Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Blob Audio FatBlob
Photos
1/24

Test du plugin de Blob Audio Fat Blob

test
184 réactions
Neural killer ?
9/10
Partager cet article

La jeune marque française Blob Audio, créée par le guitariste et Youtubeur Reda, dévoile son premier plugin dédié à la simulation d’amplificateurs guitare. Voyons si le « Fat Blob » possède des arguments face à une sévère concurrence.

Test du plugin de Blob Audio Fat Blob : Neural killer ?

Le nom de Reda n’est proba­ble­ment pas inconnu pour une partie d’entre vous. En effet, il possède une chaîne Youtube qui compte plus de cent-mille abon­nés et aborde, bien entendu, la guitare de manière ludique et déten­due. Le plugin proposé par Blob Audio est une simu­la­tion d’am­pli­fi­ca­teurs pour guitare ; il est déve­loppé par une toute petite équipe, entiè­re­ment trico­lore.blue

Au démar­rage de Fat Blob, on est direc­te­ment attiré par le design de ce dernier. L’iden­tité visuelle est très singu­lière et assu­mée. C’est coloré et très… glossy. Les graphismes s’ins­crivent dans le genre « photo­réa­liste », ce qui n’est pas désa­gréable, bien au contraire, surtout lorsque l’on passe des heures à travailler sur un projet. L’in­ter­face pourra faire penser à ce que propose la marque Neural DSP, tout du moins sur l’as­pect épuré, photo­réa­liste et facile à prendre en main.

Ainsi, le Fat Blob se compose de trois modèles d’am­pli­fi­ca­teurs :

  • Blue : Un ampli au son clair
  • Green : Un ampli allant d’un léger crunch jusqu’à un son hi-gain
  • Purple : Un son moderne avec un taux de satu­ra­tion consé­quent

Ces ampli­fi­ca­teurs n’ont pas été pensés comme des simu­la­tions de modèles spéci­fiques. L’équipe de Blob Audio m’a expliqué que la démarche était davan­tage de créer des ampli­fi­ca­teurs origi­naux qui ne sont pas des copies ou des inspi­ra­tions de marques ou d’ar­tistes connu(e)s. C’est tout à fait défen­dable et cela permet, d’une certaine manière, de se diffé­ren­cier un peu de la concur­rence citée précé­dem­ment.

IRsOn retrouve bien évidem­ment une simu­la­tion d’en­ceintes. Celle-ci offre la possi­bi­lité d’uti­li­ser deux micro­phones parmi trois modèles (BLB 121, BLB S7, BLB S4). Il est par ailleurs possible de dépla­cer ces micros pour affi­ner le son. Néan­moins, ce dépla­ce­ment se limite à doser le centrage du micro­phone par rapport au haut-parleur. On ne peut pas éloi­gner les micros des gamelles ni gérer le volume ou la pano­ra­mique. En revanche, il sera possible de char­ger ses propres Impulse Responses ou tout simple­ment de bypas­ser la partie dédiée à la simu­la­tion d’en­ceintes. Notez que l’on peut char­ger une IR diffé­rente pour chacune des trois têtes d’am­pli­fi­ca­tion, ce qui est un excellent point.

L’équipe de Blob Audio ne s’est cepen­dant pas limi­tée à la seule partie dédiée à l’am­pli­fi­ca­tion. On retrouve ainsi une collec­tion de pédales dont le choix m’a semblé très perti­nent en termes de poly­va­lence. Encore une fois, elles sont présen­tées comme des créa­tions origi­nales et ne prétendent pas être des copies de modèles spéci­fiques, même si on peut faci­le­ment se douter qu’il a bien fallu s’ins­pi­rer de quelques effets incon­tour­nables. Ainsi, deux séries sont propo­sées, une première en pre-FX compo­sée de :

  • Block My Noise : Un noise gate
  • BigTune : Un octa­ver propo­sant un réglage de mix qui pourra être utilisé pour simu­ler un accor­dage plus grave
  • Juice Pres­sor : Un compres­seur
  • Wolver Drive : Une over­dri­ve… verte
  • Baby Boost : Un clean boost

De la même manière on retrouve 5 autres effets en post-FX :

  • Crea­verse : Un effet permet­tant d’in­ver­ser le son
  • Chor&Us : Un chorus
  • Blou­Verb : Une pédale simu­lant une réverb de type plate ou une shim­mer
  • Wavoso : Un tremolo
  • Klone Delay : Un delay

La partie concer­nant les effets est complé­tée par une section nommée « Blob mix rack » davan­tage desti­née à affi­ner le son final. On y retrouve un égali­seur 9 bandes, un compres­seur et un limi­teur.

Ce plugin propose égale­ment un métro­nome qui pourra se synchro­ni­ser sur le tempo défini dans votre DAW favori ainsi qu’un accor­deur que j’ai trouvé très précis et effi­cace, même sur des accor­dages très graves.pre-FX

Enfin, les équipes françaises ont eu la bonne idée d’in­clure deux modes de spatia­li­sa­tion du son. Le premier permet de simu­ler un son d’am­pli stéréo. C’est un effet qui est souvent utilisé aussi bien en studio que sur scène et qui consiste à créer une légère latence entre le canal droit et le canal gauche, envi­ron 10 à 15 ms. Le second mode est quant à lui destiné à rendre le jeu au casque plus agréable, et c’est le cas.

Le plugin propose une collec­tion de presets parmi lesquels on retrouve quelques noms connus de la scène guitare française. On pourra par exemple jouer avec des sons crées par Swan Vaude, Satu­rax, Florent Garcia ou encore Rock­loé. A ceci viennent s’ajou­ter deux packs télé­char­geables sépa­ré­ment et inspi­rés des sono­ri­tés d’AC/DC et de Metal­lica.

Sur le plan pure­ment tech­nique, le plugin Fat Blob est dispo­nible au formats VST3/AAX/AU ainsi qu’en stan­da­lone. L’ins­tal­la­tion est légère, l’ap­pli­ca­tion s’est montrée fluide et je n’ai rencon­tré aucun bug (version 1.0.1).

post-FXLe plugin est égale­ment entiè­re­ment compa­tible avec le proto­cole MIDI. Il sera ainsi possible de passer d’un preset à un autre, de chan­ger d’am­pli, d’ac­ti­ver ou non les effets à l’aide du contrô­leur MIDI de son choix. Si cela peut se montrer utile lors d’une prise studio (créa­tion d’au­to­ma­ti­sa­tions dans un mix), c’est surtout dans un contexte de répé­ti­tions et de concerts que cela aura le plus d’in­té­rêt. Ainsi, il est tout à fait envi­sa­geable d’uti­li­ser le plugin Fat Blob sur scène si l’in­for­ma­tique dans ce contexte ne vous effraie pas. En revanche, ce plugin n’est pas dispo­nible, au moment de ce test tout du moins, sur tablette ou smart­phone.

Fat ou pas Fat ?

Fat Blob est visuel­le­ment sédui­sant mais voyons ce qui fina­le­ment compte le plus pour nous, à savoir le son. Blob Audio présente son plugin comme un outil poly­va­lent, person­na­li­sable et permet­tant à chacun de créer des sons qui lui sont propres. C’est en effet le cas et les extraits audios qui vous sont propo­sés ici, ne sont que quelques exemples parmi une infi­nité de réglages possibles.

1 – Son clair + Comp + Rev
00:0000:49
  • 1 – Son clair + Comp + Rev00:49
  • 2 – Son clair + Drive + Rev00:31
  • 3 – Son clair + Octa­ver + Comp + Boost + Rev00:23
  • 4 – Son clair Strat + Comp + Boost + Reverse + Chorus + Delay + Rev00:40
  • 5 – Son clair STEREO + Reverse + Chorus + Shim­mer + Comp + Boost00:44
  • 6 – Son crunch + Boost + Delay + Rev00:36
  • 7 – Son crunch + Tremolo + Drive + Rev00:33
  • 8 – Son crunch + Chorus + Drive + Shim­mer00:50
  • 9 – Son lead + Boost00:33
  • 10 – Son lead Strat + BigTune (Mi vers Si)+ Drive + Rev00:20
  • 11 – Son lead STEREO + Boost00:44

Disons-le de suite, ça sonne ! Surtout, ça sonne sans toucher à grand-chose et c’est souvent à ça que l’on recon­nait un bon plugin. Le canal clair nommé « blue » est très poly­va­lent, notam­ment grâce au poten­tio­mètre « COLOR » qui change la réponse en fréquences et le carac­tère de l’am­pli. Cela m’a fait penser à la fonc­tion « ISF » des ampli­fi­ca­teurs de la marque Black Star. On peut faci­le­ment faire crun­cher cet ampli en montant un peu le gain et/ou en utili­sant l’over­drive et le boost dispo­nibles dans la collec­tion de pédales.green

Le canal « green » est tout aussi poly­va­lent, pas tout à fait vintage, pas tout à fait moderne. L’am­pli est d’ailleurs équipé d’un petit switch « Boost/Smooth » qui permet d’af­fi­ner la réponse géné­rale de la tête. Cet ampli sera tota­le­ment adapté pour jouer un blues ou un rock un peu énervé. On pourra même en faire un ampli de soliste en le pous­sant un peu dans ses retran­che­ments à l’aide de l’over­drive dispo­nible en pre-FX avec des réglages du type : gain à 0, niveau de sortie entre 7 et 10.

Enfin, le dernier ampli, le « purple », dégage une satu­ra­tion géné­reuse, très géné­reuse même. C’est en règle géné­rale sur ce type de sons que les diffé­rents simu­la­teurs numé­riques montrent le plus de faiblesses. J’ai néan­moins été agréa­ble­ment surpris par le côté orga­nique qu’offre cet ampli­fi­ca­teur. Sur des ryth­miques modernes, avec des guitares taillées pour jouer des quintes, le résul­tat est très convain­cant. En bais­sant le gain on arrive à avoir quelque chose de moins cari­ca­tu­ral et cet ampli­fi­ca­teur peut faire d’ex­cel­lentes choses dans un contexte de jeu solo.

Les sensa­tions de jeu sont par ailleurs excel­lentes, les notes accrochent bien sous les doigts. La dyna­mique est très bonne et les amplis réagissent de manière réaliste à l’at­taque du média­tor tout comme au poten­tio­mètre de volume de la guitare.

purpleLes effets se sont tous montrés égale­ment très bons. Il est en réalité diffi­cile de vrai­ment leur repro­cher quelque chose. Ils sont faciles à utili­ser car les réglages sont communs et connus de tous, ce qui permet de ne pas se perdre dans des options trop compliquées que l’on peut parfois retrou­ver dans des simu­la­tions numé­riques. L’ef­fet « BigTune » fera des heureux, notam­ment grâce à son poten­tio­mètre de « MIX » qui permet de couper entière le son origi­nal et de n’en­tendre que le son traité dans l’ef­fet. De cette manière, on pourra simu­ler un accor­dage diffé­rent sans toucher aux méca­niques de sa guitare. Le rendu est convain­cant, je n’ai pas constaté de latence déran­geante ou une forme de numé­ri­sa­tion exces­sive du son, même en descen­dant d’une octave complète.

De manière plus géné­rale, le Fat Blob a un côté plug’n’­play très agréable. Les amplis sonnent bien avec tous les réglages à midi. Les pédales sont effi­caces, faciles à utili­ser et certaines permettent de créer des effets origi­naux, comme la « Crea­verse ».

En conclu­sion

Avec le plugin Fat Blob, la jeune marque française Blob Audio fait une entrée plutôt fracas­sante sur un marché dominé par des poids lourds aux moyens tech­niques proba­ble­ment bien plus consé­quents. Le plugin français se distingue par une approche axée non pas sur la repro­duc­tion d’un ampli­fi­ca­teur connu ou d’une signa­ture sonore d’un(e) artiste reconnu(e). Fat Blob propose en réalité un outil poly­va­lent et person­na­li­sable grâce auquel chacun pourra créer des sons proches de ce qu’il a en tête. C’est un plugin qui est capable de répondre à la plupart des besoins des guita­ristes, en studio, dans son salon et pourquoi pas sur scène. On pourra aussi saluer l’ef­fort fait sur l’ex­trême faci­lité d’uti­li­sa­tion et sur l’ori­gi­na­lité de l’uni­vers graphique.

  • accordeur
  • blue
  • green
  • IRs
  • metronome
  • mix rack
  • options audios
  • post-FX
  • pre-FX

 

9/10
Fabrication (?) : France
Points forts
  • La qualité sonore
  • Un plugin complet (amplis + effets) sans l'aspect « usine à gaz »
  • Une interface épurée, soignée, avec un style assumé
  • Une intégration MIDI complète, idéale pour le studio et la scène
  • Malgré une version 1.0.1 toute fraîche, le plugin semble dépourvu de bugs
  • Une équipe 100 % française
Points faibles
  • La section micros/enceintes aurait mérité quelques options supplémentaires (distance, volume, panoramique…)

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.