test Test TC Electronic M-One

Test TC Electronic M-One

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

La M One de Tc electronic est sortie il y a quelques mois déjà. On a tellement écrit de choses sur elle qu'il nous a semblé superflu d'en rajouter. De plus, la M One entre dans une nouvelle série à laquelle se joint depuis peu le Triple C. Il nous a donc paru plus judicieux de laisser le constructeur danois dévoiler ses intentions. Bien peu sont ceux qui ont vu dans cette attaque, une volonté pour faire descendre les prix des modules hardwares semi-professionnels et professionnels.

Il est clair que les dernières releases des grands du tout PC (Pro-tools, Cubase et Logic) et les fabricants de plugins y sont pour quelque chose. Aujourd'hui, j'ai du mal à expliquer comment une reverb peut valoir 23 000 Francs!

De plus la M One, qui incorpore un compresseur et un équaliseur, annonce peut-être une nouvelle manière de comprendre le hardware. Je ne peux m'empêcher de penser que la M One est aux effets ce qu'est le XV5080 de Roland pour la génération d'un son : un tout en un (ou presque, voir le two qui va avec le One). Une boite super simple à utiliser et de très grande qualité qui met un pavé dans la mare à un marché sclérosé ou déjà totalement reconverti au tout PC.

J'ai toujours pensé qu'on trouverait une solution intermédiaire entre ces 2 positions radicales. La sortie de la console numérique Sony DMX R100 en est encore une preuve. Non, nos boutons ne sont pas morts, ils changent avec les PC/MAC et se convertissent en contrôleur ou en module hyper spécialisés et/ou intégrés.

Nous profitons donc de la sortie de la MPX500 de Lexicon (test dans Audiofanzine) pour tester dans la même session le fameuse M One.

La présentation de la M One est un mélange de classique et moderne. On retrouve en même temps que nos 3 boutons favoris (input/mix/output) un écran bourré d'informations très lisible mais pas vraiment beau (Je dois dire que le choix des couleurs est étrange)L'écran pas très beau mais fonctionnel du TC Electronic M One. Une série de boutons très lisibles et une grosse molette de sélection tout à droite vient compléter le module.
Au verso, on découvre les entrées/sorties Jack balancées mais pas de XLR, contrairement aux Lexicon MPX500, et les entrées/sorties S/PDIF. Coté MIDI on retrouve une entrée, une sortie et un thru (2 pour le Lexicon MPX500 : regroupé Sortie/thru). Enfin, tout comme le Lexicon, La M One reçoit un entrée pédale pour la synchronisation du delay.

Techniquement, ces 2 machines travaillent en 24 bits. Par contre, la M One prend un léger avantage en pouvant travailler à 48 kHz. Pour la Rom Lexicon MPX500 reprend l'avantage avec 240 presets contre 100 pour la Lexicon. Mais la M One a le dernier mot avec un beau 100 espaces utilisateurs contre seulement 30 pour Lexicon. Enfin, notons que les noms de preset Rom de la M One sont beaucoup plus clairs que ceux de la Lexicon. Par exemple: "Saxo room" ou "Voice large hall". Mais on en reparlera.

En bref, reconnaissons une lisibilité exemplaire mais un niveau de finition inférieur à Lexicon.

Test

Pour effectuer le test, nous sommes partis, comme toujours, d'un master de voix et saxo sans les effets. Nous avons ensuite testé les différents programmes. Les enregistrements ont été effectués sur une console de mixage Da7 de Ramsa et un DtD PC.

Etant donné la catégorie de l'effet, nous avons utilisé un micro Neumann TLM 103 branché à un symetrix et un compresseur DBX. Il s'agit de la même configuration que pour le test de la Lexicon.

Ce qui frappe en premier lieu est la simplicité d'utilisation de la Tc electronic. Très rapidement, vous commencez à jouer avec, et cela à partir des presets remarquablement faits. Il n'a pas été nécessaire de consulter la doc (succinte) pour faire le test ! Pourtant Tc vous donne un quickguide dans toutes les langues. Autre exemple avec le tap delay : quand vous commencez à marquer le rythme, la M One vous renseigne immédiatement du nombre de Millisecondes entre chaque battement. Evidemment au bout de 30 secondes, les copains rentrent dans votre studio pour tester sa régularité - variation de 20 ms pour les meilleurs!

Nous disposons de 2 effets qui peuvent être mis soit en série, soit en parallèle, soit les 2. Enfin, ce module peut bien sûr être utilisé en dual mono. (Deux effets mono totalement séparés sur deux sources mono)

Le delay peut monter jusqu'à 2 secondes. Le phaser se révèle terriblement efficace. En revanche, nous émettrons un doute quant à l'efficacité de la compression. Ce sont vraiment les reverbs qui tiennent le haut du pavé. Le saxo est époustouflant sans avoir eu à changer un seul paramètre du preset Saxo room!

Mais ce qui frappe le plus dans les tests effectués, c'est sans doute qu'à aucun moment la reverb ne s'est montrée agressive. Elle vous laisse une impression de "naturel" que l'on trouve uniquement dans les modules au top ! Si l'on prend des reverbs exagérées comme le hall du programme 33, on va obtenir une reverb qui vraiment "s'eternise" mais qui ne "métallisera" jamais; même pour sa résolution.

Dans une seconde phase, je n'ai pas pu resister à appeler mon ami guitariste pour qu'il puisse nous faire entendre ses différents bijoux. Les guitares classiques rentrent dans la pièce avec un son boisé qui m'ont surpris (surtout par rapport à mes références Lexicon). Pour les guitares electriques, type jazz, le module excelle.

Pour les enregistrements des cuivres (ou instrument mono), il est intéressant d'utiliser 2 channels, même si l'enregistrement est en mono. Ainsi vous pouvez balancer les signaux dry et wet et enrichir l'effet stéréo de la M One.

Avis personnel

Allez, je vous le dis tout de suite : je n'ai pas entendu une aussi belle reverb pour le saxo depuis le M3000 du même Tc electronic.

Pour les voix, le Lexicon est plus brillant mais moins rond que le Tc electronic. Votre serviteur préfère les sons ronds alors... Pour ceux qui brancheront leurs synthés sur ce type de module, je dois reconnaître que le choix est moins évident. Pour les guitaristes, je pense aussi que la M One est le typique effet indispensable même s'il faudra le completer avec d'autres (La Tc Two?).

En conclusion, je dirais que je suis satisfait de ne pas avoir testé la M One avant, car la sortie du MPX500 nous permet de mieux valoriser le pas que vient de franchir Tc Electronic par rapport à ses concurrents. Je n'hésite pas à dire qu'un leader vient de se faire détrôner ! Connaissant lexicon, la réponse ne devrait pas tarder...pour notre bonheur !

A part La MPX 500 (600 francs plus chère), la M One n'a plus vraiment de concurrent sur le marché. Si l'on parle des cuivres, on trouvera le "concurrent" chez le même constructeur avec la M3000 à 13 000 francs !


Fiche technique et bilan

Entrées/sorties numériques : S/PDIF (24 bits), EIAJ CP-340, IEC 958 connecteurs RCA
Dithering : HPF/TPDF 24/20/16/8 Bits
Fréquence d'échantillonnage : 44,1 kHz / 48 kHz
A/D D/A conversion : 24 bits 128 X oversampling
Dynamique : 100 dB,20Hz-20kHz (entrée)
Connecteurs : 1/4" jack symetrique (ou asymetrique)
Niveau max sortie : +20dBu
Dynamique : 104 dB,20hZ-20kHz (sorties)
Midi : In/Out/Thru
Alimentation : Alimentation incorporée


Points forts Points faibles
  • La Reverb des cuivres et en particulier des saxos
  • Utilisation / programmation
  • Rapport son/prix exceptionnel
  • Phaser un peu bruyant dans les cas extrêmes
  • Pas vraiment beau (Mais est-ce important?)
À propos de nos tests
Soyez le premier à réagir à cet article
Soyez le premier à réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail