Théorie musicale
Forums thématiques Théorie musicale
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Les bases de la guitare pour composer et jouer avec d’autres musiciens

Bien débuter Les accords de base à la guitare
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

On peut vouloir apprendre les accords de base de la guitare sans avoir d’autre ambition que d’épater les filles (ou les garçons) sur la plage ou modestement accompagner sa voix. Voici donc, pour ceux qui jouent déjà d’un autre instrument ou les véritables débutants, quelques accords de base, sans aucun mot de solfège complexe, promis juré !

I will survive !

Apprendre dans le vide, c’est pas franchement excitant, aussi je vous propose de suivre une grille d’accords à la fois riche et maintes fois éprouvée par de nombreux compositeurs, comme le démontre The Ukulele Orchestra Of Great Britain.

 

Avant de poursuivre, il vous faut savoir que les cordes d’une guitare sont habituellement Mi – Si – Sol – Ré – La – Mi, de bas en haut, et qu’on les numérote de 1 à 6, toujours de bas en haut. 

Manche en main

Il n’existe pas à proprement parler d’accords « standards ». Il s’agit plutôt ici de jouer avec la paume de la main autour du manche contrairement à la position « académique » avec le poignet « cassé » qui sera de rigueur avec les barrés comme nous le verrons par la suite.

La mineur

On commence avec une toute petite subtilité d’entrée de jeu : il ne faut pas qu’on puisse entendre la corde la plus grave. Vous avez alors deux solutions : ne pas jouer la corde avec votre main droite (ou gauche pour les gauchers) ou l’étouffer d’une manière ou d’une autre, comme je montre ensuite avec le Do majeur.

Ré mineur

Seules les 4 cordes les plus aiguës doivent être jouées. Un accord assez facile et rapidement gratifiant.

Sol Majeur

Encore un accord relativement simple à exécuter qui permet de « remplir » le son en jouant l’ensemble des cordes de l’instrument.

Do majeur

La corde la plus grave ne doit à priori pas être jouée mais on peut mettre son petit doigt sur la troisième case pour pouvoir gratter toutes les cordes et rester juste. 

Je vous montre ici deux techniques pour étouffer le Mi indésirable : avec le pouce en appuyant très légèrement ou avec l’index qui peut toucher la corde supérieure pour la rendre inaudible.

Fa majeur

Puisque toutes les cordes doivent être frettées et que vous n’êtes sûrement pas hexadactyle, il va falloir ruser. Heureusement il existe la technique du « pouce par-dessus » qui permet de jouer la corde grave tout en frettant les deux cordes aiguës avec l’index, le tout sur la première case.

Si power

À ceux qui se demandent ce qu’est un power chord, en voici un exemple. Seules les cordes 3, 4 & 5 sont jouées, pour donner plus de puissance, au détriment de la richesse harmonique. Un doigté aussi facile qu’indispensable car on peut le déplacer tout le long du manche.

Mi majeur

Nous terminons la boucle avec l’accord de base le plus grave de la guitare (en accordage standard), j’ai nommé le Mi Majeur, qui utilise toutes les cordes.

Voici un petit aperçu de ce que donne l’enchaînement de ces accords avec une guitare folk:

00:0000:00

Les barrés

Bien que leur sonorité soit différente, les barrés permettent de jouer les « mêmes » accords que ceux que nous venons de voir ensemble. La preuve en images :

La mineur barré

Commençons par le doigté le plus simple avec un La mineur, qui, comme tous les barrés, possède la faculté de pouvoir être joué tout le long du manche, pour obtenir n’importe quel accord mineur « standard ». Je vous montre ici une technique pour habituer vos doigts et soutenir l’effort exercé par l’index avec le majeur.

Ré mineur barré

Un autre grand classique utilisable en toutes circonstances et transposable en le déplaçant sur le manche, à l’envie. La corde de Mi grave ne doit pas être jouée si elle n’est pas étouffée.

Sol majeur barré

Il s’agit de la même position que le La mineur avec le majeur (le doigt) qui joue la 3e corde, le tout déplacé de deux cases vers le haut... ou du Mi majeur que l’on a déplacé de 3 cases en raccourcissant virtuellement le manche à l’aide de l’index, selon le point de vue où on se place.

Do majeur barré

L’autre façon de faire des accords majeurs. Elle permet notamment de ne pas avoir à bouger la main de case tout en changeant d’accord. Comme pour le Ré mineur, la corde grave ne doit pas être audible.

Fa majeur barré

On peut constater qu’il s’agit exactement du même accord que celui précédemment décrit en utilisant la technique du « pouce par-dessus » puisque les cordes sont frettées aux mêmes cases. Un accord qui se révèle assez pénible lorsqu’on débute. La seule astuce valable consiste à s’entraîner encore et encore... et encore... 

Si mineur barré

Vous avez déjà vu cette position avec le Ré mineur barré, mais on peut y apporter une petite subtilité en laissant la corde de Mi aigu vibrer à vide en soulevant légèrement l’index. 

Mi 7e

Terminons par un petit défoulement compensatoire avec ce Mi qu’on peut strummer à loisir et qui apporte une petite touche bluesy fort sympathique, suivi d’un extrait proposant l’ensemble de ces accords sur une guitare électrique.

00:0000:00

 

Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail