Toontrack EZdrummer 2
+
Toontrack EZdrummer 2

EZdrummer 2, Batterie virtuelle de la marque Toontrack appartenant à la série EZ Drummer.

  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Test d’EZdrummer 2 de Toontrack

Test

La batterie virtuelle NextGen

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail
Award Innovation 2014

8 ans après la sortie de la première version, Toontrack sort un EZdrummer 2 qui révolutionne gentiment le marché des batteries virtuelles. Loin de faire dans la bête course au Giga-octet, ce dernier mise tout sur l’ergonomie de son interface et surtout, l’intelligence de ses fonctions. Résultat : une grosse leçon donnée à la concurrence.

A l'occasion de la sortie d'EZ Drummer 2, nous avons tourné une émission spéciale de "On refait le patch". Pour ceux qui ont la flemme de lire le test, vous pouvez regarder cette vidéo :

 

Après avoir sorti Superior Drummer pour concurrencer le BFD de FXpansion, Toontrack fut, avec EZdrummer, le premier à démocratiser le concept initié de la batterie virtuelle. Certes, avec moitié moins de fonctions et des banques tenant au mieux sur un Go, EZ n’offrait ni le détail, ni les possibilités de mixages de BFD et de Superior, mais pour la moitié du prix de ces derniers, il représentait un excellent compromis : beaucoup plus léger et simple à utiliser, il offrait des batteries déjà mixées aux musiciens à la recherche d’une solution prête à l’emploi.

De l’eau a toutefois coulé sous les ponts depuis et bien que de nombreuses et excellentes nouvelles banques soient sorties depuis, force est de constater que ce bon vieil EZdrummer n’avait pas connu de mise à jour majeure depuis 8 ans, laissant le temps à la concurrence de s’organiser et de proposer, autour des mêmes prix, des alternatives très pertinentes pour la plupart, cependant que Toontrack appliquait le concept EZ au multi-effet (EZmix) et aux claviers (EZkeys).

C’est dire si l’on était curieux de découvrir ce EZdrummer 2 qui, disons-le au risque de ruiner le suspense de ce test, marque une évolution du concept de la batterie virtuelle telle qu’on n’en avait plus connu depuis... BFD premier du nom. Oui. Rien que ça.

Yé n’ai pas chanyé...

Dispo aux formats VST, AU, RTAS et AAX en 32 et 64 bits pour Mac comme pour PC, EZdrummer 2 est aussi utilisable en application autonome, tout comme son prédécesseur. Les habitués de la première version ne seront pas déroutés en lançant le logiciel puisqu’on nous accueille avec la représentation photoréaliste de deux bons grosse banques de batterie : Modern et Vintage.

Toontrack EZdrummer 2

Comme autrefois, chaque élément de la batterie est nanti d’une petite flèche qui permet d’accéder à son édition : dans le petit menu contextuel qui s’ouvre, on peut ainsi remplacer un modèle de caisse claire par un autre, mais aussi définir le pitch de l’instrument et son volume, en complément de ce qu’il sera possible de faire dans la partie Mixer. Deux petites nouveautés se glissent toutefois à cet endroit : une sorte de pad rectangulaire qui permet d’écouter le registre dynamique de l’instrument (suivant que vous cliquez sur sa gauche ou sa droite, vous écoutez les vélocités faibles ou fortes de l’instrument) mais surtout un menu qui permet d’accéder aux éléments issus des autres banques EZX. Utiliser le charley de la banque Nashville avec la grosse caisse de Twisted Kit et la caisse claire de Vintage Rock est désormais possible.

Au-delà de cette sympathique évolution, on distingue aussi pas mal de changements au bas de la fenêtre, où en marge des contrôles de lecture et du paramétrage de la signature rythmique et du tempo, Toontrack a ajouté une zone semblable à ce qu’on trouve dans EZkeys : comme dans ce dernier, elle servira à préconstruire votre piste de batterie en y ajoutant vos blocs MIDI, avant de pouvoir exporter le tout par un simple cliquer-glisser dans votre séquenceur. Évidemment, vous pouvez tout à fait vous passer de ce dernier en glissant directement vos grooves dans votre STAN, mais nous verrons plus tard que cet outil est autrement plus intéressant qu’il n’y paraît.

Dernière chose qui frappe au rang des changements : l’accès aux différentes parties du logiciel. Au sommet de l’interface, on dispose désormais de 4 onglets : Drums, dont nous venons de parler et qui est l’interface d’accueil du logiciel, Browser qui, exactement comme dans EZdrummer premier du nom, est un explorateur de fichiers permettant de naviguer dans les différents dossiers et sous-dossiers de vos collections de grooves (nanti enfin d’un bouton « Preview Original Tempo »), Search qui propose un moteur de recherche multi-critère pour trouver le groove qu’il vous faut (nous allons y revenir. Oh oui, nous allons y revenir…) et Mixer qui, encore comme dans le premier EZ, vous met à la tête d’une petite console de mixage.

In the mix

Cette dernière reprend globalement les mêmes fonctions que dans le premier EZdrummer : chaque micro ou instrument dispose de son propre fader en plus d’un pan, d’un bouton Mute/Solo, et d’un moyen simple de router la tranche à une sortie audio particulière. Mais fort de l’expérience acquise avec EZmix, Toontrack propose désormais une sympathique petite section d’effets contextuelle, comme on pouvait en avoir dans EZkeys.

Toontrack EZdrummer 2

En fonction du preset choisi, on accèdera ainsi une petite chaîne d’effets prédéfinie par Toontrack, laquelle peut comprendre une disto, un compresseur, un EQ, un flanger, un bitcrusher, un delay, etc.

Précisons-le tout de suite : s’il est possible d’effectuer des réglages simples sur ces effets (le compresseur ne propose parfois qu’un seul bouton, par exemple), il n’est ni possible de changer les effets apparaissant dans la chaîne, ni même leur emplacement dans cette dernière. On comprendra sans trop de mal que ce genre de fonctions plus avancées seront l’apanage d’un Superior 3, ce qui n’empêche pas cet ajout d’être vraiment bienvenu dans la mesure où les effets sont de qualité (ce sont les effets d’EZmix, conçus pour la plupart par les talentueux développeurs d’Overloud) et qu’ils offrent déjà pas mal de possibilités à partir d’un simple et même kit de batterie, sans que le soft ne se transforme en usine à gaz.

Rien qu’avec les deux nouvelles banques proposées dans EZdrummer 2, on dispose ainsi d’une petite trentaine de presets tous plus intéressants les uns que les autres, d’autant qu’on peut encore pousser les réglages de tel ou tel effet ou prononcer leur impact sur le mixage d’ensemble du kit.

Voici d’ailleurs quelques exemples réalisés à partir du même groove MIDI :

Oldies Rock Basic
00:0000:23
  • Oldies Rock Basic 00:23
  • Oldies Rock Dirty Rock 00:24
  • Oldies Rock Glam Delay 00:24
  • Oldies Rock Heavy Compressed 00:24
  • Oldies Rock Old School Plate 00:24
  • Oldies Rock Phased Bitcrusher 00:23
  • Pushy Rock Disco Pop 00:15
  • Pushy Rock Metal 00:16
  • Pushy Rock Room 00:16
  • Pushy Rock 80s 00:16
  • Pushy Rock Basic 00:16

Comme on s’en rend compte, la diversité est au rendez-vous, tout comme la qualité : il faut dire que la bonne vieille banque Pop/Rock d’EZdrummer 1 accusait son grand âge en dépit de sa légèreté et que les deux banques proposées ici, Modern et Vintage, en plus d’avoir été enregistrés avec du matos de premier ordre (console REDD 5.1, Neve 88R, EMI TG12345) aux British Grove Studios, disposent d’une nouvelle technologie propriétaire nommée MHE pour Multiple Hits Emulation. Difficile d’avoir des détails sur cette dernière mais force est d’admettre qu’en dépit de tailles relativement modestes (1,76 Go pour la moderne, et 971 Mo pour la Vintage qui comprend moins d’éléments), nos deux banques s’en sortent très bien.

Seule inconnue pour l’instant : les instruments de frappe, les deux banques étant proposées frappées avec des baguettes uniquement et rien ne laissant supposer que Toontrack s’est intéressé au délicat problème des balais frottés, comme l’a fait, avec plus ou moins de réussite, XLN Audio

Précisons pour finir sur ce chapitre que Toontrack a aussi bossé sur la vitesse de chargement des banques, qu’elles soient nouvelles ou anciennes : on les en remercie.

Si louables que soient toutefois ces efforts et si sympathiques que soient les sons et la section d’effets du logiciel, ce n’est pas tant cette nouveauté qui a retenu notre attention, mais bien le fameux onglet Search sur lequel nous allons nous pencher à présent.

Chercher un MIDI à quatorze heures

Toontrack EZdrummer 2

En vis-à-vis du bon vieux Browser de Groove qui n’a donc pas changé, l’onglet Search vous propose d’effectuer une recherche multicritère dans votre collection de fichiers MIDI. Vous avez ainsi la possibilité de filtrer les grooves en fonction de la librairie à laquelle ils appartiennent (EZX machin, EZX truc, etc.), de leur genre musical (Pop, Funk, Country, etc.), de leur signature rythmique, de leur style de jeu (Shuffle, Double Kick, Percussion), de leur type (Beat, Fill, Intro, Ending, etc.) et de leur « Power Hand », c’est-à-dire l’instrument dominant dans le groove (et qui pourra être le charley, la caisse claire, les toms, etc.).

Évidemment, tous ces filtres peuvent être combinés d’une colonne à l’autre, cependant qu’à l’intérieur d’une même colonne, on peut combiner plusieurs valeurs qui seront, suivant que vous utilisez le clic gauche ou le clic droit, incluantes ou excluantes. En clair, ça vaut dire que vous pouvez par exemple faire des recherches du style : montre-moi tous les grooves MIDI Blues ou Funky de tout style sauf Shuffle en 12/8 et en 3/4 et qui sont centrés sur le jeu de charley. Rien que sur ce point, on progresse nettement par rapport à l’EZdrummer précédent, sachant que l’affichage des résultats s’avère également riche en informations : outre les infos convenues de style, type, signature et tempo qu’on trouve pour chaque résultat, on dispose ainsi d’une jauge d’intensité qui permet de savoir à quel type de rythme on a affaire. Plus l’intensité est haute, plus le pattern est dense (le batteur en fout partout, en mode Smoggy La Pieuvre), plus elle est basse, et plus la frappe est minimaliste, façon Meg White sous Tranxene et dans les temps. Pratique également, une étoile permet de « bookmarquer » vos grooves favoris pour les retrouver facilement plus tard. Le seul petit défaut de mon point de vue demeure l’impossibilité de définir ses propres tags perso, ou d’associer un commentaire texte à un pattern et de pouvoir ensuite opérer une recherche textuelle pour s’en servir de filtre. Gageons que Toontrack aura à cœur de combler cette petite lacune, ce qui n’a rien de compliqué.

Tout cela est sympathique, me direz-vous, mais n’a rien de bien extraordinaire non plus : on dispose dans quantité d’instruments virtuels et même dans la plupart des séquenceurs de filtres de ce genre pour organiser des médias ou des presets. Certes, certes... Sauf que je ne vous ai pas encore parlé de la fonction qui tue dans ce EZdrummer 2 et qui remet, de mon point de vue, toute la concurrence à sa toute petite place. Le…

TAP 2 FIND

Lorsqu’on écrit une chanson, on a généralement une idée, même vague, du groove de batterie qu’on désirerait mettre dessus, un Tchac-Poum qu’on tente de beatboxer au batteur à la répet ou qu’on essaye de programmer maladroitement dans le piano roll de son séquenceur, suivant qu’on bosse seul ou en groupe. Lorsqu’il compose Billie Jean, Michael Jackson lui-même part d’un human beatbox enregistré à l’arrache, par exemple. Or, le problème, c’est qu’aucune batterie virtuelle n’avait jusqu’ici pris cette exigence simple en considération.

Bardées de grooves tous plus géniaux les uns que les autres (et à plus forte raison quand on leur ajoute les collections issues de chez Loop Loft ou Groove Monkee), ces dernières, si chères et professionnelles soient-elles, nous renvoyaient sempiternellement à la même fastidieuse partie de pêche lorsqu’il s’agissait de trouver le pattern qu’on avait en tête : au sein d’une navrante interface « Browser », il fallait écouter un à un des fichiers intelligemment appelés Groove1, Groove2, Groove3, Groove4, etc. Bref, c’était un peu comme trouver une aiguille dans une botte de foin, avec les yeux bandés et des moufles scotchées aux poignets.

Et voici que Toontrack arrive avec la fonction Tap 2 Find, une fonction avec laquelle, soit dit en passant, je bassine tous mes collègues depuis plusieurs années… Inutile de dire que de la voir implémentée dans un soft m’a procuré un demi-orgasme…

Je vous explique : en pressant le bouton Tap 2 Find disponible dans l’onglet Search, vous accédez à une vue du kit, cependant que le métronome du logiciel est lancé au tempo et à la signature définis dans ce dernier, n’attendant plus que vous saisissiez le rythme que vous avez en tête. En cliquant sur les différents éléments de la batterie ou en utilisant votre clavier MIDI, vous pouvez donc grossièrement saisir votre fameux Tchac-poum, percu après percu, en sachant que l’enregistrement est en mode boucle et qu’à chaque nouvelle passe, vos coups approximatifs sont quantisés à une valeur éditable (1/8, 1/16 ou 1/32, en triolets ou non). Sitôt que le groove ressemble à ce que vous aviez en tête, il vous suffit de cliquer sur « Show Results » pour vous retrouver avec une liste de patterns classés par ordre de ressemblance au groove que vous avez proposé. Et bien évidemment, vous disposez dans cette liste de toutes les infos précédemment indiquées, et de la possibilité de raffiner encore votre recherche au moyen des filtres.

Voilà. C’est juste ça.

C’est juste ça mais ça change tout en termes d’ergonomie et de workflow parce que d’une vague idée de rythme ou même d’un fichier MIDI externe que l’on pourra glisser sur la Drop Zone du Tap 2 Find, on passe ainsi ultra-intuitivement à une vaste liste de patterns d’autant plus exploitables qu’ils ont été frappés par de vrais batteurs, avec ces subtils petits décalages et variations qui font à la fois le réalisme et le groove d’une partie de batterie. Et évidemment, la recherche Tap 2 Find est disponible d’un simple clic droit sur n’importe quel groove du logiciel…

Toontrack EZdrummer 2

De fait, le seul reproche que l’on pourrait faire en l’état — et il est de taille, c’est que la chose ne fonctionne qu’avec les patterns MIDI de Toontrack. C’est-à-dire ? C’est-à-dire que si n’importe quel fichier MIDI peut servir de base à une recherche, d’où qu’il provienne, Tap 2 Find ne remontera que des résultats provenant des banques de l’éditeur.

Interrogé au sujet de cette regrettable limitation, Toontrack n’a ni voulu confirmer ni infirmer que la fonctionnalité ne s’étendrait pas aux banques des éditeurs tiers. Il s’agira donc de voir comment les choses évolueront de ce côté, en sachant qu’en marge de tous les grooves fournis avec chaque banque EZX, l’éditeur propose également une vaste gamme de packs de fichiers MIDI, abordant la plupart des genres et des mètres, ce qui devrait représenter quelques milliers de grooves tout de même.

Par ailleurs, ne sous-estimons pas non plus la capacité des éditeurs tiers à proposer des banques qui pourraient être compatibles avec le système… Bref, on croise les doigts bien forts en tout cas en espérant que ce point évolue dans le bon sens.

On se console enfin en se disant que même en limitant son Tap 2 Find aux seuls groove Toontrack pour l’heure, cet EZdrummer 2 simplifie déjà bien l’existence de l’humble songwriter. Et c’est d’autant plus vrai qu’en marge de cette fonction de recherche, le soft propose d’autres excellents outils pour sophistiquer encore un peu la sauce.

La multiplication des grooves

Admettons que grâce au Tap 2 Find, vous trouviez le pattern de vos rêves. Vous pouvez le glisser dans votre séquenceur et vous amuser à bricoler votre partie de batterie dans le piano roll ou le Drum Edit de ce dernier, à l’ancienne. Ou vous pouvez utiliser le mini séquenceur intégré à EZdrummer 2, ce qui vous ouvre encore de nouvelles perspectives. Sans parler des classiques opérations de Couper/Copier/Coller, on dispose pour chaque bloc disposé dans cette zone de la possibilité d’éditer son style de jeu (Edit Play Style, disponible depuis un clic droit sur le bloc).

Dans ce mode, on retrouve la représentation graphique de notre kit, à ceci près que les instruments qui ne sont pas utilisés par le fichier MIDI sont grisés. Outre la grosse caisse et la caisse claire, on retrouve aussi deux bulles noires indiquant pour l’une la « Power Hand » (la percu la plus jouée en somme, et qui sera souvent le charley ou la ride) et pour l’autre l’Opening Hit (la percu qu’on laisse résonner, en général une cymbale Crash, Splash ou China). Là où ça devient intéressant, c’est qu’il est possible par un simple cliquer-glisser d’affecter la Power Hand ou l’Opening Hit à un autre élément de la batterie : de la sorte, on peut tout à fait remplacer la partie de charley par la même partie jouée sur le tom basse. Vous imaginez sans peine le nombre de variations qu’on peut faire à partir d’un même groove avec ce système… mais ce n’est pas tout !

Pour chaque instrument sollicité par le groove, on dispose ainsi d’un potard Velocity pour définir s’il doit être frappé plus ou moins fort (on ne parle pas de volume mais bien de vélocité), tandis qu’un potard Amount permet de densifier ou au contraire de diminuer le nombre de coups portés sur l’instrument : on pourra ainsi définir si le charley doit jouer 4, 8 ou 16 coups sur une mesure. Et pareil pour chaque percussion : le kick, la caisse claire, etc.

Intéressant, non ? Mais ce n’est toujours pas tout, puisqu’on dispose en marge de chaque kit des percus additionnelles : clap, shaker et tambourin. Or ces éléments sont également réglables avec les potards Velocity et Amount… Bref, en combinant tout ces outils, on peut créer à partir d’un seul et même pattern un grand nombre de variations qui pourront servir à faire des variantes pour un couplet, un break ou un refrain. Et devinez quoi ? Ce n’est toujours pas tout car il est possible de combiner les patterns entre eux.

Imaginons en effet que vous trouviez un pattern A dont le couple caisse claire/batterie vous convienne parfaitement au point de l’avoir placé dans le séquenceur interne d’EZdrummer. Imaginons à présent que vous ayez trouvé une chouette partie de charley dans un autre pattern B. Eh bien, j’ai le plaisir de vous annoncer qu’en faisant un clic droit sur le pattern B et en sélectionnant copier, vous pourrez ensuite, au moyen d’un clic droit sur votre pattern A, ne coller que la partie Charley, façon greffe, qui remplacera de ce fait l’ancienne. Moi je dis : youpi ! Super mega youpi, même ! Et le seul regret viendra de l’absence d’un filtre de vélocité comme on en trouve dans Addictive Drums : dans ce dernier, au moyen de deux petits sliders, on peut en effet supprimer tous les coups au-dessus ou au-dessous d’une certaine vélocité, ce qui s’avère très pratique également pour pondre des variations à partir d’un fichier MIDI.

Mais youpi quand même. Et je youpite d’autant plus qu’il me reste un dernier gros morceau à évoquer : le…

Song Creator

Toontrack EZdrummer 2

Grâce à ses tags et à son Tap 2 Find, EZdrummer 2 est en mesure d’établir des liens forts entre les différents patterns MIDI. Il peut ainsi en déduire quelle intro va bien avec quel groove, quel pont va bien avec quel refrain, quel fill se marie à merveille avec quel pattern. Du coup, Toontrack en a profité pour imaginer l’outil Song Creator qui, à partir d’un seul et unique groove présent dans sa base, vous fait une présélection automatiques des grooves qui pourront l’accompagner. À partir d’un simple fichier MIDI, le soft vous propose ainsi une sélection de 6 intros, 6 couplets, 6 pré-refrain, 6 refrains, 6 ponts, 6 fills et 6 motifs de fins. Soit 41 suggestions à partir d’un seul fichier !

Et histoire de ravir les plus flemmards des flemmards, on dispose même d’un menu Songs qui permettra de disposer d’un agencement automatique de ces différents patterns selon la structure qu’on aura définie : 12 mesures basiques, ou AABA, ABAB, ABCABC, etc.

Voilà donc qu’en trois-quatre clics, on peut se retrouver avec une partie de batterie complète et cohérente, ce qui ne manquera pas d’intéresser ceux qui utilisent les batteries virtuelles pour se bricoler des playbacks vite faits afin de travailler leur instrument, quel qu’il soit.

En bonus, la vidéo de la présentation d'EZ Drummer 2 aux British Grove Studios :

 

Conclusion

Certes, si tout ce que vous cherchez dans une batterie virtuelle, ce ne sont que des samples d’excellente qualité pour faire du Drum Replacement ou pour jouer avec une batterie MIDI, il y a fort à parier que des fonctions aussi géniales que le Tap 2 Find, l’Edit Play Style ou le Song Creator vous laisseront froid. Le propos d’EZdrummer, vu son prix d’entrée de gamme, n’est pas de concurrencer sur le terrain du son pur les grosses Berthas que sont Superior ou BFD. Mais au rayon écriture en revanche…

De fait, on me reprochera peut-être mon enthousiasme, mais de mon point de vue de songwriter, cette nouvelle version d’EZdrummer est une vraie petite révolution qui fait prendre un méchant coup de vieux à tous les concurrents sur le marché, quels qu’ils soient et quels que soient leur prix. C’est bien simple, c’est pour moi la batterie virtuelle la plus intéressante qu’on ait vu sortir depuis BFD premier du nom, il y a plus de 10 ans de cela. Et bien que possesseur de BFD 1, Eco, d’Addictive Drums, des batteries Native Instruments, de Superior et de Jamstix, je dois avouer que je n’ai ouvert aucun de ses derniers depuis que j’ai la chance de pouvoir bosser avec EZdrummer 2. Ce n’est pas une question de son (on trouve effectivement chez Superior ou BFD des banques plus détaillées que celles qui sont fournies ici, même si elles ne déméritent vraiment pas, loin de là), c’est une question d’ergonomie, de simplicité, et de temps gagné sur les fastidieuses tâches de recherche du bon groove, du bon fill, etc. Du temps gagné au profit de tâches plus créatives, évidemment. Et c’est sans doute cela qui me semble, personnellement, le plus important.

Parce qu’en matière de musique, le meilleur outil qui soit, c’est celui qui permet de passer le plus vite et le plus simplement possible d’une idée qu’on a en tête à la réalisation audio de cette idée. Et dans ce contexte, Tap 2 Find comme les autres fonctions intelligentes du soft de Toontrack font mouche. Au point que l’on espère voir ce type d’interface débarquer chez tous les concurrents, comme dans tous les séquenceurs, en attendant bien évidemment qu’un petit malin nous sorte enfin, grâce aux algos d’un Melodyne par exemple, un Beatbox2Find, un Sing2Find et un Sing2Sequence. Après tout, en 2014, on peut bien dicter un e-mail à son téléphone. Pourquoi les logiciels destinés à l’audio ne seraient pas capables de choses aussi intuitives ?

En attendant, on adressera un énorme coup de chapeau à Toontrack pour le formidable travail accompli, sans dissimuler notre impatience de voir débarquer un Superior 3 qui sera, à n’en pas douter et à moins d’une preste réaction de la concurrence, la nouvelle référence absolue sur le marché de la batterie virtuelle.

 

Notre avis :
Award Innovation 2014
Points forts Points faibles
  • Globalement : Rhââ Lovely !
  • Le Tap 2 Find, juste génial dans son principe comme dans sa réalisation !
  • La recherche multicritère dans la base de Groove
  • La notion d’Intensité dans la liste des Grooves
  • Copier/Coller sélectif
  • Le Song Creator
  • L’Edit Play Style
  • Les nouvelles banques, très polyvalentes
  • Toutes les banques EZX retravaillées pour l’occasion
  • Les effets et traitements inclus dans chaque preset et les possibilités qu’ils apportent en termes de son sans complexifier l’usage du soft
  • Le son : excellent en dépit de la taille très raisonnable de banques
  • La possibilité de bâtir son kit à partir des éléments provenant de banques hétérogènes
  • Les percus additionnelles simplement activables et programmables, alors qu’il fallait auparavant charger un EZX spécialement pour accéder à ce genre de percus
  • L’interface claire et pratique
  • 1000 petites choses qui sont bien pensées en termes d’ergonomie
  • Le prix, en version complète comme à l’upgrade
  • Tap 2 Find ne cherche que dans les fichiers Toontrack pour l’instant
  • Pas de filtres MIDI utilisables pour simplifier un groove comme dans Addictive Drums
  • Pas de possibilité d’utiliser ses propres tags ou notes pour individualiser les grooves
  • Comme la plupart des concurrents en dehors d’Addictive Drums, EZdrummer ne semble pas s’être intéressé au problème des balais frottés… D’ailleurs, où sont les balais ?
À propos de nos tests
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail