Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
guide d'achat
20 réactions

Guide d'achat des guitares acoustiques folk

Comment choisir sa guitare acoustique Folk

Pour beaucoup, l'entrée dans le monde de la guitare se fait via l'achat d'une guitare Folk. Inutile de dire, donc, qu'un guide d'achat s'impose...

Guide d'achat des guitares acoustiques folk : Comment choisir sa guitare acoustique Folk

Vous avez réussi à patiem­ment écono­mi­ser une certaine somme dans le but de vous offrir une guitare folk. Cela fait des mois que vous reluquez tous les sites de tous les fabri­cants à la recherche de LA guitare parfaite pour vous. Cepen­dant, malgré quelques accoin­tances visuelles avec certains instru­ments, votre choix ne s’est pas encore arrêté sur un modèle en parti­cu­lier. Dans ce guide d’achat, nous allons détailler tous les aspects et compo­sants d’une guitare folk pour vous permettre de la choi­sir faci­le­ment. Et tout cela commen­cera par un petit rappel histo­rique…

Petite histoire de la guitare folk

Guitares Folk/Western : 16 first dreadnoughtNous devons la guitare folk telle que nous la connais­sons de nos jours à un immi­gré alle­mand ayant vécu aux États-Unis, Chris­tian Frede­rick Martin (1796–1867). Au 19ème siècle, les cordes des guitares étaient alors confec­tion­nées en boyaux de chats ou de moutons. Martin a eu l’idée de substi­tuer ces cordes souples à des cordes en acier, comme celles qu’on trou­vait déjà sur les banjos. Le but était de rendre la guitare plus facile à jouer pour des joueurs de banjo. Bien évidem­ment, la tension des cordes en acier n’étant pas la même que celle des cordes en boyaux, la struc­ture interne de l’ins­tru­ment a dû être revue et corri­gée.

C’est ainsi qu’est née la guitare folk. Quelques décen­nies plus tard, pour répondre à diffé­rents besoins, les marques ont déve­loppé plusieurs formats et plusieurs types de guitares folk. On ne trai­tera ici que les guitares acous­tiques de type Folk, sans abor­der le choix des guitares dites « clas­siques » (à cordes nylon) ni les guitares acous­tiques pour le Jazz.

Les prin­ci­paux formats de guitares folk et leurs carac­té­ris­tiques sont décrits ci-après.

Choi­sir son format

Guitares Folk/Western : 5 DreadnoughtLa Dread­nought

C’est le format de guitare folk le plus répandu, inventé par Martin en 1916 pour la Oliver Ditson Company. Plus tard, en 1931, Martin sort les D-1 et D-2 respec­ti­ve­ment construites en Acajou et en Palis­sandre, avec table en épicéa. Ce format aux épaules carrées offre une bonne projec­tion sonore avec une bonne réponse dans les graves. Le format Dread­nought est devenu très rapi­de­ment la guitare stan­dard en Blue­grass Music.

Souli­gnons que c’est un format à l’en­com­bre­ment certain, sur lequel les petits gaba­rits se trou­ve­ront mal à l’aise. Il s’agit du format le plus copié et repro­duit depuis son inven­tion si bien qu’il est devenu le format « stan­dard » quand on parle de guitare folk.

Gibson a déve­loppé son premier modèle de guitare Dread­nought à épaules carrées en 1960, il s’agis­sait de la très célèbre Humming­bird.

La Jumbo

Guitares Folk/Western : 6 JumboComme son nom l’in­dique, ce format regroupe des instru­ments de taille plus impor­tante que celle de la Dread­nought. Gibson a ouvert les hosti­li­tés en 1931 avec le premier proto­type de guitare Jumbo et a ensuite pour­suivi, seul sur ce segment, avec la très célèbre SJ-200 Super Jumbo.

Le format plus impo­sant que celui de la Dread­nought assure une bonne projec­tion et un peu moins de basses ce qui le rend idéal pour les ryth­miques. Le gaba­rit des guitares Jumbo est certes très impo­sant mais ses éclisses très pronon­cées lui confèrent un bon confort de jeu.

Notons que le format mini-jumbo (une jumbo dont la caisse est réduite) est devenu très en vogue du fait du meilleur confort qu’il procure.

Les « petits » formats

Guitares Folk/Western : 8 0018Ces formats sont bien souvent issus de ce qui se fabriquait courant 19ème et au début du 20ème siècle. À l’époque, la guitare était un instru­ment quasi exclu­si­ve­ment réservé à la gente fémi­nine.

Les instru­ments étaient donc construits en consé­quence et offraient des gaba­rits assez réduits, surtout au regard de ce que l’on a l’ha­bi­tude de retrou­ver en maga­sin de nos jours. On peut noter les formats « 0 », « 00 », « 000 » (appel­la­tions utili­sées par Martin, par ordre de taille de caisse) ou encore « Grand Concert » ou « Grand Audi­to­rium » (« grand » car bien que consi­dé­rés comme petits pour des guitares d’aujour­d’hui, ces formats étaient les plus impo­sants de l’époque). Le format « Parlor » était quant à lui destiné à la musique de chambre comme son nom l’in­dique.

Guitares Folk/Western : 7 ParlorCes guitares très confor­tables sont en géné­ral très équi­li­brées en terme de sono­ri­tés, mais offrent moins de puis­sance que les Jumbo ou Dread­nought pour un jeu ryth­mique du fait des plus faibles volumes de réso­nance que leur caisse procure. L’en­semble de ces « petits » formats est à consi­dé­rer sérieu­se­ment pour le picking (que ce soit pour du blues, du ragtime, du folk).

On peut égale­ment évoquer ici les guitares dites « de voyage » qui connaissent un très grand succès de nos jours, si bien que les marques ne cessent de riva­li­ser en sortant régu­liè­re­ment des nouveaux modèles. La marque Taylor a fait avan­cer le concept très rapi­de­ment avec sa GS Mini, guitare à l’en­com­bre­ment très réduit mais qui déve­loppe une sono­rité très ample et équi­li­brée, rapi­de­ment devenu un best-seller de la marque.

Manche 12 ou 14 frettes ?

Les manches de guitares acous­tiques sont souvent bapti­sés « 12-fret » ou « 14-fret ». Il ne s’agit bien évidem­ment pas du nombre total de frettes mais de l’en­droit où s’ef­fec­tue la jonc­tion corps-manche ; soit à la 12ème soit à la 14ème frette. Un manche « 14-fret » offre donc deux cases de plus hors du corps alors qu’un manche « 12-fret » n’offre qu’une octave hors du corps, comme une guitare clas­sique.

D’ailleurs, à présent que nous avons une idée d’en­semble de ce qu’on appelle Guitare Folk, il convient de savoir comment on la fabrique…

Comment est faite une guitare folk ?

S’il s’agit d’un instru­ment bien spéci­fique, la guitare folk partage beau­coup de carac­té­ris­tiques tech­niques et fonc­tion­nelles avec les guitares clas­siques. Vous trou­ve­rez sur le schéma ci-contre tout le voca­bu­laire néces­saire.

Guitares Folk/Western : 1 guitarefolk

Comme sur une guitare clas­sique, les bois choi­sis pour la fabri­ca­tion sont rabo­tés à l’ex­trême pour ne mesu­rer que quelques milli­mètres d’épais­seur. Afin d’évi­ter que la guitare ne s’ef­fondre sur elle-même sous la tension des cordes, on a donc inventé un système destiné à conso­li­der et soute­nir ces pièces de bois : les barrages. Ce sont des tiges de bois très fines, souvent confec­tion­nées en épicéa et parfois biseau­tées.

Guitares Folk/Western : 4 barrage XChaque luthier célèbre de guitare clas­sique possède sa propre recette pour le barrage. Pour la guitare folk, Martin & Co a en premier imaginé un système de barrage de table en « X » repris plus tard par Gibson et les autres. L’in­té­rêt d’un barrage en « X » est que l’in­ter­sec­tion des deux tiges se situe proche du cheva­let, endroit où la table est parti­cu­liè­re­ment fragi­li­sée

Guitares Folk/Western : 2 barrage VclassRécem­ment, Taylor a imaginé un nouveau barrage baptisé « V-Class » (voir photo) qui, comme son nom l’in­dique, épouse la forme d’un « V ». Selon le fabri­cant, cela permet à la table de vibrer plus libre­ment tout en lui appor­tant une certaine soli­dité.

Le dos de la guitare et la caisse possèdent égale­ment des barrages qui sont un peu plus simples. Ce sont des tiges trans­ver­sales qui se croisent la plupart du temps de manière perpen­di­cu­laire. Enfin, des barres trans­ver­sales relient les deux éclisses en exerçant une très légère pous­sée de façon à ce que la guitare conserve sa forme origi­nale. 

Guitares Folk/Western : 17 contre éclissesComme spéci­fié plus haut, les bois étant rabo­tés à des épais­seurs minimes, l’as­sem­blage des éclisses, du dos et de la table peut s’avé­rer compliqué.

Afin d’agran­dir la surface de collage présente sur les éclisses, on a inventé une pièce appe­lée « contre-éclisse ».Il s’agit d’une longue baguette de bois compor­tant de multiples encoches à inter­valles régu­liers desti­nées à la rendre tota­le­ment souple et malléable.

Cette contre-éclisse épouse donc parfai­te­ment la forme des éclisses et c’est sur elle que la table et le dos seront collées.

Vous l’ima­gi­nez bien : les choix qui sont fait dans les diffé­rentes tech­niques de construc­tion pèsent sur le son de l’ins­tru­ment, mais il est un élément tout aussi déter­mi­nant de ce qui va faire l’iden­tité d’une guitare acous­tique : le bois

Choix des bois

Les bois utili­sés seront de préfé­rence massifs, garan­tis­sant ainsi une meilleure sono­rité et un vieillis­se­ment sans mauvaise surprise. Le bois massif est quasi-obli­ga­toire pour la table (le « dessus » de la guitare), bien que depuis une quin­zaine d’an­nées, les fabri­cants proposent des guitares folk d’en­trée de gamme entiè­re­ment construites en bois contre­plaqué.

Comme sur une guitare élec­trique, les diffé­rentes quali­tés des bois seront gradées en fonc­tion de la régu­la­rité de leurs fibres et de leur aspect esthé­tique global.

Les bois pour la table

Quand on parle de son d’une guitare folk, la table est l’élé­ment le plus impor­tant à consi­dé­rer. C’est cet élément qui va entrer en réso­nance sous la vibra­tion des cordes, et ainsi défi­nir la sono­rité globale de la guitare.

Pour façon­ner une table de guitare folk, on choi­sit souvent l’épi­céa, le cèdre ou l’acajou. L’épi­céa sera plus brillant que le cèdre, ce dernier ayant la répu­ta­tion de donner des sono­ri­tés plus douces et mates. Les tables en acajou se trouvent souvent sur les guitares qui proposent une construc­tion entiè­re­ment réali­sée dans cette essence, comme celles de la série 15M de Martin. On obtient alors une sono­rité assez directe, franche et bien accen­tuée dans les médiums, un peu moins dans les aigus.

Plus rare­ment, on peut retrou­ver l’érable. Cette essence confère une sono­rité très douce et sera souvent choi­sie pour ses quali­tés esthé­tiques. Beau­coup plus rare­ment, on trouves des tables en Koa, bois dur Hawaïen qui offre une densité excep­tion­nelle et des sono­ri­tés agréables grâce à une légère bosse dans les médiums qui apporte pas mal de présence.

Les bois pour les éclisses et le fond

Les éclisses et le fond (aussi appelé « dos ») de la guitare sont souvent confec­tion­nés à partir du même bois, mais rien ne l’oblige. Le bois massif est ici aussi préfé­rable, mais la présence de contre­plaqués sera moins impor­tante pour le son sur ces parties que sur la table. On peut même dans certains cas privi­lé­gier le bois contre­plaqué pour le dos et les éclisses pour des raisons de soli­dité.

Les bois les plus couram­ment rencon­trés sont :

Guitares Folk/Western : 10 AcajouL’acajou
Il donne des sono­ri­tés médiums, pouvant sortir de belles basses mais avec compa­ra­ti­ve­ment moins d’ai­gus. Cette essence déve­loppe une sono­rité plutôt franche avec une accen­tua­tion de l’har­mo­nique fonda­men­tale. Elle consti­tue le choix idéal pour les guita­ristes qui accom­pagnent un chan­teur dans la mesure où les fréquences d’une guitare en acajou s’ins­crivent parfai­te­ment autour de celles de la voix humaine. Sur les guitares d’en­trée de gamme, l’acajou est souvent remplacé par des cousins de nature équi­va­lente et de look très proche comme le sapélé ou l’okoumé.

Guitares Folk/Western : 11 PalissandreLe palis­sandre
Cette essence exotique est consi­dé­rée comme maîtresse dans le monde de la guitare folk (et même clas­sique). Elle génère un son très équi­li­bré avec des basses bien rondes, des médiums pas trop présents et des aigus chan­tants mais jamais agres­sifs. Atten­tion cepen­dant, il s’agit d’un bois qui génère beau­coup d’har­mo­niques. Son utili­sa­tion avec un chan­teur doit donc être pensée et réflé­chie en fonc­tion de la voix de ce dernier dans la mesure où la guitare seule sonnera déjà de manière très complète.

De nos jours, époque où de plus en plus de restric­tions appa­raissent quand à l’uti­li­sa­tion (donc l’abat­tage) de telle ou telle espèce, on trouve, sur les instru­ments neufs en tout cas, exclu­si­ve­ment du palis­sandre indien. Le palis­sandre brési­lien, aussi appelé palis­sandre de Rio, est aujour­d’hui une espèce proté­gée que l’on ne trouve que sur des instru­ments vintage ou certains instru­ments neufs réser­vés au marché améri­cain. 

erableL’érable
Beau­coup moins courant que l’acajou ou le palis­sandre, l’érable offre des sono­ri­tés remarquables par leur douceur et leur équi­libre. Les basses sont douces et rondes et les aigus sont un peu moins pronon­cés qu’avec de l’acajou ce qui les rend égale­ment plus doux. La Gibson SJ-200 est la guitare la plus emblé­ma­tique à utili­ser l’érable pour le dos et les éclisses. C’est un bois qui offre la parti­cu­la­rité d’être parfois très figuré ; il est donc très utilisé à des fins déco­ra­tives.

koaLe koa
Guitares Folk/Western : Koala_climbing_treeCertains fabri­cants comme Taylor utilisent parfois ce bois tout droit venu d’Ha­waï. Il déve­loppe des proprié­tés acous­tiques très proches de celles de l’Acajou quand on l’uti­lise pour la confec­tion des éclisses et du dos. Cepen­dant, il offre un look très origi­nal surtout quand il est figuré. (Note de Los Teignos : Faites toute­fois atten­tion à ne pas confondre ce koa-ci avec ce koala.)

cocoboloCoco­bolo
Encore un bois dur tropi­cal dont les sono­ri­tés sont quasi simi­laires à celles du Koa, mais avec davan­tage de basses. Cette essence nous vient direc­te­ment du Mexique. Elle offre une réponse et une attaque très rapides avec un sustain assez modéré. On peut le penser comme un palis­sandre qui géné­re­rait moins de basses et un peu plus d’ai­gus.

ovangkolOvang­kol
Il s’agit d’une essence origi­naire d’Afrique équa­to­riale utili­sée pour la première fois dans la facture d’ins­tru­ments par Taylor. L’idée était de trou­ver un substi­tut au palis­sandre qui soit une essence durable. On retrouve donc les carac­té­ris­tiques sonores du palis­sandre avec une très large plage de fréquences. L’Ovang­kol génère une légère bosse dans les médiums.

noyerNoyer
Ce bois four­nit des proprié­tés acous­tiques très inté­res­santes, à mi-chemin entre l’acajou et le palis­sandre. La marque Lowden l’uti­lise beau­coup en conjonc­tion avec le cèdre pour la table. Gibson s’est récem­ment mis à l’em­ployer égale­ment, notam­ment pour ses modèles d’en­trée de gamme.

Guitares Folk/Western : 15 carboneAutres maté­riaux
Des marques comme Ovation ou Lava ont fait de l’in­no­va­tion leur spécia­lité en confec­tion­nant des guitares en fibres de verre, maté­riaux compo­sites ou encore fibre de carbone.

L’avan­tage mis en avant par le groupe Lava Music est la stabi­lité et la résis­tance aux condi­tions clima­tiques extrêmes. Selon l’uti­li­sa­tion que vous ferez de votre guitare, cela peut être une alter­na­tive à prendre en consi­dé­ra­tion.

Les bois pour le manche

Comme pour la guitare élec­trique, deux essences sortent du lot pour la fabri­ca­tion du manche d’une guitare folk : l’acajou et l’érable. Ils offrent tous les deux une bonne résis­tance et une certaine soli­dité. L’acajou va déve­lop­per des sons plus ronds et chaleu­reux alors que l’érable appor­tera légè­re­ment plus d’ai­gus.

Les bois pour la touche

La touche est confec­tion­née dans un bois dur et dense. En effet, cette partie de la guitare doit être parti­cu­liè­re­ment stable dans le temps tout en offrant un toucher le plus agréable possible. Le cheva­let est souvent réalisé dans la même essence que celle choi­sie pour la touche.

ebonyL’ébène
Sa belle couleur noire est faci­le­ment recon­nais­sable (bien que certaines espèces soient plus colo­rées). Très dur, il propage un son précis et assez riche. Il offre un toucher plus lisse que le palis­sandre dans la mesure où ses fibres sont extrê­me­ment resser­rées.

Guitares Folk/Western : 11 PalissandreLe palis­sandre
Il incarne un bon substi­tut à l’ébène tout en étant un peu moins précis. Le toucher est un peu moins lisse mais égale­ment très agréable.

erableL’érable
Peu rencon­tré sur les guitares acous­tiques, beau­coup plus sur les guitares élec­triques (celles de M. Fender entre autres). C’est une essence qui génère des sono­ri­tés plus sèches que le palis­sandre. L’érable n’est par contre pas utilisé pour les cheva­lets.

noyerLe noyer
Certains fabri­cants l’uti­lisent pour la touche et le cheva­let. Le noyer possède des proprié­tés acous­tiques simi­laires au palis­sandre. Les sensa­tions de jeu et le toucher sont assez simi­laires au palis­sandre égale­ment.


pauferroPau Ferro
Il s’agit d’une essence utili­sée depuis plusieurs années en substi­tu­tion du palis­sandre. Ce bois déve­loppe une sono­rité plus claquante dans la mesure où il est légè­re­ment plus dur que le palis­sandre. En termes de sensa­tion de jeu, il offre un rendu assez lisse et proche du palis­sandre.

ovangkolOvang­kol
L’Ovang­kol, de son vrai nom Guibour­tia ehie, offre un rendu très proche du palis­sandre égale­ment.

padoukPadouk
Bois très dur qui offre un touché très lisse, une couleur rougeâtre très carac­té­ris­tique et un son bien équi­li­bré.

Choix de l’ac­cas­tillage

De manière histo­rique, on privi­lé­gie les sillets (qu’ils soient de tête ou de cheva­let) en os. Ils sont beau­coup plus onéreux que leurs cousins en plas­tique, mais offrent une sono­rité bien meilleure. Toute­fois, ils ne convien­dront pas à tout le monde de par leur nature orga­nique. Sachez donc qu’on trouve de nos jours des sillets en graphite très effi­caces, bien lubri­fiés et à des tarifs abor­dables.

Si vous souhai­tez jouer debout, prenez bien le temps de confir­mer la présence d’au moins un attache-cour­roie, notam­ment au niveau du bas de la guitare. Du côté des méca­niques, votre préfé­rence person­nelle dictera votre choix.

Élec­troa­cous­tique ou acous­tique ?

De plus en plus de guitares folk disposent d’un système de pré-ampli­fi­ca­tion. Souvent, ces systèmes se composent d’un capteur Piezo et d’un pré-ampli. Ce dernier peut être très simple avec seule­ment un contrôle de volume ou au contraire très complet avec une égali­sa­tion à trois bandes, une sélec­tion de la fréquence médium, un commu­ta­teur de phase, un accor­deur inté­gré, etc.

Avant de sauter le pas, prenez bien le temps de déter­mi­ner vos besoins réels. On a besoin d’une guitare élec­troa­cous­tique quand on se produit sur scène ou qu’on souhaite enre­gis­trer des guitares en studio (bien que le meilleur moyen reste encore de placer un ou plusieurs bons micros devant l’ins­tru­ment).

Notez aussi que récem­ment, les fabri­cants se sont mis à déve­lop­per des petits modules de pré-ampli­fi­ca­tion qui se dissi­mulent dans la rosace et permettent donc à l’ins­tru­ment de conser­ver toute son inté­grité fonc­tion­nelle (pas de grosse défonce sur l’éclisse pour y insé­rer le pré-ampli). Il y a donc un moyen de trans­for­mer votre guitare acous­tique après coup…

Choi­sir sa marque et sa gamme

Comme dans le guide d’achat des amplis de guitare élec­trique, nous pouvons ici segmen­ter le marché en trois caté­go­ries : entrée de gamme, moyenne gamme et haut de gamme. 

Entrée de gamme

Pour l’en­trée de gamme, la Cort Earth 70 affiche un rapport qualité/prix très inté­res­sant. Avec sa table massive en épicéa et sa fini­tion Open Pore, elle offre beau­coup pour un tarif très raison­nable. Si le format Dread­nought n’est pas votre tasse de thé, rabat­tez-vous sans crainte sur la L100C de chez Cort égale­ment. Toujours dans les modèles d’en­trée de gamme, la Taka­mine GD-10 est aussi un excellent choix. Du côté des instru­ments plus compacts, vous pouvez jeter un œil à la Lâg T70A. Son format Grand Audi­to­rium la rendra plus facile à jouer.

Moyenne gamme

Si vous souhai­tez vous orien­ter vers un instru­ment de moyenne gamme, la Taylor 110e est un excellent premier ticket d’en­trée dans l’uni­vers de la marque améri­caine. Si le format Dread­nought est trop impo­sant pour vous, empres­sez-vous d’es­sayer une GS Mini, toujours chez Taylor.Guitares Folk/Western : 9 GSMini

Ce modèle plus compact est proposé dans de très nombreuses décli­nai­sons (palis­sandre, acajou, koa …).  Chez Gibson, vous pouvez vous inté­res­ser à la nouvelle série Gene­ra­tion (testée dans nos colonnes). La construc­tion de ces guitares est très fiable et entiè­re­ment en bois massifs (épicéa, noyer, acajou et palis­sandre). Dans cette four­chette de prix, les modèles G-00 et G-45 sont parti­cu­liè­re­ment inté­res­sants. Si les modèles Jumbo vous font de l’œil, l’Epiphone Inspi­red by Gibson J-200 est une valeur sûre. Elle ressemble trait pour trait à sa grande sœur estam­pillée Gibson mais à un tarif moindre. Sa qualité de fabri­ca­tion est exem­plaire, les bois soigneu­se­ment sélec­tion­nés ; bref, une bonne guitare de moyenne gamme avec un certain charme. La marque chinoise East­man propose égale­ment des instru­ments forte­ment inspi­rés de ce que produit Martin & Co mais à des tarifs très inté­res­sants. 

Haut de gamme

Du côté des instru­ments haut de gamme, je ne peux que vous conseiller d’es­sayer des modèles Martin & Co (D-18, OM-18, 000–18, D-28, OM-28 …). Cela vous donnera au moins une excel­lente réfé­rence à laquelle compa­rer les autres instru­ments que vous essaie­rez. Le fabri­cant améri­cain Taylor, dont nous avons déjà parlé, propose de nombreux modèles dans le segment haut de gamme. Son cata­logue s’or­ga­nise par gaba­rits et par essences de bois ; vous trou­ve­rez forcé­ment un modèle répon­dant à votre cahier des charges. Enfin, vous trou­ve­rez une flopée de modèles iconiques chez Gibson (L-00, J-45, Humming­bird, Dove, J-200 …) qui témoignent d’une parfaite connais­sance de la luthe­rie et présentent une excel­lente qualité de fabri­ca­tion. Bien sûr, cette qualité a un prix et les guitares sorties de l’usine de Boze­man dans le Montana affichent souvent des tarifs élevés.

Cette sélec­tion n’a bien évidem­ment aucun carac­tère exhaus­tif et le meilleur moyen de bien choi­sir sa guitare reste encore d’al­ler en maga­sin essayer quelques instru­ments. Ce guide vous permet cepen­dant d’avoir une meilleure idée de l’ins­tru­ment idéal pour vous et pourra ainsi diri­ger votre futur achat. Quant aux choses à véri­fier avant de passer effec­ti­ve­ment à la caisse, elles sont listée dans cet autres dossier.

Auteur de l'article Hushman

Guitariste polyvalent, j'aime autant jouer des cocottes funk que des gros riffs en Drop C, en passant par des morceaux des Stones ou encore du Jazz Manouche. Passionné de matos guitare depuis que j'ai posé mes doigts sur le manche de ma première guitare, je suis également technicien du son et enregistre et produis quelques morceaux dans différents styles (blues, soul, techno ...)


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Hushman

Guitariste polyvalent, j'aime autant jouer des cocottes funk que des gros riffs en Drop C, en passant par des morceaux des Stones ou encore du Jazz Manouche. Passionné de matos guitare depuis que j'ai posé mes doigts sur le manche de ma première guitare, je suis également technicien du son et enregistre et produis quelques morceaux dans différents styles (blues, soul, techno ...)

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.