Project SAM Swing! More
+
Project SAM Swing! More

Swing! More, Instrument Virtuel d'Orchestre de la marque Project SAM.

prix public : 375 € TTC
Avis
Comparateur de prix
Petites annonces
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Test de ProjectSAM Swing More!

Test Swing gum !
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

Le Swing ! de ProjectSAM apportait un vent de fraîcheur dans le domaine des banques de son mais il avait un goût de trop peu. On est bien content du coup de voir débarquer ce Swing More ! qui nous emmène un peu plus loin encore sur les terres du jazz.

Avec Swing!, ProjectSAM avait comblé un manque sur le marché des instruments virtuels en proposant une collection orientée vers la musique de film Jazz au sens large du terme. Du manouche au Big Band en passant par la musique hawaïenne ou la musette, la banque faisait preuve d'une belle diversité, au risque parfois de survoler son sujet et de laisser en bouche un goût de trop peu. Face à l'accueil enthousiaste des utilisateurs pour le concept, on n'est donc pas trop surpris de voir ProjectSAM nous proposer du rab avec Swing More!

Pesant plus de 40 Go sur le disque dur, Swing More! se télécharge et s'installe sans le moindre problème, sachant qu'il s'agit d'une banque 'Powered by Kontakt Player' qui ne nécessitera pas que vous disposiez de la version complète du sampler de Native Instruments. Le produit est donc autonome, et ce n'est pas une extension qui nécessite d'avoir le premier Swing! même si, comme le suggère son nom, il est pensé pour compléter le volume précédent. L'éditeur vend d'ailleurs les deux volumes séparément comme en bundle.

Count basique

L’organisation de la banque ne surprendra pas les habitués de ProjectSAM puisqu'on trouve d'un côté les instruments classés par types et de l'autre des multis prêts à l'emploi. En revanche, les instruments proposés par ce nouveau volume pourront un peu décevoir ceux qui avaient apprécié l'éclectisme et l'exotisme de Swing! Pas question ici de visiter la guitare manouche, le lap steel hawaien ou de retomber en enfance avec un piano jouet, sachant que la banque est plus centrée autour des fondamentaux du Jazz et notamment du Big Band dans sa conception la plus large. Voici dans le détail le menu de Swing More! :

  • Accords de big band complet avec 12 types d’accords par note et au minimum 4 inversions disponibles en sustain et staccato
  • Accords d’une section de 3 trombones avec 12 types d’accords par note et au minimum 4 inversions disponibles en sustain, staccato et fall
  • Saxophones en solo : Soprano, Alto, Tenor & Bariton, avec 13 articulations pour chaque sax et plusieurs types de vibratos et de legatos
  • Clarinette jazz avec 11 articulations, plusieurs types de vibratos et de legatos
  • Section de 3 trompettes avec 9 articulations et plusieurs types de vibratos
  • Trombones Tenor et Basse avec une dizaine d’articulations et plusieurs types de vibratos.
  • Guitare jazz dispo en notes longues, courtes et étouffées, fournies avec diverses articulations spécifiques (glissés, octaves), des strums de base (maj, min7, dom7, dim7) et des boucles et phrases prêtes à l’emploi
  • Basses électriques (frettée et fretless) dispo en notes longues, courtes et étouffées, avec effets de glissando
  • Banjo en notes simples & slides et strums de base (maj, min, dom7, dim), assorti de boucles prêtes à l’emploi
  • Mandoline en notes simples, slides, trémolos et strums de base (maj, min, dom7, dim)
  • Ukelele en notes simples, slides & triplets
  • Kit de batterie Big Band Drum fourni avec des boucles et des outros prêtes à l’emploi
  • Bongos & Congas
  • Petites percussions (Shakers, maracas, cabasa, cloche, Wind chimes, etc.)
  • Vibraphone en notes courtes et longues, fournis avec des runs à l’octave
  • Un piano à queue dispo dans deux perspectives "Swing" et "Concert"
  • 4 violons à l’archet (long, trémolo et staccato)
  • Violoncelles et contrebasse à l’archet et en pizzicatos
  • Voix féminines "Ooh" et "mmm" en polyphonique et en legato
  • 16 Multis

Voyez qu’avec cette version More!, ProjectSAM consolide les fondamentaux en donnant une large place aux instruments à vents mais n’en n’oublie pas pour autant de combler certains manques du premier Swing! Le vibraphone, la clarinette et le banjo qui nous manquaient sont là, assortis d’une batterie frappée à la baguette, d’une mandoline et de cordes. On déplore toujours l’absence d’un violon jazz et d’une flûte traversière mais on est ravi de voir débarquer quelques voix, de sorte qu’entre Swing! et Swing More!, on commence vraiment à avoir un ensemble bien complet, paré pour attaquer tous styles de jazz à l’écran, et même plus. Voyons maintenant tout cela à l’usage.

La tête de son More !

Au niveau ergonomique, on est en terrain connu et même si le bleu et le jaune ont succédé au vert sombre de Swing!, les interfaces reprennent le même design et la même organisation : à gauche, on a le détail des articulations, qu'elles soient affectées à des touches ou aux molettes, au centre le mixage entre les différents micros, et à droite un ensemble d'effets ou traitements destinés à tweaker les instruments. C'est ici qu'on aura la main, entre autres, sur l'enveloppe de volume, la réverb ou encore la largeur stéréo, la transposition et la vélocité, les paramètres variant d’un instrument à l’autre.

L’interface est indubitablement une des grandes réussites de la banque et ce qui fait le succès des produits de ProjectSAM : la prise en main est immédiate, l’éditeur ayant généralement bien pensé ses instruments pour offrir un bon rapport entre détail et jouabilité. Précisons-le toutefois aucun des instruments présents ici n’atteindra l’exhaustivité en termes d’articulations qu’on trouve sur des banques dédiées : les batteries, basses et vents sont à 1000 lieues de ce qu’on trouve chez Toontrack, Scarbee ou encore Sample Modeling, mais elles sont suffisamment bien réalisées pour faire la blague une fois mixées, et forment un tout cohérent au sein de la collection, comme vous allez l’entendre.

bigbandchords

Pratiques pour réaliser des maquettes vite fait, les accords de big band et de trombone se programment très simplement, un keyswitch permettant de définir la fondamentale tandis que sur les autres notes, on accède aux différentes déclinaisons de l’accord, et que chaque octave correspond à un renversement.. Tout cela sonne très bien, même si les instruments à anche disparaissant parfois de l’ensemble sur certains accords comme vous pouvez l’entendre sur cet exemple, d’où une frustration de ne pas pouvoir intervenir en détail sur les instruments jouant l’accord.

00:0000:00

Si l’on dispose d’accords pour tout l’orchestre et les trombones, on aurait en outre adoré disposer du même outil pour les autres instruments, qu’ils s’agisse de vent ou de cordes. Il n’en reste pas moins que ces programmes sont bien pratiques pour déployer un tapis bigband en deux coups de cuiller à pot sur lequel vont pouvoir s’illustrer les différents instruments solo de la banque.

Solooo !

piano

Inutile de dire qu’il y a de quoi faire de ce côté, à commencer par deux jolis pianos proposés dans deux déclinaisons chacun :

pianoSwing
00:0001:24
  • pianoSwing 01:24
  • pianoWarm 01:24

Mais ce sont évidemment les cuivres et bois qui sont les vraies stars de cette banque :

TromboneBass
00:0000:22
  • TromboneBass 00:22
  • TromboneTenor 00:22
  • Trumpet 00:22
  • SaxBaritone 00:22
  • SaxTenor 00:22
  • SaxAlto 00:22
  • SaxSoprano 00:22
  • Clarinette 00:22

Si le sampling est globalement de qualité, avec ce qu’il faut de petits défauts pour voir une âme, il est à noter qu’on demeure bien dans le cadre d’une banque généraliste avec ce que cela implique : on dispose au mieux de 4 couches de vélocités (mais ça peut être 3 ou 2) et d’un round robin souvent très limité. Mais le plus gênant concerne le non-respect de la tessiture de certains instruments, comme les saxophones qui ont tous été tronqués à deux octaves, ce qui explique sans doute les disparitions constatées sur les programmes en accords.

sax

Il est à noter aussi que certains choix de mapping demeurent toujours discutables, notamment parce qu’ils manquent souvent de cohérence d’un instrument à l’autre, que ce soit sur l’organisation des keyswitches ou l’affectation de la vélocité qui servira tantôt à piloter la vélocité, tantôt à déclencher des articulations, ce qui n’est pas forcément commode pour le jeu live.

Enfin, plutôt que de décliner certains instruments sur 6 ou 7 patches, on aurait peut-être apprécié d’en avoir un seul et unique, quitte à ce qu’il soit plus complexe, histoire de ne pas passer son temps à chercher une articulation.

