Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
test
Libérez le (petit) Kraken !

Test de la pédale Victory V4 The Kraken

Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Victory Amps V4 The Kraken
Photos
1/93
Victory Amps V4 The Kraken

Préampli guitare tout lampe de la marque Victory Amps appartenant à la série V4.

Lancés il y a à peine cinq ans maintenant, Martin Kidd et son équipe ont rapidement su imposer Victory comme l’un des leaders du marché des amplis guitare haut de gamme. On parle de tout fait main en Angleterre depuis leurs ateliers de Surrey, avec des produits qui embrassent fièrement la tradition britannique des amplis qui sonnent très très fort !

Après avoir déve­loppé une gamme de combos et têtes d’am­plis pour tous les goûts, des sons les plus cleans du V40 aux Crunch Marshal­liens du Sheriff jusqu’aux doubles canaux de gain infer­naux du Kraken – Victory a décidé d’in­ves­tir le marché des pédales en offrant les mêmes sons (cela reste à voir) dans un format beau­coup plus compact.

Des lampes dans les profon­deurs

Kraken Preamp controls 2Cette gamme dûment « V4 Preamp Series » reprend donc la section de préam­pli des circuits qui ont fait leur renom­mée, lampe comprise, et se présentent comme ça. Le Kraken sur le banc d’es­sai aujour­d’hui inspire la confiance et la soli­dité. Malgré une taille rela­ti­ve­ment compacte de 223 × 140 × 90 mm, cette (superbe) boîte pèse quand même un bon kilo et demi en raison de sa construc­tion inté­gra­le­ment métal­lique. Pas peur de marcher dessus donc, et c’est tant mieux parce que les lampes, c’est fragile ! En effet le Kraken affiche un signal 100 % lampes et est équipé d’une EC900 et de trois CV4014. Cela laisse présu­mer de très bonnes choses en ce qui concerne les étages de gain.

Sur la face supé­rieure, le préamp arbore un superbe design du poulpe démo­niaque, dont les tenta­cules viennent s’em­mê­ler dans les contrôles. Comme sur l’am­pli on y trouve donc une égali­sa­tion trois bandes clas­sique, un mini switch « bright » permet­tant de régler la présence géné­rale d’ai­gus dans le son sur 3 paliers, et enfin pas un, mais deux contrôles de gain et de volume ! En effet, il s’agit bien d’un préam­pli à deux canaux, acti­vés par le « Bypass » switch sur la droite et commu­tables donc via le switch « gain 1/2 » à sa gauche. Et enfin, pour éviter un possible acci­dent de scène ou un pied lancé avec un peu trop d’en­train sur la pédale, les poten­tio­mètres de réglage sont proté­gés des contrôles au pied par une barre trans­ver­sale.

Sur les côtés, on ne trouve que la grille d’aé­ra­tion des lampes ainsi qu’une connexion pour un switch externe si par exemple vous souhai­tiez dépor­ter le chan­ge­ment de canal sur un swit­cher qui gère­rait un pedal­board complet. Malin.

Kraken Preamp TopEnfin sur la tranche supé­rieure, on trouve toutes les entrées et sorties possibles et inima­gi­nables afin d’in­té­grer l’unité dans n’im­porte quelle confi­gu­ra­tion. Et le petit plus pour les gens qui ne seraient pas fami­liers avec les méthodes « 4 câbles » et autres, Victory a pris le temps d’in­diquer exac­te­ment où se bran­chait quoi !

On discerne donc deux contextes de bran­che­ment spéci­fiques, orga­ni­sés en rangées. La rangée supé­rieure corres­pond à l’uti­li­sa­tion du Kraken Preamp en amont de votre ampli. Il sert alors essen­tiel­le­ment de double pédale d’over­drive, distor­sion. Il garde les carac­té­ris­tiques soniques de votre ampli, et y ajoute une bonne dose de poly­va­lence. C’est égale­ment l’uti­li­sa­tion la plus simple proba­ble­ment, car elle revient à bran­cher votre guitare dans l’en­trée INPUT de la pédale et de ressor­tir vie la EFFECT OUT vers l’en­trée de votre ampli.

La rangée infé­rieure, en revanche, va vous permettre de tirer le maxi­mum d’op­tions soniques de votre confi­gu­ra­tion en utili­sant la méthode 4 câbles. Essen­tiel­le­ment, si vous dispo­sez d’un ampli avec boucle d’ef­fet, il vous suffira de 4 câbles (oui… c’est de là que vient le nom) afin de trans­for­mer un canal en trois ! Imagi­nons que vous avez un ampli clean que vous utili­sez en plate­forme pour vos pédales d’ef­fets, eh bien le Kraken Preamp en 4 câbles vous permet­tra d’ob­te­nir ce même son clair sans alté­rer le préam­pli, ainsi que les deux canaux du Victory Kraken en utili­sant unique­ment le préam­pli de la pédale et plus de votre ampli.

