Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
pédago
34 réactions

Les niveaux d’enregistrement

Le grand guide de l’enregistrement - 4e partie

Cette semaine, nous allons prendre un instant pour discuter de la délicate question des niveaux à l’heure de l’enregistrement.

Accéder à un autre article de la série...

Mieux vaut préve­nir…

Le sujet a été maintes fois abordé sur Audio­fan­zine, pour­tant il me semble néces­saire d’écrire cet article en guise de piqûre de rappel au cas où… Cepen­dant, je ne compte pas réin­ven­ter la roue. Du coup, je vous invite à lire cet excellent article de mon collègue Mike Levine ainsi que celui-ci que j’avais écrit à l’oc­ca­sion de la série sur le mixage.

Bien, main­te­nant que vous savez de quoi il retourne, passons à un petit exemple visuel concret qui devrait enfon­cer un peu plus le clou. Je me suis amusé à prendre une forme d’onde simple, en l’oc­cur­rence une onde trian­gu­laire, et j’ai réen­re­gis­tré cette dernière au travers des deux préam­plis de ma carte son. La subti­lité de la manœuvre, c’est que l’un des préam­plis était réglé de façon à ce que le niveau d’en­re­gis­tre­ment flirte avec le 0 dB FS sans toute­fois le dépas­ser, alors que l’autre était bien sage­ment calé à un niveau beau­coup plus raison­nable entre –14 et –10 dB FS. J’ai ensuite norma­lisé à –4 dB FS les trois fichiers audio, c’est-à-dire l’onde trian­gu­laire source, l’en­re­gis­tre­ment « Hot » proche du 0, et l’en­re­gis­tre­ment « Cool ». Ainsi, les retours visuels de chacune des formes d’onde sont du même ordre de gran­deur. Le résul­tat de cette mani­pu­la­tion n’a aucun inté­rêt d’un point de vue sonore, par contre, la capture d’écran ci-après me semble on ne peut plus révé­la­trice :

01 Triangle

Comme vous l’au­rez sans doute compris, le fichier jaune corres­pond à l’onde source, le rouge à l’en­re­gis­tre­ment proche du 0 dB FS, et le vert à l’en­re­gis­tre­ment plus « Cool ». Évidem­ment, aucun des enre­gis­tre­ments ne corres­pond parfai­te­ment à la source. Cepen­dant, la forme d’onde « verte » semble tout de même plus proche de la réalité, ne trou­vez-vous pas ?

À présent, voici un deuxième exemple visuel encore plus frap­pant. Ici, j’ai utilisé la même méthode que précé­dem­ment, mais le fichier source se résume à une irrup­tion aussi soudaine que brève de la forme d’onde trian­gu­laire qui peut ainsi être assi­mi­lée à une sorte de tran­si­toire :

02 Burst

Comme vous pouvez le consta­ter sur la capture d’écran, le résul­tat de l’en­re­gis­tre­ment proche du 0 dB FS en a pris pour son grade ! Pour­tant, je vous assure que lors de la capta­tion, le crête­mètre n’a pas dépassé, ni même atteint le 0 dB FS.

Je sais bien que ces exemples n’ont rien de vrai­ment irré­pro­chable d’un point de vue stric­te­ment scien­ti­fique. Ceci dit, les dégâts engen­drés par un niveau d’en­re­gis­tre­ment trop élevé sur une forme d’onde aussi simple laissent tout de même songeur, non ? Or, comme nous l’avons vu lors du précé­dent article, l’en­re­gis­tre­ment en 24-bit offre une plage dyna­mique remarquable, alors pourquoi courir le risque de dété­rio­rer vos enre­gis­tre­ments en ciblant un niveau trop proche de la limite abso­lue dans le monde numé­rique ? Cela n’a vrai­ment aucun sens, n’est-ce pas ?

Un autre point à prendre en consi­dé­ra­tion est l’écart de dyna­mique qu’il peut y avoir d’une perfor­mance à l’autre et qui est tota­le­ment impré­vi­sible, surtout lorsque le musi­cien n’a pas l’ha­bi­tude d’être enre­gis­tré. En effet, ce n’est pas parce que le musi­cien « tape » au maxi­mum à -X dB FS lors de la phase de test/cali­brage des niveaux qu’il va forcé­ment rester en dessous de ce -X dB FS tout au long des diffé­rentes prises. Du coup, si vous ciblez un niveau trop proche du 0 dB FS, il y a de fortes chances pour qu’une prise sature à un moment donné ou à un autre, et finisse donc à la poubelle, même si c’est la perfor­mance du siècle… Avouez que ce serait dommage !

Bref, vous l’au­rez compris, je vous encou­rage forte­ment à jouer la carte de la sécu­rité en matière de niveaux à la prise, vos enre­gis­tre­ments vous en seront recon­nais­sants, croyez-moi !

← Article précédent dans la série :
Quel format d’enregistrement ?
Article suivant dans la série :
Travailler à la source →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.