Bien débuter
Forums thématiques Bien débuter
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
pédago

Comment enchaîner ses pédales d’effets ?

Dans quel ordre brancher ses pédales d’effets ?
  • Réagir
  • 62 réactions
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail

Vous avez accumulé un certain nombre de pédales et vous souhaitez les utiliser aussi bien en répète qu’en concert. Votre serviteur va donc vêtir son habit de shoegazer afin de vous aider à brancher tout ce petit monde, dans la joie, l’harmonie et le bonheur.

To boucle or not to boucle 

Avant toute chose, il faut déterminer si vous avez besoin de la boucle d’effets de votre ampli (s’il en est pourvu). Pour cela, rien de plus simple : soit vous utilisez la distorsion de votre ampli, et dans ce cas, la boucle vous sera plus qu’utile, comme nous le verrons par la suite, soit vous vous servez uniquement du son clair, et vous pouvez vous en passer car l’impact de son utilisation sur le rendu final est faible. 

Une question de temps 

Chaîner Pédales d'Effets

Puisque c’est au préampli qu’incombe la lourde tâche de façonner votre son « de base », on placera sa pédale avant si on souhaite modifier le son de base lui-même... ou après, si le but est d’obtenir une modulation du son de base. 

Autrement dit, on place habituellement les effets dits « temporels » (reverb, delay...) dans la boucle, tandis que les effets qui changent le « grain » du son se disposent le plus souvent avant le préampli (overdrive, wah-wah...).

Une question de volonté

Certains effets seront aussi intéressants juste derrière votre guitare ou aux confins de la boucle d’effet, en changeant de caractère, par exemple :

  • La pédale de volume : placée en aval du préampli (au départ de la boucle d’effets), elle modifie le volume sonore global comme prévu. A contrario, elle peut faire office de pédale de gain (pour jouer sur la quantité de distorsion) lorsqu’elle est placée en amont de la saturation.
  • L’égaliseur : sa tendance à affecter fortement le traitement sonore branché immédiatement en amont nécessite de tester son efficacité à toutes les places possibles (ce qui permet par la même occasion de vérifier son utilité à vos pieds).
  • Les chorus, phaser et flanger : bien qu’il s’agisse d’effets jouant sur la temporalité, ils sont souvent positionnés près de l’instrument, avant modification du grain. Mais si vous utilisez de fortes distorsions, vous préférerez peut-être les placer dans la boucle, avant la reverb et le delay. 

Le triple Axel

Chaîner Pédales d'Effets

Si, comme un grand nombre de guitaristes, vous souffrez d’un syndrome d’achat compulsif (ou GAS), le chaînage parfait restera une utopie à jamais, car il évoluera perpétuellement. Cependant, voici un enchaînement de base garanti 100 % fonctionnel.

  • Guitare → Accordeur →  Buffer/Booster → Compresseur → PCF* → Wah → Pitch Shifter → Saturation(s) →  Entrée instrument de l’ampli
  • Envoi de la boucle (FX Send) → Egaliseur → Noise Gate → PCF* →  Trémolo →  Delay → Reverb → Looper → Retour de la boucle (FX Return)

*Rayez la position inutile. PCF signifie Phaser/Chorus/Flanger, toute ressemblance avec un dinosaure français est purement fortuite. 

Une question d’envie

Rien ne vous empêche de brancher vos pédales dans tous les sens possibles.

N’hésitez donc pas à créer votre propre tambouille et vous inventerez peut-être la nouvelle crème brûlée du guitariste !

 

Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail