Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Toontrack EZdrummer 2
Photos
1/70

Test Toontrack EZdrummer 2

Batterie virtuelle de la marque Toontrack appartenant à la série EZ Drummer

La batterie virtuelle NextGen
9/10
Award Innovation 2014
Partager cet article

8 ans après la sortie de la première version, Toontrack sort un EZdrummer 2 qui révolutionne gentiment le marché des batteries virtuelles. Loin de faire dans la bête course au Giga-octet, ce dernier mise tout sur l’ergonomie de son interface et surtout, l’intelligence de ses fonctions. Résultat : une grosse leçon donnée à la concurrence.

A l’oc­ca­sion de la sortie d’EZ Drum­mer 2, nous avons tourné une émis­sion spéciale de « On refait le patch ». Pour ceux qui ont la flemme de lire le test, vous pouvez regar­der cette vidéo :

 

Après avoir sorti Super­ior Drum­mer pour concur­ren­cer le BFD de FXpan­sion, Toon­track fut, avec EZdrum­mer, le premier à démo­cra­ti­ser le concept initié de la batte­rie virtuelle. Certes, avec moitié moins de fonc­tions et des banques tenant au mieux sur un Go, EZ n’of­frait ni le détail, ni les possi­bi­li­tés de mixages de BFD et de Super­ior, mais pour la moitié du prix de ces derniers, il repré­sen­tait un excellent compro­mis : beau­coup plus léger et simple à utili­ser, il offrait des batte­ries déjà mixées aux musi­ciens à la recherche d’une solu­tion prête à l’em­ploi.

De l’eau a toute­fois coulé sous les ponts depuis et bien que de nombreuses et excel­lentes nouvelles banques soient sorties depuis, force est de consta­ter que ce bon vieil EZdrum­mer n’avait pas connu de mise à jour majeure depuis 8 ans, lais­sant le temps à la concur­rence de s’or­ga­ni­ser et de propo­ser, autour des mêmes prix, des alter­na­tives très perti­nentes pour la plupart, cepen­dant que Toon­track appliquait le concept EZ au multi-effet (EZmix) et aux claviers (EZkeys).

C’est dire si l’on était curieux de décou­vrir ce EZdrum­mer 2 qui, disons-le au risque de ruiner le suspense de ce test, marque une évolu­tion du concept de la batte­rie virtuelle telle qu’on n’en avait plus connu depuis… BFD premier du nom. Oui. Rien que ça.

Yé n’ai pas chanyé…

Dispo aux formats VST, AU, RTAS et AAX en 32 et 64 bits pour Mac comme pour PC, EZdrum­mer 2 est aussi utili­sable en appli­ca­tion auto­nome, tout comme son prédé­ces­seur. Les habi­tués de la première version ne seront pas dérou­tés en lançant le logi­ciel puisqu’on nous accueille avec la repré­sen­ta­tion photo­réa­liste de deux bons grosse banques de batte­rie : Modern et Vintage.

Toontrack EZdrummer 2

Comme autre­fois, chaque élément de la batte­rie est nanti d’une petite flèche qui permet d’ac­cé­der à son édition : dans le petit menu contex­tuel qui s’ouvre, on peut ainsi rempla­cer un modèle de caisse claire par un autre, mais aussi défi­nir le pitch de l’ins­tru­ment et son volume, en complé­ment de ce qu’il sera possible de faire dans la partie Mixer. Deux petites nouveau­tés se glissent toute­fois à cet endroit : une sorte de pad rectan­gu­laire qui permet d’écou­ter le registre dyna­mique de l’ins­tru­ment (suivant que vous cliquez sur sa gauche ou sa droite, vous écou­tez les vélo­ci­tés faibles ou fortes de l’ins­tru­ment) mais surtout un menu qui permet d’ac­cé­der aux éléments issus des autres banques EZX. Utili­ser le char­ley de la banque Nash­ville avec la grosse caisse de Twis­ted Kit et la caisse claire de Vintage Rock est désor­mais possible.

Au-delà de cette sympa­thique évolu­tion, on distingue aussi pas mal de chan­ge­ments au bas de la fenêtre, où en marge des contrôles de lecture et du para­mé­trage de la signa­ture ryth­mique et du tempo, Toon­track a ajouté une zone semblable à ce qu’on trouve dans EZkeys : comme dans ce dernier, elle servira à précons­truire votre piste de batte­rie en y ajou­tant vos blocs MIDI, avant de pouvoir expor­ter le tout par un simple cliquer-glis­ser dans votre séquen­ceur. Évidem­ment, vous pouvez tout à fait vous passer de ce dernier en glis­sant direc­te­ment vos grooves dans votre STAN, mais nous verrons plus tard que cet outil est autre­ment plus inté­res­sant qu’il n’y paraît.

Dernière chose qui frappe au rang des chan­ge­ments : l’ac­cès aux diffé­rentes parties du logi­ciel. Au sommet de l’in­ter­face, on dispose désor­mais de 4 onglets : Drums, dont nous venons de parler et qui est l’in­ter­face d’ac­cueil du logi­ciel, Brow­ser qui, exac­te­ment comme dans EZdrum­mer premier du nom, est un explo­ra­teur de fichiers permet­tant de navi­guer dans les diffé­rents dossiers et sous-dossiers de vos collec­tions de grooves (nanti enfin d’un bouton « Preview Origi­nal Tempo »), Search qui propose un moteur de recherche multi-critère pour trou­ver le groove qu’il vous faut (nous allons y reve­nir. Oh oui, nous allons y reve­nir…) et Mixer qui, encore comme dans le premier EZ, vous met à la tête d’une petite console de mixage.

In the mix

Cette dernière reprend globa­le­ment les mêmes fonc­tions que dans le premier EZdrum­mer : chaque micro ou instru­ment dispose de son propre fader en plus d’un pan, d’un bouton Mute/Solo, et d’un moyen simple de router la tranche à une sortie audio parti­cu­lière. Mais fort de l’ex­pé­rience acquise avec EZmix, Toon­track propose désor­mais une sympa­thique petite section d’ef­fets contex­tuelle, comme on pouvait en avoir dans EZkeys.

Toontrack EZdrummer 2

En fonc­tion du preset choisi, on accè­dera ainsi une petite chaîne d’ef­fets prédé­fi­nie par Toon­track, laquelle peut comprendre une disto, un compres­seur, un EQ, un flan­ger, un bitcru­sher, un delay, etc.

Préci­sons-le tout de suite : s’il est possible d’ef­fec­tuer des réglages simples sur ces effets (le compres­seur ne propose parfois qu’un seul bouton, par exemple), il n’est ni possible de chan­ger les effets appa­rais­sant dans la chaîne, ni même leur empla­ce­ment dans cette dernière. On compren­dra sans trop de mal que ce genre de fonc­tions plus avan­cées seront l’apa­nage d’un Super­ior 3, ce qui n’em­pêche pas cet ajout d’être vrai­ment bien­venu dans la mesure où les effets sont de qualité (ce sont les effets d’EZ­mix, conçus pour la plupart par les talen­tueux déve­lop­peurs d’Over­loud) et qu’ils offrent déjà pas mal de possi­bi­li­tés à partir d’un simple et même kit de batte­rie, sans que le soft ne se trans­forme en usine à gaz.

Rien qu’avec les deux nouvelles banques propo­sées dans EZdrum­mer 2, on dispose ainsi d’une petite tren­taine de presets tous plus inté­res­sants les uns que les autres, d’au­tant qu’on peut encore pous­ser les réglages de tel ou tel effet ou pronon­cer leur impact sur le mixage d’en­semble du kit.

Voici d’ailleurs quelques exemples réali­sés à partir du même groove MIDI :

Oldies Rock Basic
00:0000:23
  • Oldies Rock Basic 00:23
  • Oldies Rock Dirty Rock 00:24
  • Oldies Rock Glam Delay 00:24
  • Oldies Rock Heavy Compres­sed 00:24
  • Oldies Rock Old School Plate 00:24
  • Oldies Rock Phased Bitcru­sher 00:23
  • Pushy Rock Disco Pop 00:15
  • Pushy Rock Metal 00:16
  • Pushy Rock Room 00:16
  • Pushy Rock 80s 00:16
  • Pushy Rock Basic 00:16

Comme on s’en rend compte, la diver­sité est au rendez-vous, tout comme la qualité : il faut dire que la bonne vieille banque Pop/Rock d’EZ­drum­mer 1 accu­sait son grand âge en dépit de sa légè­reté et que les deux banques propo­sées ici, Modern et Vintage, en plus d’avoir été enre­gis­trés avec du matos de premier ordre (console REDD 5.1, Neve 88R, EMI TG12345) aux British Grove Studios, disposent d’une nouvelle tech­no­lo­gie proprié­taire nommée MHE pour Multiple Hits Emula­tion. Diffi­cile d’avoir des détails sur cette dernière mais force est d’ad­mettre qu’en dépit de tailles rela­ti­ve­ment modestes (1,76 Go pour la moderne, et 971 Mo pour la Vintage qui comprend moins d’élé­ments), nos deux banques s’en sortent très bien.

Seule incon­nue pour l’ins­tant : les instru­ments de frappe, les deux banques étant propo­sées frap­pées avec des baguettes unique­ment et rien ne lais­sant suppo­ser que Toon­track s’est inté­ressé au déli­cat problème des balais frot­tés, comme l’a fait, avec plus ou moins de réus­site, XLN Audio

Préci­sons pour finir sur ce chapitre que Toon­track a aussi bossé sur la vitesse de char­ge­ment des banques, qu’elles soient nouvelles ou anciennes : on les en remer­cie.

Si louables que soient toute­fois ces efforts et si sympa­thiques que soient les sons et la section d’ef­fets du logi­ciel, ce n’est pas tant cette nouveauté qui a retenu notre atten­tion, mais bien le fameux onglet Search sur lequel nous allons nous pencher à présent.

Cher­cher un MIDI à quatorze heures

Toontrack EZdrummer 2

En vis-à-vis du bon vieux Brow­ser de Groove qui n’a donc pas changé, l’on­glet Search vous propose d’ef­fec­tuer une recherche multi­cri­tère dans votre collec­tion de fichiers MIDI. Vous avez ainsi la possi­bi­lité de filtrer les grooves en fonc­tion de la librai­rie à laquelle ils appar­tiennent (EZX machin, EZX truc, etc.), de leur genre musi­cal (Pop, Funk, Coun­try, etc.), de leur signa­ture ryth­mique, de leur style de jeu (Shuffle, Double Kick, Percus­sion), de leur type (Beat, Fill, Intro, Ending, etc.) et de leur « Power Hand », c’est-à-dire l’ins­tru­ment domi­nant dans le groove (et qui pourra être le char­ley, la caisse claire, les toms, etc.).

Évidem­ment, tous ces filtres peuvent être combi­nés d’une colonne à l’autre, cepen­dant qu’à l’in­té­rieur d’une même colonne, on peut combi­ner plusieurs valeurs qui seront, suivant que vous utili­sez le clic gauche ou le clic droit, incluantes ou excluantes. En clair, ça vaut dire que vous pouvez par exemple faire des recherches du style : montre-moi tous les grooves MIDI Blues ou Funky de tout style sauf Shuffle en 12/8 et en 3/4 et qui sont centrés sur le jeu de char­ley. Rien que sur ce point, on progresse nette­ment par rapport à l’EZ­drum­mer précé­dent, sachant que l’af­fi­chage des résul­tats s’avère égale­ment riche en infor­ma­tions : outre les infos conve­nues de style, type, signa­ture et tempo qu’on trouve pour chaque résul­tat, on dispose ainsi d’une jauge d’in­ten­sité qui permet de savoir à quel type de rythme on a affaire. Plus l’in­ten­sité est haute, plus le pattern est dense (le batteur en fout partout, en mode Smoggy La Pieuvre), plus elle est basse, et plus la frappe est mini­ma­liste, façon Meg White sous Tran­xene et dans les temps. Pratique égale­ment, une étoile permet de « book­marquer » vos grooves favo­ris pour les retrou­ver faci­le­ment plus tard. Le seul petit défaut de mon point de vue demeure l’im­pos­si­bi­lité de défi­nir ses propres tags perso, ou d’as­so­cier un commen­taire texte à un pattern et de pouvoir ensuite opérer une recherche textuelle pour s’en servir de filtre. Gageons que Toon­track aura à cœur de combler cette petite lacune, ce qui n’a rien de compliqué.

Tout cela est sympa­thique, me direz-vous, mais n’a rien de bien extra­or­di­naire non plus : on dispose dans quan­tité d’ins­tru­ments virtuels et même dans la plupart des séquen­ceurs de filtres de ce genre pour orga­ni­ser des médias ou des presets. Certes, certes… Sauf que je ne vous ai pas encore parlé de la fonc­tion qui tue dans ce EZdrum­mer 2 et qui remet, de mon point de vue, toute la concur­rence à sa toute petite place. Le…

TAP 2 FIND

Lorsqu’on écrit une chan­son, on a géné­ra­le­ment une idée, même vague, du groove de batte­rie qu’on dési­re­rait mettre dessus, un Tchac-Poum qu’on tente de beat­boxer au batteur à la répet ou qu’on essaye de program­mer maladroi­te­ment dans le piano roll de son séquen­ceur, suivant qu’on bosse seul ou en groupe. Lorsqu’il compose Billie Jean, Michael Jack­son lui-même part d’un human beat­box enre­gis­tré à l’ar­rache, par exemple. Or, le problème, c’est qu’au­cune batte­rie virtuelle n’avait jusqu’ici pris cette exigence simple en consi­dé­ra­tion.

Bardées de grooves tous plus géniaux les uns que les autres (et à plus forte raison quand on leur ajoute les collec­tions issues de chez Loop Loft ou Groove Monkee), ces dernières, si chères et profes­sion­nelles soient-elles, nous renvoyaient sempi­ter­nel­le­ment à la même fasti­dieuse partie de pêche lorsqu’il s’agis­sait de trou­ver le pattern qu’on avait en tête : au sein d’une navrante inter­face « Brow­ser », il fallait écou­ter un à un des fichiers intel­li­gem­ment appe­lés Groo­ve1, Groo­ve2, Groo­ve3, Groo­ve4, etc. Bref, c’était un peu comme trou­ver une aiguille dans une botte de foin, avec les yeux bandés et des moufles scot­chées aux poignets.

Et voici que Toon­track arrive avec la fonc­tion Tap 2 Find, une fonc­tion avec laquelle, soit dit en passant, je bassine tous mes collègues depuis plusieurs années… Inutile de dire que de la voir implé­men­tée dans un soft m’a procuré un demi-orgas­me…

Je vous explique : en pres­sant le bouton Tap 2 Find dispo­nible dans l’on­glet Search, vous accé­dez à une vue du kit, cepen­dant que le métro­nome du logi­ciel est lancé au tempo et à la signa­ture défi­nis dans ce dernier, n’at­ten­dant plus que vous saisis­siez le rythme que vous avez en tête. En cliquant sur les diffé­rents éléments de la batte­rie ou en utili­sant votre clavier MIDI, vous pouvez donc gros­siè­re­ment saisir votre fameux Tchac-poum, percu après percu, en sachant que l’en­re­gis­tre­ment est en mode boucle et qu’à chaque nouvelle passe, vos coups approxi­ma­tifs sont quan­ti­sés à une valeur éditable (1/8, 1/16 ou 1/32, en trio­lets ou non). Sitôt que le groove ressemble à ce que vous aviez en tête, il vous suffit de cliquer sur « Show Results » pour vous retrou­ver avec une liste de patterns clas­sés par ordre de ressem­blance au groove que vous avez proposé. Et bien évidem­ment, vous dispo­sez dans cette liste de toutes les infos précé­dem­ment indiquées, et de la possi­bi­lité de raffi­ner encore votre recherche au moyen des filtres.

Voilà. C’est juste ça.

C’est juste ça mais ça change tout en termes d’er­go­no­mie et de work­flow parce que d’une vague idée de rythme ou même d’un fichier MIDI externe que l’on pourra glis­ser sur la Drop Zone du Tap 2 Find, on passe ainsi ultra-intui­ti­ve­ment à une vaste liste de patterns d’au­tant plus exploi­tables qu’ils ont été frap­pés par de vrais batteurs, avec ces subtils petits déca­lages et varia­tions qui font à la fois le réalisme et le groove d’une partie de batte­rie. Et évidem­ment, la recherche Tap 2 Find est dispo­nible d’un simple clic droit sur n’im­porte quel groove du logi­ciel…

Toontrack EZdrummer 2

De fait, le seul reproche que l’on pour­rait faire en l’état — et il est de taille, c’est que la chose ne fonc­tionne qu’avec les patterns MIDI de Toon­track. C’est-à-dire ? C’est-à-dire que si n’im­porte quel fichier MIDI peut servir de base à une recherche, d’où qu’il provienne, Tap 2 Find ne remon­tera que des résul­tats prove­nant des banques de l’édi­teur.

Inter­rogé au sujet de cette regret­table limi­ta­tion, Toon­track n’a ni voulu confir­mer ni infir­mer que la fonc­tion­na­lité ne s’éten­drait pas aux banques des éditeurs tiers. Il s’agira donc de voir comment les choses évolue­ront de ce côté, en sachant qu’en marge de tous les grooves four­nis avec chaque banque EZX, l’édi­teur propose égale­ment une vaste gamme de packs de fichiers MIDI, abor­dant la plupart des genres et des mètres, ce qui devrait repré­sen­ter quelques milliers de grooves tout de même.

Par ailleurs, ne sous-esti­mons pas non plus la capa­cité des éditeurs tiers à propo­ser des banques qui pour­raient être compa­tibles avec le systè­me… Bref, on croise les doigts bien forts en tout cas en espé­rant que ce point évolue dans le bon sens.

On se console enfin en se disant que même en limi­tant son Tap 2 Find aux seuls groove Toon­track pour l’heure, cet EZdrum­mer 2 simpli­fie déjà bien l’exis­tence de l’humble song­wri­ter. Et c’est d’au­tant plus vrai qu’en marge de cette fonc­tion de recherche, le soft propose d’autres excel­lents outils pour sophis­tiquer encore un peu la sauce.

La multi­pli­ca­tion des grooves

Admet­tons que grâce au Tap 2 Find, vous trou­viez le pattern de vos rêves. Vous pouvez le glis­ser dans votre séquen­ceur et vous amuser à brico­ler votre partie de batte­rie dans le piano roll ou le Drum Edit de ce dernier, à l’an­cienne. Ou vous pouvez utili­ser le mini séquen­ceur inté­gré à EZdrum­mer 2, ce qui vous ouvre encore de nouvelles pers­pec­tives. Sans parler des clas­siques opéra­tions de Couper/Copier/Coller, on dispose pour chaque bloc disposé dans cette zone de la possi­bi­lité d’édi­ter son style de jeu (Edit Play Style, dispo­nible depuis un clic droit sur le bloc).

Dans ce mode, on retrouve la repré­sen­ta­tion graphique de notre kit, à ceci près que les instru­ments qui ne sont pas utili­sés par le fichier MIDI sont grisés. Outre la grosse caisse et la caisse claire, on retrouve aussi deux bulles noires indiquant pour l’une la « Power Hand » (la percu la plus jouée en somme, et qui sera souvent le char­ley ou la ride) et pour l’autre l’Ope­ning Hit (la percu qu’on laisse réson­ner, en géné­ral une cymbale Crash, Splash ou China). Là où ça devient inté­res­sant, c’est qu’il est possible par un simple cliquer-glis­ser d’af­fec­ter la Power Hand ou l’Ope­ning Hit à un autre élément de la batte­rie : de la sorte, on peut tout à fait rempla­cer la partie de char­ley par la même partie jouée sur le tom basse. Vous imagi­nez sans peine le nombre de varia­tions qu’on peut faire à partir d’un même groove avec ce systè­me… mais ce n’est pas tout !

Pour chaque instru­ment solli­cité par le groove, on dispose ainsi d’un potard Velo­city pour défi­nir s’il doit être frappé plus ou moins fort (on ne parle pas de volume mais bien de vélo­cité), tandis qu’un potard Amount permet de densi­fier ou au contraire de dimi­nuer le nombre de coups portés sur l’ins­tru­ment : on pourra ainsi défi­nir si le char­ley doit jouer 4, 8 ou 16 coups sur une mesure. Et pareil pour chaque percus­sion : le kick, la caisse claire, etc.

Inté­res­sant, non ? Mais ce n’est toujours pas tout, puisqu’on dispose en marge de chaque kit des percus addi­tion­nelles : clap, shaker et tambou­rin. Or ces éléments sont égale­ment réglables avec les potards Velo­city et Amount… Bref, en combi­nant tout ces outils, on peut créer à partir d’un seul et même pattern un grand nombre de varia­tions qui pour­ront servir à faire des variantes pour un couplet, un break ou un refrain. Et devi­nez quoi ? Ce n’est toujours pas tout car il est possible de combi­ner les patterns entre eux.

Imagi­nons en effet que vous trou­viez un pattern A dont le couple caisse claire/batte­rie vous convienne parfai­te­ment au point de l’avoir placé dans le séquen­ceur interne d’EZ­drum­mer. Imagi­nons à présent que vous ayez trouvé une chouette partie de char­ley dans un autre pattern B. Eh bien, j’ai le plai­sir de vous annon­cer qu’en faisant un clic droit sur le pattern B et en sélec­tion­nant copier, vous pour­rez ensuite, au moyen d’un clic droit sur votre pattern A, ne coller que la partie Char­ley, façon greffe, qui rempla­cera de ce fait l’an­cienne. Moi je dis : youpi ! Super mega youpi, même ! Et le seul regret vien­dra de l’ab­sence d’un filtre de vélo­cité comme on en trouve dans Addic­tive Drums : dans ce dernier, au moyen de deux petits sliders, on peut en effet suppri­mer tous les coups au-dessus ou au-dessous d’une certaine vélo­cité, ce qui s’avère très pratique égale­ment pour pondre des varia­tions à partir d’un fichier MIDI.

Mais youpi quand même. Et je youpite d’au­tant plus qu’il me reste un dernier gros morceau à évoquer : le…

Song Crea­tor

Toontrack EZdrummer 2

Grâce à ses tags et à son Tap 2 Find, EZdrum­mer 2 est en mesure d’éta­blir des liens forts entre les diffé­rents patterns MIDI. Il peut ainsi en déduire quelle intro va bien avec quel groove, quel pont va bien avec quel refrain, quel fill se marie à merveille avec quel pattern. Du coup, Toon­track en a profité pour imagi­ner l’ou­til Song Crea­tor qui, à partir d’un seul et unique groove présent dans sa base, vous fait une présé­lec­tion auto­ma­tiques des grooves qui pour­ront l’ac­com­pa­gner. À partir d’un simple fichier MIDI, le soft vous propose ainsi une sélec­tion de 6 intros, 6 couplets, 6 pré-refrain, 6 refrains, 6 ponts, 6 fills et 6 motifs de fins. Soit 41 sugges­tions à partir d’un seul fichier !

Et histoire de ravir les plus flem­mards des flem­mards, on dispose même d’un menu Songs qui permet­tra de dispo­ser d’un agen­ce­ment auto­ma­tique de ces diffé­rents patterns selon la struc­ture qu’on aura défi­nie : 12 mesures basiques, ou AABA, ABAB, ABCABC, etc.

Voilà donc qu’en trois-quatre clics, on peut se retrou­ver avec une partie de batte­rie complète et cohé­rente, ce qui ne manquera pas d’in­té­res­ser ceux qui utilisent les batte­ries virtuelles pour se brico­ler des play­backs vite faits afin de travailler leur instru­ment, quel qu’il soit.

En bonus, la vidéo de la présen­ta­tion d’EZ Drum­mer 2 aux British Grove Studios :

 

Conclu­sion

Certes, si tout ce que vous cher­chez dans une batte­rie virtuelle, ce ne sont que des samples d’ex­cel­lente qualité pour faire du Drum Repla­ce­ment ou pour jouer avec une batte­rie MIDI, il y a fort à parier que des fonc­tions aussi géniales que le Tap 2 Find, l’Edit Play Style ou le Song Crea­tor vous lais­se­ront froid. Le propos d’EZ­drum­mer, vu son prix d’en­trée de gamme, n’est pas de concur­ren­cer sur le terrain du son pur les grosses Berthas que sont Super­ior ou BFD. Mais au rayon écri­ture en revan­che…

De fait, on me repro­chera peut-être mon enthou­siasme, mais de mon point de vue de song­wri­ter, cette nouvelle version d’EZ­drum­mer est une vraie petite révo­lu­tion qui fait prendre un méchant coup de vieux à tous les concur­rents sur le marché, quels qu’ils soient et quels que soient leur prix. C’est bien simple, c’est pour moi la batte­rie virtuelle la plus inté­res­sante qu’on ait vu sortir depuis BFD premier du nom, il y a plus de 10 ans de cela. Et bien que posses­seur de BFD 1, Eco, d’Ad­dic­tive Drums, des batte­ries Native Instru­ments, de Super­ior et de Jamstix, je dois avouer que je n’ai ouvert aucun de ses derniers depuis que j’ai la chance de pouvoir bosser avec EZdrum­mer 2. Ce n’est pas une ques­tion de son (on trouve effec­ti­ve­ment chez Super­ior ou BFD des banques plus détaillées que celles qui sont four­nies ici, même si elles ne démé­ritent vrai­ment pas, loin de là), c’est une ques­tion d’er­go­no­mie, de simpli­cité, et de temps gagné sur les fasti­dieuses tâches de recherche du bon groove, du bon fill, etc. Du temps gagné au profit de tâches plus créa­tives, évidem­ment. Et c’est sans doute cela qui me semble, person­nel­le­ment, le plus impor­tant.

Parce qu’en matière de musique, le meilleur outil qui soit, c’est celui qui permet de passer le plus vite et le plus simple­ment possible d’une idée qu’on a en tête à la réali­sa­tion audio de cette idée. Et dans ce contexte, Tap 2 Find comme les autres fonc­tions intel­li­gentes du soft de Toon­track font mouche. Au point que l’on espère voir ce type d’in­ter­face débarquer chez tous les concur­rents, comme dans tous les séquen­ceurs, en atten­dant bien évidem­ment qu’un petit malin nous sorte enfin, grâce aux algos d’un Melo­dyne par exemple, un Beat­box2­Find, un Sing2­Find et un Sing2­Sequence. Après tout, en 2014, on peut bien dicter un e-mail à son télé­phone. Pourquoi les logi­ciels desti­nés à l’au­dio ne seraient pas capables de choses aussi intui­tives ?

En atten­dant, on adres­sera un énorme coup de chapeau à Toon­track pour le formi­dable travail accom­pli, sans dissi­mu­ler notre impa­tience de voir débarquer un Super­ior 3 qui sera, à n’en pas douter et à moins d’une preste réac­tion de la concur­rence, la nouvelle réfé­rence abso­lue sur le marché de la batte­rie virtuelle.

 

On refait le patch : les tests vidéo d'Audiofanzine Voir tous les épisodes de "On refait le patch : les tests vidéo d'Audiofanzine"
9/10
Award Innovation 2014
Points forts
  • Globalement : Rhââ Lovely !
  • Le Tap 2 Find, juste génial dans son principe comme dans sa réalisation !
  • La recherche multicritère dans la base de Groove
  • La notion d’Intensité dans la liste des Grooves
  • Copier/Coller sélectif
  • Le Song Creator
  • L’Edit Play Style
  • Les nouvelles banques, très polyvalentes
  • Toutes les banques EZX retravaillées pour l’occasion
  • Les effets et traitements inclus dans chaque preset et les possibilités qu’ils apportent en termes de son sans complexifier l’usage du soft
  • Le son : excellent en dépit de la taille très raisonnable de banques
  • La possibilité de bâtir son kit à partir des éléments provenant de banques hétérogènes
  • Les percus additionnelles simplement activables et programmables, alors qu’il fallait auparavant charger un EZX spécialement pour accéder à ce genre de percus
  • L’interface claire et pratique
  • 1000 petites choses qui sont bien pensées en termes d’ergonomie
  • Le prix, en version complète comme à l’upgrade
Points faibles
  • Tap 2 Find ne cherche que dans les fichiers Toontrack pour l’instant
  • Pas de filtres MIDI utilisables pour simplifier un groove comme dans Addictive Drums
  • Pas de possibilité d’utiliser ses propres tags ou notes pour individualiser les grooves
  • Comme la plupart des concurrents en dehors d’Addictive Drums, EZdrummer ne semble pas s’être intéressé au problème des balais frottés… D’ailleurs, où sont les balais ?
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.

On en parle dans les forums voir tous les sujets
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.