Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
pédago

Le mariage entre la réverbération et le delay

Le guide du mixage — 91e partie

Pour finir le chapitre consacré à l’usage du delay en situation de mixage, je vous propose de nous pencher sur le cas du mariage entre réverbération et delay.

Accéder à un autre article de la série...

La réverbe ère…

Les réver­bé­ra­tions et les delays évoluent souvent de façon paral­lèle au sein d’un mix. Par exemple, il est très fréquent d’en­voyer une piste de voix vers deux bus auxi­liaires distincts, l’un équipé d’une réverbe pour la profon­deur et l’autre affu­blé d’un delay stéréo afin d’ap­por­ter un peu plus d’épais­seur au chant. Cepen­dant, il arrive égale­ment d’em­ployer ces deux types d’ef­fets en série. Pour quelle raison ? C’est ce que nous allons voir, mais d’abord un mot sur une consi­dé­ra­tion pure­ment tech­nique.

Pour que cet accou­ple­ment en série fonc­tionne au mieux, il convient de respec­ter un ordre de chaî­nage immuable : d’abord le delay, puis la réver­bé­ra­tion. Évidem­ment, vous pouvez toujours expé­ri­men­ter l’ordre inverse, mais vous vous aper­ce­vrez certai­ne­ment très vite que le rendu n’a abso­lu­ment aucun inté­rêt. En effet, utili­ser un delay, même simple, après une réverbe revient à ajou­ter plusieurs copies du champ diffus, ce qui ne manquera pas de flou­ter le rendu et d’ainsi noyer dans un épais brouillard le signal traité.

Effect bus DAW

Bref, le delay se place donc avant la réverbe. Mais pour quoi faire ? Plusieurs choses en vérité. Tout d’abord, un delay basique ne servant qu’à retar­der le signal — donc sans feed­back — peut servir à rempla­cer le réglage de pré-delay d’une réverbe. L’in­té­rêt ? Eh bien déjà, certaines réver­bé­ra­tions n’en sont tout simple­ment pas pour­vues, par exemple certaines Plates ou Springs. De plus, comme je vous l’ai déjà expliqué, le pré-delay peut repré­sen­ter deux choses selon les réverbes : soit le temps sépa­rant le signal source du son réver­béré dans son ensemble, soit seule­ment le temps entre la source et le champ diffus. Or, dans ce deuxième cas, il peut être inté­res­sant de pouvoir retar­der égale­ment les premières réflexions, d’où le plug-in de delay en amont.

Ensuite, vous pouvez égale­ment utili­ser un delay afin de rempla­cer tout bonne­ment les premières réflexions de votre réverbe si elles ne vous conviennent pas. Pour ce faire, coupez bien entendu ces dernières dans la réver­bé­ra­tion et jouez avec le feed­back ainsi que l’éga­li­sa­tion interne à votre delay. Quel est donc l’in­té­rêt de la manœuvre ? De simpli­fier le pattern des premières réflexions parfois beau­coup trop complexes de certains plug-ins tout en profi­tant quand même du champ diffus.

Enfin, utili­ser la méthode précé­dente mais en gardant cette fois-ci les premières réflexions de votre réver­bé­ra­tion pourra accen­tuer la sensa­tion de profon­deur d’une réverbe manquant d’ef­fet de pers­pec­tive.

Recul…

Voilà qui conclut ce long chapitre consa­cré au travail de la sensa­tion d’es­pace au moyen de réver­bé­ra­tions et de delays. Comme nous sommes encore en plein cœur de notre boucle de mixage, je vous rappelle qu’il est vital de revoir dès à présent toutes les étapes précé­dentes afin d’ef­fec­tuer quelques ajus­te­ments çà et là. Une fois cela fait, je vous encou­rage à faire un nouvel export/import de votre titre, puis à compa­rer ce dernier avec les diffé­rents rendus que vous avez dû faire tout au long du mixage afin de vous rendre compte de l’avan­cée des choses. Que de chemin parcouru jusqu’ici, n’est-ce pas ? D’ici la publi­ca­tion du prochain épisode, prenez le temps d’ana­ly­ser cette évolu­tion histoire de mieux inté­grer le chemi­ne­ment qui nous a menés à cela…

← Article précédent dans la série :
Le remplissage avec un délai
Article suivant dans la série :
Accentuer la cohésion de son mix avec les bus →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.