Donc on résume : quatre lampes, deux canaux, un bran­che­ment ultra poly­va­lent et un design qui tue.

Jusque-là tout va bien, mais tout cela ne revien­drait pas à grand-chose si la bête des profon­deurs ne sonnait pas aussi bien qu’elle n’en laisse présu­mer.

Profond, brutal et orga­nique !

Kraken Preamp plugged inOn s’at­taque à présent aux extraits sonores avec une mention à la personne qui a déve­loppé le préam­pli en parte­na­riat avec Victory : Rabea Massaad (Dorje, Toska, Frog Leap). Déjà à l’ori­gine des amplis Kraken et Super Kraken, le guita­riste à l’afro presque aussi impres­sion­nante que son talent et son amour du son, a pris part au design de ce préam­pli pour s’as­su­rer qu’il était à la hauteur de ses prédé­ces­seurs.

Tous les extraits suivants sont réali­sés avec une guitare Fried­man Vintage T équi­pée d’un micro double en cheva­let et P90 au manche. Elle est bran­chée dans le V4 Kraken via les diffé­rentes confi­gu­ra­tions propo­sées et sort dans un Fender Hot Rod Deluxe capté par un micro Senn­hei­ser E906

Aucune égali­sa­tion ou trai­te­ment n’a été effec­tué après l’en­re­gis­tre­ment des pistes.

VICTORY V4 KRAKEN – Clean
00:0000:20

Le premier son est rela­ti­ve­ment clean. Dans la mesure où le préam­pli propose 2 canaux avec deux étages de gain sépa­rés il reste compliqué d’avoir un son parfai­te­ment clair, mais cela peut faci­le­ment être atteint en rédui­sant le volume de la guitare direc­te­ment.

VICTORY V4 KRAKEN – Crunch
00:0000:37

On arrive assez vite sur son crunch très ouvert et dyna­mique et qui réagit donc extrê­me­ment bien à l’in­ten­sité de votre jeu. Toujours sur le premier réglage de gain, les basses légè­re­ment sous midi, les médiums et aigus vers 13h et le bright switch en posi­tion centrale. Le son est riche et néces­si­tera sans doute une égali­sa­tion dans les basses notam­ment une fois placé dans un mix, mais comme le dit l’adage, mieux vaut trop que pas assez !

VICTORY V4 KRAKEN – Gain Bridge
00:0000:35

Mais si vous avez cliqué sur l’ar­ticle d’un préam­pli qui porte le nom de la bête, vous n’êtes surement pas là pour jouer du jazz ! Il est donc temps de réveiller le second canal. Le gain est vite mons­trueux. Le pous­ser revient à ajou­ter un peu de compres­sion plus que de distor­sion et le potard se révèle en cela un excellent atout pour passer d’un son de riff mordant et dyna­mique à un son de solo plus compressé et constant.

VICTORY V4 KRAKEN – Gain Neck
00:0000:34

La compres­sion est visible sur la courbe. Encore une fois les basses sont trop présentes et néces­sitent un mixage, mais je voulais m’as­su­rer que la repré­sen­ta­tion était la plus fidèle possible. Le gain est à peine à 6 et c’est ample­ment suffi­sant pour n’im­porte quel type de metal. Les étages de gain se super­posent de manière très orga­nique et offrent un résul­tat riche en harmo­niques.

VICTORY V4 KRAKEN – Max Gain
00:0000:19

Alors juste pour voir, on drop la guitare en Ré, on pousse le gain à 8, coupe un peu de basses, repasse sur le micro de cheva­let, et wow… 

Pas grand-chose à ajou­ter si ?

Conclu­sion

J’ai l’im­pres­sion de commen­cer à me répé­ter, mais le mot d’ordre ici, s’il devait y en avoir un, est orga­nique. C’est un préam­pli qui envoie du très très lourd, mais qui sait parfai­te­ment se calmer et offrir de superbes (presque) cleans et crunchs formi­dables, sans deve­nir stérile comme le font la plupart des amplis typés métal si on essaie de les calmer.

Le Victory V4 The Kraken est une pédale qui fait oublier que ce n’est qu’une pédale et vous permet­tra de radi­ca­le­ment trans­for­mer n’im­porte quel ampli en un monstre de gain à lampes à la hauteur des amplis Kraken ou Super Kraken.

Tarif public : 399 €

  • Kraken Preamp controls 2
  • Kraken Preamp Top
  • Kraken Preamp plugged in
  • Kraken Preamp controls

 

9/10
Points forts
  • Solidité et qualité de finition

  • Un design vraiment cool

  • Polyvalence de branchement et de sons

  • Étages de gain extrêmement dynamiques

  • Qualité de tous les sons proposés, des plus doux aux plus violents
Points faibles
  • Le format un peu gourmand pour un pedalboard petit à moyen
  • Peu d’indications concernant le processus de changement des lampes si besoin

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.