Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
test
Avoir le style panthère

Test de la guitare Charvel Satchel Signature Pro-Mod DK

Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Charvel Satchel Signature Pro-Mod DK
Photos
1/73
Charvel Satchel Signature Pro-Mod DK

Guitare de forme SC de la marque Charvel appartenant à la série Artist.

Écrire un avis

Cela fait maintenant un bon moment que Satchel, guitariste star de Steel Panther, a consommé son divorce d'avec Kramer en apparaissant avec une jolie Charvel verte aux motifs félins.

Pour­tant à l’ori­gine de deux Pacer vintage signa­ture jaune et violette chez Kramer en édition limi­tée, Satchel a posé ses valises chez Char­vel et il n’aura pas fallu attendre très long­temps pour voir débarquer deux réfé­rences flanquées de la signa­ture de ce musi­cien haut en couleur. Exis­tant aussi en version jaune, cette Pro-Mod fabriquée au Mexique se voit parée d’un couple de micros Fish­man que l’on pour­rait penser être l’unique attrait du modèle, pour­tant bardé d’autres vraies quali­tés. Décryp­tage.

Slime Fast

1Même si le look est un parti pris abso­lu­ment assumé par Satchel, il n’y aura pas ici de débat sur le bon goût du motif Bengale asso­cié à cette sorte de vert anglais un peu sombre. On aime ou pas ! Mais force est de consta­ter que la fini­tion est parfaite, aussi bien dans la défi­ni­tion des zébrures que dans le vernis mat très doux qui enferme cette déco­ra­tion se propa­geant dans le dos de la caisse. Les micros Fish­man Fluence Clas­sic sont assor­tis, la bobine exté­rieure de chaque humbu­cker étant verte. Le corps en aulne aux formes Jack­son Dinky présente un poids idéal, ni trop léger, ni trop lourd. Le manche en érable est consti­tué de deux pièces : le manche à propre­ment parler et la touche, elle aussi en érable et sertie de 22 frettes. La fini­tion propo­sée au niveau du manche est très correcte, les frettes sont bien polies et le bord de touche ne présente pas d’as­pé­rité métal­lique néfaste pour la main gauche. Le vernis uréthane fini à la main offre un confort excep­tion­nel pour les fans de vitesse et les aller­giques à la rillette consé­cu­tive à une trans­pi­ra­tion non absor­bée par les dos de manche à la fini­tion brillante. L’ac­cès aux aigus aurait pu béné­fi­cier de celui alloué aux séries DK24 mais comme il s’agit d’un modèle signa­ture, il y a fort à parier que Satchel souhai­tait conser­ver ce profil pour cause de repé­rage en solo. Le réglage de truss rod est avan­ta­geu­se­ment placé au talon façon Music Man, ce qui nous donne un accès aisé.

Le radius de la touche est compensé, avec une valeur de 16 pouces dans les aigus et 12 pouces dans les graves. Ce radius variable clas­sique sur les Char­vel modernes depuis 2012 (les défuntes séries japo­naises) favo­rise une bonne assise ryth­mique conju­guée à une aisance accrue en solo. Les deux seuls contrôles de la guitare se résument à un toggle switch 3 posi­tions et à un volume. Ce dernier peut se bascu­ler en push-pull pour acti­ver l’une ou l’autre des voix des Fluence, option que nous détaille­rons par la suite. Le cheva­let est un Floyd Rose série 1000 installé en semi top mount : la table ne dispose pas de défonce, toute­fois on peut tirer le Floyd dans les aigus. Cette confi­gu­ra­tion favo­rise l’ins­tal­la­tion éven­tuelle d’un D-Tuna, acces­soire permet­tant à la corde de Mi grave de bascu­ler en Ré en 1 seconde sous réserve de dispo­ser d’une butée au Floyd pour ne pas influen­cer la tension des autres cordes. Sachez donc que cette guitare est compa­tible D-Tuna si vous plaquez le Floyd contre la caisse en tendant les ressorts, tout simple­ment.

Les méca­niques siglées Char­vel à bain d’huile secondent un sillet bloc cordes clas­sique et garant d’une excel­lente tenue d’ac­cord puisque la fixa­tion est fron­tale et non arrière, évitant un effet de levier mettant en péril la tenue d’ac­cord. Le réglage d’usine est très satis­fai­sant et il suffit d’ac­cor­der l’ins­tru­ment avant d’en­voyer la sauce. Ce que nous allons faire sans plus tarder.

Mais oui c’est clair !

3Pour ce test, nous allons utili­ser un ampli qui reste dans l’es­prit du musi­cien. Une tête EVH 5150 50 watts EL34 dans un cab 2×12 équipé de Celes­tion G12H30 semble perti­nent. Une réverbe stéréo est ajou­tée sur Cubase pour les sons clairs, ainsi qu’un petit compres­seur Fender Micro Comp au format pédale en façade de l’am­pli. Le son est capté par un micro SM57 dans une carte Focus­rite Scar­lett 18i8.

Les sons clairs sont une grande surprise. Que ce soit sur l’une ou l’autre des voix et quelle que soit la posi­tion enclen­chée sur le toggle switch, c’est juste superbe. Les micros Fish­man étant pour­tant actifs avec une trappe à pile 9 volts au dos de la caisse, ils n’écrasent en rien le signal comme pour­raient le faire des EMG 81 ou 60. Le son est presque jazzy mais toujours inspi­rant et joli. Les voix ne splittent pas les micros mais varient la tona­lité des micros de « puis­sant » à « clas­sique » s’il fallait résu­mer en une formule simple leur fonc­tion­ne­ment. Cette diffé­rence est subtile, sans que cela nous saute aux oreilles, la diffé­rence est bien présente et musi­cale. Bien entendu, sans split il est hors de ques­tion d’en­vi­sa­ger la moindre cocotte funky mais qu’im­porte. Nous aurions presque aimé avoir une tona­lité pour tenter les phrases jazzy (fichtre j’ai réel­le­ment pensé cette phrase) !

clean­voi­ce1
00:0001:32
  • clean­voi­ce101:32
  • clean­voi­ce201:54


Les crunchs sont orga­niques et atteignent un niveau très convain­cant avec une belle réac­ti­vité du potard de volume de la guitare. Celui-ci nous permet de balayer tous les possibles, du crunch intense au clean bluesy assez fin. À nouveau, le côté actif des micros n’est abso­lu­ment pas néfaste au rendu éner­gique et dyna­mique du jeu et de la person­na­lité. Fish­man est une marque qui a le vent en poupe ces derniers mois, il semble que ce soit mérité mais atten­dons le moment de la satu­ra­tion, qui arrive main­te­nant !

Good (ben)gal !


9Il est temps de déchaî­ner les enfers et de faire voler les strings, c’est une Satchel après tout ! En voice 1 (donc volume non levé, préci­sons-le), c’est tout bonne­ment jouis­sif. La puis­sance et la défi­ni­tion sont présentes avec un bruit de fond quasi inexis­tant malgré le niveau de gain. On est éton­nés par la défi­ni­tion et la préci­sion du son, les palm mutes sonnent de façon gigan­tesque tout en gardant cet aspect « passif » très agréable. La voie ouverte par les Seymour Duncan Blackout semble avoir fait des émules avec son credo : réali­ser des micros actifs qui sonnent comme des passifs. Après les nombreux reproches faits aux EMG (qui demeurent d’ex­cel­lents micros, ne nous y trom­pons pas!), nous voyons diffi­ci­le­ment ce qu’on pour­rait repro­cher aux Fluence Clas­sic. En voice 2, des super­la­tifs iden­tiques sont valables mais avec un grain un peu diffé­rent, peut être un peu plus clas­siques juste­ment, moins médiums. Même sans split, la poly­va­lence est donc au rendez-vous et un monde merveilleux de délices satu­rés s’offrent à vous !

