Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
pédago
7 réactions

Le placement rythmique du chanteur

Le guide de l’enregistrement - 102e partie

Cette semaine, nous allons voir comment aider votre interprète lorsque ce dernier rencontre quelques problèmes de placement rythmique.

Le placement rythmique du chanteur : Le guide de l’enregistrement - 102e partie
Accéder à un autre article de la série...

Rhythm is love

Comme je vous le disais lors d’un précé­dent article, la voix est un instru­ment à part. Nous avons déjà vu comment se prému­nir des éven­tuels problèmes d’in­tel­li­gi­bi­lité et nous savons égale­ment accom­pa­gner le chan­teur de façon à ce que sa perfor­mance colle au plus près aux émotions censées être véhi­cu­lées par le titre en cours de produc­tion. Il nous reste donc à abor­der trois des points essen­tiels à une bonne prise de voix, dont le place­ment ryth­mique et la justesse. Or, si j’in­siste lour­de­ment sur l’im­por­tance du retour pour le chan­teur depuis plus d’un mois, figu­rez-vous que ce n’est pas pour des clopi­nettes ! En effet, la mani­pu­la­tion de ce retour peut vous permettre d’ai­der votre donneur de voix à corri­ger d’éven­tuels soucis de place­ment ryth­mique et/ou de justesse. Aujour­d’hui, nous allons nous concen­trer sur le ryth­me…

Afin de faci­li­ter le place­ment ryth­mique, il me semble évident de faire en sorte que l’in­ter­prète sente bien la pulsa­tion. Pour ce faire, il suffira la plupart du temps de mettre en avant dans le retour la partie pure­ment ryth­mique du morceau, qu’il s’agisse de percus­sions diverses ou d’une batte­rie clas­sique. Atten­tion, lorsque je vous parle de mettre cela en avant, ça ne signi­fie pas qu’il faut augmen­ter le volume de ces instru­ments ! En effet, il vaut mieux raison­ner ici de façon sous­trac­tive et bais­ser le volume du reste de l’ins­tru­men­ta­tion. Le résul­tat final sera le même tout en ayant pour avan­tage de ne pas bles­ser les fragiles oreilles de votre chan­teur. 

Enregistrement-102Notez qu’en l’ab­sence d’ins­tru­ments percus­sifs purs et durs indiquant la pulsa­tion, vous pouvez mettre en avant tout instru­ment suivant suffi­sam­ment clai­re­ment le rythme, comme par exemple une guitare ryth­mique ou une partie de piano bien chalou­pée. Évitez tout de même les instru­ments navi­guant trop dans le bas du spectre tels que la basse car ces derniers peuvent engen­drer des problèmes de justes­se… Avouez qu’il serait absurde de créer un nouveau problème en essayant d’en résoudre un autre !

Les manoeuvres décrites ci-dessus peuvent malheu­reu­se­ment ne pas s’avé­rer suffi­santes dans certains cas. Par exemple, diffi­cile de mettre un quel­conque rythme en avant lorsque l’ins­tru­men­ta­tion se résume à des nappes sonores éthé­rées. Il se peut égale­ment que la section ryth­mique soit telle­ment tara­bis­co­tée qu’il en devient diffi­cile de repé­rer la pulse nour­ri­cière à moins d’être soi-même un batteur averti. Bref, dans les situa­tions les plus diffi­ciles, la solu­tion la plus simple sera toujours là pour vous sauver la mise : l’uti­li­sa­tion du métro­nome ! Les chan­teurs n’aiment géné­ra­le­ment pas donner de la voix avec un clic dans les oreilles mais quand il n’y a pas le choix… Si votre inter­prète est vrai­ment aller­gique à ce doux appa­reil de torture musi­cale, vous pouvez toujours lui brico­ler un métro­nome person­na­lisé en utili­sant un instru­ment virtuel dispo­sant de sons percus­sifs « natu­rels », cela sera certai­ne­ment beau­coup plus agréable à ses oreilles.

Pour finir, pensez à éven­tuel­le­ment allé­ger, voire carré­ment suppri­mer les réver­bé­ra­tions et/ou delays sur la voix du chan­teur mais égale­ment sur tous les instru­ments du play­back car ce genre d’ef­fet joue énor­mé­ment sur notre percep­tion tempo­relle. Les sons secs seront certes moins agréables à l’écoute mais le gain en préci­sion ryth­mique peut s’avé­rer salva­teur lorsque le chan­teur est aux fraises de ce côté-là.

Voilà, c’est tout pour aujour­d’hui. La semaine prochaine, nous verrons comment mani­pu­ler le mixage du retour afin d’ai­der votre inter­prète lorsque ce dernier a quelques soucis de justes­se…

← Article précédent dans la série :
Le retour pour le chanteur (6e partie)
Article suivant dans la série :
La justesse du chanteur →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.