Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google

Comment entretenir les potentiomètres de guitare

Déclarez la guerre aux potards qui crachent
Partager cet article

On a tous vécu ces moments de solitude où notre instrument se met à cracher, ou « chouiner » en pleine répétition, ou encore une prise d'enregistrement ratée suite aux faux contacts du volume. Dites au revoir à toute cette honte, car cela ne se reproduira plus. Brandissez votre fer à souder, l'heure est venue d'éclaircir ce mystère !

Un poten­tio­mètre ?

câblage

Un poten­tio­mètre est une résis­tance variable à trois bornes. Deux d’entre elles sont soudées à chacune des extré­mi­tés de la résis­tance, le connec­teur central est soudé sur le curseur que vous dépla­cez à la main. La piste sur laquelle il se déplace est souvent en carbone, et comme toute bonne chose, elle s’use avec le temps. Les cracho­te­ments sont souvent dus au vieillis­se­ment de celle-ci, mais pas unique­ment. Je vais déve­lop­per toutes les étapes à suivre pour remettre en état votre instru­ment préféré. C’est l’heure de reti­rer la plaque de protec­tion et d’y inspec­ter le contenu. 

Une peau non hydra­tée !

jack

La soudure dite « sèche » est une des pannes les plus courantes. Vous pouvez la recon­naître à son aspect grisâtre (proche de la couleur d’une statuette en étain), contrai­re­ment à une belle soudure brillante (comme de l’ar­gent). Cette sorcière déshy­dra­tée peut avoir plusieurs origines : un chauf­fage insuf­fi­sant du compo­sant avant appli­ca­tion de l’étain, mouve­ment de ce dernier après le soudage, ou tout simple­ment lorsque vous souf­flez dessus afin d’ac­cé­lé­rer le séchage. Dans cette panne les compo­sants n’ont pas fusionné ensemble, mais sont simple­ment « collés », ce qui engendre un faux contact et des cracho­te­ments. Rangez votre crème hydra­tante, il est temps de faire chauf­fer le fer à souder. Vous allez tout simple­ment repas­ser un coup de fer sur la tota­lité des soudures (ne pas oublier l’en­trée jack). Dès qu’elle rede­vient liquide, ajou­tez-y un petit peu d’étain. Lais­sez sécher et vous aurez une belle soudure toute propre. 

Tu reste­ras pous­sière !

papier huile

Votre gratte n’a certes plus de faux contacts, mais votre volume conti­nue d’ex­pri­mer son mécon­ten­te­ment en crachant ? Pas de problème cela sera vite réparé, les fées de la propreté vont lui régler son compte. Comme je l’ai expliqué plus haut, les poten­tio­mètres vieillissent, mais malheu­reu­se­ment pas comme le vin. Leurs pistes en carbone peuvent s’oxy­der avec l’hu­mi­dité de l’air. Vous l’au­rez peut-être remarqué ou pas, mais le potard est ajouré sous les bornes, lais­sant entre­voir la piste et le curseur. La pous­sière peut s’in­sé­rer dans ce petit orifice. Pour cette opéra­tion chirur­gi­cale, vous aurez besoin d’une « bombe à air sec » et d’une « bombe à contacts », que vous pouvez vous procu­rer pour envi­ron 5 et 12 € en fonc­tion de votre boutique de brico­lage. 

Première étape : se débar­ras­ser de la pous­sière.

  • Insé­rez le petit tuyau de votre « bombe à air sec » dans la cavité du poten­tio­mètre.
  • Injec­tez votre air sous pres­sion, tout en déplaçant le curseur et ce pendant 20 à 30 secondes

Vous venez d’ex­pul­ser les parti­cules de pous­sières ! 

Deuxième étape : redon­ner une nouvelle jeunesse à la piste.

  • Insé­rez le petit tuyau de votre « bombe de contact » dans la cavité du poten­tio­mètre. 
  • Injec­tez le fluide de contact pendant 5 à 10 secondes, le liquide se vapo­rise rapi­de­ment, pas besoin de paniquer.
  • Atten­dez 5–6 minutes et c’est prêt !

Votre volume a retrouvé son adoles­cence et est prêt à repar­tir vers de nouvelles aven­tures. 

La pastille magique

Orange Drop

Si après tous vos efforts, votre guitare conti­nue de « choui­ner », « cracher » ou autres effets surna­tu­rels (non ce n’est pas l’es­prit de Hendrix qui vous empêche d’avoir le son ultime), le dernier obstacle sur votre quête du Graal n’est rien d’autre que le conden­sa­teur. Aussi appelé capa­cité, il est utilisé (pour faire simple) comme filtre, correc­teur, anti­pa­ra­sites, etc. Dans notre cas présent, il est soudé sur le poten­tio­mètre de tona­lité, pour vous permettre de passer d’un son clair à un son plus grave (ou étouffé). Il émet des bruits étranges, car il ne fait plus son travail correc­te­ment, on dit qu’il « fuit » (non, il ne saigne pas) et il faudra alors le chan­ger. Il faut faire atten­tion, car envi­ron 80 % de nos guitares actuelles sont équi­pées de conden­sa­teurs céra­mique.

condensateur céramique

Vous avez bien lu, les céra­miques ressemblent à des pastilles orange. Ce qu’il faut rete­nir sur les condos, c’est leur linéa­rité de correc­tion (appelé absorp­tion diélec­trique) nommée « K ». Dans le monde de l’au­dio et de la guitare, sa valeur idéale est infé­rieure à 3. Or le céra­mique, dû à l’in­sta­bi­lité de sa constante possède une valeur comprise en 5 et 100. Je vous conseille donc d’uti­li­ser un Orange Drop ou Mallory (envi­ron entre 2 et 4 €) qui sont en poly­pro­py­lène (K=2.5), ou en papier huilé (K=2.2) appelé PIO chez les reven­deurs spécia­li­sés (il faut faire atten­tion, car ils peuvent aller de 1 à 20 €). Vous devrez choi­sir votre capa en fonc­tion de vos micros. Pour les single coils, il aura une tension entre 100V et 200V ainsi qu’une capa­cité de 0.047 µF à 0.1 µF. La première valeur est celle utili­sée actuel­le­ment pour les sono­ri­tés modernes, la seconde rendra le son plus vintage. Pour ce qui concerne les Humbu­ckers, il aura une tension de 200V à 600V et une capa­cité comprise entre 0.022 µF et 0.047 µF. Plus sa capa­cité (expri­mée en µF) est élevée, plus votre son devien­dra grave.

En bref

Le mystère des cracho­te­ments est enfin résolu ! Ces 3 étapes ne sont pas longues et ne vous deman­de­ront qu’un peu de patience, un fer à souder et un peu d’étain. Si vous dési­rez chan­ger votre potard, je vous conseille des marques comme CTS et Bourns (que l’on peut trou­ver entre 2,5 et 7 €) qui ont une bonne durée de vie. Ce petit tuto­riel vous évitera de vous dépla­cer et déran­ger un luthier pour un poten­tio­mètre rempli de pous­sière.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.