Se connecter
Se connecter
Créer un compte

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Nembrini Audio MP1 Pro Guitar Amplifier
Photos
1/6

Test de Nembrini Audio MP1 Pro

Simulateur d'ampli/baffle logiciel pour guitare/basse de la marque Nembrini Audio

Écrire un avis ou Demander un avis
Prix public US : $137 incl. VAT
Test écrit
26 réactions
La remontada du heavy metal 80s
8/10
Partager cet article

De temps en temps, une marque officiant dans la simulation d'amplificateurs guitare clone autre chose que du Fender, du Marshall ou du Mesa Boogie. La firme italienne Nembrini Audio nous offre ainsi la première émulation à modélisation physique du marché du légendaire préampli 3 canaux A/DA MP-1 !

Test de Nembrini Audio MP1 Pro : La remontada du heavy metal 80s

Le préam­pli­fi­ca­teur A/DA MP-1 est une drôle de relique du passé de la guitare élec­trique. Issu de l’époque où les guita­ristes explo­raient les terri­toires sonores du « toujours plus de distor­sion » et des panneaux de contrôles de Boeing 747 au format réfri­gé­ra­teur à racks, le MP-1 — qui est une créa­tion entre autres de Todd Langner, desi­gner d’am­plis à lampes de génie — a d’abord laissé son empreinte dans l’his­toi­re… Grâce à son prix ! En effet, de nombreux guita­ristes amateurs ou profes­sion­nels s’étaient jetés dessus à sa sortie en partie pour son tarif abor­dable par rapport aux têtes et combos clas­siques. Il permet­tait d’avoir 3 canaux (son clair à tran­sis­tors, son clair à lampes, et son saturé à lampes) en utili­sant les deux 12AX7s dispo­nibles, était program­mable en MIDI (proba­ble­ment un des premiers) et propo­sait des présets, une connec­tique consé­quente dont une sortie casque, et même un petit chorus analo­gique stéréo s’il vous plaît à base de puces BBD. Mais le MP-1 avait surtout ce son, des cleans appa­rem­ment influen­cés par Fender, et une signa­ture du canal distor­sion « heavy metal 80s façons Marshall survi­ta­miné blindé de médiums » très carac­té­ris­tique, que l’on pouvait obte­nir en le bran­chant dans le retour d’une tête d’am­pli clas­sique, ou du A/DA Micro­tube 100 qui avait été conçu pour aller avec.

Sans surprises, on a donc pu en entendre un peu partout, notam­ment via les exem­plaires de Michael Wage­ner qui a produit un certain nombre de groupes et artistes avec, même si sa présence ou non sur certains albums a pu faire débat, notam­ment parce que sur les frigos en ques­tion on lui collait systé­ma­tique­ment des égali­seurs avant et après voire un BBE Sonic Maxi­mi­zer 802, ou qu’il était inter­chan­geable avec le Marshall JMP-1 de Mike Scuff­ham (1992) dans un registre simi­laire. On citera par exemple des enre­gis­tre­ments et sets lives de Paul Gilbert, Nuno Betten­court avec Extreme évidem­ment, Adrian Smith sur le Brave New World de Iron Maiden, les Deftones sur Adre­na­line, Gish des Smashing Pump­kins, et même Metal­lica en live unique­ment dans le matos de Kirk Hammett époque Master of Puppets.

Mais le MP-1, c’est aussi une histoire de ratés stra­to­sphé­riques, que ce soit avec ses succes­seurs (MP-2, Clas­sic, format pédale) qui ont bidé ou le parcours abra­cA­DA­bran­tesque de la société A/DA qui a fermé (1989, usine brûlée), rouvert (pour faire du hard­ware numé­rique), refermé (ça a pas marché), rouvert (2008), refermé (2019), sachant que la marque est aussi connue pour des produits qui ont eu leur petit succès dans les années 70 et début 80 comme leur Flan­ger ou leur Final Phase… C’est égale­ment une histoire de passion­nés, avec des commu­nau­tés sur inter­net de fans du préam­pli qui ont été très actives sur les deux dernières décen­nies, que ce soit sur Face­book, Gears­pace où Michael Wage­ner n’est pas avare en anec­dotes, sur le site web ADA Depot qui accueille un forum rempli de discus­sions inté­res­santes sur le MP-1. Et il y a la palanquée de mods et kits propo­sés ci et là, dont les plus célèbres consistent à réduire le niveau de bruit ou à rempla­cer certains compo­sants voire à rajou­ter une triode, avec des noms de code plutôt expli­cites tels que le MOD3.666 ou le 3TM Ultra conçu par Todd Langner lui-même, qui avait été un peu frus­tré de certains choix de ses supé­rieurs rete­nus à la sortie de son joujou.

Ainsi, lorsque j’ai vu qu’une marque italienne plutôt spécia­li­sée dans la simu­la­tion d’am­plis logi­cielle s’at­taquait au MP-1 (Nembrini Audio ayant une gamme consé­quente main­te­nant et quelques plug-ins free­wares), j’ai voulu aller regar­der tout de suite, d’au­tant que je possède moi-même un exem­plaire du préam­pli (firm­ware 2.01 sans mods) ainsi que du Micro­tube 100, que je chéris­sais bien avant que sa côte sur le marché de l’oc­ca­sion ne décolle ! Ce serait l’oc­ca­sion de se replon­ger dans l’ère de la perma­nente (musi­ca­le­ment parlant hein), de voir ce que cette propo­si­tion permet de faire à notre époque, de m’in­té­res­ser à nouveau aux sons clairs du MP-1, et de parler des produits de Igor Nembrini qui n’ont pas encore été testés dans nos colonnes. Ressor­tons le gloss… je veux dire les média­tors et allons-y !

A dada sur mon MP

Le plug-in Nembrini Audio MP1 Pro est donc une simu­la­tion du mythique préam­pli­fi­ca­teur à deux triodes et 3 canaux A/DA MP-1, à ne pas confondre avec le MP-2 ou sa réédi­tion MP-1 Clas­sic. Il est dispo­nible actuel­le­ment en version 1.01 aux formats VST, VST3, AU, AAX, pour Windows, Mac OS (compa­tible avec les Apple Sili­con) et même iOS avec un tarif spécial de 23 euros (stan­da­lone, AUv3 ou effet audio inter-app), contre 137 $ (hors périodes spéciales) pour la version desk­top, qui est le sujet prin­ci­pal de ce test. Il néces­site d’avoir un compte iLok.

Mp1 Pro - iOSCelui-ci propose une inter­face simi­laire à celle du préam­pli origi­nal pour éditer ses para­mètres (« voicing » pour le choix du canal parmi clean tube/dist tube/clean solid state, 2 réglages d’over­drive, master gain, bass / medium / treble / presence), ce qui signi­fie que l’on doit cliquer sur un para­mètre puis sur des flèches haut et bas pour chan­ger sa valeur par pas de taille variable comme sur le vrai (ce qui n’était pas son point fort prin­ci­pal), et qu’il est malheu­reu­se­ment impos­sible de voir quelles sont les valeurs de tous les para­mètres en cours d’un seul coup d’œil…

Mp1 Pro - MainÀ l’usage on retrouve assez faci­le­ment le côté « gras médium » de l’ori­gi­nal sur les satu­ra­tions, avec l’ajout inté­res­sant du contrôle de présence et l’in­fluence parti­cu­lière des deux contrôles de gain ou du master volume, qui agissent à des endroits diffé­rents du circuit, sachant que sur le A/DA MP-1 d’époque il y avait aussi un potard bien­venu à côté de l’en­trée instru­ment prin­ci­pal pour contrô­ler le volume de sortie avec les doigts en dehors du contexte des présets, rempla­cés ici par deux contrôles de volumes d’en­trée et de sortie.

Je retrouve aussi la diffé­rence notable entre les deux canaux dits clairs, à savoir qu’il est facile d’avoir un peu de distor­sion sur le canal à tubes avec des réglages extrêmes, et qu’on peut donc le faire un peu crun­cher (même si le crunch c’est plutôt de la distor­sion d’am­pli de puis­sance), tandis que le solid state/tran­sis­tors reste toujours à peu près droit, les augmen­ta­tions de gain agis­sant plutôt sur un compres­seur notam­ment avec le contrôle dit « over­drive 2". Ces infor­ma­tions sont d’ailleurs assez bien docu­men­tées dans le manuel d’ori­gine (en anglais) du A/DA MP-1 faci­le­ment trou­vable sur inter­net, tandis que le manuel du plug-in (en anglais égale­ment) me semble n’en four­nir qu’un résumé. 

L’ap­pel noirci
00:0001:52

À noter que le plug-in est très sensible au réglage de volume d’en­trée, peut-être même trop ! En effet, j’ai été surpris par la faci­lité à avoir du crunch sur les canaux clairs par rapport à l’uti­li­sa­tion du vrai. Pour avoir un carac­tère simi­laire, j’ai pu consta­ter qu’il fallait utili­ser une valeur assez basse sur ce réglage, entre –12 et –6 dB. Et petite réflexion de puriste du A/DA MP-1, j’au­rais adoré que le plug-in donne accès à certains des mods emblé­ma­tiques du préam­pli­fi­ca­teur, qui ont aujour­d’hui presque autant de répu­ta­tion que la machine, domma­ge…

Une armada de possi­bi­li­tés

Le plug-in MP-1 Pro ne se contente heureu­se­ment pas de simu­ler le préam­pli, et nous propose pour commen­cer une section d’ef­fets avec un délai stéréo, une modu­la­tion pouvant être au choix, un chorus ou un tremolo, une réverb, une section filtre consti­tuée de quatre filtres coupe-bas et coupe-haut en pre et en post, un noise-gate, et un compres­seur. Ils font large­ment le taf même si je les ai trou­vés assez clas­siques. Tous ces éléments ont d’ailleurs des labels assez petits, qui rendent la fonc­tion de redi­men­sion­ne­ment de la fenêtre plutôt néces­saire. Malheu­reu­se­ment, le chorus du A/DA MP-1 n’a pas été modé­lisé dans ce plug-in, et il a été remplacé par un algo­rithme de modu­la­tion géné­rique, ce qui ne permet pas non plus d’uti­li­ser un trick que j’ai­mais bien sur l’ori­gi­nal avec le rate à zéro et le depth à diffé­rentes valeurs… On aurait appré­cié égale­ment la présence d’un accor­deur, d’un vrai égali­seur incor­poré, ou de modé­li­sa­tions de pédales, mais il faudra aller les cher­cher ailleurs si besoin, notam­ment dans l’offre free­ware de Nembrini Audio qui inclut une Klon, une TS, un RAT, une Muff, ainsi que l’ac­cor­deur.

Mp1 Pro - FiltersEn plus d’une sélec­tion de présets de plutôt bonne facture quoiqu’en nombre limité, d’autres ajouts de Nembrini Audio à leur copie m’ont semblé plus que convain­cants. La section powe­ramp option­nelle ajoute une simu­la­tion d’am­pli­fi­ca­teurs de puis­sance très perti­nente qui embel­lit le son du préam­pli­fi­ca­teur pour lui donner du corps supplé­men­taire comme dans un vrai contexte d’en­re­gis­tre­ment. Cet ajout se fait assez souvent dans le monde virtuel quand on a affaire à des simu­la­tions de pédales ou préam­pli­fi­ca­teurs strictes, ce qui justi­fie qu’on en trouve dans les plug-ins Two Notes par exemple ou que je me sois beau­coup servi dans mes enre­gis­tre­ments passés de la simu­la­tion gratuite TPA-1 de Ignite Amps. On chipo­tera toute­fois sur l’in­té­rêt qu’on aurait eu à avoir une modé­li­sa­tion du A/DA Micro­tube 100 dans ce contexte, la simu­la­tion de powe­ramp étant quand même de très bonne facture et on peut même la faire crun­cher un petit peu en maxi­mi­sant le contrôle de volume dédié et en rédui­sant le volume de sortie final du plug-in.

Mp1 Pro - ImpulseEnfin, la section enceinte permet au choix d’uti­li­ser celles qui sont incor­po­rées ou un moteur de lecture de réponses impul­sion­nelles. Dans le premier cas, l’in­ter­face nous permet de choi­sir une enceinte parmi 6 via des flèches noires sur fond sombre (que je n’avais pas vues tout de suite), deux micros parmi 4, des infor­ma­tions sur leur posi­tion­ne­ment dans l’es­pace (distance, posi­tion devant le haut-parleur, angle clas­sique ou « off-axis »), trois contrôles de volume + pan (pour chaque micro ainsi que pour un micro d’am­biance stéréo addi­tion­nel bien­venu), avec des contrôles mute/solo et inver­sion de phase. Sur la partie réponses impul­sion­nelles (celui qui dit encore « impulse » à la place aura le décès d’un bébé chat sous un van sur la conscience), on retrouve des contrôles simi­laires avec la possi­bi­lité de mixer jusqu’à 3 d’entre elles, et la visua­li­sa­tion de leur réponse en fréquence en ampli­tude. D’ailleurs, le plug-in est livré avec quelques réponses impul­sion­nelles juste­ment, en plus des simu­la­tions d’en­ceinte inté­gré donc, réali­sées direc­te­ment par Nembrini Audio ou en prove­nance des socié­tés Chop­tones et Seacow. Le tout permet assez faci­le­ment d’étendre les possi­bi­li­tés du plug-in au niveau son, sans avoir besoin d’al­ler cher­cher des IRs ou des simu­la­tions d’en­ceintes exté­rieures, avec des sono­ri­tés « d’époque » d’un côté à base de haut-parleurs Green­back/P50E, ou plus métal moderne avec par exemple la clas­sique modé­li­sa­tion d’en­ceinte Mesa équi­pée en Celes­tion V30s. À noter égale­ment deux IRs captu­rées avec un micro « droit » ou trans­pa­rent, à desti­na­tion des enceintes FRFR. Bref, on a beau­coup plus de possi­bi­li­tés ici que chez certains concur­rents qui proposent une seule encein­te…

Cœur d’acier sur le mur
00:0001:48

Des sono­ri­tés badass ?

Après quelques dizaines d’heures d’uti­li­sa­tion, je dois dire que je suis agréa­ble­ment surpris par le plug-in. J’ai eu l’oc­ca­sion de faire des compa­ra­tifs assez pous­sés entre mon MP-1 origi­nal et le plug-in, et je trouve qu’ils sonnent vrai­ment très proches l’un de l’autre à réglages équi­va­lents, ce qui montre qu’il y a eu des efforts réali­sés à la fois sur la simu­la­tion et sur l’af­fi­nage du résul­tat, pour coller le plus possible à l’équi­valent analo­gique et au mapping des para­mètres, sachant que ce genre de machines présente aussi quelques dispa­ri­tés d’un modèle iden­tique à l’autre pour des histoires de tolé­rances de compo­sants ou de qualité de produc­tion.

Dans les compa­ra­tifs suivants, vous pour­rez entendre un signal DI de guitare passé au travers du plug-in, puis de mon préam­pli­fi­ca­teur, avec des réglages stric­te­ment iden­tiques sur les contrôles de base, tous les ajouts du plug-in désac­ti­vés (ainsi qu’une simu­la­tion d’en­ceinte stan­dard), et un réglage sur le volume de sortie et surtout d’en­trée. Les diffé­rentes variantes corres­pondent à l’usage ou non d’un EQ supplé­men­taire de « Tone Matching » réalisé avec Fabfil­ter Pro-Q3, ou à l’usage du fameux plug-in Neural Amp Mode­ler pour captu­rer un réglage parti­cu­lier sur l’ori­gi­nal. Pouvez-vous déter­mi­ner qui est qui dans chaque cas ?

Dist Tube – Exemple A
00:0000:11
  • Dist Tube – Exemple A00:11
  • Dist Tube – Exemple B00:11
  • Dist Tube – Exemple C00:11
  • Dist Tube – Exemple D00:11
Clean Tube – Exemple A
00:0000:11
  • Clean Tube – Exemple A00:11
  • Clean Tube – Exemple B00:11
  • Clean Tube – Exemple C00:11
Solid State – Exemple A
00:0000:11
  • Solid State – Exemple A00:11
  • Solid State – Exemple B00:11
  • Solid State – Exemple C00:11

Comme je suis un profes­sion­nel du chipo­tage, évidem­ment il y a toujours un certain nombre de petits détails sur lesquels je m’ar­rête. Par exemple, en voulant rentrer les fameux réglages live de Nuno Betten­court dans le plug-in, je me suis rendu compte que les concep­teurs de Nembrini se sont trom­pés à certains endroits sur ces fameux pas, puisqu’il n’est pas possible d’en­trer les valeurs à l’iden­tique. Cela aurait été peut-être plus simple de suppri­mer ces histoires de pas variables, et de pouvoir mettre par exemple les basses à 8,9 au lieu de sauter de 6 à 9 comme sur le vrai ?

Mais la plupart du temps l’usage du plug-in est fluide, il ne consomme pas beau­coup de CPU, et j’ai beau­coup aimé me replon­ger dans les sono­ri­tés et paysages sonores asso­ciés au MP-1 avec le confort d’un STAN et des instances qui sauve­gardent les réglages ou permettent de modi­fier le son plusieurs jours après un enre­gis­tre­ment.

À la limite, ce que j’ai trouvé le plus gênant fina­le­ment c’est de ne pas pouvoir voir rapi­de­ment les réglages d’un préset donné, qu’il ne soit pas précisé tout de suite de faire très atten­tion au réglage d’en­trée de volume, ou le noise-gate qui est très insuf­fi­sant à mes yeux. En effet, celui-ci génère assez faci­le­ment du chat­te­ring, ces fameux grésille­ments au voisi­nage de la valeur de ferme­ture du gate, et je conseille­rais donc aux utili­sa­teurs de ne pas l’uti­li­ser s’ils rencontrent le problème.

Pour termi­ner ce petit tour d’ho­ri­zon dans les années 80, quoi de mieux qu’un peu de heavy métal sympho­nique noyé dans la réverb et le chorus (c’est pour toi Steven Wilson) ?

Musique de chambre pour la jour­née
00:0002:28

Conclu­sion

Nembrini Audio nous a donc offert une simu­la­tion du A/DA MP-1 qui tient bien la route, et qui ravira tous les fans du son du préam­pli, qui trouvent comme moi que ça n’a aucun sens aujour­d’hui de vendre sa maison pour en acqué­rir un ! Alors on n’aura pas mal de plus ou moins petites choses à lui repro­cher, comme le rendu du noise gate ou l’ab­sence d’une modé­li­sa­tion du chorus stéréo à BBD de l’ori­gi­nal. Toute­fois, j’ai appré­cié person­nel­le­ment le soin apporté à l’ému­la­tion, les effets addi­tion­nels, les choix propo­sés pour la partie simu­la­tion enceinte qui permettent d’al­ler taper dans des sono­ri­tés plus modernes, tout cela rendant à mes yeux la propo­si­tion de Nembrini large­ment justi­fiable même face à une capture ToneX ou Neural Amp Mode­ler dont on vous repar­lera très prochai­ne­ment ! 

Mp1 Pro - About

Après je dirais que cette simu­la­tion s’adresse quand même prin­ci­pa­le­ment aux puristes, car les sono­ri­tés propo­sées qui viennent direc­te­ment du A/DA MP-1 restent assez typées et ne convien­dront pas à tous les usages… Et si ça vous plaît n’hé­si­tez pas aussi à aller écou­ter ce que donne chez Nembrini leur simu­la­tion de Marshall JMP-1 (ainsi que le reste de leur gamme d’ailleurs) dans un registre simi­laire, quoique plus poly­va­lent. Ce petit préam­pli­fi­ca­teur n’a d’ailleurs pas eu non plus de simu­la­tion dédiée chez la concur­rence, et ce malgré le fait que son concep­teur hard­ware soit devenu depuis le déve­lop­peur du plug-in S-Gear ! Allons-nous donc voir prochai­ne­ment débarquer chez Nembrini une nouvelle simu­la­tion de préam­pli­fi­ca­teur vintage mythique qui n’existe pas encore ailleurs ? Les paris sont ouverts…

PS. Merci au support de Nembrini d’avoir répondu à mes ques­tions, et à tous les passion­nés du A/DA MP-1 qui conti­nuent à parta­ger des infor­ma­tions sur les forums concer­nant cette machine. Si le sujet vous inté­resse n’hé­si­tez pas à aller les voir sur Face­book, YouTube ou sur le forum adade­pot.

8/10
Fabrication (?) : Italie
Points forts
  • Une des rares modélisations du préamplificateur ADA MP-1 existante à l'heure actuelle
  • Sonne bien, et très proche de l'original !
  • La section poweramp additionnelle...
  • La section enceinte qui permet de mixer deux micros et un micro room, ou de jouer avec des IRs
  • Le choix d'enceintes et d'IR inclues
  • Les fonctionnalités qui permettent de faire du plus moderne avec le MP-1
  • Pas de latence ajoutée
  • Disponible également sur iOS
Points faibles
  • Ergonomie sur la section principale discutable
  • Pas de modélisation du chorus à BBD de l'original
  • Pas de modélisation des mods
  • Noise-gate un peu léger
  • Pas de choix de qualité / oversampling
  • Manuel en anglais très succinct, lecture de celui du A/DA MP-1 d'origine presque obligatoire pour bien utiliser sa modélisation
  • Certains contrôles utilisateur peu visibles sur l'interface par manque de contraste
  • Tarif standard de la version desktop un peu élevé
Auteur de l'article Wolfen

Développeur freelance pour de nombreuses sociétés dans le domaine de l'industrie musicale, créateur de la marque Musical Entropy, et musicien qui achète plus de matos qu'il n'en joue


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Wolfen

Développeur freelance pour de nombreuses sociétés dans le domaine de l'industrie musicale, créateur de la marque Musical Entropy, et musicien qui achète plus de matos qu'il n'en joue

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Analyse de l’audience (Google Analytics)
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités (Google Ads)
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.
Marketing (Meta Pixel)

Sur nos sites web, nous utilisons le Meta Pixel. Le Meta Pixel est un pixel de remarketing mis en œuvre sur nos sites web qui nous permet de vous cibler directement via le Meta Network en diffusant des publicités aux visiteurs de nos sites web lorsqu’ils visitent les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Les métapixels sont des extraits de code capables d’identifier votre type de navigateur via l’ID du navigateur - l’empreinte digitale individuelle de votre navigateur - et de reconnaître que vous avez visité nos sites web et ce que vous avez regardé exactement sur nos sites web. Lorsque vous visitez nos sites web, le pixel établit une connexion directe avec les serveurs de Meta. Meta est en mesure de vous identifier grâce à l’identifiant de votre navigateur, car celui-ci est lié à d’autres données vous concernant stockées par Meta sur votre compte d’utilisateur Facebook ou Instagram. Meta diffuse ensuite des publicités individualisées de notre part sur Facebook ou sur Instagram qui sont adaptées à vos besoins.

Nous ne sommes nous-mêmes pas en mesure de vous identifier personnellement via le pixel meta, car à part l’ID de votre navigateur, aucune autre donnée n’est stockée chez nous via le pixel.

Pour plus d’informations sur le Meta Pixel, les détails du traitement des données via ce service et la politique de confidentialité de Meta, veuillez consulter le site suivant Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Facebook et Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Instagram.

Meta Platforms Ireland Ltd. est une filiale de Meta Platforms, Inc. basée aux États-Unis. Il n’est pas exclu que vos données collectées par Facebook soient également transmises aux États-Unis.


Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Analyse de l’audience (Google Analytics)

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités (Google Ads)

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Marketing (Meta Pixel)

Sur nos sites web, nous utilisons le Meta Pixel. Le Meta Pixel est un pixel de remarketing mis en œuvre sur nos sites web qui nous permet de vous cibler directement via le Meta Network en diffusant des publicités aux visiteurs de nos sites web lorsqu’ils visitent les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Les métapixels sont des extraits de code capables d’identifier votre type de navigateur via l’ID du navigateur - l’empreinte digitale individuelle de votre navigateur - et de reconnaître que vous avez visité nos sites web et ce que vous avez regardé exactement sur nos sites web. Lorsque vous visitez nos sites web, le pixel établit une connexion directe avec les serveurs de Meta. Meta est en mesure de vous identifier grâce à l’identifiant de votre navigateur, car celui-ci est lié à d’autres données vous concernant stockées par Meta sur votre compte d’utilisateur Facebook ou Instagram. Meta diffuse ensuite des publicités individualisées de notre part sur Facebook ou sur Instagram qui sont adaptées à vos besoins.

Nous ne sommes nous-mêmes pas en mesure de vous identifier personnellement via le pixel meta, car à part l’ID de votre navigateur, aucune autre donnée n’est stockée chez nous via le pixel.

Pour plus d’informations sur le Meta Pixel, les détails du traitement des données via ce service et la politique de confidentialité de Meta, veuillez consulter le site suivant Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Facebook et Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Instagram

Meta Platforms Ireland Ltd. est une filiale de Meta Platforms, Inc. basée aux États-Unis. Il n’est pas exclu que vos données collectées par Facebook soient également transmises aux États-Unis.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.