Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Fishman Fluence Single width For Strat
Photos
1/9

Test Fishman Fluence Single width For Strat

Micro pour guitare Stratocaster de la marque Fishman appartenant à la série Fluence

Écrire un avis ou Demander un avis
À s’en lâcher les bobines ?
6/10
Partager cet article

Un micro de guitare électrique est constitué d’un ou plusieurs aimants et d’une ou deux (parfois trois voire quatre pour les plus gourmands) bobines.

C’est cet incon­tour­nable para­digme que Larry Fish­man a voulu défier en se passant de bobi­nage. Il propose ainsi 3 types de micros basés sur son nouveau prin­cipe baptisé Fluence : Clas­sic humbu­cker, Modern Humbu­cker et celui que nous allons détailler dans quelques instants : Single Width for Strat. 

Sans bobine ?

Eh bien, pas tout à fait, car, pour faire court, le prin­cipe de base reste le même, à savoir la créa­tion d’un champ magné­tique et la capta­tion de ses varia­tions.

Fishman Fluence Single Width for Strat

Ainsi, Fish­man garde l’ai­mant (ici un Alnico IV), mais remplace le fil géné­ra­le­ment bobiné à la main par une carte élec­tro­nique (ou Prin­ted Circuit Board). 

Sur cette PCB sont impri­més 48 « équi­va­lents de bobines » dans un sens et le même nombre dans l’autre, le but avoué étant d’ob­te­nir un son neutre, avec une repré­sen­ta­tion fidèle du spectre sonore. Mais puisque nous autres guita­ristes élec­tri­fiés ne sommes géné­ra­le­ment pas friands de sons « tota­le­ment neutres », Fluence intègre un préam­pli pour « colo­rer » le son de manière à ce que nos habi­tudes ne soient pas trop cham­bou­lées.

Avec gour­man­dise

Fishman Fluence Single Width for Strat

Car qui dit préam­pli dit alimen­ta­tion et donc pile 9V, mais Fish­man propose égale­ment une batte­rie Lithium-ion rechar­geable via une prise mini-USB, le câble et l’adap­ta­teur secteur étant alors four­nis.

La dite batte­rie promet 250 h de jeu, ce qui est appré­ciable, mais de là à « sauver la planète » comme le dit Fish­man sur son site, sachant qu’un kit de micros actifs consomme en moyenne une pile tous les 2 ans et que la majo­rité des instru­ments restent passifs et ne néces­sitent donc pas d’ali­men­ta­tion pour fonc­tion­ner, il y a un pas que nous ne fran­chi­rons pas. Ceci dit, j’ai dû jouer une centaine d’heures avec et je n’ai donc pas eu à rechar­ger pour le test. Cela reste donc tout à fait raison­nable.

Sans para­sites

C’est bien joli tout ça, mais qu’est-ce que cela peut appor­ter vis-à-vis des tradi­tion­nels bobi­nages ? 

Fishman Fluence Single Width for Strat

En fait beau­coup de choses et même parfois trop ! Je m’ex­plique, en essayant d’être le plus simple possible : Fluence permet de récu­pé­rer plus de signal qu’un micro stan­dard, mais ce n’est pas pour autant que les guita­ristes veulent entendre l’en­tiè­reté de ce signal, en parti­cu­lier aux extré­mi­tés du spectre. Ainsi, Fish­man a conçu un préam­pli avec deux types d’éga­li­sa­tion fixes, bapti­sées vintage et modern, avec des pics fréquen­tiels respec­ti­ve­ment à 4 et 3 kHz. Ces deux « voicings » sont sélec­tion­nés à l’aide d’un push-pull placé ici sur la tona­lité du micro central. Une sorte de buffer inté­gré permet égale­ment à ceux qui ont de longs câbles de perdre un mini­mum de signal.

On a donc affaire à une sorte de « double-bobi­nage sans bobi­nage », actif, le tout au format simple avec un rapport signal/bruit bien supé­rieur à ce que les micros stan­dards sont capables de déli­vrer tout en conser­vant un niveau de sortie raison­nable. 

Il est donc urgent de véri­fier la perti­nence de tout cela avec le plus impla­cable des arbitres : les oreilles !

Côté Manche

Tech­nique d’en­re­gis­tre­ment 

La guitare de test est une Fender Stra­to­cas­ter Road Worn et les micros Fluence ont été posés par le four­nis­seur. Elle a été bran­chée dans un Fender Super Sonic Twin en mode fat (type Bass­man) excepté le dernier extrait pour lequel un Mesa Boogie Dual Recti­fier et son 4×12“ assorti ont été utili­sés.
Le son est ensuite capté par un Shure SM57 à gauche et un Senn­hei­ser E609 à droite, en direct dans une 01-V qui renvoie le signal dans une ProFire Light­Bridge sur un iMac sous Pro Tools M-Powe­red.

Bran­chée dans un Super Sonic Combo en mode Bass­man réverb enclen­chée, la Stra­to­cas­ter Road Worn sous inFluence est jouée avec le preset vintage, puis modern. Les extraits témoins sont, quant à eux, réali­sés avec une Stra­to­cas­ter '56 NOS.

Fluence Manche Vintage
00:0000:42
  • Fluence Manche Vintage 00:42
  • Fluence Manche Modern 00:42
  • Temoin Manche 00:41

Le mauvais réglage global de la Road Worn nuit énor­mé­ment à la défi­ni­tion du son déli­vré, mais la qualité et les aigus brillants sont bien au rendez-vous. Par contre, le bas du spectre et la présence sonore ne font clai­re­ment pas le poids face à la '56. 

Côté cheva­let

Après le clean, place au gros crunch rock’n’­roll !

Fluence Cheva­let Vintage
00:0000:37
  • Fluence Cheva­let Vintage 00:37
  • Fluence Cheva­let Modern 00:36
  • Temoin Cheva­let 00:38

La diffé­rence entre les deux voicings s’es­tompe légè­re­ment à mesure que le gain augmente, néan­moins, le petit coup de boost dans les médiums que le mode modern apporte pourra rendre de fiers services.

L’en­semble reste, à mon humble avis, en retrait face aux micros Fender en termes de grain, toute­fois, la grande quan­tité d’ai­gus déli­vrée peut-être fort utile pour percer dans un mix. 

Entre les deux

Les posi­tions inter­mé­diaires se révèlent bien plus sexy de par leur nature moins exigeante en bas médiums. Pour ajou­ter un peu de réalisme, j’ai ajouté un peu de Reverb (D-Verb, inté­grée à Pro Tools) aux extraits sonores qui vont suivre.

Fluence Manche Central Vintage
00:0000:29
  • Fluence Manche Central Vintage 00:29
  • Fluence Manche Central Modern 00:27
  • Fluence central cheva­let vintage 00:59
  • Fluence central cheva­let modern 00:51

Pour finir, j’ai sélec­tionné le micro central seul et j’ai changé d’am­pli pour un Dual Recti­fier afin de montrer le poten­tiel du système Fluence en hi-gain.

Fluence central vintage
00:0000:53
  • Fluence central vintage 00:53
  • Fluence central modern 00:53

Bobine or not bobine ?

Il est juste de saluer l’ef­fort de Larry Fish­man, car ce n’est pas tous les jours que l’on a affaire à un nouveau système de micros pour guitare élec­trique crédible. Néan­moins, si la prouesse tech­no­lo­gique est louable, elle n’em­por­tera vrai­sem­bla­ble­ment pas l’adhé­sion géné­rale. Le manque de « grain », de « moel­leux » et autres expres­sions subjec­tives qu’un sondier résu­me­rait par un manque de bas médiums laisse les amateurs de sons chauds à leurs vieilles bobines.

Pour autant, Fluence pourra séduire ceux qui cherchent des aigus cris­tal­lins de grande qualité et en grande quan­tité pour, par exemple, accen­tuer la dyna­mique d’un jeu en finger picking ou faire ressor­tir une cocotte funky dans un mix. Il me faut ajou­ter que je n’ai pas testé les humbu­ckers et qu’il est fort probable que ce poten­tiel dans le haut du spectre soit encore plus appré­ciable, en parti­cu­lier en hi-gain. 

Reste le prix qui, bien que compré­hen­sible au vu de la R et D néces­saire à l’éla­bo­ra­tion de tels micros, paraît tout de même un peu élevé par rapport aux pres­ta­tions.

  • Fishman Fluence Single Width for Strat
  • Fishman Fluence Single Width for Strat
  • Fishman Fluence Single Width for Strat
  • Fishman Fluence Single Width for Strat
  • Fishman Fluence Single Width for Strat

 

6/10
Points forts
  • La précision chirurgicale  !
  • Véritablement noiseless
  • Aigus cristallins à foison
  • Les voicings vintage et modern complémentaires
  • Plusieurs semaines d’autonomie (avec la batterie intégrée en option)
Points faibles
  • La précision chirurgicale...
  • Seulement plusieurs semaines d’autonomie...
  • Les bas médiums en retrait
  • Le manque de présence
  • Le prix

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.