Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Fender American Special Telecaster
Photos
1/512

Test de la Fender Telecaster American Special

Guitare de forme TC de la marque Fender appartenant à la série Telecaster

test
37 réactions
Envoyée spéciale

Faut-il encore vous présenter la Telecaster ? Sa contribution au monde la musique populaire a été sans commune mesure. Voici, pour les novices qui l’ignorent, quelques-uns des riffs les plus mémorables qui ont été confectionnés sur cette divine planche de bois : "Brown Sugar" des Rolling Stones,  "I’m a man" de Muddy Waters, "Every breath you take" de Police, en passant par "Glory days" de Bruce Springsteen.

Même si la forme géné­rale de la Tele­cas­ter  n’a pas énor­mé­ment évolué depuis sa concep­tion -en 1949-, Fender a su intel­li­gem­ment moder­ni­ser son modèle afin de l’adap­ter aux chan­ge­ments des modes musi­cales mais aussi en tâchant de s’adap­ter tant bien que mal aux besoins des musi­ciens qui comme la tech­no­lo­gie, évoluent avec le temps. Du coup, il n’est pas si facile de s’y retrou­ver ces dernières années chez Fender devant la multi­tude de décli­nai­sons de ce modèle. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les porte-monnaie ! Entre les Reis­sue, les Clas­sic Series, les Custom, les Squiers, les Custom shop desi­gned et j’en passe, on se retrouve face à une multi­tude de guitares avec des prix qui vont du simple au quadruple voir même plus dans certains cas…

 

Un corps de rêve…

Présen­tée pour la première fois au public lors du NAMM show 2010 et dispo­nible au public depuis janvier 2010, la « Ameri­can Special Tele­cas­ter » est dispo­nible en seule­ment deux colo­ris : « Olym­pic white » (le modèle proposé en essai par Fender) ou en « Sunburst 3 tons », tous les deux avec une plaque noire à trois plis (noir/blanc/noir) et 8 trous. Le corps en aulne possède un contour basé sur le corps des Tele­cas­ters des années 70s. Le vernis gloss est de type poly­uré­thane. Pour ceux qui ne connaissent pas le monde de la luthe­rie, il est aujour­d’hui appliqué sur la plupart des guitares élec­triques. Il est très épais et très résis­tant aux chocs. Seul hic, il ne laisse pas beau­coup respi­rer le bois… La couleur « Olym­pic white » n’est pas sans évoquer la couleur origi­nale des premières Tele­cas­ter au début des années 50s. Comme sur tous les modèles Ameri­can Stan­dard, le réglage du manche avec la vis du truss Rod se fera au niveau de la tête de l’ins­tru­ment juste devant le sillet. Pas très esthé­tique à mon goût, mais ô combien pratique !

 

 

 

 


Le manche possède un profil en « C » avec un diapa­son de 25,5 Pouces (648mm) et possède un radius de 9.5 pouces (241 mm). D’une seule pièce, il est en érable massif sans touche rappor­tée. Les frettes, au nombre de 22, sont de type jumbo. Sa fini­tion, sati­née, est appliquée en de très fines couches. Du coup, le confort est opti­mal. Même si d’or­di­naire je n’ap­pré­cie pas ce type de fini­tion, je dois vous avouer que son côté doux est très gracieux. La main glisse et caresse toute sa longueur sans effort ! J’irais même jusqu’à dire que l’on retrouve presque cette sensa­tion des vernis nitro­cel­lu­lo­siques usés par le temps et polis par les innom­brables passages de la main. À voir comment ce dernier va vieillir, s’il conser­vera ou non ce côté velouté, time will tell ! La décal­co­ma­nie Fender est de type vintage Seven­ties. La guitare est montée en 009/042, mais méri­tait un tirant de 10–46 afin de pouvoir lais­ser sortir tout ce qu’elle a dans le ventre. Les méca­niques « Fender Stan­dard » jouent leur rôle, mais en aucun cas je ne garan­tis une justesse parfaite si vous commen­cez à la tortu­rer avec des « bends » des plus diabo­liques !

 

 

Strip­tease de la belle

Du point de vue de l’ac­cas­tillage, la plaque de fixa­tion de l’élec­tro­nique est chro­mée et de type vintage. L’élec­tro­nique est consti­tuée de deux poten­tio­mètres de 250k solid shaft avec des boutons de type « Dome » exac­te­ment comme sur les modèles Vintage Reis­sue et Clas­sic Series made in Mexico. Concer­nant les contrôles, ils sont, comme sur la plupart des Tele­cas­ter, réduits au plus simple appa­reil : un volume, une tona­lité et enfin un sélec­teur de posi­tion. Après démon­tage de la plaque de fixa­tion des contrôles et inspec­tion de ses entrailles, les cavi­tés ne sont pas blin­dées, mais les soudures sont propres et soignées, il n’y a pas de jeu au niveau des poten­tio­mètres et une masse reliée à la tona­lité évite ainsi toute inter­fé­rence para­site. Le sélec­teur est toujours de type vintage, à 3 posi­tions : 1) cheva­let seul 2) manche + cheva­let et enfin 3) micro manche unique­ment.

 

 

 

 

Telecaster American Special

 

 

 

 

Les cordes traversent le corps et le cheva­let est de type vintage. Réplique du début des années 50s avec l’ins­crip­tion « Fender Pat Bend. », il comporte trois pontets en laiton réglables. S’il manque de préci­sion dans ses réglages, il accen­tue bien le côté claquant du son de l’ins­tru­ment contrai­re­ment aux cheva­lets de type Ameri­can stan­dard à 6 pontets. Dernier défaut de ce type de cordier, la guitare possède un petit peu moins de sustain. On ne va pas davan­tage chipo­ter, on ne peut pas avoir le beurre et l’ar­gent du beurre. Arrive un moment où il faut faire des compro­mis entre ce qui est pratique et ce qui est esthé­tique !



 

 

 

 

The sonic boom !

Les 2 micros sont des Texas Special simple bobi­nage (Alnico V). On pourra affi­ner le réglage de la hauteur des micros par rapport aux cordes grâce aux vis de fixa­tion de ces derniers, aussi bien sur le micro cheva­let que sur le micro manche.

 

Dès la première écoute, un point posi­tif se dégage sans équi­voque : ils possèdent un niveau de sortie abso­lu­ment fabu­leux ! Après compa­rai­son avec ses cousines « High­way one », « Ameri­can Stan­dard » et  « Clas­sic Series » MADE IN MEXICO, la diffé­rence est flagrante ! Du point de vue du timbre, ils four­nissent tous les deux des médiums très renfor­cés sans pour autant négli­ger le côté claquant des aigus et le côté très punchy des basses, tous deux si carac­té­ris­tiques du son des Tele­cas­ter comme on les aime !

 

Pour les besoins du test, la tona­lité et le volume sur la guitare sont respec­ti­ve­ment à 10 et 10.

 

J’ai été très étonné par les possi­bi­li­tés de la posi­tion 1). Si on recon­naît aisé­ment le son de la Tele­cas­ter, le timbre n’est ni nasillard, ni stri­dent et encore moins piquant, mais jouit plutôt d’une certaine rondeur et d’une douceur avec un carac­tère bien affirmé. Cela lui permet­tra de se fondre aisé­ment dans pas mal de styles musi­caux diffé­rents, du rock à la pop en passant par les ryth­miques langou­reuses sur les ballades « à la Aeros­mith ».

 

La posi­tion inter­mé­diaire en son clair m’a paru un petit peu faible en niveau de sortie par rapport aux deux autres. Il faut passer en son crunch afin de mesu­rer toutes ses capa­ci­tés expres­sives qui sera à même de faire sautiller vos ryth­miques funks !

 

La posi­tion manche, velou­tée et chaleu­reuse à souhait permet­tra à vos ryth­miques jazz en son clair de rayon­ner. En son lead, les blues­men vont se réga­ler ! Atten­tion vos doigts vont trans­pi­rer de bonheur !

 

Voici les sons réali­sés avec notre ampli The Valve 2|50–1 et notre Two Notes Torpedo VB-101.

 

 

Manche Jazz
00:0000:17
  • Manche Jazz00:17
  • Manche Crunch00:10
  • Inter­me­diaire Funk00:14
  • Arpege00:17
  • Cheva­let Sature00:21
  • Cheva­let Note00:16
  • Cheva­let Strum­ming00:18
  • Cheva­let Crunch 200:17
  • Cheva­let Crunch00:23

 

En guise de conclu­sion

Ainsi, ce nouveau modèle présenté aujour­d’hui partage pas mal de traits de carac­tère avec ses cousines les modèles « High­way One », les modèles « Clas­sic Reis­sue » et enfin la fameuse « Ameri­can Stan­dard series » fer-de-lance du cata­logue de la marque origi­naire de la ville de Fuller­ton. Son ergo­no­mie est simple, sa fini­tion impec­cable, son poids léger et la répar­ti­tion de la masse parfaite. Que deman­der de plus pour une somme de 850 euros TTC pour un instru­ment entiè­re­ment fabriqué aux USA ?

 

Si vous recher­chez une Tele­cas­ter avec un son plus « roots » dans le même ordre de prix, orien­tez-vous plutôt vers le modèle Baja plus abor­dable, ou encore les modèles Clas­sic Series tous deux fabriqués au Mexique dont les micros offrent davan­tage de séche­resse sonique. Si vous optez plus pour une guitare avec un son moins typé « retro », alors cour­rez vite, car à ce prix-là, elles vont se vendre comme des petits pains et il n’y en aura pas pour tout le monde !

Points forts
  • Housse Deluxe Fender
  • Le prix très abordable pour une américaine
  • Fiabilité
  • Qualité des micros
  • Finition
Points faibles
  • Le manque de choix de coloris (seulement deux)
  • Pas d’étui dur (sûrement afin de réduire les coûts)

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.