Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
On M toujours la HS ?
9/10
Award Qualité / Prix 2014
Partager cet article

Quand la série d’enceintes HSxM a été annoncée en 2005, Yamaha a clairement affiché la volonté de ressusciter leur fameuse NS10, véritable icône trônant dans la plupart des studios du monde entier ; le haut-parleur blanc ne laisse planer aucun doute là-dessus.

La série HSxM a depuis connu un franc succès et c’est sans trop de surprise que le construc­teur nippon annonça il y a envi­ron un an une mise à jour avec la nouvelle série HSx. Nous profi­tons de la sortie d’une version blanche pour faire un test en bonne et due forme…

Nous avions pu décou­vrir et écou­ter sommai­re­ment les HS dans les locaux de Yamaha lors de la sortie il y a un peu plus d’un an, nous ne nous attar­de­rons donc pas sur la partie descrip­tive, le modèle qui nous a été fourni étant rigou­reu­se­ment iden­tique tech­nique­ment, seule la fini­tion change. Les enceintes blanches n’ont d’ailleurs pas manqué d’at­ti­rer les regards des gens passant dans notre bureau : il faut dire qu’elles sont assez classes ! La construc­tion est irré­pro­chable et le fait d’avoir gardé le tour du haut-parleur noir est une bonne idée. Le panneau arrière, avec la connec­tique, les réglages et le radia­teur reste noir, ce qui n’est pas forcé­ment un problème, car une fois les enceintes posées sur votre bureau ou sur des pieds, cette partie ne sera plus visible. On regret­tera juste l’ab­sence d’en­trée au format RCA et le réglage des moyennes fréquences qui a disparu.

Pour les tester, nous les avons mises face aux Eris E8 de PreSo­nus, qui restent jusqu’à présent nos favo­rites dans cette gamme de prix (500 € la paire pour des 8 pouces). Nous écou­tons des fichiers non compres­sés via notre inter­face Metric Halo ULN-8 nous permet­tant de passer rapi­de­ment d’une paire d’en­ceintes à une autre.

Écoute

Yamaha HS8W

Johnny Cash – Hurt

Les deux paires d’en­ceintes sont vrai­ment très bonnes pour le prix et les médiums et aigus restent à peu de choses près équi­va­lents. On entend un léger surplus entre 1 et 2 kHz sur les enceintes PreSo­nus tandis que les Yamaha privi­lé­gient les fréquences situées entre 500 et 800 Hz. L’équi­libre des médiums fait que les Yamaha donnent un peu plus de présence à la voix de Cash et à la guitare acous­tique tandis que les Eris donnent l’im­pres­sion d’être un peu plus creu­sées.

Michael Jack­son – Libe­rian Girl

Sur l’in­tro, c’est très diffi­cile de dépar­ta­ger les deux enceintes. Dès que la voix débarque, les Yamaha gardent toujours ce petit surplus de présence pas désa­gréable. Le bas est en revanche plus déve­loppé sur les enceintes de PreSo­nus, ce qui peut-être consi­déré comme un avan­tage sur certains styles de musique. Côté dyna­mique, c’est kif-kif. Sur les HS8, le kick se résume plus à la batte et l’at­taque que la réso­nance. Les PreSo­nus donnent le senti­ment d’être plus larges que les Yamaha, alors que ces dernières donnent la part belle aux hauts médiums. Cette partie du spectre est très utile lors du mixage et certains aiment le fait qu’elle soit légè­re­ment accen­tuée (le succès des NS10 est dû en partie à ça). Quoi qu’il en soit, les deux enceintes, même si elles restent un peu diffé­rentes, sont très bonnes.

Yamaha HS8W

The Racon­teurs – Conso­ler of the lonely

Les Yamaha ne rendent pas forcé­ment justice à la réso­nance de la grosse caisse qui reste mieux déve­lop­pée sur les Eris. La basse reste aussi plus ténue sur les HS, ce qui a l’avan­tage de ne pas venir masquer les guitares qui sont très lisibles. On aime la préci­sion des enceintes de Yamaha, et l’éten­due et l’équi­libre des PreSo­nus.

Gorillaz – Feel Good Inc.

Le kick et la basse sont très secs sur les enceintes Yamaha, elles n’en font pas trop, un peu moins que les Eris, mais restent très propres, ce qui peut-être vu comme un plus par certains. Diffi­cile en tout cas de donner un véri­table vainqueur sur ce titre, l’équi­libre des médiums est diffé­rent, mais rien d’af­fo­lant.

Yamaha HS8W

Also sprach Zara­thus­tra

Sur l’in­tro­duc­tion, on entend l’ex­ten­sion du bas du spectre sur les PreSo­nus. On note toujours un peu plus de présence sur les cuivres et les attaques des timbales sont un peu plus marquées sur les HS8 tandis que l’image stéréo est simi­laire. Pour le reste, les deux paires s’en sortent merveilleu­se­ment bien, et quand on voit leur prix, on se dit que les home-studistes d’aujour­d’hui ont bien de la chance.

Pour résu­mer cette écoute, on peut dire que les Eris et les HS sont un peu diffé­rentes dans le bas du spectre et l’équi­libre des médiums, mais elles restent toutes les deux de très bonnes enceintes, qui permettent de mixer l’es­prit tranquille. Certains aime­ront la présence des Yamaha qui peut se révé­ler très pratique en mixage, tandis que d’autres préfè­re­ront le bas un peu plus déve­loppé des Eris et leur médium un peu plus droit.

Comparo Yamaha HS8 Vs PreSonus Eris E8
Yamaha HS8 en rouge et PreSo­nus Eris E8 en vert

 

Conclu­sion

Les nouvelles HS8 (à 275 € l’unité envi­ron) reste­ront des réfé­rences du marché, au même titre que les Eris E8 de PreSo­nus que nous appré­cions tout autant. Le look blanc des Yamaha est un sacré plus, mais les PreSo­nus gardent l’avan­tage au niveau du nombre d’en­trées et réglages dispo­nibles. Côté son, les enceintes sont assez proches, et les diffé­rences que nous avons enten­dues restent une affaire de goût. Nous vous conseillons donc d’al­ler les écou­ter si possible avant achat. Pas de pres­sion : il n’y aura pas de mauvais choix.

  • Yamaha HS8W
  • Yamaha HS8W
  • Yamaha HS8W
  • Yamaha HS8W
  • Yamaha HS8W
  • Yamaha HS8W
  • Yamaha HS8W
  • Yamaha HS8W
  • Yamaha HS8W

 

9/10
Award Qualité / Prix 2014
Points forts
  • Qualité/prix
  • Look de la version blanche
  • Un très bon équilibre général
  • Une présence qui ravira certains
Points faibles
  • Disparition du Mid EQ
  • Mise sous tension à l’arrière
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.