, entre en concurrence directe avec la Tc Electronic Mone, dont vous pouvez lire le test sur le site.

Fiche technique et bilan

Convertisseurs AN/NA : 24 bits
Traitement interne : 24 bits
Fréquence d'échantillonnage : 44,1 kHz
Bande passante : 20 à 20 000 Hz
Entrées/sorties analogiques : Jacks 6,35 et XLR
Sortie numérique : S/PDIF
Midi : In / Out, contrôles des effets en MIDI
Structure : Structure audio double-mono permettant d'affecter deux sources différentes sur deux effets indépendants simultanément. Codeurs permettants le réglage de 4 plages de paramètres
Saisie tempo : Par bouton pédale ou MIDI
Alimentation : Alimentation incorporée


Points forts Points faibles
  • Finition parfaite
  • Superbe de "brillance" pour les voix
  • Edition des effets avec les 4 potentiomètres
  • Pas de potentiomètre de MIX
  • Reverb métallique et trop dure pour les cuivres (avis personnel)
  • Seulement 30 programmes utilisateurs
À propos de nos tests
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail