Théorie musicale
Forums thématiques Théorie musicale
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Modes altérés, le cas spécifique de la « half-diminished  scale »

pédago Les bases de l'harmonie : 59e partie
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail

Hop hop hop, ça y est je vous entends vous élever contre l' « affreux anglicisme » du titre, symbole de l'impérialisme culturel anglo-saxon dont nous sommes chez Audiofanzine les serviles valets, comme c'est bien connu.

Pourquoi diable newjazz nous parle-t-il de la « half-diminished scale » alors qu'en bon français bien de chez nous, on dit « gamme demi-diminuée », hein ? Non mais il y en a assez à la fin, on n'est plus chez nous ! Eh bien, si j'ai choisi le terme anglophone plutôt que francophone, c'est qu'il y a deux raisons bien précises à cela, dont l'une est d'ailleurs la conséquence directe de l'autre. Tout d'abord, roulements de trompettes et sonnage de tambours... Les deux dénominations ont beau être lexicalement la traduction littérale l'une de l'autre, elles ne désignent pourtant pas du tout les mêmes gammes ! Et ensuite, seule la « gamme » définie par la dénomination anglo-saxonne correspond à un mode altéré, le sujet qui nous intéresse à ce stade du présent dossier.

Une autre question que vous vous posez peut-être est de savoir pour quelle raison j'ai choisi de parler de ce mode comme d'un cas spécifique, alors que je n'avais annoncé dans ce cadre que la gamme altérée et la gamme Bartok ? Tout simplement parce j'ai jugé qu'au vu de la confusion légitime engendrée par les dénominations identiques au premier abord et pourtant profondément antagonistes, il était nécessaire de proposer rapidement un article permettant de clarifier les choses. Quitte à être contraint dans ledit article de m'éloigner un peu de la thématique des modes altérés au moment d'expliquer rapidement ce qu'est la « gamme demi-diminuée » à la française, qui comme je l'ai dit n'est justement pas un mode altéré.

Mais voyons tout d'abord ce qu'est la « half-diminished scale ».

La half-diminished scale

La half-diminished scale est le nom que les anglo-saxons donnent au sixième mode de la gamme mineure mélodique, celui que nous avons appelé dans l'article 56 le mode « locrien bécarre 2 », dont je vous redonne un exemple ici :

mode locrien becarre 2
00:0000:00

Dans le précédent article concernant la gamme Bartok, je vous avais indiqué qu'elle s'adaptait très bien à l'improvisation autour des accords de type 7 et 7b5.  Eh bien, le mode locrien bécarre 2 quant à lui s'avère particulièrement adapté pour improviser autour des accords de type mineur 7b5, comme on peut l'entendre ici :

utilisation mode locrien becarre 2
00:0000:00

C'est assez logique si l'on considère que ce mode intègre la fondamentale, la tierce mineure, la quinte diminuée et la septième mineure de ce genre d'accords. En revanche, en l'absence d'une quinte juste, il se révèle totalement inutilisable avec des accords mineur 7 « normaux ».

La gamme demi-diminuée

La gamme demi-diminuée telle que nous l'entendons en France n'a structurellement pas grand chose à voir avec la half-diminished scale, comme nous pouvons le voir dans l'exemple suivant :

gamme demi diminuee
00:0000:00

Comme je l'ai mentionné plus haut, il ne s'agit pas ici d'un mode altéré, même si elle est très proche de la gamme altérée (cf article 57). En réalité, c'est la gamme dite « demi-ton/ton », car elle est composée de l'alternance stricte de ces deux intervalles. Il ne s'agit pas d'une gamme diatonique à proprement parler, nous reviendrons plus tard sur ce type de structures. Elle est composée de huit notes au lieu des sept que l'on rencontre le plus souvent. Elle est par définition directement associée à la gamme « ton/demi-ton », avec laquelle elle est d'ailleurs parfois confondue dans certaines publications internet...

Quant à son utilisation, eh bien elle n'est pas faite pour dissiper la confusion d'avec la half-diminished scale car elle s'emploie exactement dans le même contexte que cette dernière, comme on peut le voir ici où elle est employée au-dessus du même accord que dans l'exemple d'utilisation du mode locrien bécarre 2 :

utilisation gamme demi diminuee
00:0000:00
← Article précédent dans la série :
Modes altérés, le cas spécifique de la gamme Bartok
Article suivant dans la série :
Aparté, retour sur la pédale →
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail