Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
TC Electronic Impact Twin
Photos
1/204

Test TC Electronic Impact Twin

Acheter
Double Impact
Partager cet article

TC Electronic fait le ménage dans son milieu de gamme des interfaces audio numériques et sort un nouveau modèle FireWire doté de deux nouveaux préamplis micro et d’effets intégrés, l’Impact Twin.



Impact Twin
Cela fait main­te­nant quelques années que le construc­teur danois, autre­fois spécia­lisé dans les effets et DSP, s’est attaqué au dur marché des inter­faces audio­nu­mé­riques. Fort de son expé­rience dans le domaine des trai­te­ments audio, TC Elec­tro­nic a su inté­grer son savoir-faire dans des inter­faces pratiques, au design réussi et au son irré­pro­chable. Les modèles d’en­trée de gamme (Desk­top Konnekt 6) et haut de gamme (Studio konnekt 48) ont été testés précé­dem­ment et avec succès sur notre site et c’est donc au tour du milieu de gamme de se renou­ve­ler avec l’Im­pact Twin, remplaçant les vieillis­santes Konnekt Live, Konnekt 24D et Konnekt 8.

Au débal­lage, la ressem­blance avec les grandes soeurs est frap­pante : le format est iden­tique, ainsi que l’em­pla­ce­ment des potards et des entrées XLR. Sans aucun doute, nous avons affaire à une inter­face TC Elec­tro­nic ! Ceci est d’ailleurs de bon augure, les desi­gners danois étant parti­cu­liè­re­ment doués. La prin­ci­pale diffé­rence se situe au niveau du revê­te­ment, légè­re­ment caou­tchou­teux. Si nous ne pouvons lui faire aucun reproche esthé­tique, la coque s’est révé­lée en revanche rela­ti­ve­ment sensible aux petits accrocs, la couche supé­rieure du caou­tchouc pouvant faci­le­ment être écor­chée. Les maniaques devront donc être soigneux avec leur Impact Twin.

La partie avant de l’in­ter­face est légè­re­ment suréle­vée, ce qui est une très bonne idée, l’Im­pact Twin étant le plus souvent posée sur un bureau, les potards seront plus visibles et acces­sibles. Son poids est de 1,5 kg, ses dimen­sions de 235,8 × 63 × 241,2 mm et elle repose sur quatre patins en caou­tchouc qui assurent une bonne stabi­lité à l’en­semble. L’in­ter­face est livrée avec un câble Fire­Wire 400, un adap­ta­teur pour la bran­cher sur un port Fire­Wire 800, un adap­ta­teur secteur (l’in­ter­face pourra être aussi alimen­tée par Fire­Wire dans certains cas), un DVD pour les drivers et les manuels en fichier .pdf (seul le guide d’ins­tal­la­tion est au format papier), et un DVD d’Able­ton Live Lite 8.

Faisons main­te­nant le tour de la connec­tique.

 

Pile et face

 

Impact Twin
La face avant est, comme nous l’avons dit précé­dem­ment, quasi­ment iden­tique aux Konnekt 24D, 8 et Live. Nous retrou­vons donc les deux entrées Neutrik combo XLR/Jack 6,35 mm qui permet­tront de bran­cher un micro ou un instru­ment (guitare, basse…). Un bouton PAD/INST aura deux fonc­tions : atté­nuer la sensi­bi­lité de 20dB sur l’en­trée et acti­ver l’en­trée Jack 6,35mm. Un poten­tio­mètre de gain clas­sique permet­tra de faire le niveau d’en­trée et trois petites leds indique­ront la présence d’un signal et une éven­tuelle satu­ra­tion. Ces dernières ne seront pas suffi­santes pour faire un niveau correct et il convien­dra d’uti­li­ser pour ce faire le panneau de confi­gu­ra­tion TCNear ou votre séquen­ceur habi­tuel. L’ali­men­ta­tion fantôme est acti­vable sur la face avant et reste commune pour les deux entrées. Un bouton très pratique dénommé « Line In » bascule les deux entrées de la face avant avec les entrées lignes situées sur la face arrière en jack 6,35 mm symé­trique. Vous pour­rez ainsi lais­ser votre synthé ou tout autre maté­riel bran­ché derrière l’in­ter­face et lais­ser libre les entrées XLR de la face avant.


Concer­nant les sorties, nous retrou­vons deux prises casque (une désac­ti­vant la sortie master et l’autre non, à noter qu’elles peuvent être utili­sées simul­ta­né­ment) et un potard Output pour régler le niveau en sortie de l’in­ter­face. Ce dernier est asso­cié à un switch permet­tant de passer du mode stéréo aux modes mono et side. Ces derniers permet­tront de détec­ter d’éven­tuels problèmes de phase en écou­tant certaines compo­santes du signal : une bonne idée. Enfin, un enco­deur rota­tif cliquable et dénommé « Adjust » aura de multiples fonc­tions. Ces dernières seront sélec­tion­nables via le petit switch situé à côté de l’en­co­deur. On pourra ainsi accé­der direc­te­ment aux réglages des compres­seurs et les désac­ti­ver. Il en va de même pour la réverbe et il sera aussi possible de contrô­ler le mix entre les entrées et le retour séquen­ceur. C’est donc un peu un bouton à tout faire, qui se révèle assez pratique une fois son fonc­tion­ne­ment assi­milé.

En retour­nant l’in­ter­face, nous aper­ce­vons l’in­ter­rup­teur de mise sous tension, que nous aurions préféré voir sur la face avant, les deux connec­teurs Fire­Wire 400 et les entrées / sorties MIDI en connec­teur 5 broches stan­dard. Les entrées et sorties numé­riques sont dispo­nibles en coaxial et optique pour le S/PDIF et optique pour l’ADAT. Concer­nant les quatre entrées et quatre sorties analo­giques, elles sont toutes en jack 6,35 mm TRS symé­trique.

Après avoir fait le tour de la connec­tique, attaquons-nous à l’ins­tal­la­tion…

TCNear

 

Impact Twin
Nous avons installé l’in­ter­face sur trois Macs : deux iMac (un 24 pouces et un 21 pouces) et un MacBook Pro 15 pouces. L’ins­tal­la­tion s’est dérou­lée sans accrocs sur les trois machines, mais TCNear, le panneau de confi­gu­ra­tion, a toujours refusé de se lancer sur l’iMac 24 pouces. Le pilote en revanche fonc­tion­nait car nous avions du son sous Cubase, Logic et iTunes. L’ins­tal­la­tion n’a posé aucun problème sur les deux autres machines, à noter tout de même que le bloc secteur fut néces­saire avec le MacBook Pro.

L’ins­tal­la­tion est rapide, mais néces­site un redé­mar­rage, ce que nous avons fait avant de lancer l’ap­pli­ca­tion TCNear, permet­tant de confi­gu­rer comme bon nous semble notre petite inter­face.

Le panneau de confi­gu­ra­tion a deux onglets, un avec la table de mixage virtuelle et l’ac­cor­deur et l’autre avec les réglages systèmes. Commençons par ce dernier avec les réglages de taille du buffer (quatre modes : un mode normal et trois « safe » pour éviter les craque­ments et augmen­ter la latence), mais aussi les réglages d’hor­loge numé­rique, à savoir si l’Im­pact Twin sera maitre ou esclave et se synchro­ni­sera toute seule comme une grande en interne ou via S/PDIF, ADAT ou TOS. On pourra aussi régler la fréquence d’échan­tillon­nage (jusqu’à 192 kHz).

 

Impact Twin
Mais passons au plus inté­res­sant, la table de mixage virtuelle. Sont repré­sen­tées les deux entrées MIC/INST 1–2 (ou les entrées ligne 1–2), les entrées lignes 3–4, l’en­trée S/PDIF, l’en­trée ADAT/TOS, le module de réverbe et enfin la voie Master stéréo. Les deux entrées Micro et instru­ment 1 et 2 possèdent en insert un égali­seur quatre bandes dont deux para­mé­triques, et il sera possible pour les hautes et les basses fréquences d’al­ter­ner entre un filtre de type « cut » et un « shelve ». On retrouve aussi un compres­seur et un de-esser avec chacun leur potard virtuel unique. Un système de preset assez pratique est dispo­nible avec des préré­glages pour les voix, les guitares, les basses, les trom­pettes, etc. Le tout se veut donc acces­sible et effi­cace et un bargraphe « damping » permet­tra de voir rapi­de­ment la quan­tité de compres­sion appliquée. Un bouton bypass coupera tous les trai­te­ments et on pourra régler l’en­voi auxi­liaire vers la réverbe inté­grée. Enfin, on retrouve les clas­siques réglages de pano­ra­mique, mute et solo. Les entrées 3–4 et numé­riques n’ont pas le droit aux trai­te­ments tandis que l’on retrouve les réglages de la réverbe sur la tranche idoine : decay (de 10 ms à 20 secondes), pre delay (de 0 à 100 ms) et color qui fera varier la couleur de l’ef­fet, d’un son brillant à un son plus sombre. Il est à noter que la réverbe pourra seule­ment être utili­sée dans le circuit moni­to­ring (retour casque pour un chan­teur par exemple). Pas de panique, l’in­ter­face est livrée avec la M40, un plug-in de réver­bé­ra­tion. Enfin, le module Master permet­tra de faire le mix entre les entrées (moni­to­ring direct) et le retour du séquen­ceur. Il faudra d’ailleurs choi­sir une parmi les sept paires stéréo prove­nant de votre logi­ciel préféré (Cubase, Logic, etc.).

 

Assimilator
Concer­nant le routing, TCNear est très complet et simple d’ac­cès. Un patch­bay virtuel est dispo­nible direc­te­ment dans la fenêtre de confi­gu­ra­tion, à droite des faders. Il sera alors possible d’as­si­gner n’im­porte quelle entrée (physique ou Fire­Wire, analo­gique ou numé­rique) à n’im­porte quelle sortie. Toute la confi­gu­ra­tion du mixer est bien entendu sauve­gar­dable et un « Total Recall » (sans Schwarzy) pourra être effec­tué en quelques clics.

Ceri­sier sur la pâtis­se­rie, un accor­deur chro­ma­tique est dispo­nible avec un mode strobe et un pitch réglable. C’est toujours sympa de pouvoir véri­fier rapi­de­ment l’ac­cor­dage de son instru­ment avant de cliquer sur le bouton « record ».

TCNear est donc une franche réus­site, complet, lisible et simple d’uti­li­sa­tion.

Il faudra aussi ajou­ter à la liste les plug-ins déjà connus de la marque, à savoir la M40 Studio reverb, Assi­mi­la­tor et ResFil­ter (voir test de la Konnekt 24D). C’est toujours ça de pris !

Passons main­te­nant à l’en­re­gis­tre­ment.

 

Record

 

Impact Twin
Les préam­plis sont des Impacts III qui, d’après les spéci­fi­ca­tions tech­niques, se rapprochent pas mal de ceux qui étaient déjà dans la Konnekt 24D. Nous n’avons malheu­reu­se­ment pas de 24D sous la main pour faire une compa­rai­son. Il en va de même pour les conver­tis­seurs et la tech­no­lo­gie JET permet­tant de réduire le Jitter. Que voulez-vous, on ne change pas une équipe qui gagne et le son des inter­faces TC était déjà très bon. Pour rappel, le gain des préam­plis est de 62 dB et le rapport signal sur bruit est de 109 dB(A), les accrocs aux chiffres pour­ront se rendre sur la fiche tech­nique du construc­teur.

Mais trêve de bla-bla, voici l’exemple sonore, effec­tué avec un micro statique Oktava MK-012–01 dirigé vers la 12e case d’une guitare folk Taka­mine EG-10. Un premier exemple sans aucun trai­te­ment, et un deuxième avec une égali­sa­tion et une bonne compres­sion à 45%. Nous avons dû pous­ser le poten­tio­mètre de gain jusqu’à 60% pour avoir un niveau correct. Les résul­tats sont bons pour une inter­face à 400€.

 

00:0000:00
00:0000:00



Conclu­sion

 

TC Elec­tro­nic met à jour son milieu de gamme et simpli­fie par la même occa­sion son offre. L’Im­pact Twin est la digne descen­dante de ses ancêtres et on retrouve ce qui nous plait habi­tuel­le­ment chez le construc­teur danois. La prin­ci­pale nouveauté se situe au niveau des effets inté­grés, à savoir l’éga­li­seur, le compres­seur/de-esseur et la réverbe qui retrouvent des réglages plus habi­tuels et moins désta­bi­li­sants qu’au­pa­ra­vant. Le son est toujours de très bonne qualité, tant u niveau des effets que des préam­plis et conver­tis­seurs. La liste des points posi­tifs est longue, et on peut juste regret­ter le fait que la Twin Impact ne soit qu’une douce évolu­tion des inter­faces Konnekt. Pour 400€ envi­ron, la petite dernière de chez TC a un bon rapport qualité / prix et reste une inter­face audio­nu­mé­rique complète et de qualité pour les musi­ciens n’ayant besoin que de deux préam­plis micro.

 

  • Préam­plis de qualité
  • Look sympa
  • Combos Neutrik
  • Routing complet
  • Tech­no­lo­gie JET
  • Égali­seur, compres­seur et de-esser sur les entrées 1–2
  • Réverbe inté­grée
  • Mode Mono et Side
  • Enco­deur « Adjust » pratique
  • Switch entrées avant/arrière
  • Entrées et sorties numé­riques S/PDIF et ADAT
  • Mixeur complet et pratique
  • Plug-ins Assi­mi­la­tor, M40 et ResFil­ter
  • Accor­deur
  • Deux sorties casque
  • Live Lite 8 inclus
  • Mise en cascade possible de plusieurs Twin Impact



  • Mise à jour mineure
  • TCNear capri­cieux sur une de nos machines
  • Caou­tchouc de la coque sensible




Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.