ryth­mique­voi­ce1
00:0001:02
  • ryth­mique­voi­ce101:02
  • ryth­mique­voi­ce201:02

 

crun­ch­voi­ce1
00:0001:54
  • crun­ch­voi­ce101:54
  • crun­ch­voi­ce201:47

 

 

Le poten­tio­mètre de volume est doté d’une belle course, rendant possibles toutes les variantes de gain. Dans l’exemple, on arrive à obte­nir un quasi clean malgré un taux de gain qui ferait peur à une sorcière le soir d’Hal­lo­ween. Belle perfor­mance des Fluence à nouveau, nous permet­tant de nous passer tota­le­ment d’une pédale de volume en façade. La course du bouton est de plus très agréable et progres­sive, le potard cranté favo­ri­sant la préci­sion en plein jeu même avec les mains en sueur.

test­vo­lume
00:0001:10

 

Ainsi repus de satu­ra­tion, entrons dans le vif du sujet « hard­ware ». La tenue d’ac­cord est irré­pro­chable une fois tous les éléments bien réglés et serrés (vis de sillet, talon de manche). Les cordes déten­dues au maxi­mum retrouvent leur pitch parfait de retour au point zéro. Comme le Floyd ne touche pas la table, profi­tons-en aussi pour consta­ter un joli flut­ter apte à vous faire passer pour Steve Vai. La tige reste bien vissée, ce qui trans­met les vibra­tions fidè­le­ment pour un bon rebondi. Rappe­lons que le flut­ter est l’ac­tion de frap­per la tige de vibrato dans le but d’ob­te­nir un effet vibrant très serré.

test­te­nueac­cord
00:0000:54
  • test­te­nueac­cord00:54
  • test­flut­ter00:48

 

Le sustain n’est pas en reste, le Floyd étant doté du bloc d’iner­tie 37, de plus grande taille que les 32 clas­siques et favo­ri­sant une bonne propa­ga­tion des vibra­tions. Les harmo­niques natu­relles ou sifflées sortent sans encombre, pour durer agréa­ble­ment lors du travail de la note à la main gauche ou au vibrato.

test­sus­tain
00:0000:58

 

L’équi­libre des fréquences est en tout cas parfait, ce n’est ni une guitare trop clair ni trop sombre. Elle est adap­tée à tous les rocks, ce qui en fait encore plus un couteau suisse de la guitare ampli­fiée si l’on excepte son look qui pour­rait la canton­ner à du Glam, bien entendu.

 

mix
00:0004:27

 

Lower the bar !

5En l’état, cette Char­vel Satchel signa­ture est une excel­lente guitare dont le prin­ci­pal souci est peut être de s’en­fer­mer elle-même dans un registre qui la limite. Elle est capable de telle­ment plus que du Glam 80's, aussi bon ce genre soit-il ! On ne la trou­vera évidem­ment pas dans les mains du guita­riste de Meshug­gah et c’est bien dommage tant les pres­ta­tions sont excel­lentes. Si l’on devait vrai­ment regret­ter quelque chose, ce serait sûre­ment son tarif un poil élevé pour une fabri­ca­tion mexi­caine (même très sérieuse) et son absence totale d’étui ou de housse. Une guitare vendue à un prix à quatre chiffres ne devrait pas arri­ver dans un vulgaire carton, on tape dans le haut de gamme là ! Quoi qu’il en soit, il ne faut pas que cela vous empêche d’es­sayer ce superbe instru­ment, vivant et réac­tif. Fans de Steel Panther ou pas, cette Char­vel mérite le coup d’œil !

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11

 

8/10
Points forts
  • Un instrument étonnamment polyvalent
  • Les micros Fishman Fluence Classic
  • La finition globale
  • Le confort et l'aisance de jeu
  • Fabrication très sérieuse
  • Philosophie claire : branche et joue
Points faibles
  • Prix un peu élevé pour du Mexicain
  • Absence totale d'étui ou housse
  • Le look : on aime ou pas !

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.