Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
test
Et de 5 pour Guitar Rig

Test du Native Instruments Guitar Rig Pro 5

Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Native Instruments Guitar Rig 5 Pro
Photos
1/46
Native Instruments Guitar Rig 5 Pro

Simulateur d'ampli/baffle logiciel pour guitare/basse de la marque Native Instruments appartenant à la série Guitar Rig.

Prix public : 179 € TTC
Acheter

Guitar Rig est devenu en quelques années une référence dans le monde de la simulation d'amplis et effets pour guitare. La quatrième version sortie il y a un peu moins de deux ans avait fait de nets progrès en terme de qualité sonore grâce à sa Control Room, mais cette dernière restait malheureusement trop limitée… Que nous a réservé l'éditeur allemand pour cette cinquième mouture ? C'est ce que nous allons découvrir…

Guitar Rig Pro est histo­rique­ment l’un des premiers logi­ciels de simu­la­tion d’am­pli de guitare, et on peut dire qu’il a atteint une certaine matu­rité. Les nouveau­tés de cette cinquième version ne sont pas énormes, mais permettent de combler certaines lacunes. On voit donc appa­raître, comme d’ha­bi­tude, des nouveaux amplis et des nouveaux effets, une nouvelle version de la Control Room qui avait apporté la convo­lu­tion dans Guitar Rig (lire l’ar­ticle de Guitar Rig 4 Pro), et quelques ajouts qui seront utiles à certains…

Mais commençons par les deux nouveaux amplis, Van 51 et Hot Solo+.

Deux amplis pour du gros son

Native Instruments Guitar Rig Pro 5

Autant le dire tout de suite, les guita­ristes n’ai­mant que les sons clairs ne seront pas inté­res­sés par les deux nouvelles simu­la­tions, la première est une réplique du fameux Peavey 5150, ampli de monsieur Van Halen, plutôt adepte des sons Hi Gain, des palm-mute, du tapping et du drop-D. Le « Van 51 », puisque c’est son nom dans Guitar Rig, propose deux canaux, avec deux switchs « bright » et « crunch » pour le canal ryth­mique, et pour les parties communes, un égali­seur trois bandes, un « post gain » (master volume), un potard « reso­nance » (pour les basses fréquences), un autre « presence » (pour les hauts médiums), et enfin un switch « hi gain ». Même si ce n’est pas sa voca­tion première, nous avons testé l’am­pli virtuel avec une 335 et une Tele­cas­ter en son clair, et le résul­tat n’est pas inou­bliable, mais reste hono­rable. Avec une ESP ou une Ibanez RG sur le canal Lead, nous avons été vrai­ment convain­cus. Le son est précis sans pour autant faire trop synthé­tique. De plus les deux guitares sonnent diffé­rem­ment, ce qui montre que le logi­ciel respecte l’ins­tru­ment, chose souvent repro­chée aux simu­la­teurs d’am­plis. L’ar­ri­vée d’un tel ampli est une bonne nouvelle, car si Guitar Rig se débrouillait bien en crunch et clair, les sons très satu­rés semblaient parfois ne pas être à la hauteur.

Avec la Les Paul, vous pour­rez entendre la diffé­rence entre les deux canaux. Le canal ryth­mique reste assez costaud et typé métal, mais le son est plutôt sympa­thique ! Avec une Tele­cas­ter, on garde le twang de l’ins­tru­ment et c’est inté­res­sant. En bref, le Van 51 n’est pas réservé aux guitares métal dotées de micros à haut niveau de sortie. C’est une bonne surprise qui vient complé­ter l’offre déjà coquette du logi­ciel.

Native Instruments Guitar Rig Pro 5

Le deuxième ampli est le Hot Solo+, basé sur le Soldano SLO (Super Lead Over­drive) 100, qui n’est pas non plus un ampli de bal musette et qui est consi­déré comme le top du top par pas mal de guita­ristes. À nous les solos endia­blés sur cet ampli boutique haut de gamme ! L’am­pli offre deux canaux (normal et over­drive), avec deux gains sépa­rés, un égali­seur trois bandes, un master, un potard de « presence » (haut médiums) et un autre dénommé « depth » (pour les basses fréquences). La bonne nouvelle est que le Hot Solo+ est livré avec deux baffles qui sont très diffé­rents. L’as­so­cia­tion des deux lors de vos prises est d’ailleurs recom­man­dée, ils sont très complé­men­taires et vous permet­tront de gros­sir votre son. Nous avons d’ailleurs fait les mêmes prises avec les mêmes réglages, en chan­geant juste le baffle pour vous rendre compte des diffé­rences. Avec la 335 et la Tele­cas­ter en son clair, c’est plus inté­res­sant que le Van 51, le son a plus de relief et reste défi­ni­ti­ve­ment utili­sable, même si on préfère certains amplis déjà présents dans Guitar Rig Pro. En son crunch avec la Tele­cas­ter et la Les Paul, on entend bien la diffé­rence entre les deux baffles, le deuxième étant plus creusé que le premier. En Hi Gain, le Hot Solo+ est très convain­cant, que ce soit avec la Les Paul, l’Iba­nez RG ou l’ESP.

Voici les exemples audio, afin que vous puis­siez vous faire votre propre avis :

 

Amp – 335 Van 51 Clean
00:0000:16
  • Amp – 335 Van 51 Clean00:16
  • Amp – Tele­cas­ter Van 51 Clean00:23
  • Amp – Les Paul Van 51 Canal Rythm00:23
  • Amp – Tele­cas­ter Van 51 Canal Rythm00:22
  • Amp – ESP Van 51 Canal Lead00:20
  • Amp – Ibanez RG Van 51 Canal Lead00:18
  • Amp – Les Paul Van 51 Canal Lead00:20
  • Amp – Tele­cas­ter Hot Solo + Clean Cab 100:23
  • Amp – Tele­cas­ter Hot Solo + Clean Cab 200:23
  • Amp – 335 Hot Solo + Jazz Cab 100:16
  • Amp – 335 Hot Solo + Jazz Cab 200:16
  • Amp – Les Paul Hot Solo + Blues Cab 100:23
  • Amp – Les Paul Hot Solo + Blues Cab 200:23
  • Amp – Tele­cas­ter Hot Solo + Blues Cab 100:22
  • Amp – Tele­cas­ter Hot Solo + Blues Cab 200:22
  • Amp – ESP Hot Solo + Metal Cab 100:20
  • Amp – ESP Hot Solo + Metal Cab 200:20
  • Amp – Les Paul Hot Solo + Metal Cab 100:20
  • Amp – Les Paul Hot Solo + Metal Cab 200:20
  • Amp – Ibanez RG Hot Solo + Metal Cab 100:18
  • Amp – Ibanez RG Hot Solo + Metal Cab 200:18

Toujours plus d’ef­fets…

Native Instruments Guitar Rig 5 Pro

Du côté des effets, on observe l’ar­ri­vée de six nouveaux modules dont Fast Comp, un compres­seur qui se veut vintage et chaud, plutôt destiné aux sons clairs. Les réglages sont simples : on ajuste le niveau d’en­trée, le temps d’at­taque et le « makeup gain » permet­tant de rehaus­ser le niveau après trai­te­ment. Nous l’avons testé sur une guitare funky avec un réglage d’at­taque rapide et lent. En écou­tant le fichier « Fast », on se rend compte que le trai­te­ment fait bien son boulot.

 

FX – Fast Comp Off
00:0000:20
  • FX – Fast Comp Off00:20
  • FX – Fast Comp On Slow00:20
  • FX – Fast Comp On Fast00:20

Le deuxième effet est dénommé Vintage Verb, et comme son nom l’in­dique, c’est une réver­bé­ra­tion de la vieille école qui regroupe des algo­rithmes de type Plate et Spring (ressort). Native instru­ments la recom­mande non seule­ment pour son côté rétro, mais pour ajou­ter du carac­tère à vos guitares. Les réglages sont simplistes : mix et choix de l’algo. Pour les exemples audio, nous avons déli­bé­ré­ment poussé les réglages afin d’en­tendre un peu mieux l’ef­fet. L’édi­teur alle­mand nous offre donc un complé­ment de la spring reverb qui était un peu chiche, un très bon point.

 

FX – Vintage Verb Dub
00:0000:22
  • FX – Vintage Verb Dub00:22
  • FX – Vintage Verb Studio00:22
  • FX – Vintage Verb Dual00:22
  • FX – Vintage Verb Gold Short00:22
  • FX – Vintage Verb Gold Long00:22
  • FX – Vintage Verb Amp00:22
  • FX – Vintage Verb Silver Short00:22
  • FX – Vintage Verb Silver Long00:22

On reste dans les réverbes avec Little Reflek­tor, un trai­te­ment à convo­lu­tion qui n’est autre que le petit frère limité de Reflek­tor. Nous avons à dispo­si­tion 8 impulses avec réglages de low cut (couper le bas du spectre) et decay (temps que la réverbe met à s’es­tom­per). Les 8 impulses sont divi­sées en 4 caté­go­ries : Short, Med, Long et XXL, avec à chaque fois deux choix. C’est simple et effi­cace. On n’a pas tous les réglages de Reflek­tor, mais nous sommes dans un logi­ciel pour guita­ristes : ne l’ou­blions pas ! De plus, c’est la première fois qu’une réverbe à convo­lu­tion est dispo­nible dans Guitar Rig Pro, cool !

 

FX – Little Reflek­tor 1
00:0000:22
  • FX – Little Reflek­tor 100:22
  • FX – Little Reflek­tor Room00:22
  • FX – Little Reflek­tor Hall00:22
  • FX – Little Reflek­tor XXL00:22

On passe au filter­bank qui est un filtre réson­nant multi-mode inspiré de ce que peut faire Moog. Les possi­bi­li­tés offertes par cet effet sont assez énormes et vous pouvez chan­ger dras­tique­ment le son de votre instru­ment. Si vous le couplez aux « modi­fiers » présents dans le logi­ciel, comme Step Sequen­cer ou Analog Sequen­cer, afin de modi­fier les para­mètres de filter­bank, vous pour­rez obte­nir des résul­tats sympas comme dans l’exemple audio que nous vous avons concocté.

 

FX – Filter­bank + Step et analog Seq
00:0000:30

Stereo Tune permet de désac­cor­der légè­re­ment le son de votre instru­ment et d’élar­gir l’image stéréo. Pas mal pour gros­sir le son d’une guitare. L’ef­fet peut être assez subtil ou plus prononcé suivant les réglages : Drift (désac­cor­dage du signal entrant) et Spread (mono à stéréo).

 

FX – Stereo Tune Off
00:0000:23
  • FX – Stereo Tune Off00:23
  • FX – Stereo Tune On00:23
  • FX – Stereo Tune On 200:23

On termine la section d’ef­fets avec Reso­chord qui nous rappelle que Guitar Rig n’est pas seule­ment un outil pour les guita­ristes et qu’il est souvent utilisé pour des raisons diverses et variées. L’ef­fet est une banque de 6 comb filters et permet de créer des accords à partir d’une seule note, voire carré­ment d’une boucle ryth­mique non mélo­dique. Nous l’avons essayé avec une partie de batte­rie et une de percus­sion. Le résul­tat est inté­res­sant, même si cela n’in­té­res­sera que les guita­ristes ou musi­ciens les plus expé­ri­men­taux.

 

FX – Reso­chord Drums
00:0000:16
  • FX – Reso­chord Drums00:16
  • FX – Reso­chord West Africa00:21

Control Room, le retour de la vengeance

Native Instruments Guitar Rig Pro 5

La Control Room nous avait convain­cus du point de vue sonore lors du test de la version 4 de Guitar Rig, mais nous ne la trou­vions pas assez flexible. Native Instru­ments nous a entendu et a demandé de l’aide auprès de RedWi­rez dont la spécia­lité est de faire et vendre des fichiers de convo­lu­tion de baffles de guitare. Le résul­tat est à la hauteur de nos espé­rances avec pas moins de 29 baffles (contre 7 précé­dem­ment), 5 micros et trois posi­tions (plein centre, excen­tré ou entre les deux). Les possi­bi­li­tés sont donc démul­ti­pliées et il est envi­sa­geable de combi­ner jusqu’à 8 baffles diffé­rents repris par des micros divers et avec une posi­tion choi­sie. On dispose aussi d’un réglage de phase et de room, ce qui est une très bonne nouvelle. Si la version 4 nous avait permis de faire un bond au niveau du réalisme sonore, la version 5 est beau­coup plus flexible et nous permet beau­coup plus de fantai­sies. Il y a en revanche moins de micros que dans la version normale de Control Room (qui reste dispo­nible), mais les 5 modèles présents (deux rubans Royer et Beyer, un SM57, un U87 Neumann et un MD421 de Senn­hei­ser) sont ceux qui restent le plus souvent utili­sés… Ne faisons pas la fine bouche ! Nous avons vrai­ment appré­cié cette nouvelle version de Control Room qui apporte beau­coup à Guitar Rig.

What’s up, doc ?

Native Instruments Guitar Rig Pro 5

On termine avec les nouveau­tés mineures, mais qui font plai­sir quand même ! Parmi elles on trouve le side­chain, dispo­nible dans les trois compres­seurs et trois des modi­fiers. En mode stand alone ou dans votre séquen­ceur, vous pour­rez contrô­ler ces trai­te­ments avec un signal autre que celui qui rentre dans Guitar Rig. Ceci est inté­res­sant pour créer des effets spéciaux, comme le pompage en contrô­lant le compres­seur de votre guitare avec, par exemple, la grosse caisse de la batte­rie. Tout le monde n’uti­li­sera pas cette fonc­tion, mais elle a le mérite d’être présente et comblera les plus twea­kers d’entre nous.

Native Instruments Guitar Rig Pro 5

Même s’ils n’ont aucun inté­rêt d’un point de vue stric­te­ment sonore, les contai­ners restent fort pratiques, car ils permettent de regrou­per plusieurs modules et de les présen­ter comme un seul et unique trai­te­ment. On pourra choi­sir les para­mètres dispo­nibles et créer ainsi son propre effet ! Cela aura beau­coup d’im­por­tance pour ceux utili­sant Guitar Rig en Live, car l’in­ter­face de ce dernier peut se révé­ler être touf­fue et compliquée, et il est aisé de faire n’im­porte quoi dans le stress d’un concert. À noter la possi­bi­lité de faire des macros et de contrô­ler plusieurs para­mètres via un seul et unique potard virtuel. Au final, les contai­ners offrent pas mal de possi­bi­li­tés et restent faci­le­ment program­mables, un autre plus non négli­geable pour les power users de Guitar Rig Pro.

Conclu­sion

La nouvelle version de Guitar Rig a plus d’un tour dans son sac et comblera les utili­sa­teurs qui aiment twea­ker et utili­ser le logi­ciel à 100% de ses possi­bi­li­tés. Les contai­ners, le side­chain, les effets tels que le Reso­chord et le Filter­bank permettent pas mal de fantai­sies. Les utili­sa­teurs un peu plus clas­siques ne sont pas en reste avec une Control Room Pro plus flexible et propo­sant toujours plus de baffles. Les deux nouveaux amplis sont plutôt orien­tés Hi Gain, mais sonnent très bien et comblent un manque certain. On pourra regret­ter qu’il n’y ait pas plus de nouveaux amplis, et les bassistes se senti­ront encore lésés avec leur seule et unique modé­li­sa­tion ! 69€ l’up­date semble raison­nable vu les nouveau­tés, et pour ceux hési­tant encore à passer sur le logi­ciel de Native Instru­ments (179€), cette version ajoute quelques argu­ments dans la balance.

8/10
Points forts
  • Une control room plus flexible
  • 23 cabinets supplémentaires
  • Les deux nouveaux amplis sonnent bien
  • 6 nouveaux effets
  • Le container, pratique
  • Guitar Rig Pro reste une référence du marché
Points faibles
  • Seulement deux amplis supplémentaires
  • Toujours qu'un seul ampli basse
  • Des effets qui n'intéresseront pas tout le monde
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.

  • babaorum 6867 posts au compteur
    babaorum
    Je poste, donc je suis
    Posté le 09/04/2012 à 16:59:33

    Et le Rahmstein il est sorti après le test ?

  • fabthedab 70 posts au compteur
    fabthedab
    Posteur AFfranchi
    Posté le 05/10/2019 à 18:42:49
    Citation :
    Et le Rahmstein il est sorti après le test ?


    oui oui

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.