Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Keyztone Rekoil
Photos
1/14

Test des pédales Keyztone ReKoil

Effet guitare divers de la marque Keyztone

Écrire un avis ou Demander un avis
Prix public : 119 € TTC
test
10 réactions
En blanc et noir !
9/10
Award Innovation 2022
Partager cet article

Keyztone est une marque française qui s’est notamment fait remarquer avec la pédale « EXchanger » qui permet de simuler différents types de micros de guitare. Pour continuer sur sa lancée elle sort deux pédales, dont l’idée de base reste la même.

Test des pédales Keyztone ReKoil : En blanc et noir !

doubleKeyz­tone, dont le siège est basé à Nîmes, nous a donc envoyé deux pédales : La « Black ReKoil » ainsi que la « White ReKoil ». La première permet de trans­for­mer un micro simple bobi­nage en double bobi­nage et la deuxième pédale, vous l’au­rez deviné, fait le contraire. En dehors de leurs couleurs, elles sont stric­te­ment iden­tiques. Le fabri­cant propose ainsi des pédales dans un format ultra réduit avec des dimen­sions de 93 mm x 33 mm x 31 mm. Keyz­tone s’ins­crit dans une démarche écolo­gique et respon­sable avec une fabri­ca­tion tota­le­ment française. On retrouve ainsi des boitiers en PLA biosourcé et biodé­gra­dable réali­sés à l’aide d’une impres­sion 3D. Ces ReKoil ne disposent que d’un seul poten­tio­mètre, en PLA égale­ment, servant à doser le niveau de sortie. L’ali­men­ta­tion peut se faire en 9 ou 18 V DC, aucun bloc n’est cepen­dant fourni. On appré­cie égale­ment que les instruc­tions d’uti­li­sa­tion de la pédale soient impri­mées au dos du boitier. C’est à la fois pratique et écolo­gique. De manière plus géné­rale, il est diffi­cile de se pronon­cer sur la soli­dité des pédales dans le temps du fait de l’uti­li­sa­tion du PLA. Néan­moins, au vu du format réduit et de l’unique foots­witch qui les équipe, bien calées sur un pedal­board, leur longé­vité devrait être assu­rée.

En blanc

Pour la version blanche, j’ai sorti ma fidèle Ibanez Pres­tige sept cordes équi­pée de deux micros « SP Custom » au format double bobi­nage. La guitare possède égale­ment un split, ce qui m’a permis de vous enre­gis­trer un exemple mettant face à face la pédale et le split tradi­tion­nel. Voici les résul­tats obte­nus :

1 – Son clair – OFF_ON
00:0000:39
  • 1 – Son clair – OFF_ON00:39
  • 2 – Son crunch – OFF_ON00:32
  • 3 – Son crunch – OFF_ON accords00:25
  • 4 – Son saturé – OFF_ON00:19
  • 5 – Double – Split micro – Pédale00:43

Tout d’abord, il faut noter que pour fonc­tion­ner de manière opti­male, la pédale doit se trou­ver en première posi­tion après votre guitare, ce qui semble plutôt logique mais doit être pris en compte dans le cadre d’un pedal­board au câblage complexe. Ensuite, et c’est je trouve plus embê­tant, la pédale n’est réel­le­ment utili­sable qu’avec le poten­tio­mètre de volume de la guitare réglé au maxi­mum.white D’ailleurs, sur la « Black ReKoil » que nous allons écou­ter un peu plus loin dans cet article, en bais­sant le volume je captais… la radio ! Néan­moins, le construc­teur est honnête et précis de ce côté-là et stipule bien que votre poten­tio­mètre de volume doit être réglé au maxi­mum. On perd cepen­dant la possi­bi­lité de jouer avec les nuances de l’ins­tru­ment, ce qui pourra être rédhi­bi­toire pour de nombreuses personnes.

Pour ce qui est du rendu, clai­re­ment, c’est surpre­nant ! En acti­vant la « White ReKoil » on retrouve tout à fait le son d’un micro simple bobi­nage, jusqu’au souffle supplé­men­taire que celui-ci génère par rapport à un modèle double bobi­nage. Dans l’exemple numéro 5, vous pouvez vous faire une meilleure idée du résul­tat par rapport à un split tradi­tion­nel. Le split offre un son beau­coup moins claquant, moins brillant et garde quelques traits du carac­tère rond et chaleu­reux du micro double bobi­nage d’ori­gine. La pédale, elle, apporte une teinte clai­re­ment plus claire, trans­for­mant presque ma baveuse et chaleu­reuse sept cordes en quelque chose qui se rapproche d’une Stra­to­cas­ter, au moins pour l’es­prit géné­ral.

En noir

Je range ma guitare favo­rite et m’équipe d’une Squier Tele­cas­ter « 40 th Anni­ver­sary Vintage Edition » ainsi que d’une Fender Stra­to­cas­ter « JV Modi­fied ‘60 s », toutes deux montées avec des micros au format simple bobi­nage, dans la pure tradi­tion de ces modèles. Voici la série d’ex­traits sonores « avant/après » :

6 – Tele­cas­ter micro manche – OFF_ON
00:0000:35
  • 6 – Tele­cas­ter micro manche – OFF_ON00:35
  • 7 – Tele­cas­ter micro cheva­let – OFF_ON00:31
  • 8 – Stra­to­cas­ter micro cheva­let – OFF_ON00:19
  • 9 – Stra­to­cas­ter micro cheva­lat – son saturé – OFF_ON00:42
  • 10 – Stra­to­cas­ter micro manche – OFF_ON00:40

De la même manière que pour la version blanche, j’ai été très agréa­ble­ment surpris par l’ef­fi­ca­cité de la pédale. Par exemple, sur l’ex­trait numéro 7, la Tele­cas­ter offre un son réso­lu­ment plus rond et puis­sant. C’est assez frap­pant sur une ryth­mique accom­pa­gnée blackd’ef­fet de palm-mute, la Tele­cas­ter n’a plus son “twang” si carac­té­ris­tique. On retrouve égale­ment sur l’en­semble des exemples une augmen­ta­tion du volume faisant légè­re­ment satu­rer le préam­pli­fi­ca­teur de la tête Victory V30. Ainsi, contrai­re­ment à la “White ReKoil” sur laquelle j’ai dû mettre le poten­tio­mètre de la pédale au maxi­mum pour préser­ver un équi­libre sonore, j’ai dû, sur cette version, bais­ser de moitié ce même poten­tio­mètre. En revanche, on pour­rait presque envi­sa­ger de se servir de ce poten­tio­mètre comme d’un “clean boost” pour venir faire sérieu­se­ment satu­rer l’étage de préam­pli­fi­ca­tion.

Enfin, avec une Stra­to­cas­ter, le résul­tat est compa­rable, avec un son plus rond dans le bas du spectre et une sensa­tion d’épais­seur carac­té­ris­tique des micros au format double bobi­nage. Toute­fois, si la version blanche nous ajou­tait un peu de bruit, typique des micros simples, la version noire, elle, n’en enlève pas.

Le secret ?

Peut-être comme certains d’entre vous, je me suis posé la ques­tion du procédé tech­nique utilisé pour obte­nir un tel résul­tat. Pour ce faire, j’ai direc­te­ment demandé au concep­teur. Ainsi, ces pédales ne vont pas agir comme de simples égali­seurs. Elles possèdent un étage élec­tro­nique qui permet d’ef­fa­cer le carac­tère du micro utilisé en entrée, autre­ment dit d’apla­nir sa réponse fréquen­tielle, peu importe le modèle et peu importe la longueur du câble utilisé. Enfin, est appliquée une sorte d’Im­pulse Response mais avec un procédé pure­ment analo­gique.

Conclu­sion

La jeune marque française propose deux pédales à la fonc­tion­na­lité inno­vante. Le format et l’uti­li­sa­tion vont à l’es­sen­tiel, ce qui en fait de bonnes alter­na­tives au modèle “EXchan­ger”. Le rendu sonore est surpre­nant, dans le bon sens du terme. Peu importe le sens dans lequel vous souhai­tez trans­for­mer vos micros, le résul­tat reste toujours natu­rel et le son garde son carac­tère analo­gique. On pourra bien entendu regret­ter l’in­com­pa­ti­bi­lité de ces pédales avec le poten­tio­mètre de volume de la guitare. Enfin, on ne pourra que saluer le procédé écores­pon­sable de la produc­tion de ces pédales. Ces “ReKoil” sont vendues actuel­le­ment 99 euros, ce qui reste tout à fait raison­nable pour des produits conçus et fabriqués en France.

  • alimentation
  • black
  • connectique
  • double
  • notice
  • white

 

9/10
Award Innovation 2022
Fabrication (?) : France
Points forts
  • Un rendu sonore convaincant et naturel
  • Format réduit très pratique
  • Facilité d’utilisation
  • Conception et fabrication 100% française
Points faibles
  • Le potentiomètre de volume de la guitare doit forcément être au maximum

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.