Ne boudons pas notre plaisir toutefois car l’utilisation conjointe de tous ces sons s’avère relativement convaincante :

BigBandChords clarinette
00:0000:20
  • BigBandChords clarinette 00:20
  • FeelingGood 00:12

Et pour quelques Go de plus

Si les instruments à vent sont assurément ce qu’il y a de plus intéressant dans ce Swing More!, la banque ne se résume pas à cela, loin de là.

Outre quelques percus sympathiques et une batterie frappée à la baguette parfaitement complémentaire de la batterie jouée aux balais du premier Swing!, on notera l’ajout d’un vibraphone qui fait la blague même si on s’attendait à plus de sustain sur l’instrument :

00:0000:00
guitar

Mais c’est du côté des instruments à cordes pincées que l’on demeurera le plus dubitatif car si l’éditeur a pris la peine de nous fournir des slides, aucun instrument ne gère de hammer/pull-off. C’est d’autant plus ennuyeux que la guitare jazz, enregistrée dans une réverb à ressort que vous ne pourrez pas retirer, est jouée au médiator uniquement et que les attaques sont très présentes, comme elles le sont sur les basses, la mandoline en général et sur la mandoline trémolo en particulier. Entre cet aspect et le manque de round robin, d’articulations et de nuances, on ne verra donc dans le banjo, la mandoline et la guitare fournis que des instruments utiles pour dépanner en ayant bien conscience de leurs limitations.

00:0000:00

Précisons enfin que le banjo est le seul à être livré avec un groove (une pompe utile pour le style New Orleans), tandis que la guitare propose une collection de phrasés convaincants mais qui seront probablement difficiles à placer.

00:0000:00

On en dira autant des voix féminines qui sont très limitées et ne devront être utilisées qu’au fond du mix. Les cordes frottées sont en revanche pleinement exploitables que ce soit en jeu à l’archet ou en pizzicato. On n’en attendant pas moins du papa de Symphobia, même si l’on reste déçu qu’aucun violon solo pensé jazz ne soit de la partie.

Bref, il y a du bon et du moins bon dans ce Swing More! pour un tarif qui en fera reculer certains mais qui, au vu du nombre d’instruments proposés et d’un rapport qualité/simplicité relativement bon, s’avère cohérent. Les compositeurs de musique à l’image verront très probablement l’intérêt d’investir dans le bundle regroupant Swing! et Swing More! pour bricoler vite fait des maquettes, sachant que tout cela peut bien évidemment trouver son utilité sur des registres funky plus énervés :

00:0000:00

L’argument massue de la collection Swing!, c’est enfin l’absence de réelle concurrence sur le domaine de la banque spécialisée dans le jazz. En dehors du Gypsy Jazzy d’UVI (assurément moins exhaustif) et du Jazz & Big Band 3 de Garritan qui n’est pas toujours très convaincants suivant les instruments, on ne trouve pas réellement de banque généraliste qui soit aussi polyvalente et efficace. On adorerait voir d’autres éditeurs se pencher sur le sujet.

Conclusion

Comme à son habitude, ProjectSAM rend une copie qui, si elle n'est pas sans défaut, n'en demeure pas moins de bonne facture. Sans doute moins surprenant que le premier opus parce qu’il s’attache en premier lieu à combler ses lacunes et à bosser les fondamentaux du big bang (soit les vents), Swing More! est peut-être moins fun au premier abord mais probablement plus utile sur le long terme, ProjectSAM étant une fois de plus parvenu à trouver un excellent équilibre entre détail des instruments, simplicité de programmation et caractère. Certes, il nous manque encore un violon jazz digne de ce nom et des instruments à cordes pincées un peu plus aboutis, certes on rêve de voir compléter tout cela par un groupe de choristes jazz avec, si possible, de quoi faire du scat. Et c’est bien pour cela qu’on ne crachera certainement pas sur un Swing More More! si l’éditeur avait la bonne idée de s’y coller.

Notre avis :
Points forts Points faibles
  • Le parti pris jazz qui nous change du cinématique omniprésent
  • La plupart des choses qui manquaient à Swing! sont là
  • Les patches Accords qui permettent de maquetter rapidement
  • Qualité sonore
  • Pas compliqué à programmer
  • Des saxophones limités à 2 octaves
  • Des mappings parfois déroutants
  • Instruments à cordes pincées très perfectibles
  • Voix anecdotiques
  • Trop de patches par instrument
À propos de nos tests
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail