Guitares
Instruments et matériels audio Guitares
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

Comment travailler réellement et efficacement la guitare ?

 
AuteursMessages

Wolfen

online
Wolfen
12176 posts au compteur
Drogué à l'AFéine

Score contributif : 452

1 Posté le 17/07/2007 à 14:18:57
Salut à tous(tes) les gratteux(ses).

Comme un certain nombre d'entre vous, je suis guitariste autodidacte. Selon l'assiduité en heures par semaines, ou les objectifs que l'on se fixe, les autodidactes peuvent rapidement être frustrés de ne pas progresser plus vite, d'avoir l'impression de jouer toujours les mêmes plans, de ne pas passer un certain cap.

Je pense que pour dépasser cette situation si on le désire sincèrement, outre de se donner des coups de pied au cul, il est nécessaire de faire preuve d'un peu de méthodologie. A mon humble avis, les plus grands guitaristes ont en commun une certaine rigueur, ils se donnent des plannings très précis qu'ils suivent à la lettre, pour que les résultats arrivent rapidement... Comme chacun le sait, il vaut mieux bosser 30 minutes tous les jours que 2 ou 3 heures d'un coup de temps en temps.

J'ai parcouru un nombre assez important de méthodes papier voire logicielles, pour essayer de dégager très précisément quels sont les éléments essentiels à cette progression, et pour trouver par quels moyens je pourrais devenir le plus rapidement possible un meilleur guitariste. J'ai vu/lu un certain nombre de bouses, en particulier toutes ces méthodes pour débutants qui passent trop lentement sur certaines bases (c'est quoi un ampli, jouer X patterns avec des cordes à vides) et puis qui lâchent les informations un peu plus intéressantes trop vite, sans indiquer comment s'en servir, quoi bosser pour les assimiler... Et heureusement, de temps en temps, je trouve des informations pertinentes (je lâcherai quelques références plus tard), qu'il s'agit de trier et de compiler pour améliorer son jeu, et se donner de la matière à travailler.



Bref, j'aimerais savoir ce qui pour vous est important lorsqu'on est dans cette démarche. Moi, je vois 3 éléments essentiels : la théorie que l'on doit connaître, le planning exact de ce qu'on doit bosser, et une liste de morceaux à travailler régulièrement.

1) Quels sont pour vous les points de théorie essentiels à connaître ?

2) Quels sont les exercices qu'il vous semble importants de pratiquer lorsque vous jouez de la guitare pour vous améliorer ? Pourquoi ? Avec quelle assiduité ? Bref, que faites-vous lorsque vous prenez votre guitare pour bosser votre technique, votre oreille, l'improvisation etc.

3) Enfin, travailler des morceaux vous semble-t-il important ? Pour quelles raisons ? Comment les travaillez-vous justement ? Comment les choisir et en ajouter continuellement ?

Bien sûr, j'ai quelques éléments de réponses à ces questions, mais j'attends de voir ce que vous en pensez ;)

Développeur de Musical Entropy | Nouveau plug-in freeware, The Great Escape

Oiseau Bondissant

offline
Oiseau Bondissant
18255 posts au compteur
Drogué à l'AFéine

Score contributif : 3 272

2 Posté le 17/07/2007 à 14:22:25
Flag, je rédige une réponse plus tard ;)

« La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. » - Nelson Mandela

Mes photos ici

Nic02

online
Nic02
1608 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 147

3 Posté le 17/07/2007 à 14:26:22
Flag!

Wolfen

online
Wolfen
12176 posts au compteur
Drogué à l'AFéine

Score contributif : 452

4 Posté le 17/07/2007 à 15:15:56
:up:

Développeur de Musical Entropy | Nouveau plug-in freeware, The Great Escape

Oiseau Bondissant

offline
Oiseau Bondissant
18255 posts au compteur
Drogué à l'AFéine

Score contributif : 3 272

5 Posté le 17/07/2007 à 15:56:48
Mon expérience (je précise que j'ai commencé la gratte à 30 ans sans jamais avoir fait de musique avant...):

La théorie :
Comprendre comment fonctionne les gammes "de base" majeures, mineures, blues et leur harmonisation en systèmes d'accords à 3 et 5 sons et faire immédiatement le parallèle avec son manche de guitare (dans la visualisation du moins)

Ma séance :
- Je choisis parmi une batterie d'exos simples et motivants pour m'échauffer 10-15 minutes. Ces exos sont basés uniquement sur la maîtrise technique.
- Ensuite, je pique dans une revue ou ailleurs 2 ou 3 Riffs que je bosse jusqu'à les maîtriser complètement (techniquement et musicalement). Ca peut prendre plusieurs séances bien sûr en fonction de la difficulté.
- Puis je bosse un morceau complet. Là aussi, ça prend souvent plusieurs séances mais j'essaye de faire toutes les parties guitare, à savoir la rythmique, et les leads et l'acoustique de temps en temps.
- Ensuite je lance un ou 2 playback de n'importe quoi et j'essaye d'improviser dessus comme je peux.
- Je termine toujours par la création. Souvent je mets l'enregistrement en route et j'expérimente. C'est là que je fais des tests matos, que je me défoule et que je compose.

Ce qu'il faut toujours faire (d'après mon expérience...):
- Bosser encore et toujours avec un métronome, une BAR, un clic, un batteur, bref, avec une référence temporelle. Ca doit devenir un réflexe et c'est une base INDISPENSABLE, sans doute la plus importante. Je discutais l'autre jour avec un batteur pro jazzman de son état qui me disait qu'on peut être le meilleur musicien du monde, si on est à l'envers au premier coup de baguette, on est une merde! En plus on est pas tous égaux devant le clic. Certains sentent la pulsation presque instinctivement et d'autres doivent bosser. C'est injuste mais c'est comme ça!
- Bosser uniquement ce qu'on a envie. C'est pas le choix qui manque. Il y a tellement de choix à l'heure actuelle qu'on peut toujours trouver des trucs différents à bosser. En tant qu'autodidacte et encore plus du fait que j'ai commencé tard la musique, j'ai toujours choisis les exos et les morceaux qui me plaisaient. Pas question de perdre du temps sur un truc qu'on déteste, c'est démotivant et on apprend 10 fois moins vite. Pour moi, intérêt zéro!
- Travailler régulièrement (tous les jours est le mieux) mais aussi s'accorder des pauses! Il m'est arrivé de couper 15 jours ou 3 semaines la gratte mais je suis toujours revenu plus passionné et plus motivé que jamais. Un sportif de haut niveau s'accorde des vacances pour récupérer, pourquoi pas nous...Pas de culpabilité à avoir. En plus, on a souvent l'impression d'avoir passé un palier après ce genre de pause et c'est très motivant!


Ce qu'il ne faut pas faire (d'après mon expérience...):
- bosser toujours tout seul
- ne jamais s'enregistrer
- passer 10 heures par semaine à régler son put*** de multi-effets méga-super-génial avec 4500 sons et passer 30 minutes à bosser son instrument (amis guitaristes, vous vous reconnaissez?)
- jouer toujours avec la même guitare, le même préset, le même ampli, le même médiator, la même position, le même endroit. Bref, la diversité fait la richesse à tous les niveaux.
- écouter toujours le même style de zik
- bosser sans métronome (j'lai déjà dit mais j'insiste!)
- croire que l'on n'a plus rien à apprendre...

Tout ceci n'est pas exhaustif et j'aurai certainement d'autres trucs à rajouter mais j'ai essayé d'être bref :mrg:

« La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. » - Nelson Mandela

Mes photos ici

Wolfen

online
Wolfen
12176 posts au compteur
Drogué à l'AFéine

Score contributif : 452

6 Posté le 18/07/2007 à 10:13:15
Très intéressant comme post :boire:

D'autres avis sur la question ?

Développeur de Musical Entropy | Nouveau plug-in freeware, The Great Escape

Berzin

offline
Berzin
18835 posts au compteur
Drogué à l'AFéine

Score contributif : 3 492

7 Posté le 18/07/2007 à 10:53:55
1) Quels sont pour vous les points de théorie essentiels à connaître ?
-La construction des gammes majeure et mineures, les gammes penta (pour qui veut improviser), la construction des accords.

2) Quels sont les exercices qu'il vous semble importants de pratiquer lorsque vous jouez de la guitare pour vous améliorer ? Pourquoi ? Avec quelle assiduité ? Bref, que faites-vous lorsque vous prenez votre guitare pour bosser votre technique, votre oreille, l'improvisation etc.
-Je suis d'accord sur l'idée de s'enregistrer de temps à autre, pour mesurer les progrès, les défauts, etc. Le métronome aussi.
-Le jeu à plusieur est très important. Pas forcément pour faire de la scène, mais pour dévellopper l'écoute. J'ai vu trop de musiciens, parfois bons techniquement, qui ne savaient pas écouter : le batteur jouait moins fort, ils continuaient à jouer à fond, etc. C'est important car on s'aprçoit vite qu'un morceau qu'on pensait connaitre très bien, qui paraissait facile, quand il faut le mettre en place avec d'autres, c'est pas commode. L'idéal est de trouver des partenaires (pas forcément guitaristes) qui sont du même niveau ou un peu meilleurs que soi (un mec super bon, va trop se faire suer.)
-Pour ce qui est du travail technique, il ne faut pas hésiter à jouer autre chose que des morceaux de guitare : une pièce pour piano ou un solo de sax permettra de changer des schémas traditionnels de l'instrument (la penta sans démanché). Les gammes sont importantes aussi.
-Pour la rigueur, avoir un prof, au moins au début, peut aider. Mais même seul, il faut éviter de lâcher l'instrument trop longtemp. Le schéma type : un gars ne joue pas pendant une semaine. Il reprend sa guitare, trente secondes, se dit "ouille c'est dur". Il la repose pendant deux semaines. Il veut s'y remettre et constate qu'un morceau qu'il jouait sans problème ne passe plus. Résultat : coup de blues et re-abandon, jusqu'à ce qu'il s'aperçoive qu'il n'a pas toucher son instrument depuis deux mois.
-Ne pas en faire trop. Quand je vois des gars que se lancent dans des solos en sweeping, avec du tapping, alors qu'ils n'arrivent pas à faire un barré correct... :nawak:
-Quand on bosse des passages difficiles, il faut d'abord s'échauffer : pas de morceaux avec des extensions sans avoir jouer quelques minutes avant. Ne pas forcer trop, on peut chopper une tendinite et ça devient très dur.
-Pour bosser l'impro : repérer la gamme et mettre un bon disque, puis jouer pour voir ce que ça donne. Ca ne vient pas en un jour.
-Ne pas négliger la rythmique : la plupart des gratteux veulent faire le solo qui tue et fait baver les filles, mais il faut d'abord savoir faire une rythmique et ça peut être vraiment difficile.

3) Enfin, travailler des morceaux vous semble-t-il important ? Pour quelles raisons ? Comment les travaillez-vous justement ? Comment les choisir et en ajouter continuellement ?
-Jouer des choses écrites permet de quitter les schémas dans lesquels on retombe sans cesse si on ne fait que de l'impro. En effet, on a tendance à ne jouer que ce qui "tombe sous les doigts". Faire des choses écrites permet de découvrir de nouveaux horizons musicaux, des nouveaux plans, etc. Il ne faut pas oublier que toutes les musiques nouvelles qui appraîssent son le croisement de deux cultures, de deux musiques :
chants traditionnels africains + musique de fanfare européenne = jazz
musiques traditionnelles italienne + auvergnate = valse musette
musique de l'est + jazz américain + valse musette = jazz manouche. Etc.

Après, ça dépend aussi des styles musicaux qu'on veut jouer.

Et si demain n'était qu'hier ?

ShowMeHowToLive

offline
ShowMeHowToLive
346 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 512

8 Posté le 18/07/2007 à 11:03:11
Pour moi, le plus important c'est :
(c'est en tout cas ce qui m'a fait enormément progressé)

- connaître par coeur le manche de sa guitare, savoir quelle note est à quel endroit. Ca aide beaucoup pour tout (surtout les compos, l'impro et l'apprentissage des gammes).

- s'entrainer avec le métronome dès le début et avec des pistes si on ne peut pas jouer en groupe.

- retranscrire des morceaux que l'on aime. Des trucs des années 70's sont en général assez simples (moi j'ai commencé avec Aerosmith et Lynyrd Skynyrd ;) ). Ca permet par la suite de reconnaitre rapidement un accord ou une gamme et d'apprendre plutôt que de lire "bêtement" les partitions.

- jouer un peu tous les jours, décomposer un morceau en petites parties et bosser les plus difficiles, apprendre les phrasés pour ensuite les réutiliser dans son jeu. Il y a toujours un petit truc à apprendre dans un morceau.
Nothing can stop me now, 'cause I don't care anymore...

Wolfen

online
Wolfen
12176 posts au compteur
Drogué à l'AFéine

Score contributif : 452

9 Posté le 18/07/2007 à 11:14:59
Merci pour vos réponses :bravo: J'ajoute quelques choses...

* En impro, il y a trois points importants entre autres : la connaissance du manche, des gammes et des arpèges, c'est la base de tout. Puis le matériel qui permet d'improviser : les patterns que les "doigts connaissent", tous les motifs que l'on peut jouer machinalement sans réfléchir, et le travail de la capacité à transcrire des choses qui viennent directement de la tête, comme lorsqu'on improvise en chantant. D'ailleurs, un exo intéressant pour travailler ça, c'est de chanter sur une improvisation, puis de jouer ce qu'on a chanté. Ca rend les impros moins machinales, plus inspirées.

* En théorie d'ailleurs, j'ai l'impression que beaucoup de gratteux ne se préoccupent pas des arpèges. C'est dommage, c'est un excellent moyen d'enrichir son jeu sur des progressions d'accords, en couplant les arpèges avec les gammes classiques. Idem pour les chromatismes.

* Je suis en train de lire la méthode "The Advancing Guitarist" de Mick Goodrick, qui est disponible en français, c'est de loin le document d'apprentissage de la guitare le plus intéressant que j'ai jamais lu. Ca parle de méthodologie, d'astuces, de pistes pour travailler la guitare, on y trouve assez peu de tablatures et de plans finalement, donc c'est plutôt conseillé pour les guitaristes qui ont un certain niveau.

Développeur de Musical Entropy | Nouveau plug-in freeware, The Great Escape

Davoche

offline
Davoche
526 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 164

10 Posté le 18/07/2007 à 11:34:08
Je ne suis pas vraiment d'accord sur un point : "la connaissance du manche en terme de quelle note à quel endroit" ne me semble pas indispensable.
C'est surtout présentir visuellement les INTERVALLES qu'il faut maîtriser, c'est ce qui donne les couleurs.
C'est finalement beaucoup plus une histoire d'oreille que de mémorisation.
Pour en revenir à la méthode de goodrick, je suis aussi en train de la feuilleter et il y a effectivement de très bonnes idées dedans pour bosser efficacement. Ceci dit c'est effectivement plus une philosophie de travail que des plans en tablature et il faut savoir donc lire un minimum la musique (c'est pour les mecs, les vrais... :8) ).
Bon, comme ca c'est fait...
Revenir en haut de la page