Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
pédago

Minimiser l'impact de l'acoustique du lieu lors de la prise de chant 3

Le guide de l’enregistrement - 121e partie

Aujourd'hui, nous allons enfin conclure le thème du placement lors de l'enregistrement de la voix par quelques petites remarques et autres réflexions…

Accéder à un autre article de la série...

Réflexion sans filtre…

La semaine dernière, nous avons parlé de l’uti­li­sa­tion de panneaux acous­tiques mobiles afin de mini­mi­ser l’im­pact sonore de l’acous­tique de votre local sur vos prises de chant. Certains d’entre vous se sont peut-être deman­dés pourquoi je n’avais pas profité de l’oc­ca­sion pour évoquer les filtres anti-réflexions du genre Reflexion Filter de sE Elec­tro­nics ou Halo d’As­ton Micro­phones puisque ces derniers sont a priori spécia­le­ment conçus pour cette tâche. Eh bien comme vous devez à présent vous en douter, cet « oubli » n’en est pas vrai­ment un : à titre person­nel, je n’ai jamais réel­le­ment été convaincu par ce type de « trai­te­ment », et ce, pour plusieurs raisons que je m’en vais vous conter.

Tout d’abord, l’in­té­rêt de ces filtres anti-réflexions me semble pour le moins limité lors de l’uti­li­sa­tion d’un micro doté d’une direc­ti­vité cardioïde. En effet, ces filtres se placent derrière le micro. Or, l’ar­rière d’un cardioïde est juste­ment la face où la capsule rejette le plus le son, alors à quoi bon ? Certes, ces filtres sont plus ou moins recour­bés afin de limi­ter les pertur­ba­tions sonores prove­nant des diffé­rents côtés. En outre, vous pouvez égale­ment opter pour un micro bidi­rec­tion­nel ou omni­di­rec­tion­nel, même si ces options sont moins fréquem­ment utili­sées en situa­tion de home studio, à tort ou à raison. Cepen­dant, je trouve tout de même qu’à l’usage ces filtres créent au moins autant, si ce n’est plus, de problèmes qu’ils n’en résolvent. Les rendus sur le chant me paraissent au mieux étriqués. De plus, sur des voix puis­santes, ces engins peuvent égale­ment être la source d’un phéno­mène de filtrage en peigne tout aussi perni­cieux que celui qui aurait été provoqué par les pertur­ba­tions arrê­tées par le filtre, un comble ! Une fois de plus, à quoi bon ? Enfin, le tarif de certains modèles avoi­sine le prix d’un panneau mobile qui sera autre­ment plus effi­cace et beau­coup plus poly­va­lent ; alors une dernière fois, à quoi bon ?

J’ai bien conscience d’être dur, mais je me voyais mal passer à côté du sujet par peur d’ex­pri­mer mon intime convic­tion à propos de ces « joujoux ». Libre à chacun d’en tenir compte ou non.

Plafond de verre

Autre point que je souhai­tais éclair­cir : nous ne parle­rons pas dans ce guide du cas des panneaux de trai­te­ment acous­tique fixes. En effet, le posi­tion­ne­ment de ces derniers est inti­me­ment lié par essence aux carac­té­ris­tiques propres à votre lieu de travail. Ainsi, vouloir être exhaus­tif sur le sujet est tout bonne­ment illu­soire car cela deman­de­rait une étude acous­tique précise du local de chacun d’entre vous… Je pour­rais bien entendu me lancer dans l’ana­lyse de plusieurs cas hypo­thé­tiques afin de vous faire comprendre les quelques prin­cipes de base, mais cela deman­de­rait une bonne ving­taine d’ar­ticles supplé­men­taires au bas mot. Or, je n’ai pas réel­le­ment de légi­ti­mité en la matière pour me permettre d’esquis­ser l’ébauche du moindre précis de trai­te­ment acous­tique d’une part ; et d’autre part, bien que le thème soit d’une impor­tance capi­tale, il ne s’agit pas du sujet prin­ci­pal de ce guide. Par consé­quent, vous me permet­trez bien de botter en touche pour cette fois.

Enregistrement-121Enfin, sachez que j’ai pensé les articles de ces trois dernières semaines comme une sorte de « programme de vulga­ri­sa­tion acous­tique pour les Nuls ». À ce titre, ils comportent certains abus de langage, quelques raccour­cis faciles ainsi qu’une bonne dose d’omis­sions volon­tai­res… Bref, tout est rigou­reu­se­ment faux ! Et c’est tout à fait normal car il me semble impos­sible de sensi­bi­li­ser les gens à une théma­tique en attaquant direc­te­ment par une étude en profon­deur des choses. Imagi­nez un peu abor­der tout de go la gravi­ta­tion au collège avec la théo­rie de la rela­ti­vité géné­rale plutôt que de passer d’abord par monsieur Newton et son histoire de pomme sauce gravi­ta­tion univer­sel­le… Plutôt indi­geste, n’est-ce pas ? La théo­rie de Newton est fausse et pour­tant, il faut en passer par là avant de pouvoir se pencher sur la « vérité » actuel­le­ment recon­nue.

Mora­lité, j’es­père avoir réussi à atti­rer votre atten­tion sur la problé­ma­tique de l’acous­tique de votre lieu de travail en situa­tion d’en­re­gis­tre­ment. Gardez cepen­dant bien à l’es­prit que pour résoudre toutes les diffi­cul­tés que vous pouvez rencon­trer chez vous, il convien­drait de prendre en consi­dé­ra­tion beau­coup plus d’élé­ments que ceux que nous avons briè­ve­ment vus. Par exemple, votre pièce n’est certai­ne­ment pas parfai­te­ment rectan­gu­laire, vos murs ne sont pas tous iden­tiques (portes, vitres, maté­riaux diffé­rents), sans parler du sol et du plafond. De plus, le mobi­lier présent joue égale­ment un rôle non négli­geable dans toute cette histoi­re… Il y a vrai­ment de quoi faire avant d’ob­te­nir une acous­tique « parfaite ». Mais que cela ne vous para­lyse pas outre mesure. Faites au mieux avec ce que vous avez, faites confiance à vos oreilles et surtout, surtout… Amusez-vous ! C’est encore le meilleur moyen d’ob­te­nir des prises de qualité émotion­nel­le­ment et artis­tique­ment parlant. Certes, la « tech­nique » consti­tue mon fond de commerce et c’est effec­ti­ve­ment un aspect impor­tant dans le domaine de la produc­tion phono­gra­phique. Toute­fois, l’es­sen­tiel ne me semble pas se résu­mer à cela, comme je vous le disais déjà il y a plus d’un an. Donc pour conclure défi­ni­ti­ve­ment ce chapitre : à vous de jouer !

← Article précédent dans la série :
Minimiser l'impact de l'acoustique du lieu lors de la prise de chant 2
Article suivant dans la série :
L'enregistrement des choeurs (partie 1) →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.