Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Hughes & Kettner AmpMan Classic
Photos
1/52

Test Hughes & Kettner AmpMan Classic

AmpMan : super héros de la guitare !
9/10
Award Qualité / Prix 2021
Partager cet article

Dévoilés il y a peu, les nouveaux amplis au format pédalier AmpMan Classic et AmpMan Modern sont directement dérivés de la série Black Spirit de la marque allemande que j’ai eu le plaisir de tester l’an dernier. Un lien de parenté évident est d’ailleurs visible dans le design de ces nouveaux produits, notamment avec la grille laissant apparaître une lumière orangée venant directement du Bionic Spirit Tone Generator. Si le Black Spirit Floor offrait un très grand nombre de possibilités sonores, des effets en veux-tu en voilà et des options de programmation très complètes, ces AmpMan Classic et Modern sont d’une approche beaucoup plus simple. Hughes & Kettner offre deux versions de l’AmpMan qui se destinent, comme leur nom l’indique, à des guitaristes de styles différents  : classique ou moderne.

H&KAmpManEn rece­vant les AmpMan, j’ai été très surpris par la taille et le poids du carton qui conte­nait les deux amplis. Et pour cause, ils affichent des dimen­sions très compactes (250 × 52 × 153 mm) et un poids plume d’à peine 1.150 kg. Ça surprend un peu au premier abord d’au­tant que ces petits amplis au format péda­lier déve­loppent quand même 48 watts sous 4 ohms ! Je ne me démonte pas et commence le débal­lage. Le packa­ging est très soigné et les amplis sont four­nis avec leur transfo d’ali­men­ta­tion 24 volts centre posi­tif et une notice très détaillée qui est la même pour les deux amplis dans la mesure où les deux bestioles partagent de nombreuses carac­té­ris­tiques.

La taille ne fait pas tout et en balayant les AmpMan du regard, on est vite impres­sionné par le nombre de fonc­tions qu’ils proposent, surtout dans un châs­sis aussi léger et compact. Une fois n’est pas coutume, commençons par détailler le dos de ces super­hé­ros de la guitare. De gauche à droite, on trouve en premier lieu l’en­trée guitare sur jack 6.35 mm suivie immé­dia­te­ment du Noise Gate. Ce dernier ne dispose que d’un réglage de seuil, permet­tant de le désac­ti­ver une fois placé sur sa valeur mini­male. Vient ensuite une boucle d’ef­fets avec ses ports Send et Return pour l’in­ser­tion d’ef­fets tempo­rels ou de modu­la­tion. La section centrale de ce panneau arrière accueille la RedBox Æ+, la simu­la­tion d’en­ceintes maison de chez Hughes & Kett­ner, qu’on retrou­vait égale­ment sur le Black Spirit. Cette RedBox dispose de deux switches : le premier (ON/OFF) permet de l’ac­ti­ver ou de la désac­ti­ver et le second permet de bascu­ler entre un niveau ligne et un niveau micro. On trouve ensuite la sortie directe mono sur XLR suivie d’un sélec­teur rota­tif à huit posi­tions qui permet de choi­sir parmi les huit simu­la­tions d’en­ceintes inté­grées aux AmpMan. Ces petits amplis étant très complets, ils offrent la possi­bi­lité de jouer au casque grâce à une sortie sur mini-jack 3.5 mm accom­pa­gnée de son réglage de volume indé­pen­dant. Une entrée auxi­liaire stéréo, égale­ment sur mini-jack 3.5 mm vient juste après, suivie du switch de mise en tension de l’ap­pa­reil. Sous ce dernier se trouve un petit commu­ta­teur qui permet d’ac­ti­ver ou désac­ti­ver un mode écono­mie d’éner­gie qui éteint l’am­pli au bout de 90 minutes de non-utili­sa­tion. Une sortie haut-parleur accepte des impé­dances de 4, 8 et 16 ohms, la puis­sance déli­vrée par l’am­pli variant en fonc­tion de l’im­pé­dance de l’en­ceinte qui lui est connec­tée : 13 watts sous 16 ohms, 25 watts sous 8 ohms et 48 watts sous 4 ohms. Enfin, la fiche d’ali­men­ta­tion termine le dos des AmpMan.

Ces amplis se présentent donc comme des péda­liers très compacts et offrent une présen­ta­tion claire et sans fiori­tures. Ils s’ar­ti­culent autour de deux canaux libel­lés A et B avec pour chacun des contrôles de : Volume, Sagging, Presence, Reson­nance, Tone et Gain. Tout à gauche se trouve un potard blanc qui ajuste le volume de sortie géné­ral de l’am­pli et en-dessous se trouve un second potard Master, rouge cette fois-ci, qui corres­pond au réglage de volume de la fonc­tion Solo. Les AmpMan disposent de 4 foot switches qui permettent respec­ti­ve­ment d’ac­ti­ver/désac­ti­ver la fonc­tion Solo qui ajoute jusqu’à 6 dB par rapport au volume initial, d’ac­ti­ver/désac­ti­ver la boucle d’ef­fet, d’ac­ti­ver/désac­ti­ver le Boost et de bascu­ler entre les canaux A et B. Le boost inté­gré aux AmpMan permet d’étendre la plage de fréquences de chaque canal pour des sons plus mordants, plus crémeux ou plus percu­tants, selon le canal sur lequel on l’ap­plique. On comprend donc très rapi­de­ment le fonc­tion­ne­ment de ces petits péda­liers bien que l’ab­sence d’éga­li­sa­tion trois bandes soit un peu surpre­nante. En détaillant ces réglages, on comprend bien que la marque d’outre-Rhin a mis l’ac­cent sur le réalisme de l’am­pli de puis­sance puisqu’on peut inter­ve­nir sur de nombreux réglages qui lui sont liés. On retrouve le contrôle Sagging qui augmente la satu­ra­tion et la compres­sion natu­relle que l’on peut obte­nir en montant le volume d’un ampli à lampes. Les contrôles Presence et Reso­nance jouent égale­ment sur le son et la réac­tion de la section puis­sance en ajou­tant des harmo­niques pour le réglage de présence et en jouant sur la réso­nance des haut-parleurs, ce qui se traduit par une pous­sée des basses pour le réglage Reso­nance. Du côté de la préam­pli­fi­ca­tion, on ne dispose que de simples réglages de gain et tona­li­té… c’est dommage bien que suffi­sant dans la plupart des cas. Les réglages de tona­lité sont adap­tés aux diffé­rents canaux et permettent quand même d’at­teindre le son recher­ché. Pour davan­tage de préci­sion, une pédale d’éga­li­sa­tion sera néces­saire.

Clas­sic ou Modern ?

H&KAmpMan-2Le canal A est iden­tique sur les deux AmpMan, les simu­la­tions d’en­ceintes offertes par la Red Box égale­ment. Ces dernières, au nombre de huit, sont les suivantes :

  • 1×12 Thiele Port
  • 2×12 Front Port
  • 2×12 Vintage Open Back
  • 4×10 AlNiCo Open Back
  • 4×12 Vintage Cab
  • 4×12 British Cab
  • 4×12 Modern Cab
  • 4×12 Ameri­can Cab


Hughes & Kett­ner nous offre donc une belle sélec­tion d’en­ceintes virtuelles, toutes assez diffé­rentes et aux carac­tères sonores typiques.

H&KAmpMan-6Selon la marque, le canal A (iden­tique sur les deux amplis, donc) déve­loppe les sons « débri­dés de l’ère Wood­stock, du Cali­for­nian Clean au British Crunch ». C’est une descrip­tion assez évasive, mais en jouant ce canal, on comprend bien qu’on peut à la fois obte­nir un son clair typé Fender, très chaud et dyna­mique ou un son crunch faisant penser à celui d’un Marshall JTM45 poussé à bloc. En jouant ce canal pour la première fois, j’ai été impres­sionné par la dyna­mique qu’il déve­loppe. En ajus­tant la tona­lité et le Sagging, on peut réel­le­ment sculp­ter le son avec préci­sion et le person­na­li­ser à volonté. Sur l’Amp­Man Clas­sic, le canal B génère des sono­ri­tés très « marshal­lesques » qui vont du « British Lead au Brown Sound » selon la marque. En effet, le carac­tère sonore de ce canal est très British, et on peut aisé­ment se concoc­ter un son qui approche celui d’un Super Lead voir d’un JCM800. En pous­sant le gain à fond, on entre sur le terri­toire du Brown Sound, mais il faut trou­ver un bon équi­libre entre tona­lité et Sagging pour ne pas perdre en défi­ni­tion. Le son est cepen­dant très plai­sant et ultra agréable à jouer.

Le canal B du AmpMan Modern est taillé pour le métal. Du moins, il offre un taux de satu­ra­tion très adapté à ce style. Pour ce qui est du grain du son, la satu­ra­tion bave un peu et il faudra placer un boost en amont pour resser­rer un peu tout ça et pouvoir réel­le­ment jouer du métal. Le son est un peu imper­son­nel et froid, c’est dommage. Je m’at­ten­dais à retrou­ver le grain typique de la marque qui s’en­tend en jouant le TriAmp par exemple, mais ce n’est pas le cas. On peut quand même se tailler un son tout à fait correct qui ressor­tira du mix sans problème, mais qui manquera de charme et de person­na­lité. Ce canal accepte cepen­dant bien les pédales, et s’est assez bien entendu avec ma TC Elec­tro­nic Spark qui a aidé à resser­rer le son. Le noise gate inté­gré s’est avéré très utile et redou­ta­ble­ment effi­cace.

Le canal A réagit extrê­me­ment bien aux pédales d’ef­fets égale­ment. En le réglant sur un son clair, j’ai essayé plusieurs pédales d’over­drive très typées (Cata­lin­bread Dirty Little Secret et JHS Twin Twelve) et leur grain a été respecté. De plus, on peut utili­ser la fonc­tion Boost inté­grée à l’Amp­Man pour aller encore plus loin dans la recherche sonore, ce qui est une option très bien­ve­nue.

Big Crunch type Marshall JCM800 – Tele­cas­ter Canal B, Boost ON:OFF Clas­sic
00:0003:48
  • Big Crunch type Marshall JCM800 – Tele­cas­ter Canal B, Boost ON:OFF Clas­sic03:48
  • Clean sound + JHS Twin Twelve : Cata­lin­bread Dirty Little Secret – Tele­cas­ter Canal A03:29
  • Clean type Fender – Strato01:47
  • Crunch Type Marshall – Strato Canal A01:59
  • Metal Sound – Stra­to­cas­ter HSS Drop C – Canal B Modern (Boost ON:OFF)02:42
  • Metal Sound – Stra­to­cas­ter HSS Drop C – Canal B Modern + TC Elec­tro­nic Spark(ON:OFF)02:34

 

 

Redou­tables

H&KAmpMan-15J’ai été très impres­sionné par ces AmpMan. Le canal B de la version Modern m’a beau­coup moins enthou­siasmé, mais ce n’est qu’une affaire de goût. La satu­ra­tion reste assez jolie et bien épaisse. On retrouve les sensa­tions de jeu d’un ampli à lampe et la dyna­mique qui va avec. On peut jouer avec le potard de volume de la guitare sans problème, l’Amp­Man ne bronche pas. Si l’ab­sence d’éga­li­sa­tion est un peu désta­bi­li­sante au départ, on comprend vite qu’il est possible de s’en passer, les diffé­rents sons présents dans l’am­pli étant très bien conçus. Le look est certes un peu austère, mais les châs­sis sont robustes et à l’épreuve de la scène, comme les foots­witchs d’ailleurs. Ces petits ampli-péda­liers sont très faciles à utili­ser et on retrouve le même plai­sir que lorsque l’on règle une tête d’am­pli à lampes. Les potards sont solides et inspirent confiance et robus­tesse. Le réglage de Sagging fait des merveilles et permet, de surcroît, de simu­ler la compres­sion et la satu­ra­tion natu­relles prodi­guées norma­le­ment par un étage de puis­sance à lampes, de réel­le­ment sculp­ter le son à sa guise. Propo­sés en moyenne à 349 €, ces AmpMan Clas­sic et Modern méritent réel­le­ment qu’on s’at­tarde dessus. Ils incarnent une solu­tion idéale pour de nombreuses situa­tions, que ce soit à la maison, en studio ou sur scène. Ils confèrent un réel plai­sir de jeu et offrent un contrôle sur le son qui rappelle très sérieu­se­ment les amplis à lampes, le tout dans un boîtier de 1 150 grammes et à un tarif très raison­nable. À essayer d’ur­gence !

  • H&KAmpMan
  • H&KAmpMan-2
  • H&KAmpMan-3
  • H&KAmpMan-4
  • H&KAmpMan-5
  • H&KAmpMan-6
  • H&KAmpMan-7
  • H&KAmpMan-8
  • H&KAmpMan-10
  • H&KAmpMan-12
  • H&KAmpMan-11
  • H&KAmpMan-9
  • H&KAmpMan-13
  • H&KAmpMan-14
  • H&KAmpMan-15
  • H&KAmpMan-16
  • H&KAmpMan-17
  • H&KAmpMan-18
  • H&KAmpMan-19
  • H&KAmpMan-20
  • H&KAmpMan-21
  • H&KAmpMan-22
  • H&KAmpMan-23
  • H&KAmpMan-24
  • H&KAmpMan-25
  • H&KAmpMan-26
  • H&KAmpMan-27
  • H&KAmpMan-28
  • H&KAmpMan-29
  • H&KAmpMan-30
  • H&KAmpMan-31
  • H&KAmpMan-32
  • H&KAmpMan-33
  • H&KAmpMan-34
  • H&KAmpMan-35
  • H&KAmpMan-36

 

9/10
Award Qualité / Prix 2021
Points forts
  • Sonorités très agréables
  • Facilité d’utilisation
  • Nombreuses options de personnalisation sonore
  • Format très compact et pratique (tient dans une housse de guitare)
  • Châssis robuste
  • Smart Mode très bien pensé
Points faibles
  • Une égalisation à trois bandes n’aurait pas été de trop
  • Le canal B du AmpMan Modern manque de personnalité
  • On aurait aimé pouvoir régler le Boost à notre convenance
Auteur de l'article Hushman

Guitariste polyvalent, j'aime autant jouer des cocottes funk que des gros riffs en Drop C, en passant par des morceaux des Stones ou encore du Jazz Manouche. Passionné de matos guitare depuis que j'ai posé mes doigts sur le manche de ma première guitare, je suis également technicien du son et enregistre et produis quelques morceaux dans différents styles (blues, soul, techno ...)


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Hushman

Guitariste polyvalent, j'aime autant jouer des cocottes funk que des gros riffs en Drop C, en passant par des morceaux des Stones ou encore du Jazz Manouche. Passionné de matos guitare depuis que j'ai posé mes doigts sur le manche de ma première guitare, je suis également technicien du son et enregistre et produis quelques morceaux dans différents styles (blues, soul, techno ...)

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.