Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
pédago
55 réactions

L’enregistrement de la flûte traversière

Le grand guide de l’enregistrement - 8e partie

Aujourd'hui, intéressons-nous à la captation d'une flûte traversière.

Accéder à un autre article de la série...

Instru­ment à vent de la famille des bois, la flûte traver­sière est parti­cu­liè­re­ment diffi­cile à enre­gis­trer, d’au­tant plus en situa­tion de home studio, et cela pour plusieurs raisons. La première vient du couple musi­cien/flûte. La posi­tion de jeu ainsi que la légè­reté de l’ins­tru­ment n’in­vitent pas l’in­ter­prète à l’im­mo­bi­lité, ce qui ne manquera pas de poser problème lors de la capta­tion puisque les varia­tions de distance avec le micro engen­dre­ront inévi­ta­ble­ment des chan­ge­ments de timbre. Deman­der au musi­cien de rester complè­te­ment stoïque n’est cepen­dant pas une bonne solu­tion, car cela grèvera à coup sûr la qualité de son inter­pré­ta­tion. D’autre part, ces varia­tions de timbre peuvent appor­ter un supplé­ment de vie dans la mesure où elles restent de l’ordre du raison­nable. Bref, la consigne est : le musi­cien peut bouger, mais pas trop ! Mais nous redis­cu­te­rons de la chose à l’oc­ca­sion d’un futur arti­cle…

Deuxième diffi­culté : l’émis­sion sonore ne provient pas d’un point fixe faci­le­ment iden­ti­fiable comme c’était le cas lors de l’en­re­gis­tre­ment du trom­bone. En effet, ici le son sort de l’ins­tru­ment non seule­ment par l’em­bou­chure, mais égale­ment par les trous jalon­nant le corps de la flûte. Mora­lité, le place­ment du micro s’an­nonce pour le moins « funky »…

Mais trêve de bavar­dage, passons aux choses sérieuses !

En piste

SM57 01

Nous allons voir 4 cas pratiques. Concer­nant le place­ment, il ne variera quasi­ment pas d’un cas à l’autre : distance comprise entre 20 et 40 cm au-dessus de l’ins­tru­ment, mais légè­re­ment devant et corps du micro situé approxi­ma­ti­ve­ment à la moitié du corps de la flûte (voir photos).

La subti­lité vient de l’angle entre la capsule du micro et l’ins­tru­ment. Lorsque vous poin­tez vers l’em­bou­chure, vous récu­pé­rez plus de souffle du musi­cien, mais égale­ment des bruits de bouche ainsi qu’un son plus brillant/agres­sif ; alors qu’en visant plus vers la patte (queue de la flûte) vous capte­rez plus le bruit des clés et obtien­drez un son plus doux/mou. Il vous faudra donc trou­ver le compro­mis idéal entre ces extrêmes en regard du son que vous cher­chez à atteindre. Notez que plus la distance micro/instru­ment sera grande, plus le son sera aéré, moins vous aurez de bruits para­sites, mais vous perdrez alors en corps tout en captant plus le son du lieu d’en­re­gis­tre­ment.

Pour le premier exemple, j’uti­lise un micro statique C414 en mode omni­di­rec­tion­nel.

00:0000:00

Si cette méthode s’avère souvent payante lorsque l’en­re­gis­tre­ment se déroule dans un studio à l’acous­tique étudiée, le résul­tat ici n’est clai­re­ment pas satis­fai­sant tant le son de mon home studio vient polluer la prise…

Pour le deuxième extrait, j’ai passé le C414 en mode cardioïde tout en acti­vant le coupe-bas inté­gré à 75 Hz, car ici, rien d’utile ne se passe dans le bas du spectre.

C414
00:0000:00

Le rendu est tout de suite plus inté­res­sant avec un gain en corps et une pollu­tion due à la pièce accep­table. Pour du Jazz, cela ferait parfai­te­ment l’af­faire. Néan­moins, pour quelque chose de plus « clas­sique » dans l’es­prit, le haut du spectre me semble un poil trop « dur », à défaut d’autre mot.

Passons main­te­nant à un micro à ruban (Sontro­nics Sigma).

00:0000:00
Sigma

Le résul­tat plus feutré pour­rait éven­tuel­le­ment mieux conve­nir à un arran­ge­ment clas­sique. Malheu­reu­se­ment, la nature bidi­rec­tion­nelle de ce type de micro pose ici problème, car le son de la pièce est une fois de plus trop présent à mon goût. Et les panneaux acous­tiques dont je dispose ne me seront d’au­cune aide dans ce cas précis, car la posi­tion du micro fait poin­ter l’une des faces du Sigma vers mon plafond qui n’est pas trai­té… La solu­tion pour­rait être de posi­tion­ner ce dernier bien en face du musi­cien, mais je n’ai jamais aimé le rendu de ce genre de confi­gu­ra­tion sur une flûte traver­sière.

Dernier cas de figure, l’en­re­gis­tre­ment avec un bon vieux SM57, micro dyna­mique cardioïde trop souvent sous-estimé pour ce genre de prise selon moi.

00:0000:00
SM57 02

Le rendu n’est certes pas d’une préci­sion chirur­gi­cale, mais le grain dans le haut médium ne manquera pas de faci­li­ter le place­ment lors du mixage. Quant au son de la pièce, l’in­sen­si­bi­lité et/ou le manque de finesse qu’on peut souvent repro­cher à ce clas­sique signé Shure se trans­forme en un atout non négli­geable. Pour de la pop, du rock, du funk, ou du R&B, ce micro fera mouche à coup sûr !

Pour conclure cet article, je vous rappelle comme toujours que ces méthodes sont à consi­dé­rer comme des pistes de travail. À vous de voir ce qui convien­dra le mieux au chef-d’oeuvre sur lequel vous travaillez !

Remer­cie­ments

J’ai connu Garance alors qu’elle n’avait à peine plus de 3 ans. Qui aurait cru que, 13 années plus tard, cette magni­fique jeune fille vien­drait me prêter main-forte sur l’un de mes articles ? Elle sans doute, puisque dès notre première rencontre, cette petite tornade s’est litté­ra­le­ment agrip­pée à ma jambe pendant toute la soirée ! Il est des choses qui ne s’ex­pliquent pas, et c’est tant mieux.

Merci ma Puce, faire de la musique avec toi est toujours magique et je suis certain que cela conti­nuera encore de nombreuses années !

Télé­char­gez les fichiers WAV de cet article

← Article précédent dans la série :
L’enregistrement du saxophone
Article suivant dans la série :
Prendre soin de ses musiciens →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.